AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226600719X
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Un homme bien vêtu mais démuni d'argent arrive sans bagage dans la petite ville de Silverbridge et tombe évanoui d'inanition sur la route du ravissant village de Belmaray, où il est allé se promener.

Il est secouru par le pasteur du lieu, John Wentworth, qui se prend de sympathie pour lui et qui, sans lui poser aucune question, sent qu'il a besoin de son aide morale.

John est un garçon plein de généreuses intentions, mais prodigieusem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Aline1102
  16 novembre 2016
John Wentworth est le pasteur de Belmaray, un petit village du Dorset, mais lui-même ne se trouve pas très qualifié pour cette tâche, même s'il adore son métier. John ne se trouve pas assez discipliné pour sa profession. Et puis, le brave homme a un gros problème : sa distraction presque maladive, qui lui fait oublier d'accomplir les tâches les plus simples.
Un beau jour, John entend parler d'un inconnu qui semble ivre à l'entrée du village. Surmontant sa répulsion pour les alcooliques (le père de John est mort de son alcoolisme), le brave pasteur décide d'accomplir une bonne action et d'aller secourir cette âme en détresse. Arrivé sur place, il fait la connaissance de Michael Stone, qui vient d'arriver à Belmaray et qui n'est pas ivre : il est simplement affamé.
Les deux hommes sympathisent tout de suite, même si Michael reste très secret sur son passé. Il faut dire qu'il a de bonnes raisons d'être discret : Michael est l'ancien fiancé de Daphné Wentworth, la femme de John...
Récit désuet mais charmant !
J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture. Au début, j'avoue avoir eu quelques craintes : je croyais me retrouver plongée dans un roman principalement sentimental. Mais, heureusement, le jardin de Belmaray renferme beaucoup plus qu'une simple romance, car de nombreux personnages, tous plus différents les uns que les autres interviennent dans le récit, et tous ont leur histoire propre, qui n'est pas spécialement romantique.
Ce qui est surtout marquant, dans cette histoire, c'est le fait que Michael, qui pourrait franchement gâcher la vie des personnes qu'il rencontre à Belmaray, semble en réalité être leur "bon génie". Car la vie des Wentworth et de leurs trois filles n'est pas si rose : Daphné a épousé John par dépit mais ne l'aime pas réellement, John se sent inutile, leurs petites filles sont malheureuses dans leur école privée, où une institutrice les terrorise. La seule qui semble s'en sortir plus ou moins bien, c'est la vieille Miss Wentworth, la grand-tante de John, qui vit dans le manoir de Belmaray.
Michael lui-même n'a pas été épargné par l'existence : il a détourné de l'argent pour monter une pièce de théâtre et a fait de la prison.
Tout ce petit monde va pourtant parvenir non seulement à s'entendre, mais aussi à s'entraider. Petit à petit, les problèmes de chacun vont s'amenuiser, parce que tous se prennent en main et se remettent en question. Ainsi, la terrible Daphné va finalement se rendre compte que son mariage avec John est peut-être ce qui lui est arrivé de mieux...
L'ambiance de Belmaray n'est pas pour rien, selon moi, dans la transformation des personnages. Certes, Michael y joue lui-même un grand rôle, mais le printemps du Dorset tel que décrit par Elizabeth Goudge et la beauté de Belmaray jouent également un grand rôle dans le changement de caractère de certains personnages. Daphné adoucit, John prend confiance en lui et Miss Giles, la terrible institutrice de Margary Wentworth, oublie sa mauvaise santé et devient enfin humaine. Cerise sur le gâteau, Michael se fiance avec une jeune fille qui lui convient mieux que Daphné.
Tout est donc bien qui finit bien dans le jardin de Belmaray. Mais franchement, il y a des jours où cela fait un bien fou de lire une histoire aussi simple et aussi gaie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Floccus
  21 décembre 2014
"C'est de cette façon que mon âme la suivait, avec légèreté et bonheur, et je serais débarrassé de tous mes grands tourments." (319)
Les romans d'Elizabeth Goudge sont mes Harlequins à moi, mon pays des Bisounours. Il s'en dégage un charme ancien, une morale élégante. John, Margary ou Winkle sont des êtres fragiles et sensibles qu'un romarin peut émouvoir. Simples passants, leur existence suit la course des nuages. On jardine, on bine, on plante des géraniums, on arrache des orties. L'entretien des sentiments humains passe avant tout autre chose. Elizabeth Goudge a l'art de rendre compte des affinités de coeur.
"Je vendrai mon âme au diable qui est en moi." (183)
Le jardin de Belmaray est un endroit où les bonnes intentions ont des effets immédiats et porteurs, où l'intégrité et l'intelligence du coeur sont valorisés, où les incompétents de la vie et les écoute-s'il-pleut peuvent s'épanouir, où en somme l'être humain peut recouvrer sa pleine dignité… Et de temps en temps ça fait du bien d'y aller !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mimi5751
  11 janvier 2017
Je ne vous ai pas dit c'est que tous ses livres je les ai trouvés chez le bouquiniste à Metz et croyez moi à l'époque ou je les lisais ils m'enchantaient et je vous souhaite de ressentir la même chose.
Après je les donnais une amie qui les aiment aussi.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FloccusFloccus   20 décembre 2014
On ne peut traverser la vie sans une certaine forme d'assurance extérieure, de même qu'on ne peut circuler sans vêtements, mais il faut beaucoup de pratique avant d'être capable de cacher son manque intérieur d'assurance. (319)
Commenter  J’apprécie          30
FloccusFloccus   20 décembre 2014
Les méditations de tout le monde sont maladroites. La nature humaine l'est, et toutes nos aspirations sont aussi frustes que notre nature; mais qu'importe si elles provoquent notre développement ? (361)
Commenter  J’apprécie          30
Video de Elizabeth Goudge (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Goudge
Le secret de Moonacre bande annonce
autres livres classés : vintageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3408 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre