AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330012144
69 pages
Actes Sud Junior (10/10/2012)
3.38/5   21 notes
Résumé :
Après un accident, Anna a perdu l'usage de sa main droite. Tout d'un coup, la voilà dépendante des autres. Elle découvre l'abattement, la rage et la tentation, parfois, de se laisser glisser dans le rôle de victime. Et puis la patience, l'énergie pour se battre quand l'émotion de la musique lui ouvre une liberté nouvelle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Kawane
  23 mai 2017
Anne, jeune fille adolescente, découvre malgré elle, l'univers musical et le piano qui lui est imposé en séance de kinésithérapie car un accident lui a fait perdre l'usage de sa main droite. Toute sa vie d'écolière, sa vie personnelle va être chamboulé, ...
Elle apprivoisera le piano, comme cette nouvelle vie avec peur et de la colère dans un premier temps, puis avec l'aide de son professeur qui un jour lui joue du Liszt c'est le choc : un autre regard va s'instaurer avec l'instrument et l'émotion musicale va la happer et lui permettra appréhender la vie avec plus de douceur et de patience.

Petit roman en littérature jeunesse qui traite du handicap avec délicatesse, émouvant et agréable à la lecture, sans pathos..le pouvoir de la musique et ses bienfaits notoires pour une renaissance, ......comme la chanteuse Melody Gardot qui en est une belle l'incarnation, ...et qui prouve que l'optimisme est essentiel à la vie.
Commenter  J’apprécie          201
claireo
  23 septembre 2013
Roman court pour adolescents, c'est le récit à la première personne d'une reconstruction après un accident. Il se lit assez vite. Une jeune fille perd l'usage de sa main lors d'un accident. On observe sa révolte, puis sa résignation, ses questionnements : comment va-t-elle guérir, et va-t-elle guérir ? C'est la musique qui l'aidera à se reconstruire, pas à pas.
Commenter  J’apprécie          140
cible95
  05 mars 2013
Anna, 14 ans, a les tendons de la main droite sectionnés dans un bris de glace.
La rééducation sera longue, douloureuse et peut-être pas payante !
Anna oscille entre deux états. D'un côté, elle se complait dans le rôle de victime. de l'autre, il y a la souffrance et le découragement face à cette main résolument inerte.
Rien de mieux pour progresser que des cours de piano.
Mais c'est dur et les progrès sont longs à venir, alors Anna se décourage
Un jour de lassitude, son prof de piano lui fait découvrir… Liszt et Cziffra.
Cziffra pianiste émérite qui a dû suivre une rééducation de plusieurs mois après avoir été prisonnier pendant la 2nde guerre mondiale.
Une révélation pour l'adolescente
Une belle histoire, que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Je trouve cependant dommage que l'auteur n'ai pas un peu plus creusé les sentiments de chacun.
Commenter  J’apprécie          20
Jangelis
  04 octobre 2017
Comme toujours dans cette belle collection « D'une seule voix » un court texte, entre roman et nouvelle, mais dense et sur un sujet dur.
En une nuit de travail et de doute, Anna va nous raconter, dans le désordre, l'accident qui l'a presque privée de l'usage de sa main, rééducation, découragement, prise de conscience de l'antagonisme entre sa volonté de guérir, et sa façon involontaire de se complaire dans son rôle de victime.
La nuit lui aura vraiment porté conseil.
Un beau texte, important, mais dans lequel j'ai tout de même eu un peu de mal à me sentir vraiment proche d'Anna. Sans doute lu un peu trop vite. Peut-être aussi parce que Anna, avant cet accident, ne semblait pas beaucoup plus contente de sa vie qu'elle ne l'est à présent.
Je conseille volontiers cette collection à ceux qui doivent lire à haute voix à un public d'adultes (chez nous à la maison de retraite) je pense qu'elle s'y prête bien, textes pas faciles, d'un bon niveau, mais courts et vite lus.
Lien : https://livresjeunessejangel..
Commenter  J’apprécie          50
orbe
  10 novembre 2012
Suite à un accident Anna doit faire de la rééducation afin de retrouver l'usage de sa main droite. le piano est tout désigné pour l'aider dans cette douloureuse mais nécessaire expérience. Mais la jeune fille se désespère et ne voit pas d'horizon ni d'espoir.
Le récit nous amène dans les émotions de ce handicap. Comment lutter pour retrouver sa vie d'avant ? Pourquoi souvent tant d'efforts et si peu de résultats ? Comment accepter le nouveau regard porté par les proches ? L'histoire un peu confuse est cependant intéressante car elle nous obloge à nous interroger afin de déterminer où commence et où s'arrête le handicap?


Lien : http://0z.fr/1yk5o
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Ricochet   27 mars 2013
Le Voyage immobile y a toute sa place et emporte le lecteur dans le monde intérieur de la jeune narratrice qui, toute à sa douleur, se laisse parfois enfermer avec une espèce de délectation négative dans son rôle de victime. Mais une rencontre la réveille et la fait réagir. L’espoir est là et la vie peut continuer.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   08 novembre 2012
Ramasser mon sac et partir.J'avais pas envie de jouer. Putain de pas envie. D'ailleurs ce mot jouer devenait grotesque. Il n'y avait pas de jeu, il y avait de la douleur dans la main et de la laideur dans le son.
Commenter  J’apprécie          80
KawaneKawane   23 mai 2017
Une partition était ouverte. Je pensais que plus le papier était noir plus c'était difficile. C’était très noir, cette portée avec notes empilées les unes sur les autres, une musique pour mains de géant.
Commenter  J’apprécie          60
boumabouma   25 novembre 2012
Grâce à l’écran, grâce aux posters, j’ai mille fois franchi les frontières de mon lotissement, de ma ville étroite, et je ne suis pas tout à fait morte.

Mais c’est fini. Cette cicatrice rose à ma main droite, que je fais bouger dans la pénombre, a tranché net mon existence.
Commenter  J’apprécie          30
KawaneKawane   19 mai 2017
Mon père ne nous emmenait nulle part la plage de Saint Jean, c'est son exotisme, son luxe : l'immobilité.
Commenter  J’apprécie          70
KawaneKawane   23 mai 2017
Fini le temps où le piano me terrifiait, où je pensais en arrivant chez le professeur : c'est un continent. Un piano à queue en forme d'Afrique, dont le son envahissait la pièce et bondissait de mur en mur quand le couvercle était soulevé.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Valentine Goby (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valentine Goby
Le festival Livres dans la Boucle organise « le Prix de l'Homme debout », un prix d'écriture et expression orale, sur un thème cher à Victor Hugo (né à Besançon !). Ce prix te permettra d'exprimer par écrit tes idées sur un sujet et de les présenter oralement devant un jury.
Valentine Goby sera la marraine de cette première édition ! Dans cette vidéo, elle te donne des conseils pour rédiger ton texte.
Plus d'informations ici https://www.livresdanslaboucle.fr/le-...
autres livres classés : accidentVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une preuve d'amour

Pourquoi les éleves croient-ils que Fantine est une mère horrible ?

Parce que elle se vend au homme
Parce que elle pas sa fille

8 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Une preuve d'amour de Valentine GobyCréer un quiz sur ce livre