AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 271445996X
Éditeur : Belfond (28/05/2015)

Note moyenne : 2.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Jouant avec l'apparente indolence du quotidien dans les banlieues américaines, Amity Gaige dissèque avec lucidité la vie d'un jeune couple. Pris au piège du mariage, comment déjouer l'inéluctable descente aux enfers ? Découvrez le premier roman de l'auteur de Schroder.

Cela commence comme la plus belle des histoires : Charlotte et Clark, trois ans de mariage, des rêves plein la tête, un futur radieux. Et un projet, emménager dans cette jolie maison de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
11 juin 2015
Si ce roman d'Amity Gaige sort en France chez Belfond en ce mois de mai 2015, soit juste un an après Schroder que nous avions lu et beaucoup aimé l'an passé, il fut écrit avant et profite certainement du succès de Schroder pour sortir en France.
Malheureusement, ce premier essai est moins réussi que ne l'était Schroder et on voit ici les maladresses et les défauts d'un premier roman, malgré une ambition et une plume incontestable.
Dissection au scalpel de la vie conjugale, avec ses compromissions et ses non dits, un peu comme l'est "la fenêtre panoramique" de Richard Yates, ou plus récemment et sur un mode plus thriller "les apparences" de Gylian Flynn, le premier roman d'Amity Gaige n'arrive malheureusement pas à la cheville de ses glorieuses références.
L'intrigue nous raconte la mauvaise passe que traverse ce jeune couple qui vient d'emménager dans une nouvelle maison et pointe du doigt les hypocrisies et les petites comédies que nous faisons aux autres et à nous-mêmes pour avancer dans la vie.
Les deux personnages principaux du roman ont connu un passé difficile, charlotte est orpheline et la mère de Clark, folle, vient de se suicider. La maison est étrange, ils y voient des ombres, y entendent des voix. Ce qui les trouble bien évidemment. Clark s'attache à un jeune garçon qu'il sauve de la noyade et il semble trouver un souffle nouveau grâce à cette amitié, mais malheureusement l'issue de celle-ci le décevra
Ce n'est qu'au bout d'une violente explication, avec son père qu'il retrouvera un certain équilibre pour se réapproprier sa vie.
Si on voit le message de l'auteur qui cherche avec ce roman à illustrer la difficulté que l'on a parfois à accepter la vie telle qu'elle est et à dépasser le poids du passé, il n'y a malheureusement rien de bien nouveau sur un sujet maintes fois lu dans la littérature contemporaine ( ah la fameuse résilience mise à toutes les sauces ou presque).
Et le volet fantasmagorique et onirique du livre, avec ces fantômes qui survolent la maison se mélange mal avec le portrait du couple.
L'ironie annoncée par le quatrième de couverture est hélas trop peu présente pour rendre ce livre un tant soit peu singulier
Bref un livre qui intrigue un peu au début, mais qui finit par devenir terne et assez fade. Dommage !!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
LeaTouchBook
10 juin 2015
Je voulais découvrir Amity Gaige depuis la sortie de Schroder mais c'est avec O my darling que je fais enfin la connaissance avec cette auteure, malheureusement ce fût une lecture très mitigée pour ma part...
Tout était pourtant là : une écriture fluide, unique voire même poétique et imagée ainsi qu'une intrigue idéale pour nous faire entrer profondément dans l'angoisse et les questionnements : les personnages sont-ils en train de devenir fous ? La maison est-elle en cause, est-elle hantée ou est-ce le passé qui les hante ? Tout était donc là : une première partie qui présente un jeune couple, une deuxième partie propre au mystère et une troisième partie assez étrange où tout reste relativement nébuleux...
Ce qui ne m'a pas du tout accroché dans ce livre c'est dans un premier temps le fait qu'on apprend à connaitre Charlotte et Clark mais on ne réussit pas pour autant à les apprécier, il manque cruellement de profondeur malgré leurs failles et souvenirs. J'aurais vraiment aimé une première partie consacrée sur leur rencontre, leur moment de joie avant de tout de suite tomber dans les instants de dispute, de paranoïa ou d'alcoolisme. On passe du présent au passé sans fil conducteur.
Ensuite je dois avouer que malgré le rebondissement amenant à la seconde partie du livre, je me suis relativement ennuyée... J'ai eu du mal à finir mon livre alors même qu'il était court : je pense que cela vient du fait que je ne savais pas du tout où voulait nous amener Amity Gaige, je ne comprenais pas forcément tous les tenants et aboutissants, je me sentais vraiment en dehors de cette histoire.
En définitive, je pense que je lirai avec plaisir Schroder qui a eu des excellents avis mais O my darling reste une lecture mitigée, pas vraiment une déception car j'entrais en terre inconnue, plutôt une incompréhension entre le récit et moi-même.
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kaullye
12 juin 2015
"O my darling" c'est l'histoire d'un jeune couple à qui la vie devrait sourire. Nouvelle ville, nouvelle maison, nouvel emploi, nouveau départ. Pourtant, rien ne se passe comme prévu.
Clark est obsédé par le suicide de sa mère et par toutes les questions qu'elle laisse sans réponse. Charlotte, orpheline et n'ayant pas pu recevoir tout l'amour dont elle avait besoin, est incapable de se projeter. Et il y a la maison. Oppressante, angoissante, qui semble habitée par tous ces anciens propriétaires.
Beaucoup de thème sont abordés dans ce livre, mais aucun ne reçoit de réponse satisfaisante. Tout est effleuré, partiellement évoqué. Amity Gaige nous propose ici une vision du couple bien pessimiste, à mon avis.
Cependant, l'écriture est fluide. Ce roman se lit très facilement et je reconnais avoir été curieuse et impatiente de connaître la suite des évènements. Mais j'ai toujours été déçu, les directions proposées par l'auteur ne sont jamais exploitées en totalité. Et l'étrangeté des évènements, des dialogues et des décisions des personnages principaux sont finalement lassantes. J'ai donc un sentiment très mitigé en ce qui concerne cet ouvrage.
Je remercie Babelio et les éditions Belfond de m'avoir fait parvenir ce roman dans le cadre de Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Liliatigre
12 juillet 2015
J'ai adoré ce livre, je m'attendais à quelque chose d'assez déprimant vu le sujet mais ce ne fut pas le cas.
Il est très agréable à lire, la manière qu'a l'auteur d'écrire est très belle et elle arrive à rendre des moments banals ainsi que le quotidien, intéressants. Sa plume est très poétique et elle a une manière bien à elle de décrire les choses. J'ai été absorbé par ce roman, et j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher.
On suit le quotidien de Charlotte et Clark mais on ne s'ennuie pas, on vagabonde tantôt dans l'esprit de Clark tantôt dans celui de Charlotte ou même parfois, on a un point de vue extérieur.
Cependant, je ne me suis pas attachée aux personnages. Même si on comprend leurs sentiments, ce n'est pas pour autant qu'ils arrivent à nous transmettre leurs émotions. On ne ressent pas toujours leur souffrance ni même leurs moments de joie.
Des 2 héros, j'ai tout de même préféré Charlotte à Clark. Elle a parfois su me faire passer ses émotions contrairement à lui. J'ai trouvé Clark assez égoïste et lunatique, même si je ne pense pas qu'il en soit conscient. Charlotte, quand à elle, me paraissait moins centrée sur elle même et moins indécise. Je l'ai trouvé plus mature que Clark qui me semblait parfois faire des caprices digne d'un enfant.
On manque donc malheureusement, d'une certaine empathie pour les personnages.
J'ai aimé le mystère concernant la maison. Fascinante et énigmatique, elle nous intrigue tout du long et donne écho aux problèmes conjugaux de Charlotte et Clark.
Je me suis laissé bercer par la douceur étrange et la beauté apaisante avec lesquelles est racontée l'histoire et j'y ai pris beaucoup de plaisir. de plus, cela nous permet de réfléchir aux problèmes pouvant survenir durant la vie de couple.
On comprend grâce à ce livre que la communication est une part importante dans le couple bien sûr, mais que sur certaines choses le cheminement est personnel. On ressent également que certains événements peuvent venir tout remettre en cause car ils soulèvent des problèmes non résolus ou en créent de nouveaux.
Lien : http://liliatigreslibrary.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petillenana
18 juin 2015
La vie ressemble parfois à une course à l'objectif : réussir sa scolarité, avoir un travail, se marier, avoir un ou des enfants, acheter un appartement ou une maison,...
Mais il faut surtout composer avec les cartes que l'on nous a distribué. On se construit avec, on en délaisse quelques-unes pour renforcer d'autres et on peut même en découvrir de nouvelles. Tiens, on dirait l'un des sujets du bac philo de cette année : Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? (2ème sujet de la filière Littéraire).
Charlotte et Clarck vivent un début de mariage heureux quand ils décident d'acheter "leur" maison. Etape essentielle sur leur chemin de vie, face à face avec une nouvelle réalité, redécouverte de l'autre,... Voici les principales questions qu'aborde Amity Gaige avec ce "petit" couple de banlieusards.
Si le sujet de fond est plutôt intéressant, je referme ce livre avec le sentiment d'être passée à côté.
On y retrouve bons nombres de clichés américains : la vie banlieusarde et ses pavillons bien alignés, les barbecues du dimanche, le voisin envahissant dont on n'ose se débarrasser,...
Cependant, beaucoup trop de détails restent en suspens. Sans vous dévoilez l'intrigue, j'ai beaucoup pensé au film "Les autres", mais je n'y étais pas du tout !!!
C'est un roman sur le coule, sur les liens familiaux, sur l'éducation mais tout reste bien trop en surface à mon goût, ce qu'y m'a fait décrocher bien trop facilement. Dommage...
Lien : http://ce-livres-et-fourneau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (1)
LeFigaro04 juin 2015
Amity Gaige nous montre ici comment le soupçon s'insinue entre les êtres, comment les sentiments s'évaporent.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
BazartBazart10 juin 2015
Moi, j'envie souvent les enfants. J'aimerais pouvoir revenir en arrière. Retourner dans le passé et y récupérer certaines choses.
- Qu'est-ce que tu pourrais bien récupérer?
- Je ne sais pas." Puis il ajoute: la munificence.
- La munificence.
- Le possible, l’innocence. L'amnésie. Revenir à ce qui est vaste et grand ouvert."
Commenter  J’apprécie          120
LiliatigreLiliatigre12 juillet 2015
Tu m'as manqué. Je t'aime. Je t'aime depuis mon enfance. Je rêvais de toi quand j'étais petite, rit-elle en s'essuyant le coin de l’œil avec le poignet. Tu m'as manqué Clark. Toi et tout le reste. Les tartines. Les oranges
Commenter  J’apprécie          20
LiliatigreLiliatigre12 juillet 2015
Charlotte sentit une grande tendresse la submerger. Elle se moquait de savoir d'où surgissaient ces instants. Ils étaient beaux. L'air ambiant en était saturé.
Commenter  J’apprécie          10
BazartBazart10 juin 2015
« Clarck approchait dangereusement des trente ans et ce qui le frappait le plus dans l'âge adulte était la quantité incroyable de problèmes qui se posaient sans qu'on les cherche et malgré tout l'application qu'on mettait à bien se comporter".
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Amity Gaige (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amity Gaige
Amity Gaige: 2013 National Book Festival
autres livres classés : alcoolismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Amity Gaige (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Schroder

Comment se fait appeler Eric Schroder?

Il ne change pas de nom
Ric
Eric Kennedy
JF. Kennedy

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Schroder de Amity GaigeCréer un quiz sur ce livre