AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2952857369
Éditeur : Audebert Cyrill (06/02/2009)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 27 notes)
Résumé :
La pie pencha la tête de côté et regarda la chose s’éloigner à travers la végétation dense du sous-bois. Si le froissement des broussailles indiquait que l’étrange apparition s’enfonçait bien dans une direction opposée à la sienne, elle patienta malgré tout encore un instant. Rassurée par le calme retrouvé, elle s’approcha en sautillant.

Arrivée à moins de deux mètres du corps inanimé, la pie émit un léger grincement et fit un bond en arrière… Rien. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  10 janvier 2013
Tout d'abord précisons, que le terme "policier" sur la couverture n'est pas vraiment approprié. La part fantastique de cette curieuse histoire est très présente.
Audebert nous propose là un récit bien franchouillard. Attention, pas du tout au sens péjoratif du terme, mais dans le sens de : histoire qui sent bon la province et remplie de bons mots "à la française".
Parce que si l'histoire est saugrenue, voire abracadabrantesque, le bouquin vaut surtout pour les joutes verbales entre les personnages.
Ah ça oui, Audebert s'en donne à coeur joie à coup de piques et de réparties du meilleur effet.
Le tout relève une histoire un peu légère, même si elle prend racine dans les mythes irlandais.
Un agréable divertissement, totalement assumé.
Commenter  J’apprécie          210
caro64
  21 décembre 2009
J'ai dévoré (le mot est approprié) ce deuxième polar de Cyrille Audebert en une nuit, impossible de m'arrêter… pas du tout déçue !
J'ai retrouvé avec plaisir David, Lucas, Margot et Octave (L'Evangile selon Jacques Lucas) auxquels s'ajoute un Mac Cool enchanteur que l'on imagine très bien sous les traits du devin d'Astérix.
Une histoire complètement insensée mais menée de main de maître dans laquelle je me suis totalement immergée. On y retrouve tous les bons ingrédients de son premier policier (intrigue bien ficelée, rythme impeccable, beaucoup d'humour, etc…), le tout baignant ici dans un univers fantastique entre mythes et légendes. Il fallait osé mais le pari est réussi, on y croit !!! Cyrille Audebert maîtrise, encore une fois, parfaitement son sujet.
Un temps de chien m'a amené à découvrir toute une mythologie irlandaise jusque-là inconnue et à me replonger dans ces histoires de « Promenons-nous dans les bois… » pour ne pas en dire plus. Cyrille a pris le temps de bien se documenter pour faire un sans faute. Un très bon moment de lecture !
Maintenant, il ne me reste plus qu'à attendre (avec impatience) la suite des aventures de Jacques Lucas, David Huxley et les autres car il y en aura forcément une… cet auteur a trouvé son style ! A découvrir absolument !!!
Vous le trouverez ici :
http://editions-sindbadboy.wifeo.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
sylvaine
  28 août 2018
Nos amis les anglais ont ils décidé de relancer les hostilités? Car tous ces chats et chiens qui sont tombés sur le noble sol breton ce jour maudit ce ne peut être qu'eux qui les ont envoyés! non mais ..Si seulement ce n'étaient que des corps d'animaux que l'on avait récupéré mais non quelque temps plus tard trois puis cinq corps sont retrouvés entièrement nus, décapités ....La police s'en mêle notre beau lieutenant Margot Baudor et son double Octave Billy sous le commandement du commissaire Travers sont chargés de l'enquête. Comme par un fait exprès le détective Jacques Lucas et son associé David Huxley vont se rapprocher ...
Et voilà c'est parti , l'enquête peut commencer. Vous dire qu'elle va être protocolaire là c'est aller un peu vite en besogne, vous dire qu'elle n'aura ni queue ni tête c'est sans doute plus probable vous dire qu'elle va vous entrainer dans les méandres des contes et légendes irlandais ce n'est là que la plus stricte vérité.Aux amateurs de fantastique, d'animaux étranges sortis des limbes de la mémoire collective, des monstres et des anges cette histoire est faite pour vous et elle m'est allée comme un gant ....
Merci à Cyrille Audebert pour m'avoir permis de découvrir ce roman policier hors normes complètement déjanté aux réparties truculentes. Vous lire a été un véritable bonheur ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Kittiwake
  15 décembre 2012
Si en Angleterre, il ne pleut pas des cordes mais des chats et des chiens, les citoyens de sa majesté sont les premiers suspects lorsque la campagne rennaise connaît brutalement des perturbations météorologiques inquiétantes, puisque des cadavres d'animaux domestiques souillent jardins et habitations. Ajouté à cela l'apparition d'une jeune et belle femme, nue et amnésique, dont 2 répliques ont été tuées, enfin peut-être....et l'on nage en plein mystère. Les nuits de pleine lune deviennent très angoissantes. D'autant que l'équipe de fins limiers rescapés de l'Evangile selon Jacques Lucas que l'on retrouve avec plaisir, n'est pas prête à s'en laisser conter. Explication rationnelle ou reviviscence des vieilles légendes celtiques, c'est tout l'art de l'auteur de maintenir le doute.
C'est bien entendu un vrai plaisir de suivre l'itinéraire des événements pour les autochtones et ma prochaine balade au Thabor ne sera pas aussi neutre qu'elle a pu l'être jusqu'à présent
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
Commenter  J’apprécie          160
diamelee
  23 novembre 2018
Des cadavres. Il en pleut. Sur toute la ville. Et, pas en très bon état. Que se passe t-il? Qu'est ce qui est à l'origine de cette pluie hors du commun? Une inconnue au bord de la route. Qui est-elle? Quel lien a t-elle avec les évènements? Deux histoires irréelles. Enigmatiques. C'est le début d'une enquête pour la police et le privé Jacques Lucas. Avec un brin d'humour parfois caustique, Cyrille Audebert nous embarque dans cette course à la vérité.
Au début, l'enquête se déroule tranquillement avec des personnages hauts en couleur. Les hypothèses se succèdent et s'évanouissent tout aussi vite. Cependant, en filigrane, une histoire voit le jour. Une histoire tissée par des experts. Sont-ils vraiment sérieux? L'énigme est de plus en plus prenante. D'autant plus que les réponses sont de plus en plus machiavéliques. de plus en plus improbables. de plus en plus imprévisibles. Peut-être plus simples que l'on ne pense? le lecteur est emporté dans un tourbillon d'émotions. le suspens devient de plus en plus prenant et le rythme s'accélère. Les pages sont tournées avec impatience. Evident? Impensable? Horrible? Les répliques sont un réel régal et les personnages attachants.
Un temps de chien nous emporte avec engouement dans cette enquête unique. Une enquête où les questions paraissent sans réponse. Une enquête où les personnages énigmatiques traversent l'histoire et semblent être le fil rouge de la solution. La curiosité reste vive et nous tient en haleine. La réponse à ces drames est-elle logique ou non? Qui du privé ou des policiers trouvera la solution? Cette enquête pourra t-elle être clôturée?
Un temps de chien nous enserre dans ses pages et finit en apothéose, laissant le lecteur exsangue, le souffle court, la terreur au ventre. Une fois le livre fermé, nous nous étonnons de cette énergie qui découle de chaque mot, de chaque chapitre. Nous pensons à cette image qui ne nous quitte plus et à cette fin... Ô cette fin! Que d'énigmes! Que de surprises! Que du bonheur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
becdanlobecdanlo   04 octobre 2009
— Hein, fils ! C’est pas possible ? avait dit l’homme en regardant son jardin, des larmes plein les yeux. C’est pas réel, ce truc ? C’est jamais qu’une expression à la con, pas vrai ?… Juste une expression à la con ?…

À cet instant, Calgary lui aurait bien répondu, mais il n’avait pas pu. Et ce n’était pas de voir les crânes de plâtre d’Atchoum et Simplet explosés aux quatre coins de la pelouse qui lui causait cet effet-là, non, c’était l’état de son pauvre père qui l’avait laissé sans voix.

Devant l’étrangeté de la scène, au lieu de le réconforter pour sa foutue collection de nains de jardin réduite en miettes, Calgary n’avait rien trouvé d’autre à faire que de hausser les épaules. Et il s’en était voulu.

Non, aurait-il dû répondre à son père en larmes, quand il le lui avait demandé, non, ce n’était pas qu’une expression à la con… Mais il était resté sans voix.

Il jetait maintenant un coup d’œil à la façade de cette bicoque que le vieux refusait de quitter depuis toujours. Juste au pied du mur maculé de sang, devant la fenêtre de la chambre, le béton était fêlé sur deux bons mètres. L’impact avait dû être terrible. Calgary se tourna, regarda les animaux désarticulés encore encastrés dans la pelouse, et secoua la tête :

— Bordel, j’en reviens pas. Il aurait pu y rester…

— Sûr, fit le pompier sans lever la tête. Dans son malheur, votre papa a eu de la veine que ça tombe que dans le jardin.

— On va dire ça, ouais… Mais d’où ça a bien pu venir ces trucs ?

Le type se redressa. Il balança une nouvelle carcasse dans la brouette empruntée au vieux, et cracha sur l’herbe :

— Putain j’en sais rien, mais ça me fout la gerbe toutes ces bestioles explosées. Et si jamais y en a encore un qu’essaye de m’expliquer que c’est un coup des Anglais, et qu’ils nous font pleuvoir des chiens et des chats sur la gueule, je vous jure que vous finissez sans moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
becdanlobecdanlo   09 octobre 2009
Un mélange de grâce et de puissance se dégageait du splendide animal qui les observait avec curiosité. Le chien semblait se demander ce qu'il faisait là, perdu au beau milieu d'un parc en pleine nuit, avec des vêtements de femme en lambeaux autour de son corps robuste. Sa taille était impressionnante, atteignant plus d'un mètre au garrot. Son épais poil couleur fauve reflétait les pâles rayons de lune et seul son regard sombre échappait à la lumière. Du souvenir que Margot gardait des lévriers irlandais qu'elle avait déjà pu observer, elle n'avait aucun doute: cet animal était différent. Plus grand, plus fort. Plus lourd aussi. Avec la tête allongée caractéristique de l'Irish Wolfhound, les oreilles petites, le cou long et musclé, le même poitrail, large, aux côtes profondes, et les membres puissants. C'était l'archétype même d'un chasseur de loup d'une autre époque, qui se tenait devant eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MargotRMargotR   30 septembre 2010
- Son apprenti… le petit-fils à Roger, tu veux dire ?
- J’crois que c’est lui, oui.
- Une sacrée bonne affaire que t’as fait là, rigola le vieux Toussaint. Je sais de quoi je cause: il a posé un Vélusc chez moi…
- Un Vélux, Toussaint, un Vélux ! pas un Vélusc…
- Ouais, ben tu verrais le résultat, pas sûr que tu le prononcerais comme ça. Il est né avec deux mains gauches ce môme-là, j’te l’dis, moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fran61fran61   19 janvier 2010
En plus de jolies pensées concernant les bulles, Yukio Mishima avait également écrit de très belles choses comme : "S'il n'avait jamais existé de témoins de notre honte, on ne saurait pas ce qu'est la honte..."
Quand Calgary explosa enfin la robinetterie d'un coup de pied rageur, la fille ne lui fit même pas l'aumône d'un regard...
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Cyrille Audebert (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyrille Audebert
Sindbadboy - Teaser "Le 9e jour".
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1450 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre