AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330086679
Éditeur : Actes Sud (04/10/2017)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 29 notes)
Résumé :
C'est la fin de notre ère. Aux quatre coins d'une planète surpeuplée et en pleine dévastation, six mystérieuses Portes apparaissent, ouvrant des brèches vers des mondes inconnus. En quête d'une terre promise, fuyant la misère et la mort, des flux d'hommes, de femmes et d'enfants désespérés, les « Affamés », se pressent aveuglément vers ces Six Mondes, ignorant tout à leur sujet.
Quels secrets renferment ces Portes ? Quel mal ronge les Affamés ? Quelle es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  16 octobre 2017
Alors que notre ère touche à sa fin, des populations cherchent à survivre dans un monde post-apocalyptique effrayant, car il n'y a plus de paix possible dans ce monde-là. Parmi ces hommes qui s'entre-tuent pour survivre, les Affamés, sortes de morts-vivants, se dirigent vers des portes mystérieuses sensées s'ouvrir sur un monde meilleur. Trois enfants, Tupà, Ekian et Ashoda doutent et résistent à cette attraction. Sans se connaître, éloignés les uns des autres, ils vont unir leur destin et, animés par leur intuition et leur compassion, vont faire des choix dont dépendra le sort de l'humanité.
Une dystopie destinée aux adolescents (et aux autres si affinités) où l'on apprend beaucoup sur les mythes, les légendes et les traditions hindoues, mais pas seulement. Emmanuelle Han, en grande voyageuse auteure de documentaires, avec ses jeunes héros attachants nous fait parcourir le monde et ne manque jamais une occasion, en construisant son intrigue, de nous instruire. Un premier roman très réussi à l’atmposphère envoûtante qui, mêlant habilement les éléments culturels, le fantastique et une réalité tangible, nous donne bigrement envie de connaître la suite. Merci à Babelio et aux Éditions Actes Sud junior pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Nyfa-Mars
  25 août 2017
"Un premier tome captivant, mystérieux et original."
3 enfants, 3 destins hors normes.
La Terre est au bord de la destruction, des hordes d'affamés se précipitent pour passer une des portes menant vers un des Six mondes. Six mondes inconnus et mystérieux qui mènent à un voyage sans retour. Des mondes où les êtres humains trouveront un nouveau refuge et où la faim ne guettera plus contrairement à la Terre.
Alors que le monde sombre petit à petit dans l'apocalypse, trois enfants recherchent la vérité, sur leurs origines et sur leur destin. Ces trois enfants sont Tupà, Ekian et Ashoka.
Tupà, 15 ans, a grandi parmi les Guarani à la frontière du Paraguay, du Brésil et de l'Argentine. Devenu passeur entre les frontières, il est tiraillé entre la vie urbaine et la forêt où il a grandi. Bientôt il devra faire un choix, car la Terre se meurt.
" Notre Terre se meurt, Tupà. le temps est venu d'en trouver une nouvelle."
Ekian, 13 ans, se trouve loin de l'Himalaya, lieu où elle a grandi. A la recherche ses origines, la jeune fille veut rejoindre le désert Saharien dans l'espoir de trouver la piste de sa famille et de son peuple.
" Longtemps Ekian s'était souvenue du désert. de ce sanctuaire de sable, immensité jadis sous-marine, dont le magnétisme éclipsait encore parfois dans son imaginaire toute autre lumière, tout autre féerie ; de ce grand cirque volcanique, immergé dans les dunes, où chaque soir les montagnes de sable se couchaient sur les montagnes de granit."
Ashoka, 7 ans, vit à Varanasi, en Inde, près de Gange. le petit garçon est le "porte-bonheur" du Roi. Cet homme obèse et sans moralité aime l'argent et la nourriture.
Malheureusement le Roi est le gardien de la "Flamme sacrée". Cette Flamme brûle depuis 3500 ans, sans interruptions, et sert aux rites de crémations. Les vivants se bousculent aux portes du Roi afin de brûler les défunts, de plus en plus nombreux, selon les rites traditionnels. Alors que les affamés se regroupent à Varanasi dans l'espoir de passer une des portes, le Roi empoche l'argent des familles souhaitant laisser partir leurs proches en paix.
Chaque jour, Ashoka fuit donc le Roi pour trouver refuge à l'Akhara, arène où a lieu l'entrainement des lutteurs. Mais Ashoka est aussi un "porteur de flamme", un acteur dans le commerce de la crémation du Roi.
" de la flamme sacrée, le bûcher prit feu. Lentement, par le bas, et puis de plus en plus vite, de plus en plus haut, les flammes grignotèrent les branches jusqu'à atteindre, puissantes, dévorantes, le linceul blanc. Les hommes entamèrent des chants, l'enfant avait accompli sa tâche : pour lui, il était temps de s'éclipser."
Entre désirs et moralités, nos trois protagonistes vont devoir faire des choix. Des choix qui pourraient changer le sort de l'humanité. Entre légendes et réalité brute, ce premier tome nous offre un monde post-apocalyptique qui fait froid dans le dos et pourtant qui tellement beau dans ses derniers instants.
Effrayant. Car les affamés, des zombies qui étaient humains jadis, se précipitent vers les trois portes menant aux Six Mondes. L'être humain est décrit dans sa plus hideuse réalité, celle de la faim et du désespoir. Alors que beaucoup d'êtres meurent vivants, d'autres ont choisi de profiter de cette fin du monde pour s'enrichir. Par exemple, le Roi, personnage cruel et avide ne sert que ses intérêts.
Captivant. Des légendes intenses, envoûtantes, nous sont délivrées tout au long du livre. Des légendes anciennes, basé sur des mythes réels. J'ai adoré découvrir ces légendes perdues dans le désert, ces mythes vieux de milliers d'années qui prennent un nouveau sens.
"Atri ioda, étoile filante, rectifia Tamahat. Si les étoiles commencent à tomber, c'est que les djinns ont quitté la Terre."
Ce premier tome de la sublime communauté est complètement immersif. L'écriture est assez descriptive et pourtant j'ai totalement accrochée, alors que d'habitude j'ai souvent du mal avec les descriptions à rallonge. Je me suis laissée embarquer dans l'histoire de ces trois êtres normaux en apparence et j'ai plongée avec délice dans le récit jusqu'à ne plus pouvoir lâcher les pages. L'écriture et l'histoire m'ont totalement séduites de bout en bout, j'ai trouvé que le mélange habile de Fantastique et de dystopie étaient mêlés de manière habile. Aussi j'ai été subjuguée par le voyage de nos trois personnages, par les paysages rencontrés, par leurs destins si particuliers. Et ce malgré le nombre de questions importantes non résolues. Au final, j'ai totalement accroché à ce flou, ce mystère dans lequel Emmanuelle Han nous plonge dans ce premier tome, épilogue de la saga, et je suis pressée d'en découvrir la suite.
~✧~
Les points positifs :
- Les description des lieux, paysages, coutumes locales, etc.
- Un univers mêlant dystopie et fantastique à merveille
- Des légendes captivantes
Les points négatifs :
- Beaucoup de questions en suspend
Bilan : La sublime communauté fut une excellente lecture. Une Terre qui se meurt, les êtres humains sont au bord de l'extinction, le pire côtoie le meilleur. Alors que l'espoir est mince pour la survie de l'humanité, que le terme destin prend un nouveau sens, des histoires s'entremêlent petit à petit pour donner corps au roman.
Si beaucoup de mystères restent non résolus dans ce premier tome, La sublime communauté fut une excellente lecture. Ce premier tome est très bon prologue à une saga qui risque d'être prometteuse. Bref, je signe pour la suite directement.
Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Acte Sud pour cet envoi.
Note : 16 / 20
Aspect général du livre (4.5/5) • Univers/thématiques (4/5) • Écriture (3.5/5) • Intrigue/Personnages (4/5)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nathalou93
  16 octobre 2017
Ce trés beau livre m'as été envoyée Babelio et la maison d'édition Actes Sud Junior, et ils m'ont convier a une rencontre avec l'auteur Emmanuelle HAN. C'est l'histoire de trois enfants : Tupa, Ekian et Ashoka, qu'on diras qu'ils ont etaient transplantées, c'est a dire enlever de leur milieu naturel pour etre mis ailleurs dans un autre univers. Tupa as etait implanter chez les Guarani dans une foret tropicale a la frontiére de l'Argentine, au bord du fleuve Iguazu, mais Tupa souvent s'évade, il va faire le passeur, il transporte avec son ami Freddy, toutes sortes de marchandises, seul et unique passage entre le Paraguay et le Brésil, il pris entre deux feux, entre les traditions de son village et la liberté de ville. Ekian as vécu dans l'himalaya, mais son maitre lui avait ordonner qu'elle retourne dans le désert ou elle était née et la peut etre allait elle comprendre le mystére de sa naissance ? Il fallait qu'elle fasse ce voyage iniatique pour arrivait a ouvrir la porte des 6 mondes dont personne ne savait rien, sauf l'espoir d'un monde meilleur. Et Ashoka vit en Inde sur le bord du Gange, a Varanasi, c'est un roi qui las reccueilli, qu'il le considére comme son porte bonheur, un peu aussi comme son esclave, il doit protégeait la flamme sacrée que les indiens doivent payer tres cher aux rois pour rendre hommage a leurs defunts, mais des qu'il peut, Ashoka se sauve a l'Akhara, un endroit ou il peut faire de la lutte, c'est un endroit secret, un lieu ou il peut s'échapper de ses contraintes avec le roi. Chacun de ses enfants va se revolter, a sa manière, et le but c'est qu'ils arrivent a franchir cette fameuse porte pour atteindre les 6 mondes, vont ils arriver a se retrouver ? Pour donner un nouvel espoir d'un monde meilleur.
J'ai beaucoup aimer l'histoire de ces trois enfants assez extraordinaires, qui se situe a chaque extrémite de la planete, l'auteur décris bien leurs vies respectives, et donne a chaque personnage la meme importance, et plus on avance dans le livre, plus on les connais et plus on s'attache a eux, on voit pas les pages passer, c'est un livre qui nous mets dans une aventure extraordinaire en meme temps il y a de l'imaginaire du Paranormal, c'est sur quand le deuxieme tome va paraitre je l'acheterais, si vous aimez l'aventure, ne passez pas a coté de ce livre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
l-ourse-bibliophile
  08 octobre 2017
Sur cette Terre, la nature s'essouffle et la nourriture vient à manquer. Les humains rêvent d'un autre monde avec de la nourriture pour tous et une nature préservée. Pour moi, cela fait écho à une situation très actuelle, à toutes celles et ceux qui ferment les yeux sur le sort de la Terre, qui se disent « de toute façon, je ne serai plus là quand la situation sera totalement dramatique » ou qui semblent penser que les ressources sont illimitées. Bref, celles et ceux qui se voilent la face et nient la réalité au lieu de prendre conscience que l'on va droit dans le mur, voire de vraiment prendre les choses en main pour tenter de faire bouger les choses, de sauver ce qu'il reste à sauver.
Ce premier tome est dense et prend le temps de présenter ses trois jeunes personnages. On les suit dans leurs réflexions, leurs découvertes et leurs prises de conscience qui leur permettra dans les tomes suivants de réaliser leur destinée. Les Portes et les Affamés font leur véritable apparition que tardivement dans le roman, permettant à l'univers de se mettre tranquillement en place.
Cependant, il intrigue aussi en laissant en suspens de nombreuses questions : qui sont ces Guetteurs qui semblent avoir toutes les cartes en main ? Où mènent réellement les Portes ? Qu'est-ce que cette Sublime Communauté ? Quel est le destin des trois héros ? Quant aux Affamés, hordes d'êtres plus ou moins délabrés, autrefois humains, aujourd'hui plus proches du zombie, ils fascinent et révulsent en même temps. Comment en sont-ils arrivés là ?
Emmanuelle Han nous transporte en Amérique du Sud, dans le désert africain et à Varanasi en Inde. On sort des pays/continents souvent visités (Europe et Amérique du Nord) pour se projeter dans des cadres plus atypiques : l'humidité de la forêt amazonienne, les dunes de sable brûlantes le jour et glaciales la nuit, les rituels dans la ville des morts au bord du Gange… Même si nous sommes dans une dystopie avec des codes et des éléments récurrents, la découverte des cultures amazonienne, touareg et indienne apporte une touche de fraîcheur et de nouveauté.
On doit également à ces lieux l'onirisme de certains passages. Chaque membre du trio passe par une sorte d'initiation. Pour Tupà, c'en est clairement une, suivant les rites des Indiens Guarani, tandis qu'Ekian et Ashoka en expérimentent une, la première en traversant le désert, le second en rencontrant une sorcière. Une touche de magie et de poésie qui saupoudre délicieusement le tout !
Certes, j'aurais sans doute apprécié un peu plus de réponses pour sortir du flou qui a nimbé une bonne partie de ma lecture, mais j'ai toutefois apprécié ce rythme plutôt lent où l'accent est davantage mis sur le cheminement intérieur des personnages que sur l'action. Mélangeant dystopie et légendes ancestrales, science-fiction et fantastique, ce premier tome minutieusement construit met en place un univers prometteur et intéressant.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lanacroft123
  10 août 2017
Ce roman m'a été proposé par Babelio lors d'une édition privilégiée de Masse Critique. On m'offrait l'occasion de lire une dystopie que je ne connaissais pas encore et en plus en avant-première. Alors... comment dire... ben oui, je n'ai pas pu résister, la tentation était vraiment trop grande et le résumé très alléchant.
Ai-je eu raison de céder à la gourmandise ?
"La Sublime Communauté, tome 1 : les Affamés" est le premier roman d'Emmanuelle Han, mais l'auteure n'est pas une véritable novice dans l'art de conter. En effet, elle a une grande expérience dans le domaine du documentaire audio-visuel et franchement, ça se sent énormément.

Emmanuelle Han nous fait voyager autour du globe avec ses personnages sur trois continents différents : Asie, Afrique et Amérique. Nous commençons par nous rendre en Amérique du Sud, à la jonction de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay pour y faire connaissance avec Tupà, un jeune garçon qui a été élevé par une tribu dans une réserve naturelle. Puis, nous partons à la rencontre d'Ekian, la seule fille du futur trio héroïque, alors qu'elle a quitté l'Inde pour se rendre aux frontière du Sahara. Et nous terminons par la rencontre d'Ashoka, un autre jeune garçon qui a lui été confié à un Roi très spécial dans la partie nord de l'Inde.
Les trois personnages sont représentés sur la couverture de l'ouvrage ce qui permet de bien se les imaginer. Malgré toutes les différences qui les séparent, ils ont une chose en commun : tous trois ont été retirés de leurs milieux d'origine à l'âge de 8 mois pour être confiés à d'autres familles, loin de leurs origines. Ce sont des Transplantés. La raison de cette transplantation est assez mystérieuse. A-t-elle été faite dans le but d'éviter la réalisation d'une prophétie quelconque ? Ou au contraire dans le but qu'une prophétie se réalise ? La raison est-elle tout autre ? Bref, on est tenus en haleine tout au long du roman, on dévore les pages, avides d'en savoir plus, avec l'espoir d'avoir des réponses claires à nos interrogations... en vain ! Il ne faut pas oublier que ce roman est le premier tome d'une série, et en bon premier tome il pose les bases, nous fait entrer dans les prémisses de l'histoire, nous permet de nous imprégner d'une ambiance, d'un monde et de faire connaissance en profondeur avec les héros de cette aventure.
L'auteure a fait un choix judicieux en adoptant l'alternance de points de vue à chaque chapitre. On avance donc pas à pas dans l'histoire : un chapitre avec Tupà, puis un chapitre avec Ekian, un autre avec Ashoka... et on recommence ainsi jusqu'à la dernière page. Ce qui nous permet de nous téléporter auprès de chaque personnage et d'avoir une vision quasi simultanée des événements qu'ils vivent chacun de leur côté du globe.
Au fil des pages nous rencontrons aussi d'autres personnages hauts en couleurs, certains plutôt sympathiques, d'autres un peu moins. de Freddie le chauffeur de taxi grand ami de Tupà, au Roi des Intouchables égoïste et plutôt antipathique, en passant par une sorcière, des Djinns redoutables, des Affamés inquiétants, des Guetteurs conspirateurs, des Passeurs...
Eh oui ! Des Passeurs ! Car dans le monde d'Ekian, Ashoka et Tupà, des portes, s'ouvrent sur Six Mondes et pour franchir ces portails les Passeurs ont un rôle important, une sorte de rôle de guide. Les Affamés n'hésitent pas à suivre ces Passeurs dans l'espoir obsédant de se rendre dans un monde meilleur, de quitter la Terre dévastée avant qu'il ne soit trop tard et de recommencer une nouvelle vie. Et tous ces petits "moutons de Panurge" que sont les Affamés sont décidés à foncer tête baissée sans savoir ce qui se cache réellement derrière ces portes. On ne peut pas leur en vouloir, quand on a tout perdu, qu'on n'est plus qu'un "déchet humain sur pattes", il faut bien se raccrocher à quelque chose pour garder un peu espoir.
Seuls les trois jeunes héros de notre histoire semblent avoir un avis beaucoup plus mitigé sur ce qui se trouve dans les Six Mondes. Ce sont les seuls à suspecter que tout ne sera peut-être pas tout rose de l'autre côté. Mais bien entendu, personne n'est prêt à les écouter (Sauf nous, qui, en tant que lecteur de dystopie savons pertinemment que tout ne peut pas être si simple.).
Mais qu'est-ce qui se cache réellement derrière ces portes ? C'est une question qui nous obsède jusqu'à la dernière ligne de la dernière page... et... Ô frustration ultime ! L'auteure nous abandonne sur le seuil de l'une des portes. Quelle cruauté de nous laisser face à un cliffhanger ! Ce n'est pas gentil du tout ça !
On se consolera en se disant que premièrement le tome 2 finira bien par sortir un jour pour nous guérir de cette frustration et que deuxièmement on aura appris pas mal de choses concernant des mythes, des rituels, des traditions, des façons de vivre très éloignés de ceux que nous connaissons. Toutes ces connaissances que l'auteure nous apporte sont basées sur des faits culturels réels et c'est ce qui me permet de revenir à ce que j'avais affirmé au tout début de cette chronique : Emmanuelle Han a beaucoup voyagé, a participé à pas mal de documentaires et on le ressent parfaitement lors de la lecture de ce roman qui, s'il n'y avait pas une dimension fantastique pourrait très bien se révéler être un docu-fiction.
------------------------------------------------------------------
En conclusion :
Un roman dystopique pré-apocalyptique qui s'adresse plutôt aux adolescents (à partir de 14 ans) et aux adultes qui aiment aussi ce genre (et dont je fais partie). Une bien belle lecture pour laquelle je ne regrette pas le moins du monde d'avoir cédé à la tentation.
Des personnages attachants et crédibles dans un monde qui l'est tout autant avec juste ce qu'il faut de fantastique pour titiller l'intérêt des amateurs du genre et donner une folle envie de connaître la suite et de passer la vitesse supérieure.
Pour terminer, je dirais donc que ce tome d'introduction est une mise en bouche très réussie pour une première incursion dans le monde du roman. le style d'Emmanuelle Han est très agréable, ce fut un véritable plaisir à lire.
Un grand merci au site Babelio et aux éditions Actes Sud junior pour m'avoir permis de plonger dans le premier volet de cette belle aventure prometteuse.
Vivement la suite !

Lien : https://les-chroniques-de-la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   15 octobre 2017
Souvenez-vous, la force se montre dans la prunelle des yeux, pas dans les muscles !
Commenter  J’apprécie          321
migdalmigdal   09 octobre 2017
Dès le lever du jour, Deben était retourné à la maison bleue. Traverser la cité sainte devenait de plus en plus périlleux. Les habitants avaient décidé de contenir le flot des Affamés en dehors du centre et, pendant la nuit, un peu partout ils avaient érigé des barricades. Jusqu'à présent, les Affamés n'avaient pas tenté de forcer le passage, mais ils s'approchaient inexorablement du barrage, l'air de rien, avec une lenteur épouvantable. Plus d'une fois sur son chemin, Deben vit émerger ces silhouettes terrifiantes du brouillard.

De l'autre côté des barrières, la chasse aux fantômes avait été officiellement ouverte. Des citadins volontaires s'étaient organisés pour faire des rondes. Ils avaient des batons, des fourches, des pierres, parfois même des poêles. Partout dans les ruelles, on ne parlait que des Affamés et du meilleur moyen de s'en débarrasser. Ce qui s'était passé cette nuit, Deben l’ignorait encore. Mais quelque chose en tout cas s'était produit, quelque chose qui avait précipité les tensions anticipées depuis longtemps déjà. Il pressa le pas. Jusqu'au bord du Gange, il ne croisa que des hommes. Les femmes et les enfants avaient été mis à l'écart.

p 283
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
migdalmigdal   09 octobre 2017
Ready, taxi driver ? exulta Rick en réajustant son bandana. Pose tes papattes sur le volant et prépare-toi à appuyer sur le champignon.

Freddie s'exécuta. Il passa la première et maintint le pied gauche sur l'embrayage. Le pied droit se déplaça lentement du frein à l'accélérateur. Ses mains, tremblantes et moites, s'agrippèrent au volant. Alors, dans l'attente du signal, depuis les rétroviseurs, il vit déferler le saccage. Des troupes de militaires s'étaient déployées un peu partout. Ils se jetaient dans la mêlée, indifférents au danger, poussant des cris de rage. Ils avaient des armes à feu, mais aussi des couteaux, des machettes, des fils en métal, des lames de rasoir.

Ils massacraient tout sur leur passage, tandis que les hommes de Rick, sur les côtés, mitraillaient à tout va, les côtes secouées par l'hilarité et les détonations.

En quelques minutes, le carnage se propagea. Les corps s'affaissaient autour du camion, tombant les uns après les autres, dans un véritable bain de sang.

—Ah, j'aime quand les choses sont bien faites, dit Rick, d'humeur philosophe, en allumant une cigarette

p 238
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
migdalmigdal   09 octobre 2017
Jusqu'à ce jour, les Étincelants avaient répertorié trois Portes. Hormis celle d'Agadez, qu'ils ne connaissaient que trop bien, deux autres avaient été découvertes, l'une en Amérique du Sud, quelque part entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay, et une autre sur le continent indien, près d'une ville nommée Varanasi. Une bonne partie des comptes rendus du Rassemblement avait été consacrée à ce sujet. Même si, pour le moment, aucun Étincelant n'était parvenu à les franchir, les Portes n'en demeuraient pas moins cruciales à leurs yeux. C'était aux environs des Portes que tramaient les Guetteurs, les Passeurs et les Affamés.

p 275
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanacroft123lanacroft123   10 août 2017
— Il y a un drôle de mouvement à la Triple Frontière, je ne peux pas t'en dire plus, moi-même je n'y comprends pas grand-chose, mais il y a du monde, beaucoup de monde. Ces gens... C'est pas beau à voir... On dirait des fantômes, des fantômes affamés. Ils sont maigres, ils ont l'air vidés, désespérés. Leurs yeux sont creusés et ils mendient en traînant derrière eux leurs affaires sales. Ils s'entre-tueraient pour un quignon de pain que ça ne m'étonnerait pas.
— Ils sont combien ?
— Je t'ai dit, beaucoup. Beaucoup, ça veut dire impossible de les compter. Ils arrivent par centaines de tous les coins de rues. Ils ont l'air de se rassembler vers le pont. Et il paraît que c'est la même chose de l'autre côté.
— Les Guetteurs ?
— Aucune trace des Guetteurs depuis que ceux-là sont arrivés. Envolés. C'est pas beau à voir, j'te dis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Emmanuelle Han (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuelle Han
En ce mois d'octobre, nous vous proposons de faire le point sur l'actualité du moment sur Babelio : rencontres à venir, festival, Mois de l'imaginaire et Masse Critique.
R E N C O N T R E S Philippe Pollet-Villard : https://www.babelio.com/rencontre-philippe-pollet-villard Sonia Frisco : https://www.babelio.com/rencontre-sonia-frisco Emmanuelle Han : https://www.babelio.com/rencontre-emmanuelle-han Françoise Bourdin : https://www.babelio.com/rencontre-francoise-bourdin
M A S S E C R I T I Q U E A partir du 11 octobre à 7h, Masse Critique spécial "Mauvais Genres" : https://www.babelio.com/massecritique.php Erratum : cette sélection ne comportera pas de romans young adult. Nous nous concentrerons donc sur SF, fantasy et polar cette fois.
F E S T I V A l'Q U A I d'E S B U l'L E S CONFERENCE : le 27 octobre, à l'occasion du festival de BD Saint-Malo, une partie de l'équipe animera une conférence sur la BD de non-fiction. Répondez à notre sondage sur ce sujet pour tenter de gagner 60 ? de chèques Lire : https://fr.surveymonkey.com/r/sondagebdnonfiction
APERO SPEED BOOKING : Retrouvez-nous le samedi 28 octobre à Saint-Malo pour notre premier apéro BD : https://www.babelio.com/rencontre-apero-bd-babelio-quai-des-bulles-saint-malo
M O I S d'E L' I M A G I N A I R E Par ici pour célébrer SF, fantasy et polar : https://www.youtube.com/watch?v=IJrLpu8_qbI&list=PL5x35nQ1aXL9¤££¤20M A S S E C R I T I Q U E28¤££¤8a
Aidez-nous à critiquer tous les livres de la rentrée : https://www.babelio.com/rentree-litteraire-2017
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : https://www.facebook.com/babelio/ T W I T T E R : https://twitter.com/babelio I N S T A G R A M : https://www.instagram.com/babelio_/ P I N T E R E S T : https://fr.pinterest.com/babelio/ S N A P C H A T : babelio_off.
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2090 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .