AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246813828
160 pages
Éditeur : Grasset (04/10/2017)
3.43/5   20 notes
Résumé :
« Je vois qu’elle est troublée. Elle se laisse faire, devient poupée de chiffon, veut me plaire et retrouver son Gabriel tendre et bienveillant, prend des poses lascives qui toujours me rendent fou… »

Mais Gabriel a changé. Il n’est plus ce veuf doux et charmeur que Mathilde a rencontré, un jour de pluie, à Paris, tandis qu’elle rentrait chez elle. Il n’est plus cet amant passionné pour qui elle était prête à tout sacrifier, son mari et sa fille. No... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,43

sur 20 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
2 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  14 novembre 2017
Autre roman découvert grâce aux éditions Grasset et à net galley : Sous tes baisers de Anne Gosciny.
J'avais très envie de découvrir un roman écrit par la fille de Gosciny, j'étais très curieuse de lire sa plume, dont mon plaisir en apprenant que j'étais sélectionnée pour le recevoir.
Malheureusement, ma joie fût de courte durée, car mon avis est vraiment très très mitigé.
En ce qui concerne l'écriture, rien à dire. Ce roman se lit bien, c'est fluide.
Mais ce qui m'a dérangé dès le début, c'est qu'il y a trois narrateurs mais que ceux ci ne sont pas définis au début des chapitres.
On a la ville, le mois et l'année mais pas le nom du narrateur.
Au début, c'est Gabriel, 69 ans, qui nous explique qu'il est veuf.
Vient ensuite Mathilde, qui devient sa maîtresse. Mais ce n'est pas indiqué que c'est elle ! Je l'ai compris, mais pas tout de suite du coup je ne comprenais pas pourquoi le narrateur (qui me semblait être Gabriel) parlait de son mari et de leur fille !!!!
Du coup, je me suis rapidement perdue dans ce roman, car à un moment intervient un autre personnage, mais je ne vous en dirais pas plus, je déteste spoiler ;)
Sous tes baisers c'est l'histoire d'un amour, mais un amour qui m'a mis mal à l'aise. Déjà car j'ai énormément de mal avec l'adultère, surtout quand la femme qui trompe a une jolie famille et tout pour être heureuse !
Ensuite, les sauts dans le temps et les narrateurs m'ont rapidement perdus !
Sous tes baisers est un roman très court, très vite lu mais je ne pense pas en garder un grand souvenir.
Par contre, comme j'ai trouvé la plume de Anne Goscinny agréable, il me plairait de la relire.
Je mets trois étoiles pour ce roman, trop brouillon pour moi, dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Agathethebook
  04 janvier 2018
Superbe roman d'amour publié en cette dernière rentrée littéraire de septembre 2017, sorte d'Anna Karénine contemporaine comme je les affectionne. Une écriture sublime, un roman court que l'on a envie de relire à l'instant même où l'a refermé. Il fait 155 pages, et j'en ai corné 155.
Anne Goscinny s'attaque avec brio à un thème connu, celui de l'amour impossible, cette femme mariée, Mahtilde, qui tombe éperdument amoureuse d'un autre. le monde soudain prend alors tout son sens, et lorsqu'il ne l'aime plus, alors qu'elle a tout quitté pour lui, l'envie de quitter ce monde la saisit.
Combien de fois les femmes devront-elles rejouer le scénario et arrêter d'en souffrir ?
Gabriel est cet homme mûr, jeune veuf donc « neuf ». Gabriel est en fait cet homme qui ne sait pas aimer, ou très mal, ou pas assez longtemps. Il ressemble à cet homme manipulateur, ou à cet autre là, don-juanesque, qui s'enflamme aussi vite qu'il s'éteint, et puis à celui-ci, ce Narcisse ne sachant s'aimer que dans le reflet et la jeunesse que lui renvoie son adorée du moment. 
Et pourtant, Mathilde va y trouver sa raison d'être, de vivre, de respirer, « à rester grisée, sans volonté, sous ses baisers » … Et s'y perdre comme souvent lorsque l'on désire se trouver, ou retrouver l'être disparu. Elle quittera tout pour lui, et lorsque Gabriel aura ce qu'il veut d'elle, il ne la voudra plus, il voudra retourner à son éternelle solitude.Entre Paris et Rome, d'une écriture forte et fiévreuse, alternant la narration entre ses personnages, l'auteur revisite sans clichés les dédales de la passion sous le regard tragique de la Madone de « La Pietà » de Michel Ange
Au pied de la Pietà je pleure son amour.
Au pied de la Pietà je pleure sa peau, ses mains.
Au pied de la Pietà je pleure sa voix qui caresse.
Lien : https://agathethebook.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bigmammy
  10 mars 2021
Petit livre, grand auteur. Une brève histoire d'amour, si commune, si banale et en même temps si tragique même à petite échelle … Un court roman, ou une longue nouvelle, une belle écriture surtout, à lire dans un souffle.
Mathilde a 48 ans, un gentil mari et une fille de 11 ans adorée. Elle rencontre Gabriel, 69 ans, qui vient d'enterrer son épouse après une longue maladie mentale. Lui se sent enfin libre, veut jouir de sa nouvelle liberté et de ce qui lui reste de vie pour en profiter. Elle se sent à nouveau désirée, tombe éperdument amoureuse mais ne se résout pas à quitter sa famille. C'est une fille bien.
" Je serai désormais riche de ce que cet homme m'a donné et forte de ce qu'il m'a repris." dit-elle avec lucidité, malgré sa détresse.
Car Gabriel est un prédateur narcissique, un dandy sur le retour qui ne doute de rien et surtout pas de ses propres capacités. Il a réussi dans sa vie antérieure d'avocat fiscaliste, il donne encore des consultations, ça le flatte. Il prend, aspire, mâche puis régurgite.
Quelques mois d'une liaison qui lui montre à quel point il est resté svelte, séduisant, il a les moyens physiques et matériels, il se demande comment il a pu séduire une femme de vingt ans plus jeune que lui … Ce qui l'encourage à aller plus loin encore. Et puis, la passion, ça passe, comme il ne tarde pas à le dire lui-même.
Quand Mathilde, culpabilisée à mort, se résout à avouer sa liaison à son mari, Gabriel la jette. C'est infiniment cruel, et sonne tellement vrai. Les personnages sont décrits avec justesse, le style particulièrement fluide. On comprend dès le départ comment l'histoire va mal finir …
Les bons musiciens ont « l'oreille absolue ». Gabriel, archange de malheur, a l'égoïsme absolu. C'est lui qui le dit lui-même « Je veux me sentir capitaine d'un paquebot qui n'aurait qu'un passager à transporter, moi. »
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
alextoutsimplement
  03 novembre 2020
Ce roman m'a beaucoup plu. En lisant la 4eme de couverture, je ne m'attendais pas du tout à cette histoire, pensant qu'il s'agissait d'un accident.. Cest un accident amoureux, des personnages qui cherchent au travers de l'amour autre chose et parfois le trouve également.
J'ai aimé la plume de l'auteure. Une écriture dynamique, fluide et agréable.
Un roman à plusieurs voix qui se répondent.
Je lirai avec plaisir d'autres titres d'Anne Goscinny.
Commenter  J’apprécie          50
jg69
  27 novembre 2017
Gabriel, 69 ans, se sent enfin libre, sa femme vient de mourir "J'étais marié, je suis libéré". Son épouse, avec qui il était marié depuis 30 ans, a passé la fin de sa vie dans une maison de retraite où Gabriel la allait voir tous les jours elle qui riait d'un rire fou, ne parlait plus et peignait…
Même si pendant sa vie de couple il a collectionné les libertés et les maitresses, pour Gabriel commence une vie sans entraves et sans obligations. Cet ancien avocat décide de tout vendre et de tout dilapider. Pour lui être veuf équivaut à être neuf, bref il est heureux, cynique mais heureux… Ses enfants l'encombrent et il limite au maximum les contacts avec eux pour parfaire sa nouvelle liberté.
Mathilde "Mariée mais sans vie" est une femme terne de 48 ans qui ne vit que pour un mari qui ne la désire plus et pour leur fille Ava.
Lorsque Mathilde rencontre Gabriel, la jeune femme est ferrée en quelques minutes, elle se sent belle parce que désirée, elle commence alors une double vie. Mais Gabriel se révèle vite très exclusif...
Mais un jour Gabriel rencontre Éléonore. C'est une très jeune femme dont le visage ressemble à la Piéta de Michel Ange, statue devant laquelle on retrouve Mathilde désespérée 9 mois plus tard dans la basilique St Pierre à Rome après que Gabriel lui ait dit "tu sais la passion, ça passe".
Les voix de Gabriel, Mathilde et Éléonore s'entremêlent un chapitre après l'autre pour raconter cette histoire de passion. Anne Goscinny met en scène un homme peu sympathique, un dandy obsédé par son apparence, un narcissique pathétique dans sa peur de vieillir mais qui finalement peut se révéler aussi assez émouvant dans sa difficulté à faire le deuil de sa femme. L'histoire bien construite et centrée sur la statue de Michel Ange nous fait peu à peu découvrir les multiples facettes de Gabriel mais j'ai trouvée malgré tout l'histoire assez convenue. Je m'attendais cependant à retrouver dans ce roman la belle écriture poétique d'Anne Goscinny que j'avais tant appréciée dans le sommeil le plus doux , sur ce plan je suis restée un peu sur ma faim avec ce roman.

Lien : https://leslivresdejoelle.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LaCroix   13 novembre 2017
Alors qu’on célèbre les 40 ans de la disparition de René Goscinny, scénariste de bande dessinée et créateur d’« Astérix », d’« Iznogoud » et du « Petit Nicolas », sa fille unique, Anne, publie son septième roman.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DianeRocchDianeRocch   01 mars 2020
Je n’étais plus l’épouse, je n’étais plus la mère, j’étais ce désir qui vous déchire.
Commenter  J’apprécie          00
DianeRocchDianeRocch   01 mars 2020
Ma mère m’a mise au monde. Gabriel m’a offert le monde.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Anne Goscinny (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Goscinny
Direction les grandes vacances avec Lucrèce ! L'été s'annonce joyeux et plein de surprises pour le plus grand bonheur de Lucrèce. Une grande maison qui ressemble à un petit château, une partie de pêche miraculeuse, une irrésistible promenade en vélo... Elle aura tant d'histoires à raconter aux Lines à la rentrée!
«Je ne sais pas où on va ni quel genre de maison on va trouver. Mais avec ma famille, j'irai au bout du monde.» «Le monde de Lucrèce 6», par Anne Goscinny et catel, dès 8 ans. En librairie.

Suivez l'actualité des livres et des auteurs Gallimard Jeunesse sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/GallimardJeunesse/ Instagram : https://www.instagram.com/gallimard_jeunesse/ Twitter : https://twitter.com/GallimardJeun Site Internet : https://www.gallimard-jeunesse.fr/ Abonnez-vous à notre newsletter : https://www.gallimard-jeunesse.fr/inscription-a-la-newsletter.html
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Qui est fan de Stephen King ?

Le cycle de la Tour Sombre compte :

6 tomes
7 tomes
8 tomes
9 tomes

20 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre