AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B097RXTYFY
87 pages
Éditeur : (22/06/2021)
4.03/5   17 notes
Résumé :
UN ROMAN POLICIER TRÈS DRÔLE !
Découvrez comment le célèbre commissaire Goupil rencontre l'étonnant Gédéon !
Le préquel de 20000 balles pour mourir !
Quand le dirlo m’envoie sur une affaire de dégradation de local poubelles, je me dis qu’il y a erreur de casting ! Moi, Stanislas Goupil, le super poulet élevé au grain, l’élite de la police, le fleuron de la crim’, on me colle sur une affaire aussi minable ? Ce n’est pas possible !
Eh bien ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 17 notes
5
9 avis
4
0 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

Regis80
  06 août 2021
le sieur Jacky Goupil frappe à nouveau. Décidément cet individu est prêt à tout pour déstabiliser notre société en s'attaquant à ses éléments les plus sains.
On avait espéré après le premier opus de monsieur Goupil intitulé « 2000 balles pour mourir » qu'il cesserait de nous conter les aventures d'un flic ( pardon membre des valeureuses forces de l'ordre...(voyez la contagion intellectuelle de monsieur Goupil)) et de son adjoint gaffeur,gastronome, et soi-disant humoristique que la série s'arrêterait là.
Mais non cédant aux sirènes de la mode anglo-saxonne, le voilà qui nous offre une pré-quelle ( en français, Monsieur Goupil, on dit un prologue..) censé nous intéresser aux circonstances de la rencontre de ses deux héros.
Il faut reconnaître à l'auteur ( et c'est là non une qualité mais un grand danger surtout pour nos chères têtes blondes) ,un talent certain pour croquer en quelques lignes les personnages ( l'introduction du Commissaire de et de touchante Manou, hélas déjà contaminée par l'anarchisme déguisé de l'auteur) est un petit chef d'oeuvre d'érotisme et d'humour bon-enfant qui se rapproche dangereusement de Rabelais et de Frédéric Dard..
La suite emprunte aux codes du roman d'action et du polar chers au lecteur moyen pour les pervertir honteusement. L'auteur place d'abord l'action dans une maison de retraite cossue de Neuilly sur Seine. La description de cet établissement respectable et de ses pensionnaires est à peine croyable et laissera sans voix les habitants de cette paisible bourgade rassemblant les futures élites de la Nation. Ce passage est l'un des plus réussis du livre et ne peut hélas qu'entraîner le lecteur vers la fin du livre, tant l'action est rondement menée. Il faut reconnaître au sieur Goupil un certain talent pour emmener son fragile lecteur sur les montagnes russes d'un sens perverti du suspens vers une conclusion qui laissera sans voix, le lecteur tant elle amène son lot de surprises.
Ce Livre sait prendre au piège le lecteur dés ses premières lunes et lui faire voir d'un bon oeil les pires chemins de la perversion à travers(enfin soi-disant) le regard d'un « commissaire ».
Je recommande toutefois ce livre qui pour des gens clairvoyants donnera un éclairage sur une littérature subversive qui utilise parfois les masques les plus séduisants pour nous rendre addictifs aux pires plaisirs.
P.S : je retranscrits ici les propos de mon cousin, Gilbert-André de Saint-Gevergeoise dont je ne partage en rien les propos ( coté lecture c'est plutôt Jean Dutourd ) sauf cependant la conclusion : Un roman indispensable et follement drôle qui vous rendra addictif aux aventures du Commissaire Goupil et de l'inénarrable inspecteur Gédéon). Vite, la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Coetseslivres
  25 juin 2021
Si vous avez lu 20 000 balles pour mourir et si vous l'avez apprécié, vous serez ravi de découvrir celui-ci. Pour les autres, c'est le moment de tester ! L'ebook est gratuit sur Amazon.
On assiste à la rencontre entre Goupil, le commissaire beau gosse dragueur et bon flic, et Gédéon , celui qui deviendra son adjoint ; Un grand costaud baraqué qui a un faible pour la bouffe ( c'est bien le mot adapté, si si !) au rire tonitruesque.
Ce duo vous en rappelle un autre ? Oui, bien sûr ! San Antonio et Bérurier !L'auteur est un fan de Frédéric Dard et ce style est un hommage.
Rien qu'avec l'accroche, le ton est donné, aussi bien sur l'écriture que sur le contenu. « Si tu n'as pas peur des coups de pompe, des coups de poing et des coups fourrés, embarque avec nous, tu ne le regretteras pas, c'est du 100 % Feel good polar ! » (je cite !)
Alors oui, il y a une enquête policière, qui se tient d'ailleurs. Mais ce n'est pas le principal. le but avoué est de passer un bon moment, avec des jeux de mots, des personnages loufoques et inattendus, des mémés bien décidées à ne pas se laisser faire. Et quand les mémés se fâchent, faites gaffe , ça barde !!!
Vous voilà prévenus. Prêts à tâter de la poêle à frire ou du rouleau à pâtisserie ? Prêts à visiter le local à poubelles ? Alors c'est parti pour une rencontre avec le gang des mémés !
Je vous souhaite une bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Polarette
  30 juin 2021
Bonjour les amis lecteurs,
Aujourd'hui je vous parle de : « Sacrées mémés » de Jacky Goupil.
Un feel good polar, préquel de « 20000 balles pour mourir » que j'avais adoré. J'ai retrouvé nos deux acolytes, le Commissaire Goupil et Gédéon; l'humour décapant est toujours au rendez-vous, servi par une plume drôle, percutante et alimenté par des références cultes( entre autres Brassens…) et un clin d'oeil à Frédéric Dard ( San Antonio et Bérurier) . Des personnages déjantés et attachants , des jeux de mots à toutes les phrases , du rire et de la bonne humeur ! Un délicieux cocktail !
Commenter  J’apprécie          61
Cathy_lit
  12 août 2021
Bonsoir,
Un polar avec de la verve ce soir « Sacrées mémés » de Goupil (Jacky Goupil aime raconter des histoires). Un policier humoristique dans la veine de San Antonio ou du Poulpe. C'est drôle, détendant, une première rencontre entre l'inspecteur Stanislas Goupil et son adjoint Gédéon. Ils sont envoyés par le commissaire en chef sur une enquête de poubelles concernant la tante du commissaire. Il ne faut pas se louper ! Mais faisons confiance au flair du « Goupil ». Un excellent moment. Gratuit sur A.
Quatrième de couv. UN COURT ROMAN DRÔLE QUI FAIT MARRER EN RIGOLANT !
Découvrez comment le célèbre commissaire Goupil rencontre l'étonnant Gédéon !
Le préquel de 20000 balles pour mourir !
Quand le dirlo m'envoie sur une affaire de dégradation de local poubelles, je me dis qu'il y a erreur de casting ! Moi, Stanislas Goupil, le super poulet élevé au grain, l'élite de la police, le fleuron de la crim', on me colle sur une affaire aussi minable ? Ce n'est pas possible !
Eh bien si ! Les peaux de banane et les pots cassés, c'est pour ma pomme !
Heureusement, je ne suis pas solo à me taper cette corvée. Môssieur le directeur m'adjoint une nouvelle recrue de poids : l'inspecteur Gédéon, un quintal de muscles et de rigolade. À nous deux, on va affronter un gang de mémés et porter secours aux Men in Black. Ou l'inverse, tu verras.
Ce que je te promets, c'est que ça va envoyer du lourd.
Si tu n'as pas peur des coups de pompe, des coups de poing et des coups fourrés, embarque avec nous, tu ne le regretteras pas, c'est du 100 % Feel good polar !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dujardinso
  07 août 2021
Il y a quelques jours, Jacky Goupil a lancé un concours pour gagner son titre Sacrées Mémés, préquel de 20.000 pour mourir.
J'ai joué, j'ai perdu, c'est la vie :)
Mais comme la quatrième de couverture me faisait envie, et comme il était à un prix extrêmement raisonnable (5 euros) je l'ai commandé sur Amazon, par curiosité.
Et là, c'est le drame...
Je dois vous l'avouer, je l'ai refermé au bout de cinquante pages, soit la moitié.
Pourquoi ?
J'y ai trouvé un humour très en-dessous de la ceinture, à la limite de la vulgarité et parfois même complètement vulgaire. J'y ai aussi trouvé une faute d'orthographe toutes les trois pages, ce qui perturbe toujours ma lecture. L'auteur s'adresse à ses lecteurs d'une manière très familière que je n'ai pas du tout appréciée - genre on est potes de bistrot et on se tape sur le ventre en se racontant des bonnes blagues bien lourdingues, et Jacky Goupil, dans son espèce de prologue (qu'il intitule chapitre 0) ne se gêne pas pour cracher sur les grands auteurs, ce qui m'a choquée d'entrée.
En bref, je me dis que j'aurais mieux fait de donner mes 5 euros à quelqu'un qui en avait besoin...
Evidemment, ceci n'est que mon avis et il n'engage que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JLB21JLB21   23 août 2021
Une pointe de déception assombrit son visage. Une grosse pointe, genre Pointe-à-Pitre, si je peux me permettre cette allusion à l'égard de mon collègue antillais.
Commenter  J’apprécie          00
JLB21JLB21   23 août 2021
Si on m'avait dit, en cette douillette matinée, qu'un tordu m'arracherait les doigts de pied quelques heures plus tard, je ne l'aurais pas cru.
Commenter  J’apprécie          00
JLB21JLB21   23 août 2021
A peine Gédéon pose un pied sur le plancher de notre auto que je roule pied au plancher pour rattraper les hommes en noir qui démarrent.
Commenter  J’apprécie          00
JLB21JLB21   23 août 2021
- Combien de sucres ?
- Quatre seulement, s'il vous plait. Je fais attention à ma ligne.
Commenter  J’apprécie          00
JLB21JLB21   23 août 2021
Le parking est désert comme l'île de Robinson une semaine sans Vendredi.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17159 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre