AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266228541
512 pages
Éditeur : Pocket (07/11/2013)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Gondemar a maintenant découvert la nature même de la Vérité et s’en trouve ébranlé. Cette révélation lui a été faite à Montségur par l’Ordre des Neuf. Ordre qu’il devra bientôt diriger.

À ce titre, il prend connaissance d’instructions laissées à l’intention des détenteurs de ce poste. Il y apprend qu’Hugues de Payns a créé deux Ordres distincts, chacun protégeant sa part de la Vérité et chacun ignorant tout de l’autre. Une seule personne connaît les d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Tatooa
  26 novembre 2015
Encore un tome fabulissime pour cette saga de dark fantasy historique, osons les mots !
Où trahisons, traîtrises, grandes lâchetés, complots, doubles jeux et masques sont légions !
Où le destin de Gondemar de Rossal s'accomplit...
Où l'horreur se le dispute à la tendresse, et le devoir aux tentations.
Où l'on perd des personnages qu'on adore et où l'on en rencontre de nouveaux auxquels on s'attache.
On ne le dira jamais assez, ces temps-là étaient durs.
Et que c'est bien écrit ! Que c'est bien mené ! Et en plus ça suit l'Histoire avec un grand H de très très près, comble du luxe... ça n'arrête pas une seconde et c'est avec passion que j'ai suivi les errements, les doutes, les victoires de Gondemar et ses amis (ou pas)...
Ici, on a l'énorme tempête que j'ai attendue ailleurs (dans "l'épée des ombres" de J.V. Jones) en vain. Droit au but, sans répétitions, sans détours, et les rebondissements suivent l'histoire de la croisade des Albigeois au plus près.
C'est juste passionnant. Le grand mossieur Gagnon me devient une "valeur sûre", de celles vers qui je me tournerai après une grosse déception, au même titre que Gemmell, ce qui n'est pas peu dire !
Aux amateurs de fantasy, aux amateurs d'histoire, aux amateurs de thrillers, je ne peux que conseiller cette série... Quelle épopée ! Un brin gore, mais comme je l'ai dit, ces temps-là étaient durs...
Certes je n'en ai pas lu la fin encore, mais je sais que mon homme a adoré d'un bout à l'autre (et l'a lue d'une traite), et ça me suffit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          185
Bibliozonard
  04 avril 2013
Cette fois, le résumé d'introduction je le laisse à l'éditrice de cette série qui a signé la présentation de l'ouvrage. Comme ça me plaisait et que je trouvais tout cela clair et juste, je l'ai recopié.
« On retrouve notre héros, Gondemar de Rossal qui a maintenant découvert la Vérité et s'en trouve ébranlé. Cette révélation lui a été faite à Montségur par l'ordre des neufs, ordre qu'il devra bientôt diriger. À ce titre, il prend connaissance d'instructions laissées à l'intention des détenteurs de ce poste. Il y apprend qu'Hugues de Payns a créé deux ordres distincts, chacun protégeant sa part de la Vérité et chacun ignorant tout de l'autre. Une seule personne connaît les deux emplacements : le CANCELLARIUS MAXIMUS, seul juge du moment où la vérité sera regroupée et révélée au monde. le temps venu, celui qui sera chargé de regrouper les deux parties deviendra le LUCIFER, porteur de lumière.
Dans ce deuxième tome, notre héros se rend à Toulouse. Il y fait la connaissance de comte de Raymond Roger de Foix, frère de dame Esclarmonde, et de son fils Roger Bernard II. Il y rencontre aussi Cécile de Foix, auprès de laquelle il trouve l'amour et la tendresse auxquels le damné en sursis qu'il est n'a jamais eu droit. »
Cette deuxième partie était tout aussi plaisante, avec l'étonnement devant la belle découverte du premier tome en moins. C'est normal. J'étais content de me replonger dans l'ambiance sombre, intrigante et sympathique qui flotte autour de Gondemar. Ses amis, ses ennemis infatigables comme, entre autres, de Montfort, le glaive du Légat du pape Innocent III, Amaury. Les complots et les traitrises.
La première partie à Montségur était essentiellement une introspection pour l'élu. En parallèle complétée par une enquête intra-muros qui devient la ligne directrice de cette partie du récit.
À Toulouse, c'est le retour de la guerre que le lecteur attend impatiemment. Des combats brutaux, les carnages.
— : Il faut reconnaître que la chance a souri à Gondemar quelques fois, surtout quand il était acculé… Un peu trop d'usages, à mon goût, de syncopes ou de pertes de connaissances provoquées par un autre. En fin d'histoire, par moment, le damné me semblait plus naïf, probablement du à son aveuglement que provoque cette obsession de la vérité et qui fausse son jugement. Il en perd l'esprit critique acéré du départ. Il y a eu un peu des tendances répétitives sur le rappel de cette deuxième partie de vérité et le salut de l'âme… Pour moi, ça s'approchait de l'étirement pour atteindre une certaine longueur du roman. Donc, tout cela combiné, ne m'a pas provoqué la surprise attendue au moment d'obtenir une réponse à une question, à une découverte particulière en fin d'histoire….
+ : Cependant, l'essentiel et le meilleur reste la trame de fond, la quête, les personnages, l'évolution de ceux-ci et les complications proposées dans ce deuxième opus et les rebondissements à foison. Finalement, la transition ne m'a pas déçu. J'y ai retrouvé l'ensemble qui m'avait happé dans le tome 1. En plus de l'écriture légère et juste. Un final qui pousse l'envie de poursuivre la lecture des aventures contées par Monsieur Gagnon. Même si l'on s'y attend un peu, cette fin me plaît. Je suis content. Curieux de connaître la suite. Bien sûr. Et puis ce n'est qu'une partie d'un tout plus important (4 volumes). Au-delà de l'incertitude, de la conviction, de la guerre et des combats violents, une nouvelle fraternité et une complicité sans bornes changent l'individualité de Gondemar et ses perspectives futures. S'il raconte son histoire, de deux choses l'une. Ou il a réussi et il vit paisiblement dans une plaine tranquille, il y écrit ses péripéties, ou il s'explique devant son créateur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilu60
  13 avril 2013
Maintenant que Gondemar sait quelle est la Vérité qu'il doit protéger, il est prêt à tout pour mener sa quête à bien et sauver son âme. Alors qu'il pense avoir trouver un certain équilibre au sein de l'ordre des IX en compagnie de son maître d'armes, de tristes évènements vont s'enchaîner et Gondemar va devoir prendre certaines décisions, et en subir d'autres... Sa quête va le mener à Toulouse pour lutter contre le fou de Montfort mais également pour en apprendre davantage sur la Vérité et découvrir qui est le fameux Cancelarius Maximus. Que va découvrir Gondemar à Toulouse? Va t'il réussir à sauver son âme? Pour le savoir, il faudra le lire^^
J'ai eu un véritable coup de coeur pour le tome 1 de cette superbe saga historique, et il était impensable que je ne lise pas la suite, qui vient juste de paraître en plus! La couverture est parfaitement adaptée au style du roman et prend tout son sens lors de sa lecture, un très bon choix de l'éditeur!
Je ne connaissais pas Hervé Gagnon avant de découvrir ce roman, mais maintenant que je l'ai découvert, je pense que je me laisserai probablement tenter par sa saga le talisman de Nergal, si elle est aussi bien écrite que Damné. L'auteur maîtrise parfaitement son sujet (il est historien) et nous propose un niveau de langage adapté à l'époque tout en étant parfaitement abordable par tous. Je suis devenue une grande fan des injures proférées par Bertrand de Montbard qui sont souvent très imagées^^.
Les premières pages de ce second tome nous font un rappel des évènements du tome 1, qui pour ma part était encore très frais dans ma mémoire. Il n'en fallait pas plus pour être replongé dans l'histoire et l'ambiance de cette époque. J'ai retrouvé avec un grand plaisir tous les personnages tels que je les avais laissés, puisque l'histoire prend place environ un mois après la fin du précédent tome. Et il ne faut pas plus de temps pour que celle-ci reprenne un rythme soutenu, nous tenant en haleine du début à la fin.
Gondemar poursuit sa quête de la Vérité et surtout sa promesse de la protéger quitte à le payer de sa vie. Celle-ci sera mise à rude épreuve dans ce tome -ci avec plusieurs scènes de tortures qui ne peuvent pas laisser de marbre. L'une de celles-ci sonnera d'ailleurs la fin d'un de ses compagnons, ce qui m'a laissé un vide, tout comme à notre héros. Ce tome va le mettre à l'épreuve de plus d'une façon, lui qui jusque là se battait pour son âme damnée, va commencer à se demander si la foi en la cause qu'il défend ne prend pas le dessus.
La majorité du roman se déroule cette fois-ci à Toulouse, où Gondemar va mener deux missions de front: l'une pour l'ordre des IX et l'autre pour défendre la cause Cathare et tenter de se débarrasser de Montfort, cet homme ignoble qui prend plaisir à tuer. J'aurai apprécié de découvrir un peu plus de la ville mais c'est histoire de trouver un petit défaut^^.
Si on retrouve avec plaisir tous ceux qu'on avait quitté à la fin du premier tome, certains vont malheureusement ne pas survivre à ce tome-ci, et d'autres vont se rajouter à la liste des proches de Gondemar. Parmi eux une femme va donner une nouvelle raison à notre héros de rester en vie. Il s'agit de Cécile de Foix qui sous ses airs doux se révèle être une femme de caractère qui n'a peur de rien sauf de perdre son bien-aimé. Pernelle, Ugolin et Montbard sont également du voyage et restent de fidèles compagnons pour Gondemar. Celui-ci va mûrir au fil de ses aventures et on le sent vraiment différent de celui qu'il était au début de la saga. Son personnage s'affine et s'impose comme étant la personne sur qui compter, le seul qui pourra sauver la Vérité.
Une suite que j'ai adorée et dévorée tout autant que le premier tome. le dénouement nous laisse une fois de plus sans voix et ne donne qu'une envie: lire la suite! Pour cela, il va falloir patienter jusqu'en mai....
Lien : http://www.les-lubies-de-lud..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
loganloup8
  24 mai 2013
Accrochée par le premier volume, je n'ai pas pu lâcher celui-ci avant la fin, et vu le nombre de pages, ça m'a pris un bout de temps. le récit est dynamique, entraînant, même lorsque le héros passe des mois enfermés dans un château bouclé pour cause de guerre, de trahison. Bref, encore un très bon moment passé en compagnie des croisés et des cathares. En plus des villes fortifiés du sud de la France, on découvre aussi Toulouse et son histoire, même si je suis un peu restée sur ma faim concernant la visite de la ville. Je vais attendre de pouvoir lire le tome 3 avec impatience, car la ville de Gisors est au programme.
Commenter  J’apprécie          00
stras
  12 mars 2014
Avec ce second tome je me suis vraiment attaché aux personnages. L'auteur a le don de ne jamais lasser le lecteur et de le tenir en haleine par saccade. Je lui pardonne volontiers le fait que nos heureux sont pratiquement indestructibles (à trois ils tiennent têtes à une douzaine de soldats aguerris et sans sorte avec quelques estafilades et bosses)...... il le faut bien il y a encore deux tomes!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   26 novembre 2015
Je ne craignais pas la mort. Depuis ma résurrection, les événements m'avaient prouvé plus d'une fois que, pour le moment, elle m'était interdite. Je craignais beaucoup plus la vie.
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   22 novembre 2015
J'avais pleinement conscience du fait que la protection de la Vérité était la seule raison pour laquelle je vivais au lieu d'être dans les tourments éternels de l'enfer. Je n'avais de valeur quand dans la mesure où je continuais à avancer. Je n'étais rien.
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   21 novembre 2015
Non content d'être un tortionnaire et un assassin, j'ai poussé l'orgueil jusqu'à l'apostasie. J'ai renié mon Créateur et il me l'a fait payer chèrement.
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   25 novembre 2015
Pernelle était têtue comme une mule et je savais fort bien qu'elle ne lâcherait pas le morceau. Il valait mieux qu'elle m'oublie. Qu'elle me haïsse s'il le fallait. Je préférais perdre son amour que causer sa perte.
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   23 novembre 2015
- "Diliges proximum tuum tamquam teipsum". Quiconque suit fidèlement cette voie sera sauvé. Ne confonds pas le mensonge des hommes et les paroles de celui dont ils se réclament. L'Eglise est une chose et la foi en Dieu en est une autre. Jésus ne doit pas être renié parce qu'il était un homme. Au contraire, admire-le et respecte-le précisément pour cela.
(Esclarmonde de Foix à Gondemar)

"Aime ton prochain comme toi-même"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Hervé Gagnon (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Gagnon
21 mai 2015 / 19 h
La Librairie Monet, en collaboration avec les Éditions Libre Expression, vous invitent à une rencontre avec deux auteurs de polars québécois de renom : Laurent Chabin et Hervé Gagnon. C'est notre libraire Morgane Marvier, spécialiste du polar, blogueuse* et chroniqueuse* sur le sujet, qui animera cette rencontre.
Nos invités:
Laurent Chabin*
Laurent Chabin est un auteur prolifique, ayant à son actif une abondante production d'oeuvres pour les jeunes et une douzaine de romans pour adultes. Ses romans policiers sont noirs, à l'image du monde de violence, de fausseté et de cynisme qu'ils décrivent.
Le roman:
Quand j'avais cinq ans je l'ai tué !, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 264., 9782764810873
Quand elle avait cinq ans, Lara Crevier a tué son père, elle en convient. Mais pourquoi Serge Minski, son amant, son âme damnée, revient-il avec insistance sur cet épisode de sa jeunesse qu'elle aurait peut-être préféré oublier ? Pourquoi l'interroge-t-il sur cet homme qui a disparu en ne laissant derrière lui qu'une flaque de sang et l'instrument de sa mort ? Et comment peut-il connaître le couple étrange qui a protégé et éduqué la jeune fille alors qu'elle n'en a jamais parlé à personne ?
Clairement, Minski cherche quelque chose. Ou quelqu'un. Ce n'est pas un aveu, puisque Lara ne nie rien. Mais les méthodes qu'il utilise sont assez tortueuses. Ce que découvrira Lara fera froid dans le dos à plus d'un...
Hervé Gagnon*
Hervé Gagnon détient un doctorat en histoire et une maîtrise en muséologie. Il a connu un grand succès au Québec et en France avec ses séries le Talisman de Nergal, Damné, Vengeance et Malefica. En 2014, il faisait avec son roman Jack une première incursion dans l'univers du polar.
Le roman:
Jeremiah : une enquête de Joseph Laflamme, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 360 p., 9782764810613
Avril 1865. La guerre de Sécession tire à sa fin, et les membres d'une société secrète confédérée, les Knights of the Golden Circle, sont réunis au St. Lawrence Hall Hotel, à Montréal. Leur but : planifier une éventuelle reprise des hostilités et encaisser des traites bancaires américaines d'une valeur de 2,5 millions de livres sterling. Parmi eux, John Wilkes Booth, futur assassin du président Abraham Lincoln, a en sa possession un objet encore plus précieux. Février 1892. Des Noirs montréalais sont sauvagement torturés et assassinés à la manière caractéristique du Ku Klux Klan. le journaliste du Canadien Joseph Laflamme se lance sur l'affaire en compagnie de l'inspecteur Marcel Arcand, du Département de police de Montréal. Ils croiseront la route d'un personnage légendaire que l'on croit mort depuis 1882 et qui ne reculera devant rien pour retrouver ce que Booth a caché à Montréal.
La collection Expression noire
Expression noire rassemble des romans policiers et des thrillers québécois et étrangers de grande qualité, et s'impose de plus en plus comme étant la référence du polar au Québec.
Des auteurs reconnus tels que Mario Bolduc, Geneviève Lefebvre, Jacques Savoie et Johanne Seymour et plusieurs autres prêtent leur plume sanglante aux crimes sordides et aux sombres enquêtes afin de combler les amateurs de suspense et de sensations fortes.
+ Lire la suite
autres livres classés : templiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1899 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre