AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266228560
Éditeur : Pocket (16/10/2014)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Prisonnier et profondément abattu, Gondemar est amené vers Carcassonne dans un convoi dirigé par Alain de Pierrepont et le demi-frère de Simon de Montfort, Guillaume des Barres. En chemin, un templier qui croise sa route remet à Gondemar un message signé par le Cancellarius Maximus qui lui ordonne de remettre la première part de la Vérité à Montfort. Quelques jours plus tard, le même homme tente de l'assassiner pendant une embuscade. Gondemar ne comprend pas à quel ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Tatooa
  28 juin 2016
Une fois n'est pas coutume, voilà un avis "non à chaud"... Ce qui, pour un "damné", est un comble ! Mouahaha !
Un quatrième tome assez inattendu, somme toute. On se doutait bien qu'il y avait baleine sous gravier, dans le tome 3, mais quoi ? Bah voilà... Non je ne vous le dirai pas, parce qu'il ne faut strictement rien dévoiler de cette fin, ah mais ! Qui en a déçu certains, j'ai lu dans des avis, et j'avoue ne pas comprendre pourquoi...
Oui ce n'est pas aussi simple qu'on le croyait au départ, mais ça n'en a que plus de sel, du coup, il me semble !
J'avoue m'être demandé pendant quasiment tout ce tome comment l'auteur allait retomber en accord avec L Histoire, et si vraiment il l'avait fait... Ben je ne vous le dirai pas non plus ! Ahah ! Si vous voulez le savoir, il vous faudra lire cette excellentissime saga de fantasy historique, ou thriller historique, comme vous voulez, qui reste d'un niveau excellent tout au long des tomes, même si certains rebondissements font un brin "artificiels" !
En fait, c'est tellement bien écrit, et j'apprécie si fort les personnages que je n'en ai pas voulu à monsieur Gagnon de tirer un peu l'affaire en longueur, pour moi, c'était que du bonheur en barre, cette quadrilogie ! Peut-être lié au fait qu'ayant passé mon enfance à visiter tous ces châteaux cathares, non seulement mon imagination était à l'oeuvre, mais mes souvenirs également. Quand on connait, on se rend compte que l'auteur n'a pu que se rendre sur place, impossible qu'il soit arrivé à décrire aussi bien les lieux divers sans les avoir vus de ses yeux !
J'ai un gros beau coup de coeur pour l'ensemble, à cheval sur 2015 et 2016, lol !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ChristopheM
  30 novembre 2013
L'essayer c'est l'adopter !
C'est en traître, les mains liées, que Gondemar de Rossal quitte Gisors (le nord), pour se rendre à Carcassonne (dans le sud), escorté par la majeure partie du clan de Montfort et son escouade. le Magister est sur le point de livrer la seconde part de la vérité à Simon de Montfort. Avant que sa mie, Cécile de Foix, soit libérée, Gondemar devra livrer la première part de la vérité cachée à Montségur.
Gondemar est tiraillé par un dilemme : trahir l'ordre des 9 en livrant la vérité totale, sauver celle qui l'aime et perdre le salut de son âme. Ou bien devra-t-il sacrifier Cécile pour sauver la vérité et son salut ? Un sacrifice s'impose, c'est évident, mais lequel ? Sa vie ou celle de ses amis ? le salut de son âme ou l'enfer ?
Sur le chemin de sa fin certaine, Gondemar sera confronté à des événements qui remettront tout en question. Ses doutes et ses certitudes seront mis à mal et amplifiés. La trahison est le chemin de croix de notre héros…
Dans ce dernier opus de duperie, on retrouve tous ceux qu'on aime et qu'on déteste. Il sonne tristement comme un adieu.
Le lecteur ne fera qu'une bouchée de ce roman. Nourri comme de coutume d'actions, de chevauchées, de combats, de joie, de peine, d'héroïsme et de coup de théâtre. C'est un « road movie » du moyen âge. le suspens régulier est étouffant. La surprise fait son office de manière moins surprenante et plus évidente parfois. Mais elle reste toujours active. le déchainement des passions et des folies occupe une grande place dans cette épopée renforcée par des dialogues adéquats. L'ensemble gomme l'apparence de simplicité du récit. Ce n'est pas tant la complexité de l'intrigue qui m'a séduit, mais les interactions entre les personnages et essentiellement celles que nourrit le Quatuor marquant Gondemar, Bertrand, Ugolin et Pernelle. La curiosité m'a tenu les 4 tomes par deux questions. Quelle est cette vérité destructrice du socle fondateur sur lequel repose l'Église catholique ? Pendant la tétralogie entière, je me suis demandé si le Damné, celui que j'imaginais semblable à Maximus (Gladiator) et à Léonidas (300) atteindrait son but, le bougre ! J'ai pris beaucoup de plaisir à lire Hervé Gagnon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
licorne85
  08 décembre 2015
Voilà, une saga que je ne suis pas prête d'oublier, si le tome 1 m'avait captivé, il en a été de même avec les 3 autres suivants. Un régal jusqu'au bout du bout ...Une quadrilogie passionnante, historique, avec une pointe de fantastique, juste ce qu'il faut pour ne point décrédibiliser l'histoire, la vraie avec un grand H. L'auteur entretient le suspens et la magie de la situation avec intelligence, accentuant à chaque tome les rebondissements, l'émotion et le désir de savoir comment cela va finir, il surenchère à chaque tome, en complexifiant l'intrigue principale sans en faire trop.
La religion y tient une grande part, l'auteur nous révéle une autre perception de la vie de Jésus, une interprétation qui ne correspond pas à ce que les chrétiens connaissent, et j'avoue que les cathares de Montségur m'ont fait beaucoup réfléchir, les rivalités entre les différents ordres de chevalerie également ...Les réponses et les mystères évoqués par l'ordre des neuf, puis par le Cancellarius Maximus, m'ont interpellé ... Mais je ne veux rien dévoiler de l'intrigue...
On appréciera ou pas la démarche de l'auteur dans la remise en cause d'une certaine forme de croyance, moi, je trouve qu'elle explique beaucoup de choses et on se laisse convaincre le temps de la lecture, et après encore ... car certaines choses correspondent à des convictions personnelles, j'ai donc trouvé un certain contentement à travers ces personnages et ce qui les a poussé à continuer leur périple.
La vraie Histoire, sur laquelle s'appuie cette histoire. L'auteur mêle habilement la vraie Histoire et celle qu'il fait vivre à Gondémar de Rossal. On s'y perd tant c'est crédible, on retrouve notamment Simon de Montfort dont le personnage historique s'est fait connaître par ces massacres, on sait qu'il décima les cathares du Sud avec urgence et violence, on retrouve également son comparse Amaury, porte parole du pape de l'époque, qui l'épaula tant qu'il pût pour organiser ces tueries. Un bel amalgame de vérités et d'inventions historiques qui montre aussi un gros travail de recherche fourni par l'auteur pour dépiauter cette riche période.
Une mise en place servie par une belle écriture sans fioriture et qui nous donne tout de suite la vision de la scène, l'émotion du moment. Je dois dire que j'ai lu peu de livre où l'écriture coule aussi facilement pour moi, et cet argument mêlé à une histoire vraiment intéressante, en font un de mes plus beaux coups de coeur de l'année ! Je ne peux rien dire de l'histoire, mais à la force des combats cruels et sanguinolents s'opposent souvent la force des sentiments noble et puissants... Un Moyen âge parfaitement décrit par l'auteur qui exploite ses côtés sombres et ses moments de lumières avec perfection.
Je ne peux que vous conseiller cette aventure incroyable au pays des cathares !
Lien : http://fanfanlatulipe85.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
lilu60
  04 décembre 2013
Pourquoi ce livre? - Tout simplement parce que j'ai adoré les 3 précédents. Cette saga historique m'a emportée de la première à la dernière page et il était impensable que je ne lise pas le dernier volet de cette tétralogie. La couverture de ce tome est fidèle aux 3 premières et parfaitement fidèle au contenu du roman.
J'ai repris ma lecture de la saga avec autant de plaisir que d'appréhension, en effet j'avais très envie de connaître la suite des aventures de Gondemar de Rossal, et en même temps, j'ai tellement aimé les précédents tomes que je craignais d'être déçue, comme cela peut arriver parfois, ce qui gâche au final l'intégralité de la saga. Mais laissez-moi vous rassurer immédiatement, cela n'a pas été le cas avec Damné! Et pourtant, j'avoue que j'ai eu quelques doutes dans les premiers temps de ma lecture, car l'action a été longue à venir. En effet pour faire suite à la fin du tome 3, on retrouve Gondemar alors qu'il est prisonnier et on le suit sur la route qui le mène à Carcassonne, vers un sombre avenir. Il est alors délaissé par ses fidèles compagnons, et complètement à la merci des hommes de Montfort. On partage alors avec lui ses pensées et réflexions sur la façon dont il imagine la suite des évènements: ses regrets, ses projets, sa damnation et pendant tout ce temps il ne se passe pas grand chose, ce qui donne une certaine lenteur au début du roman. Mais comme toujours Gondemar ne va pas se laisser abattre et va nous proposer un final digne de ce nom!
Dès que la première partie plus lente est passée, j'ai retrouvé l'ambiance palpitante qui m'avait transportée dans les précédents tomes. L'auteur ne craint pas de faire mourir ses personnages, même importants, et on craint pour chacun d'eux à tout moment. Chaque tome a été le théatre de grandes révélations sur l'Eglise, sur les croisés, et cette fois-ci on en apprend beaucoup plus sur les Cathares et les Templiers, et on a aucune difficulté à se plonger dans toute cette histoire, tellement tout est réaliste. Hervé Gagnon nous offre un moment d'histoire agrémenté à sa façon et totalement passionnante. J'ai découvert grâce à lui ce passage de l'Histoire qui n'est pas forcément connu et qui pousse à réfléchir sur tout ce que l'Eglise a pu faire au nom de Dieu justement....
Gondemar est un personnage qui restera dans ma mémoire, et je suis ravie que l'auteur ait pris le parti d'aller tout au bout de son histoire, c'est à dire jusqu'au moment de la mort de tous les personnages. Moi qui n'aime pas rester dans le doute quant à l'avenir des personnages lorsque l'histoire se termine, j'ai été ravie de découvrir ce beau final.
Une saga historique superbement écrite, avec un personnage principal particulièrement attachant dans ses qualités comme dans ses défauts, et un contexte historique passionnant. Vous l'aurez compris, je l'ai adoré, du début à la fin. Je ne peux que vous conseiller de la découvrir par vous-mêmes. Maintenant il ne me reste plus qu'à découvrir l'autre saga de l'auteur le talisman De Nerval et d'attendre la parution en France de son nouveau titre.

Lien : http://www.les-lubies-de-lud..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jundow
  11 mars 2013
4ème et dernier tome de la superbe saga "Damné".
un dernier tome ou l'action se fit plus rare que dans les précédents mais qui n'en reste pas moins passionnant.
La fin d'une saga épique dont j'ai lu les 4 tome l'un a la suite de l'autre sans pouvoir m'arrêté.
Probablement l'une des meilleur histoire que j'ai lu depuis mes débuts en tant que lecteurs!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   24 juin 2016
Le sourire fendu d'une oreille à l'autre et visiblement amusé par la déconfiture de Guillot, le comte de Chalon me contourna. Le moine tint pour acquis qu'un des gobelets lui était destiné. Il tendit une main avide, mais en fut quitte pour une mauvaise surprise.
-Hors de ma vue, grosse enflure prétentieuse ! tonna Guillaume en lui administrant un coup de pied sur la cuisse. Allez, ouste, cuistre ensoutané ! Rends-toi plutôt utile et trouve quelqu'un à confesser ! Il y a certainement assez de racaille dans ce convoi pour te garder occupé quelques heures !
Suffoqué par l'insulte, le moine remit sa masse sur pied. Il brandit l'index et allait répliquer quelque chose pour sauver la face, mais un mouvement brusque du comte l'en dissuada et il disparut à toute vitesse dans la nuit sans demander son reste.
Satisfait, des Barres s'assit en face de moi.
- Continue à traiter ce gros porc pédant à coups de pieds au cul et nous finirons bons amis, lui dis-je.
- La réciproque est vraie, rétorqua-t-il. Quiconque peut faire taire Guillot en lui jetant sa maudite Bible à la face me plaît.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   25 juin 2016
Le soupir de Des Barres trahit une certaine tristesse.
- Simon a beaucoup changé depuis qu'il est dans le Sud. Il a toujours été un soldat dans l'âme, mais jusque là il avait des principes. En Terre Sainte, on raconte que son comportement était honorable.
- Une fois trop vive mène à tous les excès. (Gondemar)
- Ceux qui sont de son côté y voient une qualité. Le pape le premier. Pour ses adversaires, il en va autrement.
- Evidemment. On dit que Monseigneur le légat l'apprécie fort.
- Et avec raison. Simon accomplit toutes les sales besognes pendant que le petit mignon ensoutané garde ses blanches mains bien propres.
- Un peu plus et je croirais entendre un hérétique, fis-je en exagérant mon étonnement.
- Point, répliqua Guillaume en haussant les épaules, un sourire en coin, mais je préfère me servir de ma cervelle et être lucide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
raynald66raynald66   04 septembre 2016
J'allumerai moi-même le Feu qui te consumera et qui
t'enverra en Enfer. Je te regarderai dans les yeux pendant que tu rôtiras et je boirai tes cris de souffrance comme le plus doux des nectars.
Peut-être même conserverai-je ton crâne pour m'en
faire une coupe
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   28 juin 2016
La mort est la seule justice qu'il y ait sur cette terre. Devant elle, les plus grands seigneurs et les plus modestes paysans sont égaux.
Commenter  J’apprécie          90
cindyannickeocindyannickeo   27 janvier 2014
C est une saga devorante abordant une singuliere epopee melee d un tragique historique. Cette histoire est de loin l une des meilleures que j ai pu lire . Cest un bonheur rassurant de pouvoir lire des choses comme ca ! Je pense que ma prochaine lecture sera tres dur a apprecier apres la fin de celle ci merci a l auteur
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Hervé Gagnon (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Gagnon
21 mai 2015 / 19 h
La Librairie Monet, en collaboration avec les Éditions Libre Expression, vous invitent à une rencontre avec deux auteurs de polars québécois de renom : Laurent Chabin et Hervé Gagnon. C'est notre libraire Morgane Marvier, spécialiste du polar, blogueuse* et chroniqueuse* sur le sujet, qui animera cette rencontre.
Nos invités:
Laurent Chabin*
Laurent Chabin est un auteur prolifique, ayant à son actif une abondante production d'oeuvres pour les jeunes et une douzaine de romans pour adultes. Ses romans policiers sont noirs, à l'image du monde de violence, de fausseté et de cynisme qu'ils décrivent.
Le roman:
Quand j'avais cinq ans je l'ai tué !, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 264., 9782764810873
Quand elle avait cinq ans, Lara Crevier a tué son père, elle en convient. Mais pourquoi Serge Minski, son amant, son âme damnée, revient-il avec insistance sur cet épisode de sa jeunesse qu'elle aurait peut-être préféré oublier ? Pourquoi l'interroge-t-il sur cet homme qui a disparu en ne laissant derrière lui qu'une flaque de sang et l'instrument de sa mort ? Et comment peut-il connaître le couple étrange qui a protégé et éduqué la jeune fille alors qu'elle n'en a jamais parlé à personne ?
Clairement, Minski cherche quelque chose. Ou quelqu'un. Ce n'est pas un aveu, puisque Lara ne nie rien. Mais les méthodes qu'il utilise sont assez tortueuses. Ce que découvrira Lara fera froid dans le dos à plus d'un...
Hervé Gagnon*
Hervé Gagnon détient un doctorat en histoire et une maîtrise en muséologie. Il a connu un grand succès au Québec et en France avec ses séries le Talisman de Nergal, Damné, Vengeance et Malefica. En 2014, il faisait avec son roman Jack une première incursion dans l'univers du polar.
Le roman:
Jeremiah : une enquête de Joseph Laflamme, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 360 p., 9782764810613
Avril 1865. La guerre de Sécession tire à sa fin, et les membres d'une société secrète confédérée, les Knights of the Golden Circle, sont réunis au St. Lawrence Hall Hotel, à Montréal. Leur but : planifier une éventuelle reprise des hostilités et encaisser des traites bancaires américaines d'une valeur de 2,5 millions de livres sterling. Parmi eux, John Wilkes Booth, futur assassin du président Abraham Lincoln, a en sa possession un objet encore plus précieux. Février 1892. Des Noirs montréalais sont sauvagement torturés et assassinés à la manière caractéristique du Ku Klux Klan. le journaliste du Canadien Joseph Laflamme se lance sur l'affaire en compagnie de l'inspecteur Marcel Arcand, du Département de police de Montréal. Ils croiseront la route d'un personnage légendaire que l'on croit mort depuis 1882 et qui ne reculera devant rien pour retrouver ce que Booth a caché à Montréal.
La collection Expression noire
Expression noire rassemble des romans policiers et des thrillers québécois et étrangers de grande qualité, et s'impose de plus en plus comme étant la référence du polar au Québec.
Des auteurs reconnus tels que Mario Bolduc, Geneviève Lefebvre, Jacques Savoie et Johanne Seymour et plusieurs autres prêtent leur plume sanglante aux crimes sordides et aux sombres enquêtes afin de combler les amateurs de suspense et de sensations fortes.
+ Lire la suite
autres livres classés : catharesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre