AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alberto Manguel (Préfacier, etc.)
ISBN : 2369145064
Éditeur : Libretto (18/10/2018)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 168 notes)
Résumé :
Au printemps, la rivière et les bois s'animent : les animaux sortent de leur terrier et redécouvrent les joies de l'amitié et de la vie en plein air. L'hiver revenu, ils goûtent à la douceur des longues soirées passées devant un feu de cheminée. Rat, Taupe et Blaireau coulent des jours heureux, et tout serait tranquille dans cette société en miniature si leur ami Crapaud, victime de sa vanité, ne se comportait pas comme un voyou et ne s'attirait pas toujours des enn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
araucaria
  19 décembre 2014
Un très grand classique de la littérature jeunesse anglaise. Ecrit il y a plus de cent ans, ce roman a gardé toute sa fraîcheur. Un très beau livre, très agréable à lire et qui met en scène des petits animaux des campagnes qui évoluent dans la vie comme des humains. Un livre rempli d'esprit et d'humour. J'adore ce texte.
Commenter  J’apprécie          540
LiliGalipette
  16 février 2012
C'est le printemps dans la campagne anglaise. Mr Taupe abandonne le grand ménage de son terrier et part en promenade à la surface. Voilà qu'il rencontre Mr Rat qui s'adonne au plaisir du canotage. Les deux amis décident de partir sur la rivière et de faire un pique-nique. « Il n'y a rien de plus délicieux au monde, mais absolument rien, vous m'entendez, que de traînasser de cette façon, […] simplement de traînasser dans une barque… de traînasser. » (p. 23) Mr Taupe et Mr Rat décident de ne plus se quitter et habitent tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre.
C'est ainsi que Mr Taupe abandonne les profondeurs obscures de son terrier pour découvrir enfin le monde. Avec Mr Rat et Mr Crapaud, il va plus loin qu'il n'aurait jamais pensé aller. « La vie d'aventure était une chose si nouvelle et si excitante pour lui que chaque facette inconnue lui en paraissait désirable. » (p. 41) C'est surtout Mr Crapaud qui crée l'aventure : fou d'automobiles et de bolides, le riche propriétaire est un danger public qui sillonne la région et cause bien des inquiétudes au petit cercle d'amis. Et c'est auprès de Mr Blaireau que Mr Taupe trouve la reconnaissance de ses talents.
Mr Taupe est un ingénu mal dégrossi, mais plein de courage et de bonnes intentions. Mr Rat est plus débrouillard, plus sensé, mais il se pique parfois de poésie et de mélancolie. le richissime Mr Crapaud est un vantard toqué qui change de lubie dès que le vent tourne, mais il a le coeur sur la main. Mr Blaireau est un solitaire bourru qui n'abandonne jamais ses amis. Au fil des pages, les personnages s'affinent et une certaine noblesse se fait jour dans leurs comportements. En dépit de leurs défauts et de leurs marottes parfois excessives, les quatre amis gardent à l'esprit des valeurs telles que la fraternité et l'honneur. « L'indépendance, c'est bien beau, mais nous autres, animaux, nous ne tolérons pas que les l'un des nôtres dépasse les limites permises quand il se tourne en ridicule. » (p. 101) le garant de cette noblesse, c'est Mr Blaireau. Il est la voix de la sagesse, une sorte de patriarche à l'autorité incontestée.
Ce roman présente une balance constante entre un ici douillet et rassurant et de glorieux ailleurs trépidants. Ainsi, la rivière et la Forêt sauvage sont des limites rassurantes, mais le vaste monde a parfois une voix de sirène. Vient alors le désir de tout quitter, d'abandonner séance tenante le foyer et de partir sur les routes. Mais l'exaltation retombe bien vite après quelques aventures rocambolesques et l'amour du petit logis reprend toujours ses droits. « le monde d'en haut exerçait sur lui, l'habitant des souterrains, une trop forte attirance pour qu'il renoncât à retrouver ce vaste théâtre. Mais comme c'était bon d'avoir un coin qui l'attendait, un coin rien qu'à lui, rempli de choses qui seraient toujours heureuses de le revoir et de lui faire bon accueil. » (p. 97)
Kenneth Grahame peint un petit monde enchanté où il est parfaitement normal que les animaux parlent, conduisent des voitures et portent des robes de chambre. L'homme n'est pas absent, mais il est un élément du décor et il remplit des fonctions proprement humaines : juge, policier, geôlier, etc. de fait, les animaux ne travaillent pas, mais loin d'être oisive, leur existence est pleine de menus travaux et d'activités gratifiantes. Selon Kenneth Grahame, il fait bon être un petit animal et retrouver chaque soir sa petite maison. Ce roman est une parenthèse merveilleuse, un tableau magique à partager avec de jeunes lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Myriam3
  12 février 2017
J'ai passé une belle semaine de vacances en compagnie de Taupe, Rat, Blaireau et Crapaud. Avec mes enfants, nous avons découvert quelques terriers recelant d' habitats splendides, cosy et accueillants; nous nous sommes entre-temps perdus dans la forêt enneigée et regorgeant de regards perfides mais Blaireau était là pour nous rassurer et indiquer un raccourci par l'une de ses galeries.
Mais nous nous sommes surtout beaucoup amusés de l'effronterie, l'arrogance et le ridicule de l'indécrottable Crapaud qui a vécu de sacrées aventures déguisé en lavandière!
L'édition, certes abrégée, mais magnifiquement illustrée par Inga Moore est une belle réussite. Les images nous ont emportés directement au coeur de l'univers de nos quatre héros et nous étions 3 à rêver, yeux pétillants, à chaque page tournée! Un vrai enchantement!
Commenter  J’apprécie          392
Crazynath
  17 décembre 2018

S'il n'y avait pas Gwen et son challenge BBC, je ne serais peut être jamais tombée sur ce livre enchanteur (enchanté ?)
Je ne connaissais absolument pas Kenneth Grahame ni son livre le vent dans les saules et heureusement que cette lacune a été réparée !
Quelle jolie plongée dans ce monde créé par l'auteur. Je ne peut que saluer son talent pour mettre en place une ambiance pittoresque et poétique. Oui, on entend couler l'eau des ruisseaux. Oui, on entend bruisser le vent dans les roseaux et on peut pas faire autrement que d'adhérer pleinement à l'histoire qu'il nous conte.
Nous allons suivre un duo d'amis et pas n'importe lesquels : messieurs Taupe et Rat. Ces deux personnages sont devenus des compagnons inséparables et vont de temps en temps se risquer à s'aventurer un peu plus loin que leur joli coin de campagne anglaise. Cela leur permet de rendre visite à Blaireau, habitant au coeur de la foret sauvage. Un peu rustre au premier abord, monsieur Blaireau, mais si sympathique finalement. C'est un ami sur lequel les deux compères savent qu'ils peuvent compter.
A propos d'amis, parlons maintenant de monsieur Crapaud, le bourgeois de la bande.
Vivant dans son manoir de riche, Crapaud adore la vitesse et les voitures et n'hésite d'ailleurs pas à emprunter celle des autres pour satisfaire sa passion. Hélas les conséquences de ses actes sont souvent désastreuses et ne semblent pas lui servir de leçon, malgré les conseils avisé de ses amis.
Une ode à l'amitié, empreinte d'une poésie qui vous laisse un doux sentiment de rêverie une fois la dernière page tournée.
A l'issue de cette lecture, je n'aurais qu'un seul regret : c'est le genre e lecture qui doit vous marquer encore plus quand on le lit à un âge plus tendre. Je pense sincèrement que si je l'avais lu pendant mon enfance, l'impact qu'il aurait eu sur moi aurait été encore plus fort et plus magique.

Challenge Pyramide II
Challenge ABC 2018/2019
Challenge BBC
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
ivredelivres
  05 juillet 2012
Lectrice assidue d'Alberto Manguel qui le vante avec une belle énergie, j'avais depuis longtemps envie de lire le vent dans les saules.
Ce classique d'outre-manche de Kenneth Grahame nécessitait bien une petite session de rattrapage.
Quatre amis et un coin de campagne anglaise où court une rivière il n'en faut pas plus pour se retrouver précipité dans un monde délicieux.
« Mr Taupe avait travaillé très dur toute la matinée pour le grand nettoyage de printemps de son petit logis. »
Il décide de partir à la découverte, c'était magnifique il « déambulait dans les prés, le long des haies, à travers les bosquets, découvrait partout des oiseaux nichant, des fleurs à peine écloses. »
Et c'est ainsi qu'il fait la connaissance de Mr Rat qui est l'heureux possesseur d'un bateau, et qui va lui faire découvrir la rivière.
Regardant une traînée de bulles d'air sur l'eau, il fait connaissance avec Loutre. Et c'est le temps de l'amitié, des pique-niques au bord de l'eau, des balades dans le mystérieux Bois sauvage.
Une équipée hivernale lui permettra de connaître Blaireau.
Mais l'amitié pousse parfois à la prise de risques. Crapaud leur propose de se joindre à lui dans sa roulotte aménagée pour parcourir le monde à eux « La grand route, la chaussée poudreuse, la lande, les haies, les prés communaux, les collines onduleuses, les campements, les villages, les villes, les cités ! »
Oui mais voilà Crapaud n'est pas un ami très fiable, c'est un être fantasque, égoïste, pris de lubies soudaines et disons le, c'est un vantard et un paresseux.
Brrrr nos amis aiment mieux une vie plus rangée car ils sont « Quatre Mousquetaires pantouflards lancés bien imprudemment sur les routes du vaste monde » nous dit Alberto Manguel. Mais c'est sans compter sur la folie des grandeurs de Crapaud qui un jour achète une automobile..........
Je vous laisse découvrir la suite des aventures de nos quatre amis. Lire ces péripéties pleines de fantaisie, loufoques et elles nous mettent de bonne humeur.
Certes tout cela est empreint d'une morale très sage mais après tout, de temps à autre, les bons sentiments sont un charmant dérivatif.
Un livre pour tous, grands et petits, il suffit d'accepter de repartir au pays de l'enfance.
Le Vent dans les saules est une lecture succulente, récit anglais jusqu'au bout des ongles et pourtant parfaitement universel et intemporel comme Alice, Peter Pan ou les contes de Grimm , un classique tel que l'entendait Italo Calvino ou plus simplement un « livre magique » comme l'affirme Alberto Manguel dans sa préface.

Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
MusardiseMusardise   01 janvier 2019
- Il ne reste plus qu'une chose à faire, reprit Mr Blaireau, pleinement content de lui. Crapaud, je vous demande en toute solennité de répéter devant nos amis ce que vous avez pleinement reconnu en ma présence dans le fumoir il y a un instant. En premier lieu que vous regrettez ce que vous avez fait, et que vous comprenez la folie de tout cela...
Il y eut un long silence. Mr Crapaud regardait désespérément de tous côtés, tandis que les autres attendaient, graves et silencieux. Enfin, il parla.
- Eh bien non ! lança-t-il d'un air buté et avec la dernière énergie, je ne regrette rien du tout. Et ce n’était pas de la folie, non plus. C'était du panache !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MusardiseMusardise   28 décembre 2018
C'est alors que les sifflements commencèrent.
C'était des sifflements très faibles, aigus et lointains, mais qui lui firent hâter le pas. Puis, tout en demeurant très faibles et aigus, ils venaient soudain de devant lui. Il s'arrêta, hésita à rebrousser chemin. Mais les sifflements reprirent de plus belle, tout autour de lui, et semblaient se répondre et se faire écho des quatre coins du bois, jusqu'en ses extrémités les plus reculées. Ils étaient là comme qui dirait sur un pied de guerre- quels qu'ils fussent - et lui, pauvre de lui, il errait seul sans défense, loin de tout secours, tandis que la nuit était presque tombée.
Alors il entendit un bruissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
araucariaaraucaria   19 décembre 2014
Lorsqu'ils arrivèrent dans l'allée du Manoir Crapaud, ils virent, comme Blaireau s'y attendait, une nouvelle auto toute brillante, de grande taille, rouge vif (la couleur favorite de Crapaud) qui attendait devant le perron. Au moment où ils se trouvèrent devant la porte, celle-ci s'ouvrit toute grande et M. Crapaud, affublé de grosses lunettes, d'une casquette, de guêtres, d'un énorme manteau, descendit les marches en se pavanant; il était en train d'enfiler d'énormes gants à crispin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MusardiseMusardise   26 décembre 2018
Tout renaissait, tout respirait la joie et l'entrain Et au lieu d'être tourmenté par sa mauvaise conscience qui lui soufflerait "Badigeon", il ne pouvait s'empêcher de se dire combien il avait de la chance d'être le seul flâneur au milieu de tous ces êtres affairés. Après tout, ce qu'il y a de plus agréable quand on est en congé, ce n'est pas tant de se reposer soi-même que de regarder les autres travailler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
fairy47fairy47   03 mars 2014
Là, tout n'était que tremblements et frissonnements, lueurs et étincelles, bruissements et remous, chuchotements et bouillonnements. Mr Taupe en resta ensorcelé, transporté, fasciné. Il se mit à trotter le long de la rivière comme un petit enfant trottine au côté d'un adulte qui l'envoûte par des histoires passionnantes; et quand, enfin las, il s'assit sur la berge, la rivière continua à lui susurrer les plus belles histoires du monde, venues des entrailles mêmes de la terre et qu'elle irait ensuite répéter à la mer insatiable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Kenneth Grahame (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kenneth Grahame
The Wind In The Willows: TV Series Intro and Outro
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1014 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..