AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hubert Tezenas (Traducteur)
EAN : 9782757887875
576 pages
Éditeur : Points (11/02/2021)
3.61/5   9 notes
Résumé :
Comment une femme est-elle devenue pape sans que personne soupçonne son véritable sexe ?
Née en France en 814, élevée sous la férule d'un père sévère et rigide, Jeanne se révolte très vite contre les préjugés et interdits qui pèsent sur la gent féminine. Elle apprend à lire et à écrire en cachette, et parvient à se faire admettre à l'école de la cathédrale de Dorstadt, en Basse-Saxe. Ne pouvant loger sur place avec les autres élèves masculins, la jeune fille ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Roggy
  04 décembre 2020
Jeanne la papesse « transgenre » la plus badass de tous les temps !!!
Elle était drôlement en avance pour quelqu'un qui est née en l'an 814 la petite Jeanne !!! Mulan à côté passe pour une amatrice ;)
Plus sérieusement, d'une plume joliment maîtrisée, Donna Cross brosse le portrait d'une femme toujours debout, pure dans son désir inné de liberté, prête à tous les sacrifices pour n'appartenir à personne mais surtout pour prendre son droit de s'instruire et être l'égale des hommes !
Du répit ?? Que nenni ! Aucun, ni pour les personnages ni pour nous !
Donna Cross a cette habileté de marier les faits historiques et la fiction dans une romance aux faux airs de classicisme mais parfaitement bien construite, tissant la mélopée d'une fabuleuse émancipation féminine.
Commenter  J’apprécie          530
leboncoinlecture
  30 mars 2021
J'étais très curieuse d'apprendre, pour commencer, qu'une femme avait été pape, et j'avais hâte de découvrir quelle avait pu être son histoire.
Après une recherche rapide sur Internet, pas moyen de démêler le vrai du faux, impossible de dire si cette papesse Jeanne a réellement existé, et j'ai plutôt trouvé des articles indiquant le contraire... mais la quatrième de couverture indique que son nom fait désormais partie des registres du Vatican, et l'autrice termine son roman sur une explication très plausible de l'effacement en même temps que de la survivance de cet épisode. Je reste donc dans le doute mais après un petit temps de déceptino, j'ai choisi de laisser cette question de côté et de me concentrer sur l'oeuvre.
Au final, je trouve que cette oeuvre de Donna Cross est une très belle histoire de femme. Elle a imaginé quels auraient pu être les conditions de vie, les traits de caractère, les rencontres, les épreuves, les idées, de cette femme, pour qu'elle finisse par devenir pape - et ce depuis sa naissance, j'ai été un peu surprise au départ, je pensais que le roman se concentrerait sur le temps de son pontificat, qui finalement est réservé aux dernières dizaines de pages.
Pour moi, le récit est très bien construit et file à toute allure malgré sa taille relativement conséquente. le cadre historique est peint de manière habile, toujours pour servir l'intrigue. le statut de la femme est bien entendu au centre de ce récit, et certains passages, certaines remarques, sont à se faire dresser les cheveux sur la tête et à hurler... Même chose pour la religion et le clergé, qui naviguent pour beaucoup entre ignorance, aveuglement, soif de pouvoir, avarice et corruption.
Jeanne, elle, fait figure de progressiste et même de révolutionnaire, par son avidité de savoir, par son intelligence qu'elle sait mettre au profit de toutes les bonnes causes et face à tous les obstacles, par l'amour de son prochain et l'égalité fondamentale qu'elle voit entre les hommes. Personnage trop parfait sans doute, comme beaucoup de héros de roman. Elle est cependant en proie au doute très souvent et peut-être que ce point aurait pu être davantage creusé.
Pour ma part, j'ai passé un moment très agréable de lecture, plongée dans l'atmosphère médiévale des cercles de savoir, de pouvoir, de religion, de médecine et dans les affres de la condition féminine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLET
  27 mai 2020
En 814, peu après la mort de Charlemagne, Jeanne nait à Ingelheim sur le Rhin. Elle est la fille d'un prêtre d'origine saxonne qui dirige sa famille d'une main de fer. Dès son enfance Jeanne se révèle très curieuse et très éloquente. Elle convainc Matthias, son frère aîné, de lui apprendre à lire et à écrire. Après la mort subite de Matthias, son père veut envoyer Jean, son deuxième fils, à Dorstadt à l'école de la cathédrale, mais, Jeanne se montre intellectuellement beaucoup plus douée que son frère. Contre la volonté de son père, Esculape, lettré d'origine grecque, donne des cours à la jeune fille et lui fait découvrir des oeuvres littéraires autres que religieuses comme l'Odyssée ou les philosophes classiques. Lorsqu'arrive un envoyé de l'évêque pour amener Jeanne à l'école de la cathédrale, son père prétend qu'il y a eu une erreur et y fait aller Jean à sa place. Pendant la nuit Jeanne s'enfuit de chez elle et rejoint son frère, dont entretemps le compagnon a été assassiné. À Dorstadt, Jeanne impressionne l'évêque par l'étendue de ses connaissances. le prélat fait en sorte que le frère et la soeur soient acceptés dans sa classe par le moine Odon, bien que ce dernier soit très hostile envers la fille. Celle-ci reçoit le soutien du comte Gerold, qui l'emmène chez lui et tombe amoureux d'elle. Quelque temps plus tard, le comte doit partir en guerre aux côtés de l'empereur Lothaire Ier. Son épouse Richilde en profite pour tenter de se débarrasser de sa rivale en la mariant. Au moment précis de la cérémonie, les Normands envahissent la ville et font un immense carnage au cours duquel sont tués Jean ainsi que la femme de Gerold et leurs enfants. Johanna ne survit que parce qu'on l'a crue morte…
Ainsi débute « L'indomptée », roman historique à l'américaine dans la lignée de célèbres ouvrages d'un certain Dan Brown. le lecteur friand de vérité historique en sera une fois encore pour ses frais, car dans cette oeuvrette, c'est le roman qui se taille la part belle avec cette histoire rocambolesque pleine de violence (le carnage de Dorstadt par les Normands puis la prise de Rome par les Sarrasins, les deux moments forts sont à déconseiller aux âmes sensibles !), d'intrigues, de turpitudes en tous genres, d'obscurantisme (tout phénomène naturel, toute maladie, tout incident climatique est incriminé au divin) et l'historique qui n'a que la portion congrue. Si vous voulez apprendre quelque chose de sérieux sur ce personnage légendaire, passez votre chemin ! En quatrième de couverture, l'éditeur précise que « L'indomptée » aurait demandé sept années de recherches et d'écriture à Donna Cross. Cela ne se remarque que dans le contexte, les décors et l'ambiance mais malheureusement pas pour les deux années de règne de cette incroyable et improbable papesse ! À classer dans le romanesque et presque dans la romance plutôt que dans l'Histoire sérieuse.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
UnBrocheDansTaPoche
  02 mai 2021
Élevée sous la férule d'un père chanoine autoritaire, Jeanne s'insurge contre les inégalités et les interdits qui pèsent sur les femmes. Avide de connaissance, elle apprend à lire et à écrire et arrive à intégrer l'école cathédrale de Dorstadt. C'est ainsi que commence l'histoire de cette héroïne qui par son intelligence et sa supercherie arrivera à atteindre les hautes sphères du Vatican.
En plus, d'être une source d'information sur les pratiques sociétales dans une époque où l'obscurantisme est véracité, ce roman, qui marie faits historiques et fiction, nous transporte dans une véritable émancipation féminine au VIIIe siècle. Donna Cross, avec son écriture fluide et son rythme rapide, arrive à nous instruire et à nous divertir même si je dois avouer avoir trouvé rapide le développement de son pontificat ici.
J'ai adoré lire ce livre et être plongée dans les jeux de pouvoir, de savoir, de religion et dans l'angoisse de la condition féminine dont est constituée cette période historique.
Malgré la controverse que ce personnage historique suscite toujours, j'aime à penser que cette figure révolutionnaire et féministe a véritablement existé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Souram
  31 mars 2021
Donna Woofolk Cross, dans son roman "La Papesse Jeanne", poursuit un objectif: inscrire une figure de la culture populaire européenne dans une vraisemblance historique. Elle donne donc à Jeanne, Joan, Giovanna, une épaisseur, un destin, la faisant naître en 814. Jeanne, ensuite, parvient à s'instruire, une destinée plutôt hors du commun pour une jeune femme au IXe siècle en Europe occidentale. Après quoi, habillée en homme, Jeanne gravit les échelons hiérarchiques de l'Eglise romaine. Jusqu'au cardinalat. Et comme le veut le récit habituel, Jeanne est même élue pape. Ou papesse. La supercherie est découverte lorsqu'au cours d'une procession, enceinte, elle accouche en public à Rome. Voilà pour la version courante.
Donna Cross entend convaincre que Jeanne, cette Jeanne-là a pu exister. le pontificat de l'intéressée se situerait entre 855 et 858. Mais aucun texte ne cite Jeanne avant le milieu du treizième siècle. Exit alors l'espoir d'une vraie papesse ? Tout n'est peut-être pas perdu. Au début du Xe siècle, la papauté connaît un déclin sans précédent. Je laisse aux personnes expertes le soin de mieux raconter cette époque que je ne saurais le faire. Marozie, mère d'un pape, règne sur Rome, elle est même sénatrice (une exception en ce temps-là; l'Italie ne connaîtra ensuite plus de sénatrices avant mille ans, cela attendra le XXe siècle). Etait-ce elle la papesse ?
En tout cas, Donna Cross livre là une histoire intéressante, semée d'intrigues, d'amours, de fuites, de surprises. Et ce en un Moyen Age brutal, pétri de certitudes, où l'ordalie est tenue pour un moyen légal de découvrir la vérité.
Lien : https://www.bookcrossing.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RoggyRoggy   05 décembre 2020
Le cœur était décidément un organe particulier. On pouvait survivre des années à la perte d’un être cher, s’y habituer, se réconcilier avec la vie, et cependant, sans crier gare, dans un moment de faiblesse, le chagrin pouvait resurgir d’un seul coup, aussi douloureux qu’une plaie à vif.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1398 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre