AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253114227
Éditeur : Le Livre de Poche (03/12/2008)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Les Paulain et leurs deux enfants font partie de ces Parisiens privilégiés qui passent chaque fin de semaine dans leur résidence secondaire. Ecartelés entre leur appartement et leur maison, ils décident de quitter la ville pour s'installer à la campagne. Très vite, ils vont découvrir qu'une maison impose ses servitudes et que la vie rurale n'est pas ce qu'ils imaginaient…Dans ce roman tendre et gai, Maurice Denuzière nous livre la chronique légère d’une déception, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Carosand
  03 juillet 2012
Un livre lu et relu pour rire encore et toujours des petits malheurs d'une famille quittant la bruyante capitale en pensant trouver le jardin d'Eden à la campagne : une recette qui marche à chaque lecture pour un plaisir renouvellé, il serait dommage de s'en priver.
Commenter  J’apprécie          110
beatriceferon
  23 mars 2015
Avoir une maison de campagne, c'est bien agréable, mais les retours de week-end sont de vrais cauchemars! Cruel choix entre les heures d'embouteillages pare-choc contre pare-choc, départ en plein après-midi quand le temps est au beau et invite plutôt au farniente, ou alors, en pleine nuit, au risque de dormir debout le lundi.
Et si les Paulain vendaient leur appartement et partaient vivre à Charmy? N'auraient-ils pas l'impression délicieuse d'être en vacances toute l'année?
Emportés par ce grisant vertige, ils oublient le revers de la médaille et vont devoir faire face à quelques situations cocasses pour le lecteur, moins pour les acteurs.
J'ai souri souvent en retrouvant tant et tant de situations connues (on riait moins quand on les vivait!). Parfois, je me suis totalement identifiée aux Paulain, par exemple, dans leur attitude face aux livres: « Au fil des années, les Paulain avaient aligné, voire empilé des ouvrages divers partout où cela était possible, dans un appartement auquel les visiteurs trouvaient une vague ressemblance avec une annexe de la Bibliothèque Nationale.
Un ébéniste habile qui s'étonnait à chacune de ses interventions « qu'on ait le temps de lire tout ça » s'était ingénié à dresser des rayonnages dans toutes les pièces. » (Vous avez déjà visité ma maison?)
Pas besoin d'avoir fait hypokhâgne pour en comprendre les subtilités, mais en vacances, on peut mettre son cerveau en repos et profiter de cette lecture divertissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
meknes56
  09 septembre 2019
Et oui, vivre à la campagne n'est pas de tout repos...Ce livre que j'ai lu il y a quelques années et relu avec tendresse cette semaine est vraiment une bouffée d'oxygène dans notre quotidien..
Commenter  J’apprécie          10
Bookaddict
  13 novembre 2015
J'ai trouvé ce roman un peu dessué mais la lecture est fluide et agréable et nous montre les "joies" de la vie à la campagne lorsqu'on est un citadin.
Commenter  J’apprécie          50
odie
  28 août 2011
certaines fois,la flemme vous prends;las des sujets sérieux,des polards stressants,vous avez besoin de surprise,de sourires et de légéreté.Ne croyez pas pour autant que cette hitsoire de famille parisienne qui tente d'apprivoiser sa toute nouvelle maison de campagne (et l'environnement qui va avec) soit mal écrite;au contraire! C'est drole,et vous y gagnerez une expression au sourire communicatif!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
meknes56meknes56   09 septembre 2019
Vous rendez-vous compte ? Nous avons mis deux heures et quarante-cinq minutes pour parcourir soixante-douze kilomètres, dit le père en consultant sa montre.
– Ça fait du vingt-cinq à l'heure, lança Pierre.
– Vingt-six kilomètres cent quatre-vingts exactement... Dimanche dernier, nous avions fait du trente-huit trois cents, précisa Sophie, éprise de statistiques et toujours à l'aise dans le calcul mental des nombres complexes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   09 septembre 2019
À quoi penses-tu ? interrogea Agnès, que le laconisme de son mari laissait insatisfaite.
– Je caresse une idée, dit Jérôme.
– J'espère qu'elle est bien roulée, lança Pierre, qui, sur la banquette arrière, relisait pour la sixième fois un album de bandes dessinées.
Commenter  J’apprécie          10
odieodie   28 août 2011
Le"yaka" ouvre en effet démesurement l'éventail des possibilités en négligeant les difficultés de réalisation qui ne peuvent embarrasser que les esprits tatillons."Y a qu'à faire une seconde salle de bains";"y a qu"à abattre la cloison entre le salon et la salle à manger";
...
Le "yaka" se dilua instantanément dans une série de confrontations mentales qui n'étaient pas à son avantage.Un esprit clair aurait subodoré qu'il réapparaitrait plus tard sous sa forme"yavaika",japonaise d'apparence,mais fidèlement liée aux remords et aux regrets de ce qu'on aurait pu faire et qui n'a pas été fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Maurice Denuzière (4) Voir plusAjouter une vidéo

Maurice Denuzière
Jacques CHANCEL s'entretient avec Maurice DENUZIERE, grand reporter au journal "Le Monde" : - Comment et pourquoi il a écrit son livre "Louisiane". - Evocation de la Louisiane et de la maison d'une sudiste : Madame de PARLANGE. - Les rapports entre Français émigrés et Cajuns. - le racisme en Louisiane actuellement. - La vie en Louisiane autrefois et aujourd'hui.
autres livres classés : Maisons de campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15253 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre