AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782738145253
292 pages
Éditeur : Odile Jacob (19/09/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Quels sont les points communs entre Einstein, Andy Warhol, Vincent van Gogh, et Mark Zuckerberg?

Ces êtres exceptionnels, doués d'une intelligences atypique, ont une façon bien à eux de penser et d'envisager le monde qui les entoure. Cependant ils manquent d'intelligence relationnelle et de sens d'autrui. Leur cerveau ne fonctionne pas tout à fait comme celui des autres.
C'est de cette spécificité qu'il est question dans ce livre.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aela
  26 septembre 2018
Un livre plein d'humanité qui nous emmène à la découverte des troubles mal connus que sont les troubles du spectre de l'autisme. Au travers d'une analyse poussée des signaux, des symptômes de ces troubles, c'est un véritable plaidoyer pour la reconnaissance de ceux-ci, d'autant plus qu'une personne sur 59 serait concernée, chiffre en progression régulière.
Un chiffre qui pourrait être en-deçà de la réalité: en effet les filles concernées par ces troubles tendent à passer plus inaperçues que les garçons, en raison d'une capacité plus grande à développer des stratégies de compensation.
Un mouvement est apparu récemment pour reconnaître aux autistes la place qu'ils méritent dans notre société et éviter leur mise à l'écart. A tel point qu'on parle désormais de "neurotypiques" face aux "neuroatypiques" qui ont des capacités certaines et même souvent supérieures à la normale en matière d'observation, de mémorisation, d'abstraction permettant de modéliser l'environnement autrement. L'un des deux auteurs, David Gourion prend ainsi l'exemple de personnalités comme Van Gogh et Mark Zuckerberg qui, selon lui, présenteraient des traits autistiques. Un cerveau qui ne serait pas "inférieur" donc, mais qui fonctionnerait différemment.
Toutefois le manque d'intelligence relationnelle et de sens d'autrui peut être vecteur de souffrance, à l'image de ces jeunes enfants autistes trop souvent harcelés en raison de leur "différence". de plus en plus de médecins pensent que ces formes "light" du spectre autistique (ce que l'on appelle maintenant "autisme de haut niveau" et auparavant "syndrome d'Asperger") relèvent d'une configuration cérébrale particulière: le câblage des neurones du cerveau est différent. Ce qui s'appelle la "neurodiversité", soit la diversité des fonctionnements cérébraux. Une diversité qui n'atteint en rien les performances intellectuelles puisque la proportion de traits autistiques chez ceux qui ont un haut potentiel intellectuel serait de 10 à 40% selon les études. le souci sera d'insérer cette "neurodiversité" dans notre société pour qu'il n'y ait ni mise à l'écart ni adaptation forcée de ces personnes à un style de vie "classique".
A partir d'exemples concrets le docteur David Gourion et Séverine Leduc nous donnent des conseils pour gérer des situations qui peuvent être problématiques pour cette population, avec notamment une moindre résistance au stress et au changement d'activité.
Le chemin de l'acceptation et de la valorisation de la neurodiversité est toutefois encore long et semé d'embûches. La priorité devrait être donnée à l'épanouissement de l'individu. Comme le rappellent les auteurs, une société vivante doit être inclusive et donc inclure la différence.
Ce livre m'a beaucoup marquée par sa grande humanité.
Les auteurs sont des spécialistes de la question: David Gourion est médecin psychiatre à Paris. Il a été chef de clinique à l'hôpital Sainte-Anne. Séverine Leduc quant à elle, est psychologue clinicienne à Paris, spécialisée dans l'autisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
Sibela
  06 mars 2019
Il s'agit d'un ouvrage de vulgarisation qui se veut donc simple dans son propos. On regrettera que les références scientifiques auxquelles on aimerait parfois se reporter soient toutes en anglais et le plus souvent publiées sur des supports peu accessibles.
L'ouvrage, certes écrit simplement, n'est cependant pas si clair que cela car son plan entraîne de nombreuses répétitions qui noient les propos.
Avec une autre construction, il pourrait se réduire à un long article.
Nous avons constaté souvent ce défaut dans les ouvrages de cet éditeur que nous avons lus.
Espérons que, cependant, ce titre apportera quelques éclaircissements à ceux qui ne connaissent pas du tout la question.
Ceux qui ont déjà une certaine connaissance du sujet peuvent s'abstenir de le lire.
Sibela
Commenter  J’apprécie          00
mzkathalynn
  27 août 2019
Je viens de finir la lecture de ce livre très intéressant sur l'autisme et plus particulièrement sur les autistes "à haut niveau".
C'est un ouvrage très complet qui nous emmène à la découverte de ces intelligences multiples et atypiques qui passent parfois inaperçues mais sont souvent synonyme de souffrance.
Un vrai coup de coeur que je vous conseille vivement !
Commenter  J’apprécie          10
latoute1
  25 août 2019
Ht à Arca sur reco Christine J. Lu avec interêt et plaisir. DG soigne Antoine. J'apprends des choses. Je prête à Lily.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AelaAela   23 septembre 2018
Qu'arriverait-il si le gène relié à l'autisme était éliminé? Nous aurions une bande d'humains debout dans une grotte, qui socialisent et bavardent futilement. Temple Grandin
Commenter  J’apprécie          190

Video de David Gourion (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Gourion
Vidéo de David Gourion
autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature anglaise

Parmi ces quatre oeuvres, laquelle William Shakespeare n’a PAS écrit ?

Le Paradis perdu
des sonnets
Hamlet
Le Marchand de Venise

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaiseCréer un quiz sur ce livre