AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203118522
105 pages
Casterman (29/07/2000)
3.47/5   17 notes
Résumé :


Rex le constate chaque jour en voyant sa pauvre gamelle : l'agriculture, ça ne paie plus. A moins peut-être, de faire comme le cousin Gaston et d'aider les veaux, chimie aidant, à doubler de volume en quinze jours.

Le maître de Rex est séduit par la grosse Mercedes de Gaston, mais, prudent, il veut faire un essai avant de se lancer dans l'élevage intensif. Josette qui passe par là n'a pas de chance : elle passe du statut de double pon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  14 mai 2014
Le cousin Gaston exhibe fièrement sa nouvelle voiture. Comment a-t-il pu s'offrir un engin pareil ? se demande le maître de Rex, qui remplacerait bien son antique Citroën (une 2CV, mythique pourtant). En vendant des veaux dopés, tout simplement. Grâce à des "chimiques de chimiques, [les bestiaux] gonflent à vue d'oeil, on dirait des baudruches !" confie fièrement Gaston. Bon, le maître de Rex n'élève pas de veaux, il va tester la gonflette sur une poule, pour voir. Oui mais... voilà qu'un serial killer de basse-cour commence à trucider des animaux, jour après jour. le toutou Rex enquête.
Ce petit roman jeunesse rappelle vaguement les "Contes du Chat perché" de Marcel Aymé, mais il est nettement moins drôle. Il est annoncé comme "polar écologique". Heum. Je me laisse facilement convaincre par les intrigues pour enfants. Mais par celle-ci, non, pas une seconde : l'enquête est molle, le récit fade. Quant au message écologique, il est asséné tellement lourdement qu'on aurait presque envie de démontrer aux enfants que c'est du n'importe quoi.
En clair, je n'ai rien trouvé dans ce roman : ni suspense, ni subtilité, ni humour.
Il est probable - et souhaitable - que le public visé (huit ans et plus) s'y retrouve davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
orbe
  05 juin 2014
Rex est un bon chien de ferme. Lorsque son maître envisage de se lancer dans l'élevage il voit déjà la bonne viande qu'il pourra manger. Mais avant cela, le fermier décide de tester le produit miracle qui fait grossir les animaux sur Josette la Poule. C'est alors que d'affreux meurtres sont commis. Qui est le coupable ? Rex enquête...
Un bon roman policier avec pour personnages principaux les animaux de la ferme : canard, chat, poussin, poule... la question des produits donnés aux animaux est toujours d'actualité tout comme le héros qui cherche à conserver sa place et son rang, son confort. le suspense est bien maintenu jusqu'à la fin de l'histoire. Un livre à conseiller
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          230
Juin
  15 mai 2014
Quel carnage dans la cour de la ferme ce matin " - cinquante poussins, tous ceux qu'étaient dehors "
Mais que se passe-t-il dans la ferme de Gaston?
Et ce n'est que le début. Il y aura même une victime collatérale : ce pauvre Boscard des Buziers (une ferme qui n'a même pas 30 hectares), un vieux chien qui n'a même plus de crocs.
C'est Rex qui raconte, le chien du maître, pas peu fier de son statut. Ne pensant qu'à sa gamelle, méprisant avec les jeunes chiens, un oeil sur tout ce qui se passe et des opinions sur tout le monde. Animaux et habitants de la ferme.
Il raconte avec un certain humour les événements qui mettent hommes et animaux en émoi.
Et pourtant c'est assez sanglant, de l'hémoglobine il y en a ....
Enquête et suspicion...
Et puis pourquoi le maître donne-t-il du " chimique" à Josette, la pauvre pas même 2 oeufs par semaine mais alors d'un dévoué avec les autres " Je n'oublierai jamais les paroles réconfortantes qu'elle avait su trouver après que les canards eurent perdu deux des leurs, pour le repas de communion de la fille du maître"
Josette victime d'une drôle d'expérience.
Un petit roman, pas vraiment policier, dont les animaux sont les protagonistes. Mais bong sang, ils se comportent comme des humains, avec tout leur travers et je crois que c'est ce que j'ai aimé dans cette histoire.
La fable est un peu énorme , le message écologique un peu lourd...Mais tout ceci est écrit avec humour et une certaine justesse.
La fin est un peu brouillon, seul petit bémol.
Un livre, facile à lire, qui devrait plaire aux plus jeunes, friands d'histoires d'animaux.

( merci Canel qui m'a donnée envie de relire ce roman, même si elle l'a nettement moins apprécié )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Apikrus
  14 mai 2014
Rex vit dans une ferme. La vie n'est pas toujours très rose pour lui, notamment question nourriture, même s'il est le chien préféré du maître (du moins pour le moment, car Noirot et Pepette cherchent à lui ravir cette place).
Gaston, cousin du maître, lui rend visite à la ferme. Contrairement au maître, Gaston semble faire fortune avec les veaux qu'il vend. Gaston, n'est pas très honnête, mais il a le sens de la famille ou de l'entraide agricole. Il explique sa recette à son cousin.
Peu après, la vie de Rex et des habitants de la ferme change brusquement (ou cesse pour certains…). En effet une longue série de meurtres semble avoir commencé. Rex, un moment soupçonné, va mener l'enquête. Pour lui, il ne s'agit pas seulement de se disculper, de rester le favori du maître en l'aidant dans ces difficiles moments, mais aussi d'éviter de devenir une prochaine victime…
Qui vient à la ferme commettre ces forfaits ? S'agirait-il d'un habitant de la ferme ? Y a-t-il un lien entre ces meurtres et les nouvelles techniques agronomiques testées par le maître ?
Pour le savoir, il vous faudra aller au terme de l'histoire. Tant mieux : elle est facile et agréable à lire, ayant été écrite pour de jeunes lecteurs. Au-delà de l'enquête policière (il est vrai plutôt simpliste aux yeux des adultes), ils y verront peut-être une fable écologiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bdelhausse
  01 juin 2016
Panique à la ferme... Les massacres s'enchaînent. Les poussins d'abord, puis le chat des Buziers, et le coq...
La faute à qui? La faute à quoi? Tout le monde est sur le qui-vive, y compris Rex, le vieux chien du maître, celui que tout le monde a toujours tenu pour quantité négligeable. Il est mou, Rex. Et pourtant quand une menace plane sur la ferme, il retrouve sa pugnacité.
Un livre sur l'écologie, racontée par un chien de ferme. le maître se fait monter le bourrichon par son cousin Gaston qui s'est payé une grosse voiture grâce aux produits chimiques qu'il sert à ses veaux. Alors, le maître il va essayer cela sur une poule et tout dérape (un peu comme dans Black Sheep... hum).
La 4è de couv dit "à partir de 8 ans"... et je ne sais trop. On ajoute, "un polar écologique", et là j'ai de plus grands doutes encore.
L'écriture est un peu poussive. Lourde, ampoulée, malgré l'idée de faire mener le récit par le chien. D'ailleurs, au bout d'un moment, cet artifice du récit commence à lasser. Il aurait été bien plus adéquat d'alterner les points de vue. On s'enlise. Les longueurs s'enchaînent et le dénouement arrive comme une délivrance, sans trop rien expliquer, et on nous sert une morale en 5 lignes... Pas convaincu. Dans le genre, Chair de Poule est de loin plus intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JuinJuin   15 mai 2014
On a poursuivi un moment les recherches, mais ce n'était plus ça. Les jeunes continuaient de se moquer et les vieux râlaient qu’il n''y avait plus de respect. Moi, je ne m'en suis pas mêlée, c'étaient pas des histoires de chien de maître.
Plus on avalait les kilomètres, plus le ton montait aussi chez les hommes.
Commenter  J’apprécie          110
JangelisJangelis   17 novembre 2014
[Conversation entre chiens]
- Paraît qu'il y a eu du grabuge chez vous ? Vous avez beaucoup de pertes ?
- Cinquante poussins, tous ceux qu'étaient dehors.
- Mazette ! C'est dur ... Enfin, ce qui console, c'est qu'on est débarrassés du chat ! T'as des soupçons ?
Je ne savais pas ce que c'était, des "soupçons", mais je ne voulais pas passer pour un imbécile devant le Boscard des Buziers, une ferme qui n'a pas trente hectares ;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JangelisJangelis   17 novembre 2014
- Allez, ouste ! Sors de là !
C'est la Gabrielle qui m'a réveillé de ma sieste. Elle m'aime moins que le maître.
Je n'ai pas protesté, avec elle pas moyen de discuter, elle est du bon côté du balai.
Commenter  J’apprécie          70
orbeorbe   04 juin 2014
Je n'avais jamais douté du maître. De mémoire de chien de ferme, on n'avait jamais vu une chose pareille. Mais cette confiance que me portaient Josette et toute la basse-cour me pesait. Si les massacres continuaient, je serais responsable.
Commenter  J’apprécie          10
bdelhaussebdelhausse   01 juin 2016
Bon, que quelqu'un ait eu envie de tuer le chat des Buziers, c'était encore assez normal, c'était un violent... Le coq, aussi, je sais qu'il en agaçait certains, mais les poussins? Ils étaient inoffensifs ! Ils n'avaient pas d'ennemis ! (p.58)
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sophie Dieuaide (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Dieuaide
Lectomaton Sophie Dieuaide "Le chouchou de Madame"
autres livres classés : fermeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La vie rêvée ou presque de Manon D.

Quel est le prénom du nain de jardin ?

Passe Partout
Norbert
Robert
Gilbert

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La vie rêvée ou presque de Manon D. de Sophie DieuaideCréer un quiz sur ce livre