AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782372580724
Éditeur : Taurnada Éditions (02/07/2020)

Note moyenne : 4.52/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l'enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d'un hôpital exploré qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
ValerieLacaille
  07 juillet 2020
Nous sommes en 2002. Alan Lambin et Mina Arletti, enfin en couple après s'être tourné autour durant les trois précédentes enquêtes, reçoivent Paul Belvague, leur ami de longue date. Celui- ci, professeur de physique, regrette de ne pas avoir pu mener une expérimentation à son terme lors de l'enquête conduite en 1987 dans un hôpital désaffecté situé dans le Nord et construit au- dessus d'une galerie minière qui avait connu une grave tragédie (voir « Les galeries hurlantes »). Alan en était ressorti traumatisé par cette expérience. Lui qui se définit comme une personne menant des « recherches voulant démontrer l'existence de fantômes où il y en avait vraiment, mais aussi prouver leur absence là où beaucoup affirmaient le contraire », s'était retrouvé confronté à des forces obscures d'une violence jusque-là inconcevable pour lui.
En ce jour du 2 février 2002, Paul insiste auprès d'Alan pour aller mener une dernière investigation, au « Foyer des Galibots », construit à son tour sur les ruines de l'hôpital désaffecté du Nord. Cette maison de retraite en effet a dû fermer après avoir été le siège de plusieurs suicides hautement improbables chez les pensionnaires, pour la plupart, invalides. le personnel soignant a témoigné par ailleurs, avant qu'on lui enjoigne de se taire, avoir été témoins de phénomènes étranges, et surtout, terrifiants : cris d'enfants, portes qui claquent, griffures par des mains invisibles…
Mais Alan, à soixante ans, aspire à une retraite bien méritée. Et ce à quoi il a assisté en 1987, dans les galeries sous-terraines de l'hôpital désaffecté ne lui donne pas envie d'y retourner. Mais c'est sans compter l'insistance de Paul et de sa chère Mina… Alan, évidemment, va se laisser convaincre d'y retourner une dernière fois.
Sur place, il tente, grâce à la plume sarcastique de son créateur, Jean-Marc Dhainaut, de dédramatiser la situation : « - On ne risque pas de tomber sur des drogués?
- Si, répondit Alan, et peut-être même sur des fantômes, figure- toi.
- C'est pas drôle.
- Mais vous savez à quoi on ressemble, là, tous les trois ? Ajoutez un chien et une cinquième personne et on serait prêts pour une aventure du "Club des cinq". »
Mais très vite, l'humour fait place à une tension qui monte crescendo. Les phénomènes surnaturels s'enchaînent à un point tel que la réalité et un certain monde parallèle se mélangent. Même ce charlatan d'Erwan Diwen, venu sur place lui aussi, accompagné de son fils et de la petite- amie de celui- ci, Meghan, mais dans le but de réaliser un reportage truqué pour la télévision, va se retrouver piégé à son propre jeu.
Les découvertes que feront nos trois amis vont s'avérer dramatiques, et Alan va bien avoir besoin d'un coup de pouce pour pouvoir venir à bout de ce qui sera sa dernière enquête. Pour le coup, sa retraite sera bien méritée !
Je referme ce roman avec une pointe de nostalgie, m'étant attachée à Alan et sa compagne Mina. La plume de Jean- Marc Dhainaut m'a encore une fois fait frémir ! Et j'espère que la relève proposée par l'auteur sera à la hauteur !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Sabine57
  04 juillet 2020

Retrouvailles quelques années plus tard avec Alan, Mina et Paul, pour une nouvelle enquête.
Peur, frissons, démon et spectres hurlants et terrorisants voilà un mélange de tout ce qui peut glacer le sang.
On retrouve tous les personnages et même le plus énervant Erwan qui est toujours dans les plans les plus foireux pour faire tourner sa boutique de charlatan. Il sera accompagné de son fils Lucas et de sa petite amie Meghan.
Dans un endroit que j'ai découvert dans le précédent livre, Les Galeries hurlantes, un hôpital désaffecté et hanté par des âmes errantes en souffrance.
A tous les amateurs de frissons et de suspens, je vous conseille de suivre cette dernière enquête qui m'a donné beaucoup d'émotions.
Pourquoi ça fait peur ?
Parce que dans cette histoire, j'ai eu affaire à quelque chose d'irréel, de plus flippant et de plus terrorisant que de simples fantômes.
(Une entité noire et sombre qui poursuit Alan et terrorise toutes les âmes et les empêche de trouver la paix.)
Il va s'en passer des actions incroyables dans ce nouvel opus.
Des morts mystérieuses dans une maison de retraite.
Ce n'est pas qu'une enquête paranormale mais aussi une vraie investigation dans une affaire qui touche les enfants qui étaient soignés dans cet hôpital.
Il y a des traumatismes qui vont remonter à la surface et grâce à sa grand-mère Madenn, qu'il va retrouver dans sa maison grâce à ses dons.
Elle va le protéger de ce démon dont on ne doit jamais oublier le nom.
Mina et Alan possède des dons étant médiums tous les deux, ils peuvent se retrouver dans des moments du passé et ils ont des facilités pour communiquer avec les fantômes, comme par exemple la petite Marie avec sa poupée sans tête.
Ils pourront enfin mettre fin aux souffrances des enfants hurlants de souffrance qui sont prisonniers dans ce lieu maudit où dans le passé des actes violents et ignobles ont été effacés.
Ils ont besoin d'être vengés et Alan Lambin ne lâchera rien même au péril de sa vie, il aime jouer avec le diable.
Meghan est dotée d'un véritable talent, dans le domaine des enquêtes paranormales, elle est intelligente et perspicace.
Meghan va apprendre et découvrir beaucoup de choses sur ce métier grâce à son nouveau mentor, Alan qu'elle admire et suit depuis longtemps.
La relève a débarqué, Alan et Mina peuvent enfin se reposer et profiter de la vie pendant leur retraite bien méritée.


Lien : https://sabineremy.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Ghiblitotoro
  25 juin 2020
C'est toujours avec grand plaisir que je retrouve les enquêtes d'Alan Lambin. Vous êtes sûr ? C'est vraiment la dernière ?
Malgré ses petits défauts, mais quel roman n'en a pas ? (Je suis même capable de faire des reproches à la série Agatha Raisin que pourtant j'adore), cette saga a toujours su captiver ma curiosité et la tenir éveillée jusqu'à la fin de chaque tome.
Ce tome-ci ne fait pas exception. Ou alors, c'est à la seule condition qu'il serait meilleur que les précédents...
Mais revenons sur les petits défauts. Selon moi, ces récits mériteraient un travail approfondi de correction sur le style. Cher Jean-Marc Dhainaut, je vous souhaite de trouver un ou une correctrice qui saura davantage mettre en valeur vos écrits !
Cependant, la construction narrative me plait : elle est complexe, mélange plusieurs intrigues, en dévoile les résolutions au compte-gouttes et parvient à tout boucler en fin de compte, ce qui n'est pas une mince affaire.
J'aime aussi que derrière le sensationnel lié aux enquêtes paranormales, se jouent des drames finalement très humains et que les résolutions permettent chaque fois une résilience. Pour un lecteur, il est très satisfaisant d'enquêter sur l'histoire traumatisante des gens, d'y voir un peu la sienne, mais déformée et de constater qu'il y a une issue.
J'avais regretté que Mina prenne si peu de place dans les enquêtes d'Alan. L'affaire est réglée avec cette histoire. J'avais aussi tiqué sur la manie d'Alan de toujours privilégier l'explication rationnelle, alors que pour moi lectrice, il était ÉVIDENT que ça ne pouvait pas être ça. Je pestais contre son entêtement, alors que les événements s'accumulaient au fil des tomes dans l'autre sens.
En vérité, j'étais secrètement amusée. Car l'un des points forts de cette série est sa part de nostalgie. L'auteur nous propose des enquêtes dans des milieux réels. Il nous propose un peu d'Histoire. Mais c'est aussi un peu ces enquêtes qui sont rétro : le récit, la période, les conceptions sur les phénomènes paranormaux sont d'époque. C'est un peu comme voir un vieux film d'horreur des années 80. Tu n'as plus peur : tu connais déjà les ressorts pour avoir absorbé tous les films qui ont suivi ; tu n'es pas surpris par les effets spéciaux, vieillis ; ni parmi les effets de manche, éculés. Nan, l'intérêt est dans le fait même d'entrer, par le film (ici, les romans), dans l'esprit de l'époque. Et ça, c'est chouette.
Durant ma lecture, je me suis dit : Bon, pn en a terminé avec Alan Lambin. Mais Mina... dont nous ne connaissons pas la vie avant sa rencontre avec Alan et qui déjà, versait dans l'occultisme, ce serait une sacrément bonne idée de raconter son histoire, non ?
Puis, j'ai vu Meghan. Des projets pour elle, Jean-Marc Dhainaut ? Hein ? Hein ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesMissChocolatinebouquinent
  07 août 2020

Nom d'une pipe ! Y a pas à dire les aventure d'Alan Lambin, elles ont de quoi vous remuer le sang ! Jean-Marc Dhainaut confirme son talent hors pair, son nouveau thriller fantastique est une sacrée bombe ! Et à découvrir depuis le tome 1, s'il vous plaît !
Le temps à filer au doux son d'une promesse silencieuse. Depuis sa dernière affaire dans les affres d'une mine, Alan a littéralement tout abandonné. A part quelques conférences ici et là et la promotion de ses livres, Alan n'a plus touché à ses gadgets et fourni la paix aux nombreux foyers qui auraient pu en nécessiter. 15 années se sont écoulées ainsi dans une certaine quiétude loin de ces nuits à la chasse aux fantômes. Mais certaines promesses faites à une petite fille à la poupée étêtée s'en souvient. Et elle l'appelle de tout son coeur. Marie n'a plus rien à perdre, son âme, on lui a prise quand elle n'avait pas toutes ses dents dans cet hôpital sinistre non loin d'une mine.

Son meilleur ami et partenaire ainsi que sa compagne veulent lui remettre le pieds à l'étrier et cette nouvelle affaire a tout pour le séduire car il a connu ces lieux quinze ans plus tôt.

Couloirs sombres, portes qui claquent, morgue effrayante, enfants démoniaques, des cris, du sang, des pleurs, des phénomènes paranormaux, un shadow-man, des visions, et tant d'autres rythment une histoire hors du commun. Un suspense omniprésent et haletant qui vous prend aux tripes et ne vous lâche plus. Ce tome ci est de loin mon préféré avec La Maison bleu horizon. On retrouve un Alan confronté avec ses plus vielles peurs et ses doutes. Cette mission il n'en voulait pas, mais peu à peu l'obligation se fait pressante et puis vient l'abnégation et le désoeuvrement face à ses forces inattendues et bien plus féroces. L'héritage qu'il a reçu de sa grand-mère maternelle et celui à venir clôt à merveille, telle une boucle bouclée. Ce tome se présente comme la fin de quelque chose d'inédit et le legs d'un flambeau qui se doit de continuer. En tout cas je l'espère fortement ! Il n'y a pas à dire j'ai passé un pur moment de lecture ! de l'intensité, une bonne dose de peur et un auteur qui sait parfaitement vous mener par le bout du nez et le tour est joué ! Un thriller fantastique totalement époustouflant que je vous recommande vivement !
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
canette
  12 juillet 2020
Bonjour,
Mon retour sur les couloirs démoniaques de Jean-Marc Dhainaut.
Nous retrouvons Alan Lambin désormais et enfin en couple avec Mina. le couple va être sollicité par Paul Belvague (ami du couple , d'Alan surtout). Paul va tenter de convaincre Alan de repartir vers le Nord, vers un hôpital construit sur une ancienne galerie minière (lire galeries hurlantes pour les détails)
Toujours assez traumatisé par cette expérience datant de 1987, Albin va beaucoup hésiter, mais l'appel de l'étrange sera le plus fort.
Paul se montre convaincant et Alan accepte d'aller fouler cet hôpital désaffecté qui a vu se construire une retraite sur ses ruines.
La maison de retraite a dû fermer suite à une vague de suicides plus qu'étranges et de phénomènes paranormaux subis par le personnel soignant.
Une fois sur place, l'angoisse grimpe pour les personnages, mais aussi pour la lectrice.
Ceux qui me connaissent savent qu'il m'en faut beaucoup pour avoir peur, que certains phénomènes ne me sont pas inconnus, mais là j'ai senti ce frisson dans ma colonne vertébrale, annonciateur de présence. Rapide regard jeté dans ma chambre ou mon bureau, vérification que la température ne baissait pas d'un coup, que mes rideaux restaient bien mes rideaux et non autre chose. Ouf ! c'est que le roman qui faisait effet sur moi. le roman rien d'autre…
Alan( et les lecteurs par le même occasion) va être mis face à ses peurs les plus enfouies et devra affronter ce démon qui le poursuit depuis des années. Ce n'est qu'après qu'il pourra enfin se reposer et profiter de son existence en compagnie de Mina.
Cette aventure d'Alan Lambin est pour moi la meilleure, la plus aboutie. Il se dégage une certaine confiance dans la plume de ‘l'auteur que je n'avais pas encore trouvé. Les émotions sont là, les bonnes comme les mauvaises. Il y a , pour moi, moins de descriptions pour vraiment rester dans les ressentis paranormaux.
Je me suis énormément attaché à la petite Marie qui grâce à Mina et Alan va enfin pouvoir faire son chemin vers autre chose
L'auteur a su distiller un peu d'humour, un peu d'amour entre deux scènes de présence pour permettre à mon coeur de retrouver un rythme normal, et de vérifier une dernière fois que personne ne lisait au-dessus de mon épaule. Et vous savez quoi quand j'ai refermé ce livre et que je l'ai reposé, j'ai tourné quand même la tête pour être sûre qu'aucune présence n'était là.
Une grande réussite pour moi donc.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
manU17manU17   09 juin 2020
L'endroit était chaleureux, rustique, empreint de l'âme bretonne que reflétait la musique celtique diffusée en sourdine.
Nulle autre table autour d'eux n'aurait osé imaginer que ressurgirait bientôt la mémoire d'un passé tourmenté. Non pas à la manière d'une légende, mais d'une réalité capable de faire taire tous les esprits errants de Bretagne et d'ailleurs, pour le peu qu'il leur soit donné l'occasion de l'entendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
ValerieLacailleValerieLacaille   07 juillet 2020
- On ne risque pas de tomber sur des drogués?
- Si, répondit Alan, et peut-être même sur des fantômes, figure- toi.
- C'est pas drôle.
- Mais vous savez à quoi on ressemble, là, tous les trois? Ajoutez un chien et une cinquième personne et on serait prêts pour une aventure du "Club des cinq".
Commenter  J’apprécie          30
ValerieLacailleValerieLacaille   07 juillet 2020
Des recherches voulant démontrer l'existence de fantômes où il y en avait vraiment, mais aussi prouver leur absence là où beaucoup affirmaient le contraire.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Marc Dhainaut (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marc Dhainaut
« Les Couloirs démoniaques », la bande-annonce. Un roman de Jean-Marc Dhainaut.
Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l'enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d'un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?
Roman disponible le 2 juillet 2020 (papier & numérique).
+ Lire la suite
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre

.. ..