AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246822806
139 pages
Éditeur : Grasset (06/11/2019)

Note moyenne : 2.77/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ils sont quatre, comme les Dalton. Quatre Français, un vidéaste, un photographe et deux écrivains, invités par un improbable « Festival du cheval » à Damas, en Syrie. Ils sont tellement flattés d’être parmi les rares Français à pouvoir fouler le sol de cette patrie ravagée par la guerre depuis huit ans, qu’ils sont prêts à tout pour assouvir leur passion du cheval. Prêts à ce qu’on les fasse passer pour ce qu’ils ne sont pas. Prêts à rencontrer les dignitaires loc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  27 novembre 2019
Pour une fois le titre est explicite 😁. Il est vraiment question ici de quatre idiots ( plutôt qui se font prendre pour des idiots, mais ca revient au même) en Syrie. L'un d'eux Gouraud, écrivain passionné par le monde équestre est invité par Adnan Azzam au Festival du cheval à Damas. Azzam est un syrien, zélateur périphérique du parti Baas ( parti de Bashar El-Assad ) un zozo haut en couleur, dont le véritable métier est, agent recruteur des "idiots utiles"* au régime. Ce dernier demande à Gouraut d'emmener trois autres copains, dont Donner, qu'il présente au public comme "la délégation française", et enchaîne la farce, déclarant face aux notables pro-Assad, qu'il s'est fixé comme priorité depuis quarante ans de récupérer des amis pour la Syrie, et que celle-ci est la délégation numéro 50 qu'il ramène dans le pays depuis quarante ans.
Alors que Donner débarqué, se pose constamment la question de ce qu'ils sont en train de faire ici, le zozo en rajoute, déclamant à ses compatriotes que Gouraud est le petit-fils du général Gouraud (1867-1946), figure de l'armée coloniale et jadis haut commissaire de la République française en Syrie. Un général mal vu dans le pays et qui n'a jamais eu d'enfant. La farce et l'imposture avance progressivement..... et les choses se compliquent. Donner en semble ravit, vu que c'est de l'excellent matériel pour un bouquin, même pas besoin de se donner la peine d'imaginer.
Ce qu'il écrit sur la Syrie n'apporte rien de nouveau, ni sur le plan géo-politique, ni sur le plan bêtise humaine. Mais il est lucide, et même si son humour est forcené, c'est une lecture facile et agréable à lire, sur un sujet très lourd. "Tant qu'on croit qu'Adnan Azzam est un individu réel, c'est insupportable, on a envie de le gifler, mais dès qu'on a compris qu'il s'agit d'un personnage de théâtre, on commence à l'aimer tellement il nous fait rire." Sauf que malheureusement Azzam est un personnage réel et le monde est rempli de ces bouffons, qui font rarement rire......

*L'expression « idiot utile » serait de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine.
Je remercie pour l'envoie les éditions Grasset et NetGalleyFrance.
QuatreidiotsenSyrie#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          714
viou1108
  16 décembre 2019
[histoire vraie] Il était une fois, dans un passé très très proche, quatre Français un peu connus (deux écrivains, un photographe et un vidéaste), invités en Syrie à l'occasion du Festival du Cheval. Enthousiasmés à l'idée de pouvoir se rendre dans un pays dévasté par la guerre et donc peu accessible aux touristes, et d'y assister à des courses de pur-sang arabes, ils acceptèrent sans trop se poser de questions. Pourquoi eux, pourquoi en Syrie ? Ils ne s'en préoccupèrent guère. Arrivés à Damas, ils furent accueillis par leur guide-chaperon, Adnan Azzam, fervent partisan de la clique à Bachar et accessoirement cabot hors catégorie. Celui-ci tenta en effet de faire croire que l'un des quatre mousquetaires, Jean-Louis Gouraud, était le petit-fils du général Gouraud (lequel n'a pourtant jamais eu d'enfant), haut Commissaire de la République en Syrie lors du mandat français (1920-1946), et à ce titre fort peu apprécié (euphémisme) des Syriens. Mais ce brave clown d'Adnan n'en eut cure et thésaurisa sur la famille Gouraud pour convaincre ses compatriotes que le petit-fils revenait sur les pas de son grand-père pour enfin présenter les excuses de la France et réconcilier les peuples, Adnan s'attribuant au passage le mérite et le prestige d'une revanche aussi éclatante. Las, les services de renseignement syriens flairèrent l'arnaque et l'espionnage potentiel. La bénigne approximation initiale menaça alors de se transformer en imposture sulfureuse... Mais que l'on se rassure dans les chaumières, les quatre compères rentrèrent sains et saufs en France, heureux d'avoir voyagé aux frais de la princesse (ou plutôt du président El Assad), et de s'être vus chargés d'une mission par Adnan, le bouffon du roi (ou plutôt du susnommé) : "Mais vous savez, quand j'envoie l'ascenseur avec plein de bonnes choses à l'intérieur, j'aime bien que lorsque l'ascenseur me revient, il y ait aussi de bonnes choses à l'intérieur. [...] Je veux parler de ce que vous allez écrire dans vos journaux. Parce que moi je fais ça pour la paix, pour expliquer au monde que la Syrie n'est pas comme on le dit en France. La Syrie est un pays libre. Et j'espère que vous l'avez compris et que vous allez l'écrire". Ils comprirent alors le pourquoi du comment et réalisèrent qu'ils avaient été utilisés comme "idiots utiles" à la propagande du régime par ce cher Adnan. Et l'un d'eux décida alors d'écrire, non pas dans un journal, mais dans un livre, le récit de cet voyage improbable et surréaliste. Il le fit avec lucidité et auto-dérision, mettant sous les feux de la rampe le véritable idiot de ce jeu de (pas si) dupes.
Très court et facile à lire, un récit en forme de farce mais qui ne fait rire qu'à moitié, tant est consternante l'ampleur de la bêtise humaine.
En partenariat avec les Editions Grasset via Netgalley.
#QuatreidiotsenSyrie #NetGalleyFrance
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          482
noid
  16 mars 2020
Quatre français à moitié connus se retrouvent invités pour un festival du cheval en Syrie, quatre idiots utiles à la propagande du régime. Personne ne semble dupe, mais comment se tirer de ce guêpier. Christophe Donner décide d'en relater le parcours au plus près de ce qu'il a vu et de l'absurdité de la situation.
Et c'est malheureusement très drôle ! À condition d'apprécier l'humour lucide et désabusé… Car comment rire de tout cela en plein milieu d'une guerre qui a déjà fait des centaine de milliers de victimes, et bien plus encore de blessés et déportés ?
Lien : https://www.noid.ch/quatre-i..
Commenter  J’apprécie          120
Larrebat
  07 mai 2020
"Quatre idiots en Syrie" de Christophe Donner
Connaissez vous le général Gouraud ? Et Jean-Louis Gouraud ? Pas mieux !!!
Le premier a "pacifié " dans un bain de sang la Syrie en 1920 et n'a jamais eu d'enfant, le second est un écrivain français contemporain et a été invité avec trois amis (dont l'auteur de ce livre) au festival du cheval de Damas en 2010.
Tombé dans un traquenard orchestré par un Franco-Syrien, JL Gouraud va être présenté comme le petit-fils du général venu s'excuser des atrocités commises par son aïeul.
Pas de quoi fouetter un chat. Un article dans Courrier International ou dans Le Monde Diplomatique aurait suffit à parler de cette anecdote.
Je pense vraiment que l'entre-soi du petit monde de l'édition est à l'origine de beaucoup de romans médiocres qui seraient partis directement dans une poubelle si l'auteur n'avait pas eu une certaine renommée.
Commenter  J’apprécie          10
lalectricecompulsive59
  19 décembre 2019
Je remercie les éditions Grasset, l'auteur et net galley pour l'obtention de ce service-presse.
C'est l'histoire de quatre idiots, des idiots utiles.L'expression « idiot utile » s'applique à des personnes qui servent des desseins qui contredisent leurs aspirations profondes. Elles sont de bonne foi mais manipulées.
Christophe Donner raconte ici comment avec trois autres Français il a été invité en Syrie par un rabatteur du régime, le malaise est palpable tout au long de la lecture du moins c'est ce que j'ai ressentit.Bien sûr les quatre Français n'ont comprit l'imposture qu'une fois sur place.
Adnan Azzam les invite au festival du cheval à Damas, les présente comme la délégation Française, inventant des mensonges un peu gros autour de cette prétendue délégation ça pourrait presque faire rire si ce n'était pas aussi navrant comme situation.
L'auteur arrive sur un sujet très lourd à ajouter un peu d'humour, le livre est très fluide et se lit facilement. Je suis restée éberluée devant cette énorme farce qui aurait pu finir tragiquement mais fort heureusement nos compatriotes sont rentrés sains et saufs.Qu'attendait Adnan Azzam?Un bon article dans la presse qui aurait passer la pommade au régime de El Assad.
Sans avoir été happée par le récit je dois dire que le sujet est interessant.Si le sujet pique votre curiosité ce livre est fait pour vous et vous n'allez pas être déçus!
Lien : https://lalectricecompulsive..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
viou1108viou1108   12 décembre 2019
[…] Notre-Dame a brûlé toute la nuit, la flèche s'est effondrée en direct et en mondiovision, la moitié du toit écroulée. Mais Notre-Dame sera bientôt reconstruite, c'est promis: en deux heures, miracle à la française, près d'un milliard d'euros défiscalisés se retrouvent sur la table… à ce rythme, il faudrait à peine trois semaines pour reconstruire la Syrie.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Christophe Donner (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Donner
"Au clair de la lune" : c'est sur ces quelques notes, objet du premier son jamais enregistré que se penche Christophe Donner dans cet impressionnant récit. En 1857, Edouard-Léon Scott de Martinville réussit cette prouesse de fixer sa propre voix chantant le célèbre petit air, un enregistrement resté muet jusqu'à il y a dix ans. À travers son histoire mais aussi celle de Nicéphore Niepce, des frères Montgolfier ou encore de Firmin-Didot, c'est tout un siècle, celui des révolutions et des inventions, que raconte l'écrivain.
En savoir plus sur "Au clair de la lune" : https://www.hachette.fr/livre/au-clair-de-la-lune-9782246817154
+ Lire la suite
autres livres classés : syrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les lettres de mon petit frère

Est-ce que le grand frère est gentil avec son petit frère?

Non, il ne l'aime pas
Oui, il est même attentionné
Il ne le précise pas

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Les lettres de mon petit frère de Christophe DonnerCréer un quiz sur ce livre