AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330027176
Éditeur : Actes Sud Junior (15/01/2014)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 114 notes)
Résumé :
C'est l'histoire de Lola, une collégienne dont les parents sont en plein divorce. Elle se renferme en elle même et n'a plus d'amis, même si son meilleur ami d'enfance, Martin, essaye de l'aider, elle le repousse toujours. Un jour, elle fugue de chez elle et arrive chez une vieille dame qui perd la tête et qui s'appelle Colette. Arrivée là-bas, ses parents lui manquent. Mais, elle s'est attachée à Colette et ne veut plus la laisser toute seule. A la fin du livre, Col... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  11 décembre 2014
Une jeune fille en perdition prise dans la tourmente d'un déchirement parental fugue et arrive par hasard dans l'appartement d'une vieille femme en fin de vie et atteinte de troubles de la mémoire.
Contre toute attente, la rencontre se fera entre ces deux solitudes, ces deux personnes..
Un roman que j'ai eu du mal à lire tant l'histoire me semble décousue. Si les thèmes des liens entre les générations, de la maladie et de la crise d'identité de l'adolescence sont intéressants, ils sont traités de manière trop diffuse. Tout parait en définitive survolé.
Je n'ai pas eu l'impression non plus d'avoir une histoire crédible. Dommage.
Commenter  J’apprécie          220
trust_me
  13 février 2014
Antoine Dole m'avait tellement impressionné avec « Á copier 100 fois » que je me suis lancé avec une certaine gourmandise dans son tout nouveau roman.
« Je m'appelle Lola, et c'est à peu près tout ce qu'il y a à savoir. Á peu près au moment où les choses ont commencé à mal tourner entre mes parents, j'ai découvert sur internet que mon prénom vient de l'espagnol Dolores, qui signifie « douleur ». La mauvaise graine dans la mauvaise terre, la mauvaise fille pour les mauvais parents. »
Lola trimballe avec elle une colère permanente. Contre ses profs, contre ses camarades de classe, contre ses parents qui ont décidé de se séparer. Contre la terre entière en fait. Une goutte d'eau et le vase déborde. Lola fugue. Elle erre et se retrouve par hasard chez Colette, vieille dame vivant seule dans un appartement insalubre. Colette perd la boule, elle baptise Lola Anna, la considère comme une invitée ou comme une intruse. Peu à peu, Lola et Colette vont s'apprivoiser. Malgré une cohabitation peu évidente, des échanges parfois confus et une vraie difficulté à communiquer, la mamie et l'adolescente basculent peu à peu vers ce que l'on pourrait sans crainte appeler de la tendresse.
Deux femmes en crise, deux femmes désorientées, deux solitudes. le récit alterne les chapitres à la première personne où Lola remonte le fil des événements l'ayant conduit chez la vieille dame et ceux à la troisième personne dans le huis clos de l'appartement. Phrases courtes, rage au ventre et au coeur, le lecteur navigue entre la voix intime de Lola et une narration extérieure permettant de prendre un certain recul.
L'ensemble est percutant mais ne tient pas vraiment la comparaison avec « Á copier 100 fois ». Je trouve que l'on insiste trop lourdement sur la douleur de Lola, que l'on enfonce le clou de son mal être avec de gros sabots ce qui, au final, dessert le propos. En fait j'aurais aimé un texte plus ramassé sur lui-même, plus elliptique peut-être. Un effet coup de poing, quoi, un uppercut qui vous laisse groggy. Là, j'ai l'impression qu'il y a des mots en trop, que l'on cherche à tout prix à faire vibrer la corde sensible mais sans finesse. Et pourtant l'écriture d'Antoine Dole garde une patte, une identité qui me plait beaucoup. C'est juste que, sur ce coup-là, trop de pathos tue l'émotion.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
murielan
  24 août 2014
Lola vit mal les disputes entre ses parents et se révolte violemment au collège. Un jour, sous le coup de la colère, elle décide de fuguer et se retrouve chez Simone. Touchée par cette vieille dame solitaire qui perd la tête, elle réapprend peu à peu à s'accepter et à donner...
J'ai trouvé cette histoire émouvante : deux solitudes qui se croisent et s'apportent mutuellement, Lola sortant de son mal-être en s'occupant de Simone et Simone retrouvant quelques moments de bonheur.
Grâce à l'alternance des chapitres, le lecteur découvre en flash-back les raisons qui ont amené la jeune fille à partir de chez elle et suit en parallèle le récit en huis-clos de la vie dans cet appartement.
Antoine Dole signe ici un beau roman, plein de tendresse.
Commenter  J’apprécie          190
coquinnette1974
  15 juillet 2018
Ce qui ne nous tue pas de Antoine Dole est un court roman pour ados que j'ai emprunté à la bibliothèque.
Lola est une collégienne dont les parents sont en plein divorce. Elle se renferme sur elle même et n'a plus d'amis. A l'école, elle fait n'importe quoi ! Son meilleur ami d'enfance, Martin, essaye de l'aider mais elle le repousse toujours...
Un jour, elle fugue de chez elle et arrive chez une vieille dame qui perd la tête et qui s'appelle Colette. Arrivée là-bas, ses parents lui manquent. Mais, elle s'est attachée à Colette et ne veut plus la laisser toute seule...
Ce qui ne nous tue pas est un roman intéressant mais un peu brouillon.
On découvre l'histoire de Lola en deux temps : son arrivée chez la vieille dame, mais aussi comment elle en est arrivé là.
C'est brouillon dans le sens où on passe un peu du coq à l'âne, avec en plus cette vieille dame qui la prénomme Anna. On comprend en gros pourquoi elle l'a prénomme ainsi, même si à aucun moment ce n'est vraiment clair.
Il y a pas mal de non dits, de zones d'ombre, résultat je me suis un peu perdue entre l'histoire de Lola et celle de cette vieille dame qui perd la tête.
Il y a de très jolis passages, des réflexions très pertinentes dans ce court roman.
Mais je n'ai pas été hyper convaincue par ma lecture. J'ai eu du mal à m'attacher à Lola ou la vieille dame. Et l'histoire ne m'a pas passionnée plus que ça.
Je mets trois étoiles et demie, petite déception pour ce roman, mais je relirais Antoine Dole avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
CDIdepange
  17 novembre 2015
Les sentiments d'une adolescente
Lola, une adolescente marquée par les disputes répétitives de ses parents. Elle se sent abandonnée et ne sachant plus quoi faire, elle décide de prendre la fuite. Elle ira se réfugier par hasard chez une vieille dame prénomée Simone, une autre solitude.
Ce que je pense de ce livre ? C'est un livre très facile à lire et très bien écrit, cependant l'histoire m'aurait plus convaincu si elle contenait plus d'actions. Mais je recommande tout de même ce livre aux personnes se cherchant une identité personnelle. (Kevin)
*** - ***
I-Résumé
Lola est une jeune adolescente compliquée. Lorsqu’elle est à l’école, elle défie l’autorité et ne se soucie guère de ses résultats. Elle renvoie alors l’image d’une fille forte et dure. Mais lorsqu’elle rentre chez elle, où les disputes entre ses parents ne cessent jamais, Lola devient une autre, elle se fait toute petite et ne parle que lorsqu’elle n’a pas d’autre échappatoire. C’est en voyant ainsi ses parents qu’elle perd toute foi en l’amour et la relation humaine. Elle se renferme, rejetant ses amis et s’emplit peu à peu de solitude, de désespoir et de colère. Toute cette rage accumulée éclate contre son ancien meilleur ami qui prend les traits de tout son mal-être, elle le frappe jusqu’à ce qu’elle n’ait plus la force de se débattre. Culpabilisant et voyant à nouveau ses parents se quereller par sa faute, elle fuit. Elle ère dans des quartiers inconnus jusqu’à être au bord de l’évanouissement, elle s’arrête alors dans un vieil immeuble qui semble abandonné. Une dame âgée apparaît alors et l’appelle la prenant pour une autre. Lola la rejoint tout de même n’ayant pas d’autre refuge. Elle entre dans un vieil appartement insalubre, rempli de moisissures et réalise que la vieille dame, Simone est sénile. Au fil des jours passés avec elle, Lola découvre ses envies, ses rêves et ses peurs. Elle s’attache lentement à la vieille femme et essaie de lui apporter autant de joie et de bonheur qu’il lui est possible de lui offrir. Grâce à cette nouvelle relation, où deux solitudes se rencontrent, s’aident et de comprennent, Lola redécouvre l’amour et la tendresse...
II- Avis
Ce roman bien que court, transmet énormément d’émotions, Chacune d’elles est décrite avec beaucoup de réalisme, tant cela paraît vrai, nous nous demandons si l’auteur n’a pas vécu ces événements. De plus, il n’est pas toute suite expliqué les raisons du mal-être de Lola. Nous de découvrons au fil des flash-back présents tout le long du livre. Les événements ainsi exposés permettent à la fois au lecteur de s’attacher à la jaune adolescente mais permettent aussi de laisser du suspense quant au vécu de Lola. Ce livre nous confronte à la fois à l’adolescence et à la vieillesse. En effet, la femme chez qui se réfugie Lola est confrontée aux problèmes de l’âge. Cet autre personnage, pourtant totalement différent, attendri également le lecteur. En définitif, je recommande ce roman à toute personne recherchant une lecture pleine des sentiments. Nous ne sortons pas joyeux de ce livre, mais il nous bouleverse.
(Lucile)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   08 août 2014
Un roman d'Antoine Dole fort et plein d'espoir à faire lire aux ados qui vivent mal le divorce de leurs parents.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   11 avril 2014
- ANNA !
Lola tourne la tête vers les étages en entendant la voix qui vient de résonner dans la cage d'escalier. Aussitôt, son coeur martèle sa poitrine, comme si d'une seconde à l'autre sa cage thoracique allait se démanteler sous l'effet des vibrations pour ne laisser à sa place qu'un tas d'os et d'organes inertes. Lui reviennent d'un bloc les voix menaçantes qu'elle cherchait tant à fuir dans le noir, ces voix qui l'ont conduite à se perdre ici. Les larmes montent aux yeux mais s'arrêtent aussitôt qu'elle entend à nouveau la voix :
- Anna ! Anna !
La voix flotte au-dessus de sa tête, par-delà l'obscurité. Une voix de vieille dame, au timbre usé et sec. Une voix sans fioriture, qui tranche le vide à chaque intonation. Une voix qui semble savoir qu'elle est là, tapie dans l'obscurité. C'est comme si, quel que soit l'endroit où elle se tient, quelle que soit la position qu'elle prend, Lola ne pouvait se cacher. Elle s'accroupit, prête à détaler, mais les fourmis dans ses jambes l'empêchent de bouger. Quand la vieille dame passe la tête par la rambarde deux étages plus haut, Lola manque de tomber à la renverse. Ce visage ridé qui la toise d'en haut, et cette voix qui a désormais des traits :
- Enfin Anna, ne restez pas là par terre, montez ! Lola ne parvient même plus à déglutir, immobile, comme un lapin dans les phares d'une voiture. Sans savoir ce qu'elle peut craindre ou espérer. La vieille femme remet ça :
- Vous m'entendez ? Allez, dépêchez-vous, le petit-déjeuner est prêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AproposdelivresAproposdelivres   11 avril 2014
Et puis elle disparaît. Et Lola reste seule. Ses jambes tremblent. Quelques biscuits dans le ventre, digérés depuis un moment. Elle n'a plus de force, plus d'énergie. Plus de peur non plus, elle n'est plus capable. Là, tout de suite, elle ne ressent plus rien. Juste la faim. Elle imagine le chocolat chaud et les tartines. Et cette vieille dame qui l'appelle Anna. Lola pourra lui expliquer qu'elle a fait une erreur, puis elle lui dira qu'elle s'appelle Lola et qu'elle s'est perdue, elle pourra lui demander de l'aide et manger quelque chose en attendant qu'on appelle ses parents. Alors, tout lui apparaît un peu plus clair, même si rien ne semble encore tout à fait simple.
Lola monte les escaliers doucement, en essayant de ne pas tomber malgré son corps qui tangue d'un côté puis de l'autre à chaque pas. Les planches craquent sous ses pieds, le poids du monde sûrement. Elle arrange ses cheveux comme elle peut, son blouson, elle ne sait pas quelle tête elle a, elle ne veut pas faire peur à cette personne qui l'attend. Lola ne se doutait pas que si peu de temps pouvait suffire à se couper des siens ; en une seule nuit elle a cassé tout ce qu'il y avait de solide sous ses doigts. Elle a mal partout, broyée sous le poids des erreurs successives. Il ne reste que ces marches, et ce craquement sur lequel s'attarde son esprit lui rappelle qu'elle est toujours là, connectée à la surface du monde. Elle y va lentement. Pas capable de mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeValleslecturesdeVal   25 janvier 2014
Voulez-vous que je vous maquille?
Mais bien sur, vous ne pensez tout de même pas que je vais me montrer avec cette tête!
Avec un coton-tige mouillé, Lola crée les couleurs. Pourtant ce n'est que de l'eau qu'elle applique sur les paupières de Colette, rien que de l'eau sur ces pommettes, sur ses lèvres. Mais quand la vielle dame ferme les yeux, Lola décrit la poudre d'or qui caresse ses joues, et raconte comment tout le visage semble s'orner de lumière sous les touches de fard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
coquinnette1974coquinnette1974   14 juillet 2018
Des parents qui ne s'aiment plus, ça arrive. Les gens ne s'aiment plus de nos jours, ils se contentent de faire les uns avec les autres. Avant, les gens étaient obligés de s'aimer, vous savez, c'était différent. Aujourd'hui, ils ne se forcent plus, c'est comme ça.
Commenter  J’apprécie          130
Gr3nouille2010Gr3nouille2010   16 janvier 2014
J'ai cessé d'être une fille gentille et souriante, cessé d'être légère. Je me suis éloignée de Martin au profit de filles comme Clémence ou Cali. Parce que si le moindre moment de bonheur suffit à me soulever du sol, je m'écrase plus lourde encore quand la peine revient.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Antoine Dole (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Dole
Vidéo de Antoine Dole
autres livres classés : fugueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ce qui ne nous tue pas

Comment s'appelle les deux amies de Lola ?

Clémence et Cali
Lola et Simone
Juliette et Claire
Mathilde et Adélaïde

7 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Ce qui ne nous tue pas de Antoine DoleCréer un quiz sur ce livre
.. ..