AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Aventures de Boro, reporter ... tome 3 sur 9
EAN : 9782266145596
658 pages
Pocket (18/05/2004)
3.84/5   258 notes
Résumé :
Revoici "Boro", son insolence et sa désinvolture de héros fitzgeraldien, dans le troisième volet de ses aventures. Nous sommes en 1937, alors que les républicains cèdent devant les troupes franquistes. La guerre d'Espagne a oublié le photographe-aventurier sur la paille humide d'un cachot, dans les couloirs des condamnés à mort, parmi les cris des suppliciés.
Mais pendant ce temps, dans le Paris du Front populaire, ses amis ne restent pas inactifs. Boro parvi... >Voir plus
Que lire après Les Aventures de Boro, reporter photographe : Les Noces de GuernicaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 258 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Sympa de retrouver notre ami Boro, sorte de Tintin (ici Milou le chien est remplacé par le fameux appareil photo Leica) qui traverse le terrible vingtième siècle avec fougue et insouciance.
« Les noces de Guernica » nous embarque en 36 au temps du Front populaire, dans l'Espagne Franquiste et dans la menace nazie qui se précise. Toujours écrites à quatre mains, ces noces sont bien agréables à suivre (ce n'est pas toujours le cas pour des noces) même si l'époque évoquée l'est beaucoup moins. Une lecture toujours enlevée, enjouée avec sous l'aventure et les péripéties Boronesques, un instantané de la grande histoire. Frank et Vautrin un duo au top. Une réussite.
Commenter  J’apprécie          470
« Les Noces de Guernica » constituent le troisième volet des « Aventures de Boro, reporter-photographe », concoctées par le duo Dan Franck et Jean Vautrin. Une saga immense qui couvre les années d'avant-guerre, la Seconde Guerre Mondiale et les premières années de l'après-guerre, c'est-à-dire une des périodes les plus noires et les plus captivantes de l'histoire du monde.
Nous connaissons maintenant bien notre héros, Blémia Borowicz : Blémia pour le prénom, Borowicz pour le nom, Boro pour la signature. Reporter-photographe, il parcourt l'Europe et se trouve mêlé plus ou moins directement à la grande Histoire du Monde. Et Dieu sait si elle s'écrit vite, en ces temps troublés, et de plus à l'encre rouge, ou bien brune, ou bien noire…
Nous sommes à présent en 1937, en plein coeur de la guerre d'Espagne. Les Républicains, qui restent les garants d'une certaine démocratie, d'une certaine vision positive de la vie politique (et pas seulement) face au déferlement des forces du Mal, incarnées par les fascistes qui pullulent en Europe (je rappelle qu'on est en 1937, pas en 2023, mais parfois il faut préciser pour éviter la confusion), les Républicains, donc, marquent le pas devant l'avancée inexorable des troupes franquistes, soutenues, encadrées par l'Allemagne d'Hitler.
Au moment où commence l'histoire, Boro a disparu. Ses amis à Paris n'ont plus de nouvelles et le cherchent partout. En fait il est en Espagne où voulant voir de plus près la « Guerra Civil », il se retrouve au fond d'un cachot franquiste, aux mains de ses plus féroces ennemis, dont l'impitoyable von Riegenburg,
C'est entre l'Espagne en pleine tourmente où Boro connaît le pire (la détention dans les conditions les plus pénibles) et le moins mauvais (un amour pour Solana, une belle espagnole qui lui fait oublier un temps Maryika), la France, où les amis hongrois et parisiens font des pieds et des mains pour rechercher le disparu, et l'Allemagne, où Maryika assiste au triomphe de l'Allemagne nouvelle et pressent les prochaines échéances tragiques, c'est entre ces trois pôles que se déroule l'histoire de ce roman, l'un des plus émouvants de la série, des plus captivants, mais aussi des plus durs.
C'est en effet un roman où Boro, laissant son côté dandy, désinvolte, voire insolent, se montre particulièrement émouvant dans sa relation avec la belle Solana, pasionaria jusqu'au bout des ongles.
Mais c'est un roman d'un réalisme terrible : la guerre on le sait, n'est pas romanesque, ni romantique, elle est décrite ici dans toute sa cruauté, sa laideur, et sa terrible influence sur les destinées individuelles. Dans toute la série des « Boro », celui-ci est un des plus éprouvants.
Mais, à lire ces aventures, on retrouve la jubilation qu'on a pu avoir en lisant Dumas ou Féval : dans un cadre historique précis, parfaitement documenté, et souvent apporteur de connaissances sur cette période si riche en évènements, les auteurs nous offrent un véritable feuilleton, extrêmement vivant, avec des personnages auxquels on ne peut que s'attacher, qu'ils soient bons (Boro, Maryika, Dimitri, Solana…) ou méchants (Riegenburg, Frau Spitz), le rythme est soutenu et ne vous laisse pas en repos, vous n'avez qu'une hâte, aller plus loin pour voir ce qui va se passer.
« Les aventures de Boro » c'est vraiment la saga d'aventures contemporaines : il y a du Tintin dans Boro, de l'Arsène Lupin, ou du d'Artagnan, le tout sur un fond historique bien défini qui donne crédibilité à ces emballantes histoires. Vivement la suite ! Ce sera « Mademoiselle Chat ». On s'en pourlèche déjà les babines !
Commenter  J’apprécie          114
Franck Vautrin et Dan Franck en compagnie de Boro, le reporter à la canne et au Leica, nous replongent dans l'histoire du front populaire en France, de la guerre en Espagne et du nazisme montant en Allemagne.
En 1937, Boro est enfermé dans les geôles franquistes.
Les deux auteurs de cette série au ton original ont donné à l'intrigue de ce troisième volet un rythme et un style qui font de récit un de leurs meilleurs.
Commenter  J’apprécie          90
Peut-être mon préféré de la série. Il se passe en Espagne, pendant la guerre et c'est aussi le plus sombre, celui qui va faire le plus mal. On y parle de torture, de vengeance, de femme aimée et qui devient une arme. Les sentiments sont exacerbés, on a mal pour Boro, on lit sans interruption, en frissonant.
Encore une belle entrée dans l'histoire, avec les Républicains espagnols.
Commenter  J’apprécie          70
Des huit volumes constituant les aventures de Boro, reporter photographe, Les Noces de Guernica est sans aucun doute le plus dramatique et le plus poignant. Ce roman lu il y a bien longtemps (à sa sortie), m'a marquée profondément et c'est l'un de ceux que je relis de temps à autre. Les auteurs ont retranscrit avec brio ce que cette guerre civile espagnole a eu d'infâme et de barbare, ainsi que l'indifférence générale qui a laissé faire. Pour moi, c'est le meilleur de la série, incontestablement.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Tandis que rugissent les avions et s'écrasent les obus, sous la charge des mitrailleuses et le claquement mat des grenades, Dimitri, couché sur le flanc, ne voit plus, n'entend plus. Dans le brouillard de sa conscience s'élève une mélodie qu'il reconnaît à peine. C'est la deuxième Gymnopédie d'Erik Satie, que Boro joua un soir du mois de juillet pour sa cousine Maryika. Et Dimitri se souvient de Barcelone, de l'hôtel Colon, d'un petit enfant au teint mat qui geignait : "Mommy, I'm hungry."
Dimitri voudrait rire. Mais il n'y parvient pas. Un ruisseau coule de son visage. Une balle lui a traversé la tête.
Commenter  J’apprécie          50
- La délabre, ça ne prévient pas! Ça vous tombe sur la croupe comme le beaujolpif dans le gosier. Après, il y a les aigreurs...
L'imprésario artistique posa sa main baguée sur le cou de la pierreuse.
- Tu es la plus belle des marcheuses du Sébasto, dit-il consolateur. Et question rapport, tu te défends encore très bien. Faut pas désespérer.
Commenter  J’apprécie          50
Dans l'action ou la perspective de l'action, Boro était redevenu Boro. Il avait hâte, maintenant, de se mesurer aux faits.
Commenter  J’apprécie          140
Sur les murets de la place, des vieux étaient assis. Le menton posé sur leurs bâtons noueux, ils regardaient passer les vaincus. En arrière-plan, vêtu de noir, se tenait le peuple millénaire des veuves.
Commenter  J’apprécie          80
Dans la cellule, il gelait à pierre fendre. La neige couronnait les montagnes. De son matelas, malgré la nuit, Boro entrevoyait les cimes immaculées. Il était allongé sur la couchette supérieure, chaussé, habillé, prêt depuis l'aube. De son stick, il tapotait l'extrémité du châlit, contrôlant difficilement une nervosité qui croissait avec les heures. Il n'avait pas fermé l'oeil de la nuit.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Dan Franck (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Franck
Dan Franck a publié en septembre 2023 un nouvel ouvrage, L'arrestation aux éditions Grasset. Un livre des plus personnel puisque dans ce dernier, il revient sur son arrestation, survenu en 84 alors qu'il n'a que 32 ans. Un passé entre quatre murs qu'il avait gardé secret, seulement ses proches étaient au courant et qu'il mettra quarante ans à réussir à coucher sur papier. Dénoncé par une lettre anonyme, il est accusé de complicité avec le groupe terroriste Action Directe. Il loue à un dénommé "Le Garçon" un petit studio qui sert de base arrière au membre du groupe. Dan Franck ignore en partie l'appartenance de son ami au groupe terroriste. Il réprouve les actions d'AD mais la police et la justice le poursuivent. S'ensuit un engrenage, une spirale, une machination policière et judiciaire et un séjour éprouvant à la prison de la Santé. Plus de 40 ans plus tard, le romancier mène l'enquête sur qui l'a balancé et pourquoi son ami l'a trahi.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (682) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3107 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..