AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246691945
166 pages
Éditeur : Grasset (01/10/2005)
3.1/5   20 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Grasset - 10/2005)


Depuis l'effondrement du communisme, et malgré les attentats du 11 septembre, une certaine gauche semble fascinée par l'islamisme.
Aveuglement tiers-mondiste ?
Goût pour une radicalité perdue ?
Haine de l'Amérique et d'Israël ?
Naïveté ou cynisme ?

-------------------------

Caroline Fourest est journaliste à Charlie Hebd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jmarcio
  14 juin 2021
Je lis, en 2021, un livre écrit en 2005 qui, me semble-t'il est plus que jamais d'actualité à une époque où on parle de "islamo-gauchisme".
Ce livre a reçu les prix "Prix du livre politique 2006" de l'Assemblée nationale et "Prix Jean-Zay - Laïcité et République 2006". (source Wikipédia, page de Caroline Fourest).
Avant d'écrire cette critique, sachant que certains ont porté plainte contre l'auteur pour diffamation et choses du genre, je me suis donné la peine de vérifier s'il y avait quelque information (décision de justice ou controverse) sur ce livre. Je n'ai rien trouvé.
En fait, ce livre est très intéressant puisqu'il montre la division de la gauche, en ce qui concerne les affaires antisémites, islamophobes, etc..., en deux catégories : les tiers mondialistes et les anti-totalitaristes.
Je recopie ce les définitions, page 48 :
* Sensibilité anti-totalitariste : se référant au nazisme, cette sensibilité-là est viscéralement attachée à la notion de liberté et traque en permanence la menace d'un nouveau danger totalitaire et/ou génocidaire.
* Sensibilité tier-mondiste : Se référant au colonialisme, cette sensibilité-là est viscéralement attachée au droit à la autodétermination et traque en permanence la manifestation du colonialisme et de l'impérialisme.
Il fallait presque raconter le livre entier pour expliquer mais, grosso modo, dans la première sensibilité on se bat contre l'antisémitisme, tandis que dans l'autre sensibilité on se met du côté des pays du "tiers-monde" qui seraient des victimes des oppresseurs. Je pense que l'on peut comprendre...
On parle de islamophobie, antisémitisme, féminisme islamique, colonialisme, femmes voilées, ...
Ce livre est très intéressant puisqu'il pointe les incohérences de ces gauchIstes qui prennent parti d'un côté et de l'autre, avec des faits et des noms. C'est un travail journalistique de très bonne qualité.
Bien sur que l'auteur ne cache pas ses préférences (que je partage), mais elle a des arguments très forts. Mais plus que ça, on voit que 15 ans après la sortie de ce livre, on ne voit pas de contestation sur ce contenu.
Il me semble aussi étonnant qu'aucune critique a été faite avant la mienne.
Lien : http://lecture.jose-marcio.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
Eleonore
  01 juillet 2016
Ce livre contient beaucoup de références (personnages politiques, religieux, congres, organismes). N'ayant pas une culture développée du sujet avant de lire ce livre, il m'a été un peu difficile de le suivre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jmarciojmarcio   14 juin 2021
(p. 85 - chapitre "Un Islamisme à peine voilé")
Le premier rassemblement organisé par Une Ecole pour tous a lieu devant l'Assemblée nationale le 4 février 2004, jour de l'examen de la loi, où il a réuni cinq cents participants, assez également répartis entre militants de gauche et militants islamistes, dont quelques filles en niqab noir, c'est-à-dire recouvertes d'une cape ne laissant voir que les yeux. C'est peu mais symbolique. Pour la première fois, les islamistes et des organisations de gauche manifestent ensemble et au sein d'une même structure. "C'est la création d'un pôle musulmano-mouvementiste", s'amusent Tawfik Kawtari et Omeyya Seddik, deux leaders du MIB. Le soir même, Une Ecole pour Tous organise un meeting au Trianon, où trois cents personnes ont fait le déplacement. Les interventions marquantes de cette soirée ont été publiées sur le site oumma.com. Parmi elles, celle de Noël Mamère, qui a déclaré : "Le vrai mal de notre pays, c'est la fracture coloniale." Une Ecole pour Tous a également organisé une seconde manifestation dix jours plus tard, qui a réuni cinq mille persur le thème "Non à l'exclusion ! Non à l'islamophobie ! Non à la discrimination !" Une manifestation à laquelle appelaient conjointement Tariq Ramadan et José Bové.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Caroline Fourest (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Fourest
L'intégralité de l'interview http://bit.ly/3qfBZ9G Populisme : les français vont devoir se poser les mêmes questions que se sont posées les américains. Caroline Fourest et Jean-Luc Hees expliquent dans C à Vous.
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous !  https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
>Science politique (politique et gouvernement)>Idéologies politiques>Islamisme (Idéologies et partis politiques) (27)
autres livres classés : laiciteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
587 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre