AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Éditions Gallimard (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070104833
1605 pages
Gallimard (04/12/1963)
4.23/5   11 notes
Résumé :
Comme leur nom le dit à peine, tant il semble aujourd'hui redondant, les Romantiques allemands, pour l'essentiel poètes et conteurs du début du XIXe siècle, familiers du mystère, du rêve et des univers enfouis dans la mémoire allemande, ont aussi, comme en écho à la Révolution française, ouvert leur pays, son histoire, sa langue, sa culture philosophique, scientifique et religieuse et même sa littérature à la curiosité universelle, révélant une étonnante puissance d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
stekasteka   19 février 2014
NOVALIS
Pour moi le rêve est une sauvegarde contre la monotonie et la médiocrité de l'existence, le libre délassement de l'imagination captive, grâce auquel celle-ci peut entremêler toutes les images de la vie et rompre, par un joyeux jeu d'enfant, la perpétuelle solennité de l'adulte. Sans les songes, nous vieillirions plus vite ...
Commenter  J’apprécie          70
PartempsPartemps   04 décembre 2020
Joseph von Eichendorff

Les Rossignols

J’aimerais savoir pourquoi leurs chants

Sont si beaux la nuit venue,
,
Au monde, ils n’ont personne,

Avec eux qui veille.

*


Et les nuages, ils voyagent,

Et la terre, elle est si pâle,

Et la nuit, elle se promène paisible

A travers la forêt sur l’herbe.

*


La nuit, les nuages, où vont-ils ?

je le sais bien,

Une terre derrière les hauteurs,

Où mon amour repose à présent.

*


L’ermite sonne sa cloche.

Elle ne l’entend pas,

Tombe sa chevelure
.
Coiffe son visage.

*


Et que personne ne la trouble,

Le bon Dieu ici

La couvre toute d’un clair de lune,

Là, elle rêve de moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   04 décembre 2020
Joseph von Eichendorff

L'Enfant Malade


La terre rayonnait,

Le soleil était si chaud,

Se prélassait sur le seuil

Un pauvre enfant malade.

*


Aujourd’hui dimanche, pimpants,

Passaient les gens le long de la vallée,

L’enfant les salue tous,

Mais tous l’ignorent.

*

,
Beaucoup d’enfants crient au lointain,

Que de douceur dans le monde !

Qu’il aimerait volontiers gambader aussi,

Mais, fatigué, il tombe dans le champ.

*


«Ah, père, ma chère mère,

Aidez-moi dans ma détresse ! -«

Pauvre enfant ! Ils reposent

morts sous l’herbe.

*

Et sur l’herbe, seul ainsi

L’enfant malade demeure,

Pas un pour sécher ses pleurs,

Chacun n’aime que ses proches.

*


Les cloches du soir sonnaient,

Même à travers le monde silencieux
n
Les anges de Dieu chantaient

En traversant le pays.

*


Et quand la nuit vint

Et que tous avaient oublié l’enfant,

Les anges le portèrent ;

Il joue maintenant au Paradis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
stekasteka   19 février 2014
JEAN PAUL
Et ainsi notre vie transparente et pure coule joliment par-dessous le surplomb fleuri du mois de mai et, dans cette jouissance modeste, nous ne regardons peureusement ni en avant ni en arrière, de même que des gens qui déterrent des trésors ne se retournent ni à l'aller ni au retour.
Commenter  J’apprécie          20
stekasteka   19 février 2014
JEAN PAUL Vie de Fixlein
Bon samedi, je veux dessiner tes heures, aussi bien que je le puis, avec le noir bitumé de l'encre sur les cadrans des âmes étrangères !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Éditions Gallimard (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éditions Gallimard
« […] Chestov (1866-1938) de son côté, tout le long d'une oeuvre à l'admirable monotonie, tendu sans cesse vers les mêmes vérités, démontre sans trêve que le système le plus serré, le rationalisme le plus universel finit toujours par buter sur l'irrationnel de la pensée humaine. Aucune des évidences ironiques, des contradictions dérisoires qui déprécient la raison ne lui échappe. Une seule chose l'intéresse et c'est l'exception, qu'elle soit de l'histoire du coeur ou de l'esprit. […] il dépiste, éclaire et magnifie la révolte humaine contre l'irrémédiable. Il refuse ses raisons à la raison et ne commence à diriger ses pas avec quelque décision qu'au milieu de ce désert sans couleurs où toutes les certitudes sont devenues pierres. […] »  […] pour Chestov l'acceptation de l'absurde est contemporaine de l'absurde lui-même. le constater, c'est l'accepter et tout l'effort logique de sa pensée est de le mettre à jour pour faire jaillir du même coup l'espoir immense qu'il entraîne. […] » (Albert Camus, le mythe de Sisyphe, Editions Gallimard, 1985)
« […] On trouve ainsi dans sa [Emil Cioran] correspondance : « Léon Chestov m'a rendu un service considérable : il m'a délivré de l'idolâtrie de la “philosophie”. Je devrais ajouter : de toutes les idolâtries. » (Lettre du 2 avril 1989 à Mme Alice L., in Les cahiers de l'Herne, Emil Cioran, Champs classiques, Éditions Flammartion, 2015)
« Les philosophes aspirent à expliquer le monde, de façon à ce que tout devienne clair et transparent et que la vie ne recèle plus rien (ou le moins possible) de problématique, de mystérieux. Ne faudrait-il pas au contraire s'attacher à montrer que cela même qui paraît aux hommes clair et compréhensible est étrange, énigmatique et mystérieux ? Ne faudrait-il pas s'efforcer de se délivrer et de délivrer les autres du pouvoir des concepts dont la netteté tue le mystère ? Les sources de l'être sont en effet dans ce qui est caché et non dans ce qui est découvert. » (Léon Chestov, Athènes et Jérusalem, in Marc-Alain Ouaknin, Les Mystères de la kabbale, Assouline, 2003)
0:00 - VII 1:41 - X 5:53 - Générique
Référence bibliographique : Léon Chestov, Les grandes veilles, préface : 10 aphorismes, traduction anonyme, texte établi par la Bibliothèque russe et slave, 2012.
https://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Chestov%20-%2010%20aphorismes.htm
Image d'illustration : https://www.amazon.com/Le%CC%81on-Chestov-philosophe-Cultures-socie%CC%81te%CC%81s/dp/2720403229
Bande sonore originale : The OO-Ray - The Warm Before The Storm The Warm Before the Storm by The OO-Ray is licensed under an Attribution-NonCommercial 3.0 International License.
Site : https://freemusicarchive.org/music/The_OO-Ray/The_Force_of_Water/The_OO-Ray_-_The_Force_of_Water_-_05_The_Warm_Before_the_Storm
#LéonChestov #LesGrandesVeilles #PhilosophieRusse
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Littératures des langues germaniques (21)
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
356 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre