AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266163469
Éditeur : Pocket (16/04/2009)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Imaginez un monde où les organes de presse auraient le pouvoir de copyrighter l'information... Un monde où il serait possible de déléguer les tâches subalternes auprès de clones et mener ainsi plusieurs vies de front... Un monde où l'avenir serait prédéterminé en fonction d'un ADN attribué. Un monde dans lequel il serait concevable de parcourir l'univers en s'incarnant dans des entités extraterrestres. Un monde qui, ayant banni la mort, punirait le suicide par une p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
_Lunair
  10 octobre 2018
Après mon petit billet sur les Ebooks de ce matin, je reviens sur ce recueil dont je viens de tourner la dernière page, celui de Claude Ecken.
J'ai décidé qu'il ferait partie de mes coups de coeur, car malgré des nouvelles inégales, celles que j'ai aimées sont pour moi des chefs d'oeuvre d'inventivité et d'anticipation.
C'est simple, mes nouvelles préférées sont :
==>le monde, tous droits réservés. La première du recueil, tout simplement l'exemple même d'une histoire en deux temps avec une réflexion sur notre société.
==>La bête du recommencement. Qui en quelques pages, m'a fait voyager et sourire plus que certains romans ne l'ont fait en trois cents…
==> Éclats lumineux du disque d'accrétion. Tellement intelligente, bien menée et réaliste qu'elle m'a fait l'effet d'un choc.
==> La Dernière mort d'Alexis Wiejack. Pour son ton, si dur, si noir et toujours si réaliste.
==> La fin du big bang. Ma préférée avec la première. J'y ai senti une émotion que je retrouve rarement dans un texte ainsi qu'une imagination si débordante d'inventivité, que cette nouvelle va surement me pousser à me procurer les autres livres de Monsieur Ecken, et ce incessamment sous peu.
Vous l'aurez compris, pour ceux qui aiment la SF, achetez-le ! Et pour ceux qui aiment l'anticipation, érigez un autel à ce livre ! Il n'en mérite pas moins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FaBmNrD
  29 novembre 2012
Avec le monde, tous droits réservés, plongez avec claude Ecken dans un recueil de nouvelles assez inégales. Certaines, très scientifiques, vous emmèneront très loin dans l'interrogation de notre réalité et des lois qui la régissent, d'autres plus légères vous divertiront mais s'oublieront rapidement.
Dans la majorité des cas, vous serez quand même bluffé par les univers que Claude Ecken parvient à brosser en quelques paragraphes. Si les nouvelles les plus ardues scientifiquement vous effraient, passez à la suivante qui vous rassurera et vous fera voyager. de belles pistes de réflexions mises en oeuvre dans les différentes nouvelles.
En bonus, les dernières pages vous suggèrent quelques idées de scénarios si vous vouliez vous lancer dans l'écriture !
Commenter  J’apprécie          40
Acidus
  31 octobre 2016
Comme souvent dans les recueils de nouvelles, ces dernières sont d'un niveau inégal. Elles partent toutes avec un concept bien pensé mais c'est dans le développement des intrigues que le livre tire ses faiblesses. Les histoires perdent de leur intérêt à mesure que l'on progresse dans leur lecture.
Trois nouvelles sortent toutefois du lot: "La fin du Big Bang", "Fantômes d'univers défunts" et "La dernière mort d'Alexis Wiejack". le reste va du correct ("Le monde, tous droits réservés") au franchement mauvais "En sa tour, Annabelle".
Dans tous les cas, on ne peut enlever à Claude Ecken sa volonté et son effort de documentation pour nous livrer des échanges à contenu scientifique, pointu mais passionnant. Certains peuvent entraîner une réflexion du spectateur, notamment lorsqu'il aborde le Big Bang.
Un recueil moyen car un tri plus rigoureux aurait était nécessaire. Je conseille la lecture des trois nouvelles citées plus haut.
Commenter  J’apprécie          20
Vermer
  23 avril 2017
Cela faisait bien 20 ans que je n'avais pas lu un livre de Claude Ecken. Ici on a un recueil de nouvelles qui au final est assez décevant. Ce qui ressort le plus, c'est une grande faiblesse dans la narration des histoires, celles-ci ne sont pas très bien articulées, peu prenantes et souffrent quasiment toutes d'une fin très faible. À cela s'ajoute un style un peu lourd et qui manque de force évocatrice. du côté des plus, l'auteur a souvent des idées intéressantes et un traitement rigoureux des concepts de science-fiction qu'il couvre et fouille bien, parfois même trop au détriment de l'histoire. Donc, pour conclure de bonnes idées bien développées mais hélas en des histoires souvent faibles et écrites de manière terne.
Commenter  J’apprécie          00
Pieddansleplat
  22 août 2013
Je n'ai pas du tout accroché, malgré un résumé alléchant j'ai été très déçue... La preuve : je n'ai pas pu le finir. L'écriture est épaisse et dense on nage dans ces univers parodiques.
Dommage.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MayokaMayoka   23 avril 2010
Après avoir asservi la nature, nous avons modelé le réel. Nous dominons toute la création puisque, qu’il soit provoqué ou non, nous avons le contrôle de l’événement. Il dépend des critères économiques, politiques et sociologiques que nous avons définis comme base du réel. Il ne doit plus rien au hasard ou aux circonstances, ou si peu.
Puisque le journaliste n’est qu’un artisan de cette invention permanente qui tiens lieu de réalité, il ne reste plus, pour rendre compte du réel, qu’à utiliser la fiction.
C’est bien pourquoi, d’ailleurs, cette histoire est inventée de toutes pièces.
C’est comme ça que je regarde le monde en face.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MayokaMayoka   23 avril 2010
Tu vois ce que nous a amené le système : ces gens qui tournent autour des journalistes comme des moustiques.
- Je croyais que c’était nous, les moustiques.
- Non. Nous, nous sommes des sangsues. Nous nous nourrissons de la réalité jusqu’à lui vicier le sang.
Commenter  J’apprécie          00
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   18 juillet 2018
Je me suis tailladé les veines dans mon bain. Je trouvais ce procédé élégant et sans douleur.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Claude Ecken (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Ecken
Extrait de la conférence "Le temps de l'évolution" aux Utopiales 2017 avec S.Chambon, P.Lajoye, J.-S.Steyer, P.Pitrou, M.Suddain et C.Ecken.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2979 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre