AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226238481
400 pages
Éditeur : Albin Michel (01/02/2012)
3.59/5   88 notes
Résumé :
treize ans, Tom vient dire adieu à sa mère, qui va être exécutée. Quel crime a pu commettre cette femme si attachante et pleine de vie ? Quarante ans plus tard, le destin joue à Tom le plus cruel des tours : son fils risque la peine capitale. Ce nouveau drame le replonge dans son terrible passé...


4e de couverture
Rejeté par des parents trop âgés, enfermé dans un horrible pensionnat, Tom Bedford pourrait être un personnage de Dickens... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,59

sur 88 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
2 avis

Annette55
  13 août 2016
Voici un roman de vacances, simple, alternant le passé et le présent autour du héros : Tom enfant et Tom adulte, les drames et les bonheurs de son existence : maltraitance, manque d'affection, passion vibrante pour les westerns, alcoolisme, drame.......
Un livre agréable à lire dont les fils conducteurs sont de lourds secrets de famille, une relation père- fils poignante, émouvante, douloureuse remarquablement décrite.
Nous suivons les mythes de l'Ouest Américain, ses indiens et ses cow- boys,la pauvreté artificielle des décors hollywoodiens, la jalousie, la cruauté des acteurs et des personnages qui gravitent autour, beaucoup de non- dits, une violence latente, une quête désespérée d'amour autour des failles et des ratés des héros, les conséquences puissantes et dévastatrices de secrets de famille étouffés, trop longtemps tus......
Un ouvrage de vacances captivant , lu à l'ombre, que l'on croirait écrit comme si l'on regardait un film hollywoodien....emprunté par hasard à la médiathéque.
Une fin apaisée .......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
ladesiderienne
  31 octobre 2012
J'avais beaucoup aimé parcourir avec Nicholas Evans, à travers tous ses ouvrages précédents, les grands espaces de l'Ouest américain. Malheureusement pour moi, avec "Les blessures invisibles", l'auteur a changé de style et j'avoue être déçue. Bien sûr, cela reste un livre agréable à lire mais beaucoup (trop ?) de thèmes y sont abordés, voire survolés.
Le fil conducteur en reste le poids des secrets de famille, secrets dont Tom Bedfort a souffert dans son enfance et qui empoisonne maintenant sa relation avec son fils adulte. Personnellement, je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotion par rapport au personnage principal, que je n'ai pas trouvé réellement tourmenté par son passé.
L'auteur nous parle plus longuement du rêve hollywoodien et de la déchéance de l'acteur en peine de reconversion. Le sort réservé aux Indiens, lors de la conquête de l'Ouest, et la guerre en Irak sont aussi parmi les sujets évoqués dans ce livre.
Voilà, pour moi, les blessures qu'auraient dues ressentir les protagonistes sont restées invisibles, sentiment renforcé d'ailleurs par le happy-end familial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
nelly76
  17 octobre 2018
Dans cette histoire ,se déroulant sur deux époques avec le même personnage central:Tom ,enfant et Tom à quarante ans,tout est reuni:secrets drames familiaux,non-dits,amour trahi, violence extrême dans le milieu cinématographique hollywoodien des années cinquante ;tous les ingrédients sont présents, bien mélanger et Nicholas EVANS vous concocte un "chouette récit " . Chaque chapitre s'entrecroise:un chapitre où Tom ,enfant nous raconte sa vie en Angleterrre et l'autre chapitre où nous le retrouvons à 40 ans,père d'un garçon,en Amérique, et C'est ce que j'ai aimé dans la construction du roman,même si au début j'ai eu un peu de mal à "accrocher",au fil de la lecture,nous sommes happés par ce récit. Un livre détente, à lire en vacances ou au coin de sa cheminée une froide journée d'hiver.A conseiller.⭐⭐⭐⭐

Commenter  J’apprécie          80
Kakolea
  10 janvier 2012
Quatrième de couverture :
À treize ans, Tom vient dire adieu à sa mère, qui va être exécutée. Quel crime a pu commettre cette femme si attachante et pleine de vie ? Quarante ans plus tard, le destin joue à Tom le plus cruel des tours : son fils risque la peine capitale. Ce nouveau drame le replonge dans son terrible passé...

Mon avis :
Une histoire en alternance entre l'enfance de Tom et sa vie actuelle où il se retrouve confronté au problème pour son fils. Une histoire qui montre que les erreurs judiciaires sont vite faites, qu'il faut être prudent avec la peine de mort. Un roman, qui est également là pour nous montrer qu'une même histoire peut avoir plusieurs versions suivant la personne qui la raconte. Un bon roman.
Commenter  J’apprécie          70
sld09
  27 juin 2017
J'ai adoré Les blessures invisibles : les personnages, l'intrigue, l'écriture, tout !Le roman est constitué d'une double intrigue, avec le même personnage central à quarante ans d'écart, à deux moments cruciaux de son existence. Malgré cette construction complexe à première vue, le style est très fluide, la lecture agréable.Tout au long du récit, la tension monte inexorablement, par petites touches, et elle est d'autant plus palpable que le prologue annonce le dénouement d'une des intrigues. On sait qu'il va se passer quelque chose de terrible, on pense même deviner ce dont il s'agit, mais ce serait trop simple...Nicholas Evans dépeint dans son roman des Etats-Unis en demi-teinte, entre rêve américain (illustré par ses héros emblématiques : les cow-boys, les marines, les stars de cinéma, etc) et désillusion (l'univers artificiel d'Hollywood, dysfonctionnements de l'armée, le sort des Amérindiens, le béton qui empiète toujours davantage sur les espaces naturels,...). On retrouve aussi en arrière-plan les thèmes de prédilection de Nicholas Evans : la nature, les grands espaces, les chevaux...Avec en plus des personnages attachants, tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
LeFigaro   20 février 2012
Nicholas Evans écrit notamment des pages poignantes sur une relation père-fils houleuse.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeFigaro   10 février 2012
Les stigmates du passé éclairent d'une lumière sombre ses difficultés avec sa femme puis avec son fils. Nicholas Evans écrit notamment des pages poignantes sur une relation père-fils houleuse.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
nelly76nelly76   07 octobre 2018
SEMPER FORTIS

Le garçon s'avança dans le couloir les yeux fixés devant lui sur la croupe large qui,en ondulant ,faisait bouger la ceinture à laquelle étaient accrochés des menottes ,une matraque et un trousseau de clés cliquetant au rythme des pas du gardien.Il y avait des tâches de sueur au dos de la chemise bleue de l'homme qui se frottaient sans cesse le cou avec sa main.C'etait la première fois que le garçon était autorisé à pénétrer dans cette partie de la prison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ladesiderienneladesiderienne   28 octobre 2012
Enfin, au terme d'un interrogatoire au caractère de plus en plus indiscret qui semblait le gêner davantage qu'elle-même ne l'était, Diane lui révéla qu'elle n'avait plus ses règles depuis deux mois, fait auquel elle avait curieusement accordé peu d'importance. Le docteur Henderson émit un son guttural, comme s'il avait avalé une arête, puis sortit s'entretenir avec sa mère. Quelques minutes plus tard, l'univers relativement douillet de la famille Bedford explosait.
Tandis que sa mère, en pleurs, téléphonait à son père pour lui apprendre la nouvelle scandaleuse, Diane, aidée du petit calepin revêtu de cuir rouge du docteur Henderson, identifia le dimanche où sa moralité l'avait outrageusement abandonnée. Le docteur Henderson fit observer que c'était le jour où la Corée du Nord avait envahi la Corée du Sud, événement qui risquait fort de provoquer une troisième guerre mondiale, ce dont Diane serait sans nul doute tenue pour responsable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
carrecarre   15 juin 2012
Ta mère nous a beaucoup parlé de toi. On peut dire qu’elle
est fière. Tu viens d’avoir treize ans, c’est ça ?
Oui.
Un ado, quoi. Eh ben. Moi aussi j’ai un garçon de treize ans.
Et c’est pas toujours facile avec lui.
C’est ici, le couloir de la mort ?
Elle sourit.
Non, Tommy.
Alors c’est où ?
Ne pense pas à ça.
Commenter  J’apprécie          150
genougenou   08 mai 2013
Debout, une main protégeant ses yeux de la lumière, sa mère lui souriait. Elle portait une chemise blanche et un pantalon, au lieu de l'uniforme de la prison. Elle n'avait pas de menottes, pas de chaînes aux pieds. Elle ressemblait à un ange. Comme si elle était déjà au ciel. Elle ouvrit les bras et le serra tout contre sa poitrine. Pendant longtemps ils furent incapables de parler. Il s'était jurer de ne pas pleurer. Enfin, elle recula légèrement pour le regarder, sourit et lui ébouriffa les cheveux. "Tu aurais besoin d'une bonne coupe, jeune homme.
- Tout le monde porte les cheveux longs aujourd'hui
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienneladesiderienne   28 octobre 2012
Tommy avait fini par lire tous les romans de type western dont la bibliothèque disposait. La gentille vieille dame à l'accueil n'oubliait jamais de lui signaler l'arrivée d'un nouveau livre et en faisait même venir des autres bibliothèques. En attendant, Tommy sur les conseils de Ducky, essayait d'autres auteurs, comme Agatha Christie, P.G. Wodehouse et M.R. James, qui écrivait les histoires de fantôme les plus effrayantes qu'il ait jamais lues. Mais la meilleure suggestion de Ducky fut, de loin, Rudyard Kipling. Tommy se retrouva alors transporté dans des mondes tout à la fois excitants, exotiques et étrangement ordonnés et rassurants. Des mondes où le danger et même la méchanceté existaient, mais où la vérité et l'honnêteté triomphaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Nicholas Evans (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicholas Evans
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, bande annonce VF
autres livres classés : hollywoodVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
838 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre

.. ..