AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352121353
Éditeur : 6 Pieds sous Terre Editions (09/11/2017)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Henri et Sandrine forment un couple heureux et épanoui à qui tout réussit, jusqu'à ce qu'un jour apparaisse Michel, un brun ténébreux, qui va faire chavirer le coeur de Sandrine. Ensemble ils vont vivre une idylle aussi brûlante qu'interdite. Mais la vie est-elle toujours du côté de l'amour ? La passion n'est-elle pas qu'une feuille morte emportée par une brise d'automne ? L'Arc-en-ciel des sentiments ne finit-il pas toujours par disparaître derrière le nuage de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
celestineh
  27 novembre 2017
Le titre dit tout ! "Et si l'amour c'était aimer" Cela n'a aucun sens et pourtant tout l'esprit de la BD est résumé dans cette phrase !
Voilà donc le nouvel opus de Fabcaro qui parodie cette fois le genre des romans photos :
Même imagerie figée, même histoire d'amour passion cucul qui balaye tout sur son passage, sauf que dans ce livre tout est absurde et drôle, follement drôle !
Sandrine et Henri constituent un couple heureux et sans problèmes jusqu'au jour où Sandrine tombe follement amoureuse de Michel, livreur non pas de pizzas mais de macédoines !
Tous les lieux communs des romans photos ou romans Arlequin vont défiler mais recyclés à la manière Fabcaro.
Ce qui donne lieu à une suite de poncifs, de scènes surréalistes et de dialogues totalement absurdes qui sont un régal.
Je n'avais pas été totalement enthousiaste à la lecture de Zaïe, zaïe, zaïe, mais cette fois je dois avouer que je me suis franchement amusée.
Je ne sais pas où l'auteur puise son inspiration pour le moins baroque mais bravo ! C'est court mais hilarant, de l'humour au troisième voir quatrième degré.
Et pour finir je laisse la parole à Michel : "Mes amis, je crois qu'au fond rien n'est plus beau que l'amour" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Amindara
  12 février 2018
Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?
L'histoire de base de cette BD n'a absolument rien d'original : nous suivons simplement une femme mariée qui se découvre une passion pour le livreur de macédoine ( ? ) et entame une liaison avec lui jusqu'au moment où la question se pose de savoir si elle doit quitter son mari ou non. Une histoire d'amour à deux balles qui n'est pas particulièrement intéressante. Là où on sort des sentiers battus, c'est parce qu'elle est menée de façon totalement loufoque avec des dialogues et des situations hautement improbables voire même complètement absurdes ! On se croirait dans une parodie qui se moque des BDs dont ce sujet est traité avec tellement de sérieux.
Je dois bien avouer que cela ne m'a pas tellement passionnée. Ce n'est pas le genre d'histoires que j'apprécie, de base, et j'ai du mal à reconnaître l'humour dans l'absurde. Cela dit, je peux comprendre que ce genre de BD attire son public.
Niveau illustrations, je ne suis pas une grande fan non plus. Je vous ai déjà dit que j'avais du mal avec le noir et blanc. J'ai trouvé également que les visages des personnages étaient totalement inexpressifs. Les décors sont quasi inexistants. Quand au style en lui-même, les dessins sont faits d'une multitude de coups de crayons qui rendent la chose assez brouillonne finalement.
Pour conclure, une BD qui a une certaine originalité mais qui ne m'a pas convaincue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jainas
  27 janvier 2018

Ha le coup de foudre, la passion amoureuse qui bouleverse les vies, déchire les couples, fait palpiter les coeurs (et d'autres organes...)
Le sujet de cette nouvelle perle satirique dessinée par Fabcaro est clair dès le début, annoncé de but en blanc : "Et si l'amour c'était aimer ?" Une question philosophique profonde, qui va être explorée au fil des pages et de la passion adultère entre Sandrine et Michel, le livreur de Macédoine : discussions absurdes et/ou clichées, bulles de naration verbeuses au langage fleuri et occasionelement abscon, dessins volontairement figés... L'humour décalé et parfois noir de Fabcaro est bien au rendez-vous, et si j'avais pour ma part préféré zaï-zaï-zaï-zaï, j'ai pour autant bien rigolé à la lecture de ce nouvel opus.
Et puisque qu'en écrivant cette critique, le saut mental vers la chanson des Inconnus était irrésistible, je vous laisse sur ces paroles prophétiques qui ne dépareillent pas du tout avec le style et le sujet de la bande dessinée :
Un chagrin d'amour...
C'est comme si Roméo n'aimait plus... Virginie
Un chagrin d'amour
Comme si l'équipe de marseille n'avait plus Bernard Tapie
Un chagrin d'amour
C'est un sapin de Noël sans guirlandes et sans boules
C'est un papa Noël sans sa hotte et ses boules
De rien ! ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pilyen
  17 décembre 2017

Sandrine et Henri sont mariés. Mais voilà que l'épouse tombe amoureuse de Michel avec qui elle va vivre une folle passion. Mais que vaut cette passion à l'heure du choix? Quitter son mari ou vivre avec son amant ? Tel sera le cruel dilemme auquel devra faire face Sandrine...
Mouais, je vous vois faire la moue devant un scénario façon roman photo de "Nous deux"( que des méchantes langues surnomment "Doux noeud" alors que ces mêmes moqueurs, ados, le lisaient en cachette chez leur mamy !). Vous avez tort ! Quand je vous aurai dit que le Michel de l'histoire est livreur de macédoine de légumes, avouez que cette romance prend une autre allure! Non ? Sans vouloir spoiler, sachez qu'au plus fort de leur passion, l'amant susurrera à sa bien aimée des mots doux ainsi tournés : " Sandrine...je nous vois déjà dans les allées d'IKEA en train de noter des références de tables basses...". Je vous sens intrigué(e) tout à coup... Aller, un petit dernier pour vous appâter ... Une jeune femme parlant d'un fiancé disparu : " Mon ex a mis trois jours et demi à replier une tente Quechua deux secondes. Peu à peu, j'ai vu mon amour pour lui s'étioler..."
Bon sang, mais c'est bien sûr ! dites-vous comme un ex commissaire de la télévision dont seuls les anciens comme moi se souviennent, c'est du Fabcaro, le prince du décalage et de la dérision, le roi du non sens et de l'absurde, l'empereur de l'humour et du pastiche, le seigneur des .... Bon, vous avez compris que cette BD, aux allures de roman-photo est un nouveau bijou de drôlerie et de non sens, un album qui se dégustera avec délices et qui, malgré ses airs de se foutre de tout, en dit beaucoup sur l'amour au 21 ème siècle tout en déglinguant un par un tous les clichés inhérents au genre!
Pas la peine d'en dire plus, c'est, pour moi, LA BD de cette fin d'année, le cadeau pas cher ( 12 euros) qui défrisera ceux à qui vous l'offrirez, soit parce qu'ils se gondoleront de rire ( sans aller à Venise) , soit parce qu'ils seront déboussolés ( et là, cela vous fera connaître le degré de dérision que vos amis peuvent accepter, fort utile pour la suite de votre vie en groupe...).
Lien : https://sansconnivence.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouett
  01 décembre 2017
Depuis que le monde existe, les coups de foudre n'ont jamais eu la délicatesse de nous appeler pour nous prévenir de leur arrivée. Alors pourquoi cela aurait-il été différent entre Sandrine – gentille petite femme au foyer jusque-là éprise de Henri (dirigeant d'une start-up) – et Michel – beau latino livreur de macédoine qui attend son heure de gloire (car Michel est artiste).
La passion dévore très vite Sandrine et Michel. Très vite, les seules livraisons de macédoine (dont Henri raffole) ne suffisent plus aux deux amants, ni les brèves rencontres pendant la journée, encore moins les nombreux coups de fils que les amants s'échangent. Car très vite, ils se disent tout ; du cousin qui « je vous jure ! » n'aime pas le reggae, du frère jumeau mort-né, de l'ex qui travaille à Nature & Découvertes…
Malheureusement pour eux – et heureusement pour nous – Sandrine et Michel ne vivent pas sur une ile isolée, encore moins dans un lieu paradisiaque. Autour d'eux, la société et pire encore, les gens qui l'habitent. Rumeur, hypocrisie, jalousie, vengeance vont couver à bas bruit, bruisser, s'agiter… l'existence de la liaison de Sandrine arrive fatalement aux oreilles de son mari… tandis qu'au même moment, Michel aimerait que leur relation prenne une autre tournure…
Vous l'avez compris, c'est totalement loufoque, fabuleusement barré et vraiment bien vu. Fabcaro nous tend la main une nouvelle fois pour nous faire entrer dans son univers moqueur où le fait de ne pas avoir su soi sa carte de fidélité est un délit, où « celui qui laisse tomber son morceau de pain dans la fondue sent le cul de Josiane ! » , où Marie-José Aline fabrique (et vend) « des maquettes de tanks en peaux de clémentines » … où les nombreuses références musicales font le bonheur des fans des années 80 (quasi dans chaque album)… et j'en passe.
Je t'aime. Un peu. Beaucoup. Passionnément… Cette fois, l'auteur épétale une fleur de pissenlit… rien d'impossible là-dedans me direz-vous sauf qu'un pissenlit a tout de même pas mal de petites pétales et que les choses auraient été plus faciles à Fabcaro n'avait ce penchant à se laisser distraire par la première association d'idées qui passe. du coup, il perd un peu le Nord, le retrouve et le perd de nouveau… et nous, on se marre !
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
BoDoi   19 janvier 2018
À la fois très drôle dans ses procédés et très malin dans son propos – notre modernité serait-elle, parfois, un peu médiocre ? –, Et si l’amour c’était aimer réussit un sans-faute.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LaPresse   11 janvier 2018
Après un manque d'inspiration qu'il a illustré dans Pause, Fabcaro revient à la charge avec un album cinglant sur les relations amoureuses.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaLibreBelgique   29 novembre 2017
Après "Zaï zaï zaï", Fabcaro livre une parodie désopilante du roman-photo.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
30553055   21 novembre 2017
- Je suis content que vous ayez trouvé mon petit mot...
- C'était donc vous... Marchons un peu, voulez-vous ? Nous avons tant de chose à nous dire...
- ...
- Sinon vous connaissez Grenoble ?
- Non.
- Moi non plus.
Commenter  J’apprécie          120
30553055   23 novembre 2017
- Oui Émilie ?...
- Mon père il dit que cette Sandrine c'est une grosse chaudasse du cul et que lui, à la place d'Henri, s'il aurait appris un truc pareil, il lui aurait mis une grosse branlée à cette traînée...
- S'il avait appris un truc pareil...
Commenter  J’apprécie          90
PsychikFabPsychikFab   27 novembre 2017
- Vous savez, je sors d'une histoire sentimentale un peu compliquée...
- C'est à dire?...
- Elle était vendeuse à Nature & Découvertes...
- Je suis désolée...
- Vous ne pouviez pas savoir...Mais tout cela est derrière moi à présent...
Commenter  J’apprécie          60
30553055   23 novembre 2017
- Mes amis, je crois qu'au fond rien n'est plus beau que l'amour... Il ne nous reste plus que ça... On n'a rien, on ne sert à rien, on ne va nulle part, rien n'a de sens... Dans cinquante ans on est morts, on n'existe plus, on est dans un trou et ce qu'on aura vécu n'aura rien changé à rien et nos enfants mourront à leur tour et leurs enfants ensuite, et dans cinq milliards d'années le soleil s'éteindra et tout ça aura été vain et dérisoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
30553055   23 novembre 2017
- Super répèt' les gars, c'était génial !
- Elles sont démentes tes paroles mec !
- Merci... Je sais qu'on va déranger mais tant pis, c'est notre rôle après tout...
- Un artiste qui ne dénonce pas les injustices est-il encore un artiste ?...
- Euh... Oui ?
- Oui c'est vrai remarque...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Fabcaro (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Fabcaro
Fred Sandon - chronique BD - prix Hors les murs - Zai zai zai zai ©LaChaineNormande
autres livres classés : absurdeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13415 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .