AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226426965
Éditeur : Albin Michel (03/01/2018)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 14 notes)
Résumé :
472 jours : c'est le temps qu'a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n'espérer qu'une chose : survivre.Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues.Quand, à la recherche de l'une d'elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu'un prédateur court les rues de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
NatachaEN
  12 janvier 2018
Chère Lisa Gardner, je tenais juste à vous dire... MERCI !
Et oui une fois n'est pas coutume, j'ai adoré le petit dernier..
Il est vrai que À même la peau m'avait laissé un goût amer, mais là...
Une D.D Warren retrouvé, on la reconnaît bien. Son équipe toujours bien présente et sympathique.
Des personnages attachants, pauvre Flora 472 jours.. Quel traumatisme. Ce qu'elle vit est décrit avec une telle précision que ça fait vraiment froid dans le dos. Enfermée dans une caisse en forme de cerceuil 😱 à la merci de bourreau...
On vit le calvaire des personnes enlevées mais aussi celui des familles..
Ce roman est haletant du début à la fin, comme à son habitude Lisa Gardner s'amuse à nous balader, nous donner de fausses pistes, mais que c'est plaisant. Un thriller psychologique parfait ! ( À mon goût..)
Ce qui m'a fait sourire aussi c'est de voir la participation (très minime) de Kimberly Quincy...
Ainsi qu'une légère référence à son premier roman de la série D.D Warren traduit en français. ( Mais cela ne change rien à la lecture de celui-ci, il peut tout à fait être lu sans avoir lu les autres)
Merci aussi à Cécile Deniard.. Oui forcément car sans sa traduction j'aurai pas pu le lire 😁 Et cela aurait était vraiment dommage.
Du coup VIVEMENT LE PROCHAIN 😀
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Profileuse2290
  20 janvier 2018
Si je me retrouvais enfermé dans une boîte en bois avec un cadenas dans le noir le plus complet sans lumière comme Flora .

Je passerai par toutes les émotions .

Car être 472 jours enfermés à l'intérieur comme à l'extérieur de la boîte , je pense que je n'aurais en aucun eu sa force , son courage .

Se retrouver privé du jour au lendemain de sa vie et de devenir la proie d'un bourreau qui te réduit à devenir sa chose .


Comment y faire face ? .

Ici ce n'aie pas de moi que l'on parle, mais de Flora qui a passé 472 jours aux mains de son bourreau qui a réussi a sans sortir, mais à quel prix .

Je l'ai suivie pages après pages avec mon coeur noué en deux , durant sa captivité où elle livre ce que lui a fait subir son bourreau , autant dire que mon sang s'est figé et mes poils se sont hérissé .

Et dans une autre partie du livre, je l'ai suivie après sa captivité là où elle essaye de se reconstruire temps bien que mal , en aidant à son tour les personnes disparue .

Ils sont devenus sa seconde vie , elle l'est à placarder sur son mur , telle des posters , pour ne pas les oubliées .

Hélas, malgré tout elle va être amenée à redisparaître et à être à nouveau une proie en captivité .

Une seule personne se doutera que quelque chose ne tourne pas rond l'inspecteur DD. Warren.

Roman qui m'a fait cogiter énormément , être une femme, séquestre dans une boîte cadenassée à ne sortir que lorsque ton bourreau le décide pour ni plus ni moins jouer avec toi .

De ne plus pouvoir sortir , ne plus pouvoir voir la lumière du jour , à se poser tout un tas de question , à te multilé , t'auto-flagéllé , à te remettre en question , te dire en boucle .

" Je suis la fautive , de ce qui m'arrive , je l'ai chercher , je l'ai bien mérité, je n'aurais pas dû aller boire un verre dans ce bar , revoir sa vie défiler , se dire qu'on ne la reverrait pas sa vie d'avant ".

De se haïr à un point inimaginable .

Son bourreau va pendant 472 jours détruire Flora complètement à l'état d'objet , elle sera devenue l'ombre de elle même , son jouet , sa marionnette , son défouloir , sa compagne .

Alors comment vivre dans cet abysse de ténèbre noir .

Qui peut y survivre ?!..

Lisa Gardner revient et tape fort avec ce nouveau roman , elle frappe où ça faits mal , oui car tous les jours, on en entend des cas de disparitions sans plus prêtées attention, on continue notre vie .

Roman brutal , noir , qui retourne le cerveau , qui m'a fait littéralement cogité .

L'auteur alterne entre avant la captivité et après la captivité de Flora , alors j'ai dû avoir le coeur accroché dans la poitrine pour lire ce roman noir .

Il est dur mais tellement fort , car on est plongé dans le quotidien de Flora et du coup, je me suis trouvé happé par ce roman .

J'ai retrouvé la plume de Lisa Gardner sont cotés, où elle nous torture dans ses romans , il m'a fait penser à un roman qu'elle a écrit à ses débuts :
" Jusqu'à ce que la mort nous sépare " , que j'avais trouvé dingue comme celui-ci .

Je ne suis jamais déçu avec elle , pour moi elle est une valeur sur .

Autant dire que celui-ci à taper fort en moi c'est un putain de coup de coeur .

Vivement le prochain .

Bravo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Capucine214
  23 janvier 2018
Cela faisait un petit moment que j'avais délaissé l'univers de Lisa Gardner. Pas que cela ne m'intéressait plus mais lorsqu'on suit un auteur, il arrive un petit coup de mou ; et puis il y a toujours autre chose à lire...
Bref, je m'y suis remise avec ce dernier opus de la série D.D Warren, qui a été blessée lors de sa dernière enquête, que je n'ai pas lu, et qui se retrouve en restriction d'activité. Superviseur. En théorie elle ne doit plus être sur le terrrain mais rester au bureau à lire des rapports. Mais voilà, lorsqu'on lui annonce un homme brûlé vif, la tentation est trop grande et la voilà face à Flora. Jeune femme enlevée, séquestrée et qui s'est libérée seule avec ce qui se trouvait dans la poubelle de son ravisseur. Qui est cette femme qui semble fragile mais qui donne comme contact le FBI ? Qui est cette femme qui connait les techniques d'auto défense et qui a des notions de chimie...
Tous les ingrédients pour passer un bon moment sont là. La terreur qui monte petit à petit, l'enquête qui s'enchaine à un rythme soutenu, sans pause et sans concession. Un récit à deux voix : le récit actuel et en parallèle le récit de Flora de ses 472 jours de séquestration dans un cercueil. Glaçant. Comment rester insensible face à Flora, à sa fragilité à fleur de peau et pourtant si forte avec sa volonté sans faille d'en sortir, de se reconstruire et de porter secours à ces jeunes femmes qui disparaissent sans laisser de trace. Super bien documenté comme à son habitude, cet opus nous fait rentrer de plein pieds dans le monde des pervers, des enlèvements et des êtres humains qui deviennent des objets sexuels, qui sont déshumanisés pour être façonnés aux désirs de leur ravisseur. Et pourtant, chacune de ces victimes connait la fin de l'histoire : la mort dès que l'homme se sera lassé de son jouet. Et puis, Lisa Gardner nous fait aussi pénétrer dans les cerveaux malades des pervers. Comme le dit répète Jacob "Personne ne veut devenir un monstre" et pourtant... certains le deviennent.
Seul bémol que je soulèverai, mais cela est normal lorsqu'on suit une auteure. Connaissant le style de Lisa Gardner, j'ai deviné assez vite le responsable de ce nouvel enlèvement. Mais... Je me suis laissée piéger en ne devinant pas qui il est devenu. Pas une lecture facile par certains aspects du récit, mais addictif à souhait.
Lien : http://jelisquoi.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lalitote
  11 janvier 2018
Un véritable coup de coeur pour le nouveau roman de Lisa Gardner, un thriller avec tueur en série qui dépote. Dans la thématique des tueurs en série qu'elle avait déjà explorée dans derniers adieux, cette auteure nous prend aux tripes avec l'histoire de Flora, la survivante, la rescapée, la battante mais surtout une Flora qui peine à se reconstruire même plusieurs années plus tard. le personnage de Jacob vu à travers l'oeil de sa victime c'est juste parfait. Jacob aime enlever des jeunes femmes et les maintenir dans des cercueils fermés, ne les nourrissants que très peu. Flora a tenu 472 jours et elle est la seule à s'en être sorite. Depuis elle n'a plus qu'une obsession, retrouver les nouvelles disparues et c'est à ce moment que le pire arrive, elle se fait à nouveau kidnapper. Nous retrouvons le commandant DD Warren qui va mener l'enquête au côté du victimologue qui s'était occupé de Flora à l'époque. Pas besoin d'avoir lu les livres précédents ou DD Warren apparaît, clairement on peut lire ce livre comme un one shot. C'est un livre que je n'ai pas pu poser tellement il a ce côté addictif. Il y a de nombreux rebondissements qui ont su me tenir en haleine tout du long. Il est très bien construit et chapitre après chapitre, on se laisse entraîner dans les méandres psychologique du tueur et mais aussi ceux de sa victime. Les informations sont délivrées aux comptes gouttes et c'est petit à petit que l'on comprend comment Jacob est devenu ce monstre, on apprend aussi tous les sévices que Flora a du endurer physiquement mais surtout psychologiquement et c'est passionnant. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
juliestorylife
  21 janvier 2018
ce livre je l'ai adorée, un super thriller psychologique qui nous tiens en haleine de bout en bout.
on passe par plusieurs émotions en lisant ce roman l'histoire à quelques ratés par moment des moment ou on doute un peu de la véracité du récit mais qui ne gâche en rien cette histoire.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Profileuse2290Profileuse2290   20 janvier 2018
Le temps s'arrêtera.Il la regarda . Attentivement.Et enfin ils se virent tels qu'ils étaient . Pas un barman aux muscles d'acier . Pas une blonde écervelée . Un coeur noir et une âme égarée .
Commenter  J’apprécie          00
Profileuse2290Profileuse2290   20 janvier 2018
La survie n'est pas une destination,c'est un voyage .
Commenter  J’apprécie          20
Profileuse2290Profileuse2290   20 janvier 2018
Le crime est comme un cancer . Il prend le pouvoir , il accapare toutes les ressouces d'une famille .
Commenter  J’apprécie          00
Profileuse2290Profileuse2290   20 janvier 2018
C'est drôle comme on peut craindre le changement , même quand on est déjà au fond du gouffre.
Commenter  J’apprécie          00
Profileuse2290Profileuse2290   20 janvier 2018
Travailler pour des connards en traversant un pays entier peuplé de connards.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Lisa Gardner (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Gardner
Bande-annonce : Lumière noire - Lisa Gardner
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La maison d'à côté" de Lisa Gardner.

Comment s'appelle le chat ?

Ree
Mr Smith
Warren

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : La maison d'à côté de Lisa GardnerCréer un quiz sur ce livre