AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330130368
Éditeur : Actes Sud Junior (15/01/2020)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Née garçon, Sara se sait être fille depuis la prime enfance. Avant même de pouvoir le formuler, de le comprendre. Mais elle a dû grandir emprisonnée dans un corps subi, moulée dans les lois de la masculinité, à ne pas pouvoir supporter son reflet dans un miroir.
Une erreur ? Une anomalie ?
Il fallait un changement, un réalignement de ce corps, et c’est à seize ans que Sara débute sa transition pour être celle qu’elle est, se sentir enfin vivante. S’a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
lirado
  26 janvier 2020
Météore est un nouveau livre de la collection d'Une seule voix chez Actes Sud Junior qui nous plonge cette fois dans la tête et les pensées de Sara, une femme transgenre. En effet, Sara est née garçon, et alors qu'elle parcourt les rues de sa ville, elle sent le poids du regard des autres mais elle veut les oublier, pour quelques instants, en savourant son bonheur de porter une robe ce jour là. Et puis trois garçons qui l'insultent. Pourquoi cette nouvelle agression ?
Comme toujours dans cette collection, Antoine Dole parvient à faire en sorte que son lecteur s'identifie à Sara dans Météore. L'agression déclenche sa parole et surtout le récit terrible de toutes ces années où elle s'est sentie prisonnière de son corps. Un mal être que les autres ont amplifié par leur harcèlement, physique ou verbale, à chaque fois qu'elle essayait d'être elle-même. Une détresse qui a faillit lui coûter la vie, jusqu'à ce qu'un médecin lui en explique la raison : la dysphorie de genre.
Les paroles de Sara sont livrées « à chaud ». Elles coulent naturellement et on partage ses sentiments. Sara vient de passer un nouveau cap, elle est prête à s'assumer. Sa transition, elle le sait sera encore semée d'embûche mais dans Météore c'est plutôt les autres, le lecteur qu'elle interpelle en lui demandant tout simplement qu'est-ce qui fait qu'on est une fille ? un garçon ? car plus largement Antoine Dole évoque aussi les stéréotypes de genre et le thème de l'identité. Pour Sara, la réponse sera une évidence, ce qui nous définit c'est ce que l'on est à l'intérieur.
Au fil du texte, la voix de Sara se fait de plus en plus sûre, de plus en plus forte. Ainsi, Météore est un texte sensible pour aborder la transidentité.
Lien : http://www.lirado.fr/meteore..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
angelita.manchado
  28 décembre 2019
Présentation Météore d'Antoine Dole
Il fait beau, le soleil est revenu. Mais ce soleil revenu, qu'elle voit dans les sourires des gens qu'elle croise, est-il revenu dans son coeur ? Elle a osé porter une robe pour aller faire quelques courses.
Mais ce soleil s'assombrit car elle est agressée, insultée par trois garçons. Pourquoi encore cette agression ?
Avis Météore d'Antoine Dole
Toujours agressée verbalement et physiquement. On pourrait penser, en lisant les premières pages, à du harcèlement scolaire. Mais c'est pire que ça. L'auteur nous en dévoile les raisons vers le milieu de ce roman écrit à la première personne. Car le lecteur se pose la question. Pourquoi autant de violences ?
Quand un enfant se sait différent dès son plus jeune âge. Qu'il ne comprend pas pourquoi on essaie de le cantonner dans une case. Quand il ne comprend pas pourquoi toutes les autorités, notamment scolaires, évoquent une déviance et que ses parents doivent le remettre dans le droit chemin.
Outre tout cela, bien écrit, bien détaillé, Antoine Dole nous démontre par la force des mots ce corps que l'on hait, que l'on cache, qui ne correspond pas à ce que l'on est réellement, à ce que l'on ressent dans son coeur. Une grande souffrance pendant de très grandes années. Une grande souffrance parce que l'on ne s'aime pas et c'est cela le plus dur. Passent encore ce que peuvent nous faire subir les autres, quand on n'a pas confiance en soi, quand on n'a pas l'estime de soi, c'est ça le plus dur. Les coups des autres sont moins violents que les coups que l'on peut s'infliger à soi-même. Quand on se sent autre, quand on se croit autre, quand on se sait autre et que le corps est complètement différent, il est impossible de s'accepter. Il suffit d'une rencontre, d'une belle rencontre avec un professionnel qui comprend, qui explique que le chemin pourra être long, surtout lorsque l'on n'est pas majeur. Et ensuite, avec soi, avec sa propre volonté, avec le fait de s'accepter et surtout en étant accompagné de la famille, de la mère, le passage ne se fera pas en douceur mais ce passage permettra de vivre la vie que l'on souhaite.
Les préjugés ont la vie dure surtout lorsque l'on est adulte et qu'on les subit. Mais les préjugés sont encore pires, lorsque l'on est enfant et que l'on grandit. Comment voir le soleil alors que tout est néant autour de soi, en soi ?
Un véritable plaidoyer pour toutes les femmes, quelles qu'elles soient. Ces femmes qui font avancer le monde, ces femmes qui endurent les plus vils sévices, les femmes qui luttent pour toutes les conditions, les femmes qui ont en définitive le pouvoir, car elles donnent la vie, elles apportent l'amour. Un véritable plaidoyer pour tous ceux qui n'ont pas le corps qu'ils souhaitent, qui se sentent mal dans ce corps. Malgré cette violence, le déni face à ce corps, les violences infligées à ce corps, il n'y a jamais eu la pensée de passer à l'acte irréversible. Une très grande force de caractère, tout de même. Mais si cela avait duré au-delà de ses 16 ans, sans trouver l'aide adéquate, n'aurait-elle pas voulu en finir ?
Un livre qui démontre tout de même que l‘espoir est toujours là, qu'il faut continuer pour pouvoir croire en soi, s'accepter, s'aimer pour ce que l'on est réellement. Car comme l'écrit l'auteur par la voix de son personnage, le corps n'est qu'une enveloppe et ne démontre pas qui l'on est réellement, quelle personne on est.
Antoine Dole sait écrire pour les adolescents, mais également pour tous ceux qui lisent ces livres. Et ce sont des sujets d'actualité qui touchent aussi bien les jeunes que les adultes.
Je remercie les Editions Actes Sud Junior et aussi l'auteur pour sa belle dédicace.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Walkyrie29
  19 décembre 2019
Météore est un ouvrage de la collection « d'une seule voix » des éditions Actes Sud Junior, une collection souvent très forte en émotions et aux sujets délicats que j'affectionne particulièrement, jusqu'à présent elle ne m'a jamais déçue. Ce nouveau titre écrit par Antoine Dole, dont j'ai découvert la plume grâce aux tires Ueno Park et Naissance des coeurs de pierre, évoque le thème de la transidentité à travers le témoignage d'une jeune adolescente transgenre qui raconte le naturel de la chose qui apparaît contre-nature, bizarre ou incompréhensible pour d'autres.
Sara a seize ans et raconte avec honnêteté, lucidité et force le calvaire d'une enfance incomprise, l'éternelle justification de ses goûts, de ses jeux soit-disant trop féminins pour un garçon, le regard des autres, entre autre adultes, des moments de complicité avec d'autres petites filles, d'une psychologie torturée, des cris silencieux à l'intérieur de ce corps qu'elle ne considère pas comme le sien, de ces dictas de la société, bornée et intolérante, de cette nature considérée comme un travers, une déficience mentale, jusqu'à ce qu'une rencontre humaine et bienveillante vienne poser les mots simples et doux sur une douleur trop longtemps enfouie.
Sara s'éveille, s'émerveille, ose, mais se confronte aussi au mur de l'intolérance violente, subit les coups, la brutalité des mots, mais toujours se relève, tel un météore indestructible, le personnage est fort, résistant, conscient de la bêtise des autres, conscient de leur incompréhension et parfaitement conscient d'être ce qu'il est et de ne pas avoir besoin de le justifier. Sara garde la tête haute, sa fierté et ne plie pas, malgré une certaine fragilité et fébrilité qui tremble face à tant de heurts.
Avec des mots simples et percutants, l'auteur retranscrit un témoignage réaliste, sensible et poignant d'une adolescente née dans un corps de garçon ; un sujet délicat et actuel. On s'immerge aisément dans la tête de Sara, on ressent pleinement ses bonheurs comme ses colères, mais aussi ses doutes comme sa volonté. On espère que ce message d'espoir malgré toutes les horreurs subies face écho au plus grand nombre. L'auteur est sensible et cela se perçoit dans ses écrits, cela apporte une certaine douceur à des émotions intenses et beaucoup de poésie à son style d'écriture.
En bref, Météore percute par sa thématique forte, explose par le témoignage de Sara réaliste et poignant et brille par son message d'espoir et cette volonté de fer, écho aux combats féminins de tout temps. Un petit ouvrage qui dévoile la naissance d'un nouvel astre, pur et simple.
Je remercie les éditions Actes Sud Junior pour leur partenariat.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Takalirsa
  04 janvier 2020
Un monologue dans lequel Sara évoque toutes les émotions qu'elle a traversées depuis l'enfance, à subir un corps qui n'est pas le sien.
La scène d'ouverture est saisissante tant est grand le contraste entre l'humeur enjouée de l'adolescente qui se balade au soleil, et la violence de l'agression qu'elle subit sur son chemin parce qu'elle a osé sortir en robe malgré son corps de garçon. L'événement est le déclencheur de son récit, car "les gifles, les crachats, les coups, les insultes" sont malheureusement son quotidien...
Pendant des années Sara a subi ("On encaisse comme on peut"), et toute cette haine, des autres et de soi, "on ne s'en défait pas" si facilement. "Prisonnière" d'un corps qui lui semble étranger, elle a développé un dégoût de soi qui l'a conduite à la détresse psychologique jusqu'à ce qu'enfin un médecin mette un nom sur ce qu'elle ressent: "la dystopie de genre". Les sentiments sont à fleur de peau et en même temps Sara s'exprime avec beaucoup de maîtrise de soi: elle a passé un cap, entamé une "transition" et assume désormais parfaitement qui elle est. le texte est relativement court mais semble parfois un peu longuet du fait qu'il n'y a aucune action, à peine deux-trois anecdotes. La jeune fille ne fait que revenir sur son parcours émotionnel "pour être celle que je suis", et même si c'est avec des mots qui sonnent juste, l'on aurait apprécié davantage de vécu en plus du ressenti.
Au-delà de son seul cas, l'héroïne interroge sur la définition du genre ("C'est quoi être un garçon? C'est quoi être une fille?") et sur la question de l'identité ("Qu'est-ce qui me définit?"). Certainement pas le corps, mais plutôt ce que l'on est à l'intérieur ("Nos corps ne sont que des boîtes (...) c'est à l'intérieur que sont tous les trésors"). Au bout du compte Sara nous livre, de manière résolument optimiste, un plaidoyer universel sur l'acceptation de soi, la "liberté d'être".
Lien : https://www.takalirsa.fr/m%C..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TakalirsaTakalirsa   04 janvier 2020
Cette vie nous demande des choix. Sans cesse. S'écrouler ou se battre. Se cacher ou affronter. Disparaître ou exister. Ce ne sont pas les autres qui font ces choix. C'est nous, et seulement nous.
Commenter  J’apprécie          00
TakalirsaTakalirsa   04 janvier 2020
Nos corps ne sont que des boîtes (...) c'est à l'intérieur que sont tous les trésors.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Antoine Dole (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Dole
Avis sur Mortelle Adèle au pays des contes défaits à 14:25
autres livres classés : transgenreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce qui ne nous tue pas

Comment s'appelle les deux amies de Lola ?

Clémence et Cali
Lola et Simone
Juliette et Claire
Mathilde et Adélaïde

7 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Ce qui ne nous tue pas de Antoine DoleCréer un quiz sur ce livre