AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc Rigoureau (Traducteur)
ISBN : 2016273801
Éditeur : Hachette (29/08/2018)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Freya est une «  chanteuse née  ». En tout cas, c'est ce que son père lui a dit.Maintenant que sa voix l'a lâchée, que lui reste-t-il  ? Harun erre. Sans James. Qui lui a dit de «  dégager de sa vie, connard  ».Pas moyen de l'oublier. Mais comment se faire pardonner  ? Nathaniel débarque seul à New York. Sans son père.Finie, leur «  fraternité à deux  ». Un pont, un pas en arrière,  une chute  : trois destins se percutent.Ensemble, ils vont apprendre à surmonter ce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
clairesalander
  28 novembre 2018
Je remercie Masse Critique/Babelio pour l'envoi de ce roman.
De cette autrice, j'ai quasiment tout lu ; avec une préférence pour le livre qui l'a propulsée, "si je reste", adapté au cinéma - un bon film j'ai trouvé.
J'étais donc bien contente de recevoir son dernier livre ; cela dit, ce fut une déception pour moi.
J'ai mis longtemps à le lire, et pourtant l'écriture est facile et limpide, les chapitres courts, alternant les points de vue des trois principaux protagonistes. Freya la chanteuse qui a perdu sa voix, Harun l'homosexuel musulman fort gêné de son orientation sexuelle, et Nathaniel le beau gosse élevé par un père perché.
J'ai trouvé les personnages caricaturaux et ne me suis pas du tout attaché à eux, ils m'ont tous agacés de par leur niaiserie. Il n'y a pas vraiment d'histoire, d'où mon profond ennui.
Quand je lisais les ouvrages de Gayle Forman, je devais avoir 25-26 ans ; peut-être qu'en vieillissant mes goûts ont changé, je ne sais pas, mais je n'ai pas du tout accroché à ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ivre_de_mots
  14 mars 2019
Gayle Forman... Une auteure que j'avais déjà lu auparavant et dont j'ai adoré la plume et, encore une fois, je ne suis pas déçu de ma lecture. Nous avons trois personnages dans ce livre, trois points de vus différents, mais complémentaire. Tout d'abord il y a Freya, une jeune chanteuse considérée comme une étoile née, mais qui n'arrive plus à chanter. Harun lui, c'est un adolescent gay dont la religion est Musulman, pour cette raison, il a peur de la réaction de sa famille qui a des préjugés sur l'homosexualité. Viens ensuite Nathaniel qui est seul sans son père à New York à la recherche de quelque chose. Les trois jeunes gens vont se rencontrer au détours d'un pont à Central ¨Park et s'entraider par la suite jusqu'à tisser des liens entres eux.
Il est vrai qu'au début, j'ai eu peur qu'il ne me plaise pas, car j'étais perdu avec le premier chapitre (sorte de prologue, un peu), mais ce sentiment à très vite laissé la place à de biens plus positifs. J'ai adoré chacun des personnages du livre ainsi que leur histoire. Nous découvrons ces trois personnages sur une journée à laquelle ils ne vont pas se séparer. Je dois vous dire que j'ai vraiment beaucoup aimé cette introspection chez Freya, Harun et encore plus particulièrement chez Nathaniel. Ils ont tous les trois leurs démons, un passé loin d'être joyeux qui m'ont donné envie de les prendre dans mes bras. Pour attirer l'attention de son père, Freya s'est mise à chanter et se retrouve perdue quand elle n'y arrive plus. Harun quant à lui est perdu sans son copain qui, au moment de se séparer, l'a insulte, sans lui, les journées sont ternes, mornes et déprimantes. Pour ce qui est de Nathaniel, il a dû grandir et murir, vite face à son père dont le comportement est enfantin. Bien que cela raconte ce qu'il se passe durant leur journée à laquelle ils se rencontrent et qu'il n'y ai pas d'action à proprement parlé, le livre n'est en aucun cas ennuyant. Entre présent et passé (à travers des flash-back), nous découvrons les héros, leurs failles et leurs blessures, leurs force et leurs faiblesses jusqu'au mot fin. Des sujets importants et actuels sont abordés, l'homosexualité, l'abandon, la parentalité, l'acceptation, le jugement, les origines, les différences et tant d'autres thèmes importants dans notre société, de nos jours. Ce roman est vraiment porteur d'espoir, même si les protagonistes ont vécus des événements particulièrement tristes dans leur vie, la rencontre des trois va leur permettre de se voir sous un autre jour et de se dire qu'après tout, il faut parfois laisser de côté le passé pour que l'avenir soit plus lumineux et moins sombres que ce qu'ils ont vécu.
J'ai trouvé cela très agréable de retrouver Gayle Forman dans ce nouveau livre. J'ai adoré ses deux premiers romans « Si je reste » qui m'ont fait verser des torrents de larmes. « Ce que nous avons perdu » est plus joyeux, il y a un équilibre entre le passé et le présent qui permet au lecteur de ne pas se sentir submergé par les émotions. Il y a du malheur, mais aussi du bonheur. Freya, Harun et Nathaniel vont partager des moments d'amitié qui vont les souder à jamais. Ils sont liés par la perte d'un proche et savent ce que c'est que de se sentir perdu, chacun à leur façon, pour des raisons différentes. On s'attache à eux, on prend plaisir à les suivre afin de savoir ce qu'ils cachent, au plus profond d'eux et à la fin, quand on sait qui ils sont, c'est une énorme claque que l'on se prend. La plume de l'auteure est vraiment belle, elle fait passer les émotions avec des mots forts et puissants.
En conclusion, une très jolie lecture que j'ai apprécié découvrir avec des personnages décrits en profondeur, à tel point que l'on a envie de les prendre dans nos bras. le livre est très bien écrit et est porteur d'espoir.Une histoire sur l'amitié naissante entre trois protagonistes qui n'ont rien communs si ce n'est cette impression d'être perdus et d'avoir connu la solitude de l'abandon.
Lien : https://ivredemots.weebly.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ConfidencesLitteraires
  19 octobre 2018
Quelle jolie surprise ! J'avais envie d'un roman doux et réconfortant et cette fois-ci c'était le bon ! Je voulais le lire un peu plus tard, au plus proche de ma rencontre avec l'auteure, mais on ne gouverne pas ses envies, n'est-ce pas ?
Me voici donc à faire connaissance avec Freya, Nathaniel et Harun. Trois âmes un peu abîmées par la vie, qui vont se tomber dessus, s'entraider et ne plus se quitter. Je réalise que, de ce point de vue, ce roman est très proche d'Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda. Et c'est le genre d'histoires qui me touche beaucoup !
Parlons des personnages. Freya est une jeune chanteuse qui commence à faire le buzz. Elle vient juste de se faire prendre en main par un producteur puissant, lorsque sa « voix », son talent, disparaît… Accessoirement elle n'a plus vu son père depuis 7 ans, depuis qu'il est retourné en Ethiopie et elle n'a plus de relation avec sa soeur, qui n'a pas pu la suivre sur le chemin de la gloire…
Harun est gay. Et musulman. Tous les jours, il se traite de lâche : il n'ose rien dire à ses parents et perd son amoureux, son premier petit ami, à cause de sa faiblesse (« Dégage de ma vie, connard ! »).
Nathaniel doit retrouver son père à New York. Son père, son seul ami, avec lequel il forme « une fraternité à deux ». Très vite, on comprend que quelque chose ne va pas... mais quoi ?
J'ai beaucoup aimé la diversité de ces héros et, surtout, que l'auteure n'en fasse pas des tonnes dessus. Oui, il y a une américano-éthiopienne et un homosexuel musulman d'origine pakistanaise. Et le troisième a un handicap. Eh bien, ça fait partie de l'histoire, un point c'est tout, ce sont des caractéristiques comme les autres. Certes, ça occasionne des situations particulières, mais au final c'est une histoire universelle et on peut tous se retrouver dans leurs états d'âme.
Le roman est construit sur une histoire principale, celle de la rencontre entre nos héros et de la journée qui va suivre, entrecoupée par des flash-backs pour nous présenter leur vie, ce qui les a conduit là où ils en sont… Mais je n'ai pas eu l'impression que l'histoire en était ralentie, bien au contraire. J'étais tout aussi ravie de découvrir le quotidien des personnages que de les retrouver tous les trois à New York. C'est un peu niais, mais j'ai beaucoup aimé leur manière de se comprendre très vite, que chacun soit dans le même genre d'état d'esprit, à savoir : prêt à tout puisqu'il n'a plus rien à perdre…
C'est un roman jeunesse/Young Adult comme je les aime. Des thématiques variées abordées avec douceur, sensibilité, humour, poésie… J'ai ri, j'ai été touchée. Il y a certes des lieux communs (l'histoire d'amour qu'on voit venir à dix mille kilomètres), mais je recommande totalement ce roman pour des ados ou n'importe qui en quête une histoire mignonne et moderne.
Ce roman a tout pour devenir un livre doudou : des sujets graves traités avec bienveillance – on sait que ça finira bien, une plume simple mais agréable, une belle amitié et des moments totalement improbables (la partie de base-ball dans Central Park).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thalyssa
  10 octobre 2018
Je découvre enfin la plume de Gayle Forman à travers ce roman et je n'ai pas regretté le voyage ! Trois jeunes gens à peine entrés dans l'âge adulte, trois parcours très différents, trois horizons bien distincts, et pourtant leurs routes vont se croiser de façon tout à fait fortuite pour se forger en un cheminement commun d'une force et d'une intimité inouïes en une journée à peine. le postulat de départ peut donner une impression de déjà-vu mais l'univers de « Ce que nous avons perdu » se révèle unique, d'une sensibilité à fleur de peau.
Freya doit ses origines métissées éthiopiennes à son père, un musicien qui disait d'elle qu'elle était née en chantant. Profondément attachée aux siens, la vie a cependant progressivement éloigné la fillette des trois piliers qui constituaient sa famille. Aujourd'hui, elle est sur le point de percer dans le domaine de la chanson. Un grand ponte l'a prise sous son aile, l'a aidée à travailler son image, son registre, à peaufiner son style et ses compositions pour aller bien au-delà de sa petite notoriété sur YouTube. Mais au moment de boucler son premier album, Freya perd sa voix et aucun médecin ne parvient à en déterminer la cause. Freya plonge dans un cycle d'angoisse entretenant quelque part la proche échéance de ce qu'elle craint le plus : si elle ne retrouve pas ses pleines capacités, elle perdra son dernier point d'ancrage.
Nathaniel a grandi aux côtés d'un père fantasque, qui préférait rêver sa vie que d'assumer la moindre responsabilité. Très tôt, le garçon a dû prendre le relais et endosser le rôle du protecteur pour préserver leur « fraternité à deux » du monde extérieur. Un garçon qui a grandi bien trop vite, sans jamais avoir eu le temps de profiter de l'insouciance de l'enfance. Aujourd'hui, il erre dans les rues de New York, à la recherche d'une destination précise qu'il peine pourtant à révéler au lecteur.
Harun est un musulman d'origine pakistanaise. Les attentats du World Trade Center ont mis à mal ses rêves d'enfant et la situation s'est compliquée encore davantage quand il a compris qu'il était homosexuel. Au coeur d'une famille animée, ancrée dans des traditions rendant même difficiles l'acceptation d'une belle-fille blanche, il ne trouve pas le courage de faire son coming-out. Il redoute de se montrer tel qu'il est, même lorsque son premier grand amour fait irruption dans sa vie sous les traits de James. Doit-il continuer à se tapir dans l'ombre comme il s'y est si bien habitué ? Ou prendre le risque de tout perdre pour se donner une chance d'être vraiment heureux ? Emmêlé dans ses propres mensonges, Harun finit par tout gâcher entre eux et ne sait plus quoi faire de son avenir.
Les trajectoires de nos trois personnages vont se croiser à Central Park. Un moment d'inattention, une chute, une collision, un témoin. Passé le moment d'inquiétude, ils découvrent sans se l'expliquer qu'il est encore trop tôt pour se dire au revoir. Ils ne se connaissent pas. Ils ne se doivent rien. Mais ils ressentent cet appel les enjoignant à rester soudés pour trouver des réponses à leurs questions muettes et ils vont tour à tour pénétrer dans le quotidien des uns des autres.
Gayle Forman distille les détails de leurs passés respectifs et les dangers de leur point de rupture imminent avec une parcimonie particulièrement bien orchestrée. Elle dresse le portrait de trois jeunes adultes ne sachant que faire des possibilités que leur offre la vie, ni comment se débarrasser des vestiges d'un passé qui revient continuellement les hanter. Ils se retrouvent unis dans leur solitude et leurs doutes, leur appréhension d'un avenir incertain. On ne peut que s'attacher à chacun d'entre eux. La narration est elle aussi très intéressante. Gayle Forman a choisi d'employer une conjugaison au présent et saute au coeur d'un même chapitre d'un personnage à un autre, parfois juste le temps d'une phrase. Cela donne une puissance et une dynamique inédite à son histoire, et renforce l'impression que Freya, Nathaniel et Harun sont à un tournant de leur vie et éprouvent des sentiments similaires au même instant. On saute de l'un à l'autre avec aisance, on prend plaisir à les connaître, les quitter, les retrouver, les voir interagir entre eux, développer leur problématique, trouver des ébauches de réponses. Ils se débattent contre de nombreux obstacles, avec une intensité à la fois identique et différente : l'urgence n'est pas la même et l'on ressent pourtant clairement leur douleur.
Une lecture rapide et agréable, qui va au coeur des choses sans en faire de trop, qui me donne envie de me replonger directement dans un autre roman de l'autrice pour voir si cette narration particulière est sa marque de fabrique et si ses personnages sont aussi attachants que ce trio parti à l'assaut des rues de New York.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hillel
  01 octobre 2018
Enfin voilà un roman pour adolescents et jeunes adultes original avec une narration qui sort enfin du lot ! Et cela fait un bien fou.
Si les histoires des ces trois héros n'ont rien de très différent et nous rappellent d'autres récits du genre, la conjugaison des trois, la personnalité des personnages tirant plus des anti-héros que des héros et surtout les choix narratifs nous embarquent dans un récit aussi original que captivant.
Je suis véritablement tombée sous le charme de ce titre.
Sous le charme de la plume de Gayle Forman. Sous le charme de ces trois personnages à la fois communs, car crédibles, et si atypiques à la fois. Et surtout je suis tombée sous le charme de leur rencontre et leur coup de coeur réciproque.
Freya est une talentueuse chanteuse montante. Son agent est en train de tout prendre en main et de superviser de près sa carrière prometteuse. Mais Freya se rappelle ses fêlures, la séparation de ses parents, la disparition de sa soeur partie vivre sa vie loin d'elle... Tout lui revient en mémoire de manière douloureuse le jour où sa voix la quitte. Comme un rappel de ses blessures morales, sa voix devient une blessure physique.
Harun, un jeune américain d'origine pakistanaise se sent lâche. Lâche car il n'ose pas avouer son homosexualité à sa famille. Lâche car il n'a pas su garder James, l'amour se sa vie. Lâche et à la dérive...
Nathaniel, ce jeune homme athlétique de 19 ans vient de tout quitter et prendre le premier avion pour New-York. Il avait fait le projet avec son père de visiter la grande ville. Mais son père ne répond plus au téléphone, Nathaniel n'a plus personne à qui parler, à qui se confier, ni personne à aimer...
Ces trois jeunes désespérés vont tout remettre en question le jour où ils tombent l'un sur l'autre, à tous les sens du terme.
Une sorte de révélation, de coup de foudre amical, pour trois jeunes qui ont tellement besoin de se confier et de trouver une oreille neutre et aimante.
L'histoire de leur rencontre est entrecoupée de flash-back qui nous permettent de mieux comprendre chacun de leur destin.
Je me suis attachée à chacun d'eux. J'ai eu envie d'en savoir plus sur chacun à chaque fin de chapitre. L'auteur a su entretenir le suspense et l'attente en alternant les retours sur chacun d'eux. Mais surtout j'ai été charmée par l'histoire de ce rapprochement de trois êtres écorchés qui vont retrouver un peu d'espoir. Avec en prime, une jolie attirance entre Nathaniel et Freya, que l'on décèle assez tôt, peut être même avant eux...
Enfin, j'ai beaucoup aimé les choix narratifs de l'auteur, l'alternance des points de vues, les chapitres au présent ou au passé, les interventions omniscientes d'un narrateur externe, les introspections de chacun, les petites phrases d'une ligne, telles des mantras...
Bref ce fut une très belle découverte, et je le redis une formule originale qui offre un autre style en littérature young adult!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MahaDeeMahaDee   21 octobre 2018
Je suis perdue.
Freya fixe les mots qu'elle vient de taper sur son téléphone portable.
Je suis perdue. Où est-elle allée pêcher ça ?
- Excusez-moi, mademoiselle, répète le chauffeur de la voiture de location, mais je crois que je suis perdu.
La jeune fille sursaute, réintègre la réalité. Assise à l'arrière d'une limousine, elle est en route pour son septième - huitième ? - rendez-vous chez le médecin en quinze jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ConfidencesLitterairesConfidencesLitteraires   28 octobre 2018
Porter ce que les autres ont perdu, c’est être le gardien de leur amour. Partager ce qu’on a perdu avec eux, c’est aussi une façon de donner son amour.
Commenter  J’apprécie          20
djihanedjihane   24 septembre 2018
J’ai chanté… J’ai passé ma voix au papier de verre, j’ai remonté le temps, année par année, j’ai décapé les couches de vernis, traversé les promesses non tenues, tenté de creuser pour retrouver la fille qui était née en chantant. J’ai chanté jusqu’à m’en érailler la voix, jusqu’à m’en réduire le cœur en charpie, en quête de cette fille-là. L’ai-je trouvée? Avait-elle seulement jamais existé?
Commenter  J’apprécie          00
MissMymooMissMymoo   14 novembre 2018
Il faut que les gens admettent que, parfois, tout ne se passe pas comme prévu, qu’on ne bouscule pas certaines choses. Mettre la pression à quelqu’un, c’est le pousser à l’erreur.
Commenter  J’apprécie          10
djihanedjihane   24 septembre 2018
Durant l’instant splendide avant que je reprenne la parole, il n’y a eu plus que le visage de James, magnifique, plein d’espoir, tout à la chaleur et à l’optimisme de cette promesse de printemps, de cette promesse de soleil étincelant sur nous tous, attendant d’accepter mon secret comme il m’avait accepté.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gayle Forman (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gayle Forman
L'auteure américaine Gayle Forman est passé nous parler de l'écriture de son dernier roman, "Ce que nous avons perdu". Nous en avons profité pour la questionner sur le processus créatif dans son ensemble et sa manière de débuter une histoire en particulier.
Vidéo cadrée et réalisée par Yves Czerczuk.
Découvrir "Ce que nous avons perdu" : https://www.hachette.fr/livre/ce-que-nous-avons-perdu-9782016270059
Voir la vidéo sur Hachette.fr : https://www.hachette.fr/videos/gayle-forman-ecriture-ce-que-nous-avons-perdu
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Si je reste - Gayle forman

Pourquoi Mia et sa famille sont-ils coincés chez eux le jour de l'accident ?

A cause d'une tempête
A cause de la neige
Leur maison est mise en quarantaine
A cause d'une journée nationale de grève

7 questions
539 lecteurs ont répondu
Thème : Si je reste de Gayle FormanCréer un quiz sur ce livre