AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782372580700
256 pages
Éditeur : Taurnada Éditions (07/05/2020)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Contre une belle somme d'argent, quatre jeunes passionnés d'urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu'ils n'auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
LaBiblidOnee
  22 juin 2020
Dura Lex, sed Lex. La Loi est dure, mais c'est la Loi. En l'occurrence, la dure loi de l'urbex. Dès le titre, tout est dit : Cette partie d'urbex s'annonce difficile mais, auréolée du mystère inhérent à cette discipline, elle se jouera jusqu'à son implacable terme.

Avant, j'aimais bien l'idée de ces visites clandestines de lieux désaffectés, où la nature reprend ses droits. Mais ça, c'était avant.
Avant, quand « Urbex, Sed Lex » pouvait encore être le cri de ralliement de quatre amis se retrouvant pour parcourir des lieux secrets, hantés seulement par de gentils fantômes : ceux de manoirs abandonnés, d'hôpitaux psychiatriques désaffectés, de piscines déplacées…
Avant, quand toute l'excitation de l'expédition tenait dans le simple interdit, le risque de se faire prendre, et surtout la préparation, l'exploration, l'imagination et les shootings souvenirs d'épaves industrielles revenant à l'état sauvage.
Avant. Avant qu'une poignée de dingues ne décide d'en faire autre chose, et que tout ne soit plus que sauvage barbarie.

Sur le site internet relatant leurs explorations, nos deux jeunes couples pour qui « l'urbex, c'est la loi » reçoivent un jour la proposition alléchante de participer à une sorte de chasse au trésor, un challenge d'exploration urbaine : L'organisateur leur propose 32.000 euros pour se rendre dans un sanatorium abandonné, y trouver des indices et taguer la réponse de cette chasse au trésor sur un mur.
Ok, beaucoup de morts accidentelles d'urbexers sont révélées, ces derniers temps. Mais pour des habitués, franchement, n'est-ce pas de l'argent facile ?
Ok encore, il s'agit d'une zone où les portables passent pas, c'est flippant. Mais les talkie walkie c'est bien aussi.
Ok enfin, c'est la nuit, ça demande un minimum de préparation. Mais ça ferait un super dernier défi pour nos deux jeunes couples, qui pensaient justement à raccrocher pour fonder une famille !

Non ? Qui a dit il y a un loup ? Oui toi au fond, gagné. Un loup qui change cette chasse au trésor en escape game grandeur nature. Et mère nature ne connaît qu'une seule loi : celle du plus fort !

*****
Arbalex, sed lex.
Comme dirait le roi Loth dans Kaamelott : ça ne veut rien dire, mais je trouvais que, dans le contexte, ça sonnait bien.

On passera sur le malaise un peu artificiel qui s'empare de nos héros lorsqu'ils trouvent bizarre de trouver leur premier indice… alors qu'ils étaient justement là pour ça.
On passera sur le fait que, même le dernier des crétins SAIT que les films d'horreur commencent TOUJOURS par des héros qui n'écoutent pas leurs mauvais pressentiments - et qu'il faut donc TOUJOURS les écouter !

On passera sur le fait que… Ah ben non, c'est tout. A part ça : Thriller court mais efficace, les pages se tournent toutes seules (malgré des dialogues parfois un peu maladroits). L'ambiance est là, originale dans son contexte, anxiogène dans un décor qui s'y prête, sombre au coeur de cette nuit cauchemardesque… Notre incapacité à pourvoir rationaliser certains comportements malgré l'insertion de pièces passées du puzzle ajoute encore à l'horreur (et incite à mon avis à se poser des questions sur l'origine de ce problème de société). L'urbex, c'est déjà dangereux et mystérieux en soi ; alors quand une bande d'ombres prennent le concept en… main, la chasse (au trésor ?) prend le rythme des coeurs qui courent, courent, courent pour échapper à… à quoi ? à qui ? Y parviendront-ils ? Tous ? Dans quel état ?

Si vous le souhaitez, c'est à vous de prendre le relai, les amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          168
manU17
  11 juin 2020
Pour ceux qui l'ignorent, l'urbex, terme issu de l'anglais « urban exploration », est une pratique qui consiste à explorer des lieux abandonnés, maisons, châteaux ou tout autre type de friches industrielles.
Ici, c'est à la découverte d'un sanatorium désaffecté du côté de Dreux que vont partir deux couples d'amis suite à un mystérieux mail d'invitation. Les couples sont invités à s'y rendre et laisser une preuve de leur passage contre une somme de 8000 € par personne soit 32000€ au total ! L'offre est alléchante et difficile à refuser mais sans doute un peu trop belle pour ne rien cacher….
Moi qui gamin adorais m'aventurer dans les vieilles maisons abandonnées et qui aime regarder des photos ou des vidéos d'urbex, je me suis vite laissé prendre au jeu et à une intrigue cruellement accrocheuse. Ajoutez à cela des personnages authentiques, une tension qui va crescendo et vous obtenez un thriller sans temps mort.
J'ai également beaucoup aimé la référence à un vieux film de la RKO mais là, je ne peux pas vous en dire plus sous peine d'éventer un peu le suspense.
Urbex Sed Lex de Christian Guillerme, entrez à pas feutrés et restez sur vos gardes, le moindre faux pas pourrait bien vous coûter cher…

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
ValerieLacaille
  18 juin 2020
Connaissez- vous l'urbex ? Ce mot, qui vient de l'expression anglaise « urban exploration » désigne une pratique à la mode qui consiste à aller explorer, si possible la nuit, les bâtiments laissés à l'abandon ; anciens hôpitaux, maisons en ruines, friches industrielles, etc. La plupart du temps, on y fait des photos qu'on partage ensuite sur les réseaux sociaux.
Les quatre personnages qui vont mener le récit de ce roman, Fabrice, Carine, Théo et Chloé, sont des « experts » de cette pratique. Ils ont réalisé un site Internet qui lui est dédié, nommé « Urbex Sed Lex », sur lequel ils postent leurs photos et donnent des conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans cette pratique nocturne qui n'est pas sans danger.
C'est par le biais de ce site qu'ils vont être contactés pour mener une étrange mission : un urbex dans le sanatorium désaffecté de Dreux contre la somme mirobolante de 32000€.
Qui se cache derrière cette offre exceptionnelle ? Pourquoi leur proposer une telle somme ?
Le quatuor hésite… Mais ils sont jeunes, en couple récemment, et ils fourmillent de projets. Cet argent facile est inespéré. Alors, ils vont accepter cette étrange mission.
Le samedi soir qui suit, nos quatre explorateurs prennent le chemin du sanatorium, chargés de trouver des indices qui leur révéleront un mot à graffer, condition de la récompense.
« Moins de cinq minutes plus tard, ils étaient devant l'entrée principale du sanatorium, comme figés. Une fois de plus, la taille du site, qui se devinait sous la lumière blafarde de la lune, les avait surpris. » Ils ont beau avoir étudié les plans de ce bâtiment labyrinthique, ils ne sont pas moins impressionnés par l'espace qui leur est donné à explorer.
A l'aide de lampes torches, ils vont avancer pas à pas… Mais très vite, ils ont l'impression de ne pas être les seules âmes à se déplacer dans ces lieux sinistres…
« Il ne croyait pas aux fantômes, mais cette fois-ci pourtant... Un malaise s'invita au creux de sa poitrine, son ventre gargouilla. Et si ce rayon s'évertuait vraiment à le trouver lui et seulement lui ? »
Très vite, vient l'évidence : ils n'auraient jamais dû accepter.
Vous êtes prêts à frémir ? Prenez une grande goulée d'air avant de vous lancer dans une mission d'urbex par procuration ! Les quatre personnages, vous le verrez, sont très attachants, presque des amis une fois la dernière page tournée. Et puis, de petites informations habilement distillées vous permettront de vous sentir aussi à même qu'eux de mener cette mission ; et de frissonner d'autant plus au fil des pages !!!
Auteur à suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Waterlyly
  20 juin 2020
Carine et Fabrice, Chloé et Théo. Deux couples. Quatre urbexers. Cette activité qui consiste à visiter et explorer des lieux construits et abandonnés par l'homme est une véritable passion pour ces quatre jeunes. Aussi, lorsqu'ils reçoivent le message d'un inconnu les défiant de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté contre une belle somme d'argent, ils ne vont pas hésiter une seconde. le cauchemar va alors débuter.
Je ressors essoufflée de ce thriller qui ne laissera aucun répit au lecteur. Je ne vais bien évidemment pas vous dire pourquoi ces quatre jeunes n'auraient jamais dû se rendre dans ce sanatorium, afin de ne surtout pas vous dévoiler un pan important de l'intrigue. Je peux simplement vous divulguer que les quatre protagonistes tâcheront à tout prix de ressortir de ce local, et ce au plus vite, puisque leur vie en dépendra.
Dès que j'ai lu le résumé de ce roman, j'ai su que cela allait être effroyable. Mais j'étais loin d'imaginer cette intrigue qui prend littéralement aux tripes. J'ai tourné les pages en frissonnant et avec angoisse. Il faut dire qu'il est très difficile de ne pas s'attacher aux quatre jeunes de cette histoire, en particulier à Chloé et Théo, que j'ai trouvés attendrissants au possible. L'auteur va malmener son lecteur tout au fil des pages.
Avec une écriture très visuelle, je n'arrêtais pas de me dire que cela ferait un très bon scénario de film. Cependant, j'aurais un petit bémol à émettre. En effet, il m'a semblé que l'histoire prenait peut-être trop longtemps à se mettre en place. Christian nous décrit avec une multitude de détails les lieux. C'est une bonne chose, même si parfois je n'arrivais pas à me projeter totalement dans l'environnement dans lequel évoluen les protagonistes. J'ai eu tendance à moi aussi me perdre dans les dédales de ce bâtiment et à ne pas forcément réussir à visualiser les descriptions. C'est vraiment le seul bémol que je peux relever d'une histoire qui m'a tenue en haleine.
La plume de l'auteur est très fluide et entraînante. Par contre, comme je l'ai dit, Christian prend le temps de nous décrire les détails avec plus de précisions possibles. Personnellement, un peu moins de détails et plus d'action auraient été bienvenus, même si pour le coup, j'avoue, c'est remarquablement écrit. Les petits chapitres ont rythmé la lecture.
Un thriller effrayant qui promet des frissons et qui aura su me tenir en haleine tout au fil des pages. Malgré un petit bémol pour ma part, cela reste une excellente lecture que je ne peux que vous conseiller.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Sabine57
  01 juin 2020
Je sens déjà qu'un livre est très bon quand je le lis d'une traite et que je ne peux pas le lâcher, l'auteur dans ce cas à bien réussi à me faire entrer dans son oeuvre palpitante et anxiogène.
J'avais plus d'air et à certains passage un grand besoin d'oxygène pendant ma lecture.
Urbex, une activité que je ne connaissais pas trop mais que j'ai eu plaisir à découvrir suite à ma lecture en regardant certaines vidéos sur YouTube. C'est l'interdit qui attire les amateurs de sensations fortes et les passionnés de photographies.
J'aime beaucoup ces photos d'endroits mystérieux et tristes laissés à l'abandon.
Ça donne beaucoup de nostalgie sur c'est lieux qui un jour ont été vivants.

Quand un défi lancé par un mail mystérieux va mettre deux couples en très mauvaise posture, ils se retrouvent dans une situation inquiétante qui au fur et à mesure devient terrorisante.
On se laisse aller dans les combles du sadisme, il y a dans ce roman des êtres totalement abjects qui arrivent très sournoisement à la rencontre de ces jeunes gens.
Si vous répondez à ce mail, je pense que vous irez directement au rendez-vous avec la mort.
C'est en parcourant les couloirs tagués de ce sanatorium que ma respiration commence à se faire plus rare, les nerfs à fleur de peau, j'avance avec les personnages dans les pièces lugubres de ce lieu effrayant.
Heureusement que Fabrice et Théo sont vraiment des pros dans leur domaine ce qui limitera vraiment les dégâts où pas ?
A vous de le découvrir en le lisant.
Urbex Sed Lex, c'est un thriller qui m'a mise en condition pour une chasse particulièrement ignoble.
Un jeu sans aucunes limites qui condamne des êtres innocents à devenir des proies pour un groupe de prédateurs sans pitié.
J'avais la haine et envie de hurler à certains passages car l'auteur n'épargne personne dans ce thriller très addictif.
C'est vraiment ça que nous lecteurs ont recherche dans les thrillers, des sueurs froides et des émotions très énervantes.
Je vous conseille vivement dès sa parution, le 18Juin jetez-vous sur le roman de Christian Guillerme aux éditions Taurnada, c'est du très lourd.
Un moment de lecture très intense pour ma part, j'ai adoré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LaBiblidOneeLaBiblidOnee   22 juin 2020
Vous viviez tranquillement dans vos quotidiens étriqués, avec vos rêves formatés, vos petites envies, sans véritablement connaître la peur, la vraie, celle qui peut faire vomir, mais aussi celle qui rend vivant ! Et d’un seul coup… Boum !!! Vous vous retrouvez projetés dans un univers et dans un combat qui n’est pas le vôtre.
Commenter  J’apprécie          110
LaBiblidOneeLaBiblidOnee   22 juin 2020
A l’extérieur, la masse compacte de la végétation ne laissait filtrer quasiment aucune lumière, mis à part quelques trouées où la lueur spectrale de la lune peignait d’argent les murs recouverts de graffitis. Au fil de décennies d’abandon, les buissons plantés lors de la création du site terminaient leur mutation en arbres robustes et touffus. Pas un bruit n’émanait de cette forêt comme pétrifiée. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
aurore34490aurore34490   20 juin 2020
Les urbexers ressentaient une peur indicible, un état de frayeur qu’ils pensaient ne jamais pouvoir atteindre. Ils se retrouvaient projetés dans un film d’horreur ou dans un escape game grandeur nature, mais en infiniment plus effrayant. L’environnement leur sautait au visage à chaque détour de couloir, de cloison, de cage d’escalier… Tous les graffitis leur donnaient l’impression, avec la vitesse, de vouloir les mordre dans un kaléidoscope de couleurs démentes et baveuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ValerieLacailleValerieLacaille   18 juin 2020
Il ne croyait pas aux fantômes, mais cette fois-ci pourtant... Un malaise s'invita au creux de sa poitrine, son ventre gargouilla. Et si ce rayon s'évertuait vraiment à le trouver lui et seulement lui?
Commenter  J’apprécie          30
LectureChronique2_0LectureChronique2_0   16 juin 2020
Sa main hésitait encore à appuyer sur la touche d'envoi. Il se décida enfin sur une impulsion. Après tout, à ce stade, rien de mauvais ne pouvait arriver. Il succombait vraisemblablement à un petit accès de "parano" comme suggéré par Théo. Il appuya trop fortement sur le clavier, et le clic rebondit contre les murs de leur appartement plongé dans l'obscurité. 
Commenter  J’apprécie          10

Video de Christian Guillerme (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Guillerme
« Urbex Sed Lex », la bande-annonce. Un thriller de Christian Guillerme.
Contre une belle somme d'argent, quatre jeunes passionnés d'urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté. Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné… Et très vite comprendre qu'ils n'auraient jamais dû accepter cette proposition. JAMAIS !
Roman disponible le 18 juin 2020 (papier & numérique).
autres livres classés : exploration urbaineVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Christian Guillerme (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1899 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..