AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guy Rohou (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782842056063
64 pages
Éditeur : 1001 Nuits (05/09/2001)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Un homme en quête de sagesse, désavoué par l'acharnement du destin, une bergère qui devient reine dans un royaume oriental de fantaisie, deux brigands attachants, liés par une amitié indéfectible, l'histoire d'une mule et d'un pape... Voici quelques-uns des contes ici réunis qui, parce qu'ils ont en commun de ne pas correspondre au conte tel qu'on est accoutumé à le concevoir, amenèrent Diderot à s'exclamer : " Ceci n'est pas un conte " !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gavarneur
  17 août 2016
Mais qu'est-ce qu'un conte ?
Pour moi c'est surtout une histoire imaginée, pas la réalité.
Il paraît que c'est une histoire destinée aux enfants ?
Une critique de Florencem me rappelle que nombre de contes (destinés aux enfants) ont une morale, quand ils ne sont pas étiologiques.
En tous cas ce n'est ni un compte ni un comte. Mais quand Magritte écrit « ceci n'est pas une pipe », ou une pomme... comment faut-il le comprendre ? Et quand Joseph Kosuth nous montre « One and three chairs » ? La représentation n'est pas l'objet, son nom non plus ?
C'est avec ce genre d'idées en tête que je me suis jeté sur ce texte de Diderot, oubliant que je l'avais lu quelques années auparavant. Et ? Je crois que le titre signifie seulement que le narrateur nous prévient qu'il va dire la vérité, toute la, rien que la... Il prend ses précautions : un interlocuteur bienveillant est lui aussi témoin des faits rapportés, et garantit qu'ils sont bien connus. Bref, les gros souliers.
Et tout ça pour ? Nous expliquer qu'il y a des femmes ingrates qui abusent d'hommes amoureux d'elles. Quelle horreur ! Mais « heureusement » l'exemple opposé nous est aussitôt présenté : un cynique abuseur.
Finalement, à part la chasse aux grosses ficelles, ce court texte ne m'a pas apporté grand-chose, et en tous cas rien qui préfigure surréalisme ou art conceptuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
bfauriaux
  25 avril 2020
Ceci n'est pas un conte mais y ressemble beaucoup Diderot developpe ici ses idees pour notre plaisir dans cet écrit court mais dense !
Commenter  J’apprécie          20
Bill
  04 octobre 2018
Très court roman de 60 pages, ce conte, qui n'en est pas un, de Denis Diderot raconte en fait deux contes ! 
Le premier met en scène Tanié, très amoureux de Madame Rayner, femme vénale, qui n'en veut qu'à son argent, argent insuffisant au point qu'il est parti faire fortune au bout du monde ... 
Le second raconte l'histoire de Melle de la Chaux qui s'est tellement investie auprès de Gardeil, qu'elle en a appris le grec, l'hébreu, l'italien, l'anglais pour lui préparer des traductions. Elle est exploitée professionnellement par Gardeil, mathématicien, helléniste, professeur de médecine et de mathématiques (multitâche donc cet homme du XVIIIème siècle, précurseur des slasheurs d'aujourd'hui !), mais elle l'aime et lui est si dévouée jusqu'au jour où il la quitte et qu'elle se laisse mourir ! 
Deux contes si remplis de personnages qu'ils en sont confus, mais dont le thème est intemporel ... 
A lire !  
Lien : http://les.lectures.de.bill...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   07 janvier 2017
Plaignons beaucoup les hommes, blâmons-les sobrement; regardons nos années passées comme autant de moments dérobés à la méchanceté qui nous suit; et ne pensons jamais qu'en tremblant à la violence de certains attraits de nature, surtout pour les âmes chaudes et les imaginations ardentes. L'étincelle qui tombe fortuitement sur un baril de poudre ne produit pas un effet plus terrible. Le doigt prêt à secouer sur vous ou sur moi cette fatale étincelle est peut-être levé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gavarneurgavarneur   19 décembre 2016
Lorsqu'on fait un conte, c'est à quelqu'un qui l'écoute; et pour peu que le conte dure, il est rare que le conteur ne soit pas interrompu quelquefois par son auditeur. Voilà pourquoi j'ai introduit dans le récit qu'on va lire, et qui n'est pas un conte, ou qui est un mauvais conte, si vous vous en doutez, un personnage qui fasse à peu près le rôle du lecteur; et je commence.
(incipit)
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Denis Diderot (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Diderot
7 mars 2010 :
Mot de l'éditeur : Parce qu'il a lu trop de romans de chevalerie, don Quichotte a perdu la raison : il est persuadé que le monde est peuplé de chevaliers errants et d'enchanteurs maléfiques. Comme dans ses livres préférés, il veut rendre la justice et combattre pour l'honneur de sa dame. Accompagné de Sancho Panza, son fidèle écuyer, il part sur les routes d'Espagne. Et voici notre héros qui affronte des moulins à vent, qui prend des auberges pour des châteaux et des paysannes pour de belles princesses ! Avec son roman, Cervantès a réussi à faire d'un vieux fou à l'imagination débordante et de son valet plein de bon sens un couple mythique ; de leurs aventures rocambolesques, il a su tirer une oeuvre d'une prodigieuse modernité, qui continue d'amuser et de ravir le lecteur, quatre siècles après. Ce volume réunit les grands épisodes de Don Quichotte. le dossier permet d'analyser quelques-unes des représentations picturales du fantasque hidalgo et de son écuyer (Goya, Daumier, Picasso, Dalì), et propose un groupement de textes sur la mise en abyme romanesque (Diderot, Jacques le Fataliste, Flaubert, Madame Bovary, et Giono, noé).
+ Lire la suite
autres livres classés : lumièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une liste de personnages. Une pièce de théâtre.

ÉTÉOCLE, roi de Thèbes. POLYNICE, frère d’Étéocle. JOCASTE, mère de ces deux princes et d’Antigone. ANTIGONE, sœur d’Étéocle et de Polynice CRÉON, oncle des princes et de la princesse. HÉMON, fils de Créon, amant d’Antigone. OLYMPE, confidente de Jocaste. ATTALE, confident de Créon. UN SOLDAT de l’armée de Polynice. UN PAGE. GARDES.

La Thébaïde ou les Frères ennemis, Racine, 1664
La Machine infernale, Jean Cocteau, 1932
Antigone, Jean Anouilh, 1944

12 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : théâtre , 17ème siècle , 18ème siecle , 19ème siècle , 20ème siècleCréer un quiz sur ce livre