AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732458074
Éditeur : La Martinière Jeunesse (19/09/2013)

Note moyenne : 4.63/5 (sur 27 notes)
Résumé :
"Ce n'est plus moi qui t'offrirai des friandises, mais dans ta mémoire, j'ai placé d'autres gourmandises... Mange la vie, mords dedans. Moi, j'ai laissé mon âme au Vent... Je me sens plus léger maintenant, je peux à chaque instant voyager, partir, revenir, c'est amusant ! Tu ne peux pas m'attraper, tu ne peux pas me tenir, mais si tu fermes les yeux, tu peux toujours me sentir"...

Un extrait de ce texte, qui nous renvoie tous à la disparition d'un êt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
babounette
04 décembre 2013
C'est beau, c'est simple, c'est émouvant, c'est doux, c'est apaisant, c'est poétique, ça, c'est pour le long poème q'un grand-père adresse à son petit-fils.
C'est fin, c'est coloré, c'est épuré, c'est suggéré, c'est magnifique, ça, c'est pour les dessins.
Rien à critiquer, je lui mets sans hésiter cinq étoiles. Un livre jeunesse que malgré mon âge certain, j'emporterais sur mon île déserte. Bravo à Roxane Marie Galliez et à Eric Puybaret pour ce petit bijou pas très cher (14,50 €,) aux
Editions de la Martinière.
Commenter  J’apprécie          510
trust_me
02 décembre 2013
"Ce n'est plus moi qui t'offrirai des friandises
Mais dans ta mémoire, j'ai placé d'autres gourmandises
Mange la vie
Mords dedans
Moi, j'ai laissé mon âme au vent
Je me sens plus léger maintenant
Je peux à chaque instant voyager
Partir, revenir, c'est amusant
Tu ne peux pas m'attraper
Tu ne peux pas me tenir
Mais si tu fermes les yeux
Tu peux toujours me sentir"
Un texte magnifique qui évoque la disparition d'un être cher. Un grand-père qui n'est plus s'adresse à son petit fils. Son discours déborde de tendresse et d'amour. Malgré la douleur les mots apaisent. C'est poétique sans être larmoyant, l'enfant comprend que ceux qui partent peuvent laisser des traces indélébiles et que la vie continue, toujours. A la fin du livre, un sachet de graines d'immortelles : « On les plante, on les voit naître, grandir et ne jamais périr… ». Tout est dit.
Les dessins sont somptueux. Des doubles pages comme autant de tableaux dans lesquels le regard se perd avec bonheur. Un ouvrage parfait pour parler de la mort avec les enfants. Il en existe bien d'autres, du célèbre « Au revoir blaireau » au « vintage » « Une chanson pour l'oiseau » en passant par le plutôt glauque (du moins je trouve) « Dimanche noyé de grand-père ». Mais ici les trésors de douceur et de poésie déployés par les auteurs donnent une dimension et une force uniques à cet album. Un petit bijou.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Jumax
29 septembre 2013
Un superbe album plein de poésie et de douceur sur le thème de la perte d'un être aimé. Un grand père décédé souffle un magnifique poème à son petit fils qu'il regarde grandir de loin tout en lui souhaitant le meilleur. Les dessins doux et flous plein de détails cachés renforcent la poésie et la nostalgie du texte.
Commenter  J’apprécie          340
Petitebijou
12 novembre 2013
Critique effectuée dans le cadre de Masse Critique – Merci à Babelio et aux Editions de la Martinière Jeunesse.
Ce livre plus particulièrement destiné aux enfants (mais aussi à chaque adulte resté connecté à son enfance), se présente comme un poème graphique de toute beauté.
Il a pour but d'appréhender le thème du deuil, sous la forme d'un message qu'aurait laissé un grand-père à son petit-fils après sa mort, mais son propos peut dépasser les personnages, et résonner pour toute personne, jeune ou moins jeune, confrontée à la mort d'un proche quel qu'il soit.
C'est ainsi du moins que je l'ai appréhendé personnellement, car j'ai choisi ce livre dans la liste proposée par Babelio parce qu'il traitait de ce thème auquel j'ai été confrontée récemment.
Le format relativement imposant du livre offre au regard des pages aérées, des illustrations de grands espaces qui signent l'infiniment grand tandis que les personnages, humains ou animaux, semblent petits, comme faisant partie d'un tout qui les dépasse. Cette illustration du « on est bien peu de choses » est très réussie, car les couleurs employées sont plutôt vives, contrastées, dénuées de toute angoisse.
Souvent domine le bleu, bleu du ciel, qui peut virer au vert d'eau en épousant l'horizon, bleu de la mer, comportant des nuances en volutes et en souffles, pour s'achever dans la dernière illustration en un crépuscule ou une douce aurore, selon l'interprétation de chacun.
Peu de phrases inscrites dans ces illustrations qui occupent toutes deux pages entières, je pense que cela favorise une lecture à voix haute de la part du parent et la liberté pour le regard de l'enfant de se perdre et rêver dans ces décors de grands espaces mais jamais totalement inhabités.
Le petit garçon ressemble à Harry Potter, et les auteurs nous proposent pour figurer l'absence du grand-père des réincarnations possibles, sans messages lourds et appuyés. Tout est joliment suggéré, un chat, une mouette, un dauphin, la brise qui caresse les cheveux, un oiseau, l'océan, et pour finir, un voilier à grandes voiles blanches filant doucement vers l'horizon.
Ces images sont très apaisantes, suggèrent une idée de lenteur, de pérennité. Pas de message religieux, juste l'idée de la trace de quelqu'un disparu qui nous a aimé pour qui sait regarder. Ici, s'agissant de la mort d'un grand-père, l'idée qu'il a préparé son départ est suggérée, mais le livre peut être bienfaisant dans le contexte d'un décès soudain.
Je n'ai pas d'autre expérience de lecture de jeunesse sur ce thème mais ce livre m'a paru atteindre son but, dans sa simplicité, sa brièveté, sa légèreté. Il peut trouver sa place dans toute bibliothèque et on y reviendra avec plaisir, oui, on peut employer ce mot.
Pour ma part, les couleurs des illustrations correspondent à ma sensibilité, elles sont très lumineuses, franches, excluant toute idée de mièvrerie qu'auraient pu susciter (toujours selon ma propre sensibilité) des couleurs pastels par exemple.
J'ai eu la sensation difficile à expliquer que les couleurs mangent le livre, qu'elles continuent au-delà du matériel de l'ouvrage, qu'il y a un « autre part » au-delà du conte.
Sur la dernière page est collé un sachet de graines d'immortelles à planter après la lecture si on le souhaite.
Mon regard n'est pas celui d'un enfant, mais je peux ajouter que les bibliothécaires de mon quartier m'ont dit que ce livre avait un grand succès et faisait l'unanimité auprès du jeune public (et des adultes), particulièrement pour la beauté de ses illustrations.

Lien : http://parures-de-petitebijo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
PiertyM
21 février 2015
Une poésie apaisante, on retrouve, en lisant ce livre de jeunesse, une certaine paix au fond de soi, on sent les mots résonner comme un petit vent qui effleure nos oreilles puis on est envahis, effectivement pour ressembler un peu au grand-père, par une folle envie de s'envoler, de laisser de côté toutes les lourdeurs de son corps et de son âme, de déguster simplement les mots et leur candeur...
Vraiment beau à lire!

Commenter  J’apprécie          240

Les critiques presse (2)
Actualitte01 octobre 2013
Vraiment, ce livre ne peut que vous ravir, vous donner l'envie de le partager, de le conserver comme un bien précieux, tant il semble approprié, parfaitement dans la note pour raconter la mort, le deuil d'un être proche. Sans démesure ni violence, il touche en plein cœur. Un ravissement.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Actualitte01 octobre 2013
Vraiment, ce livre ne peut que vous ravir, vous donner l'envie de le partager, de le conserver comme un bien précieux, tant il semble approprié, parfaitement dans la note pour raconter la mort, le deuil d'un être proche. Sans démesure ni violence, il touche en plein cœur. Un ravissement.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
babounettebabounette04 décembre 2013
C'est vrai, il n'y aura plus de promenades main dans la main
Ni de batailles d'oreiller au tout petit matin
C'est vrai, le sel de la mer va me manquer
Et tes baisers, et tes baisers.
Commenter  J’apprécie          170
JumaxJumax28 septembre 2013
J'ai laissé mon âme au vent
Je me sens plus léger maintenant
Je peux à chaque instant voyager
Partir, revenir, c'est amusant
Commenter  J’apprécie          220
IreneAdlerIreneAdler18 septembre 2013
Mais je porterai les ailes des moineaux
Pour leur apprendre à voler
Je ferai chanter les feuilles des arbres
Qui se croyaient trop vieux
Moi j'ai laissé mon âme au vent
Je vais pouvoir caresser la nuit dorénavant
Commenter  J’apprécie          100
chardonettechardonette08 novembre 2013
Il y a aura toujours des nuages
Pour t'abriter du soleil
Et t'offrir de la pluie
Pour jouer à ne pas être sage
Commenter  J’apprécie          110
kanarmorkanarmor08 novembre 2013
Promets-moi de ne pas pleurer
Je n'aime pas l'océan dans tes yeux
Promets-moi de penser à mon rire
De temps en temps, ça me rendra joyeux
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Roxane Marie Galliez (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roxane Marie Galliez
"C?est une ville de conte de fée, où l?on ne circule qu?en bateau ou à pied. C?est une ville de rêve, qui se révèle à l?aube, quand la foule est encore endormie et que les gondoles bercent la lagune pour la rassurer..."
Roxane Marie Galliez
Deuxième volet de la série "S'émerveiller", de petites capsules video sur la beauté du monde.
Sous-titrage disponible !

Musique : MuseOpen Creative Commons Compositeur : Agustin Barrios Mangore Titre : Julia Florida interprète : Edson Lopes
autres livres classés : grand-pèreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
874 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre