AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782811228880
443 pages
Milady (20/02/2019)
  Existe en édition audio
3.78/5   47 notes
Résumé :
Qui connaissez-vous le mieux ?Votre plus vieille amie ? Votre enfant ? Ou bien vous-même ?Holly participe activement à la sensibilisation des jeunes sur le thème du consentement sexuel. Par principe, elle prend le parti des victimes. Avec férocité. Mais quand son fils est accusé de viol par la fille de sa meilleure amie, elle prend sa défense, persuadée qu?il n?est pas coupable. Pendant ce temps, Jules doit venir en aide à sa fille de treize ans, traumatisée et peut... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 47 notes
5
7 avis
4
14 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

NatachaMNEA
  20 mars 2020
On pense connaître notre mari, nos enfants, nos amis... Mais lorsqu'un drame ce produit la véritable nature fait surface et tout s'effondre tel un château de carte !
Holly et Julia deux amies vont en faire l'amer expérience.
Holly vit avec son mari Pete et son fils Saul, tandis que Julia vit avec sa fille Saffie et son mari Rowan.
Lorsque Saffie accuse Saul de viol tout s'effondre et les véritables visages se montrent...
J'ai passé un bon moment, j'ai détesté l'un des deux maris, il m'a révulsé, tandis que d'autre m'ont littéralement touché.
Je voyais déjà qui avait bien pu faire quoi, bien avant la fin... Bon je suis mauvaise détective 😂...
J'ai beaucoup aimé l'épilogue, qui montre a quel point ont peut et on doit apprendre de nos erreurs.
Le seul petit problème, vient du fait que j'y est trouvé beaucoup de répétition. Les chapitres sont une fois Holly une fois Julia, ce que j'adore en temps habituel, avoir la vision de chaque protagonistes mais ici les répétitions ont fait que cela ne fut pas asser fluide a mes yeux...
Malgré ce bémol, ce roman est sympa, on passe un bon moment. On veut savoir ce qu'il ce passe chez ses deux ados. Savoir le pourquoi du comment, ce qu'il en est vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
BOOKSANDRAP
  26 février 2019

« Moi qui croyait te connaître » est absolument glaçant. C'est un livre à suspense extrêmement bien maîtrisé. On aborde le thème du viol et du consentement, de la culpabilité et de la puissance de l'amitié avec beaucoup de justesse et de sincérité. C'était vraiment fait de manière intelligente. le fait qu'il y ai deux points de vues différents et qu'on bascule comme ça chapitre après chapitre entre l'histoire d'Holly et celle de Julia, amies depuis de nombreuses années, rendait l'histoire encore plus rythmée qu'elle ne l'était déjà. Ces deux points de vue sont très intriguant, on ne sait pas qui croire, on émet des doutes, on comprends certaines choses puis on s'attache aux personnages malgré tout et on a peur de faire les mauvais choix.

Penny Hancock a une plume très particulière. Elle aime décrire en détails ses histoires et mets en lumière tout le contexte avant de plonger au coeur du sujet. Elle mets en scène ces thèmes très noirs et très sensibles de manière très justes, abordant les deux faces de ce viol avec beaucoup de maturité et d'impartialité. On découvre la victime, on apprends à connaître le présumé violeur et on ne sait pas ce qu'il en est finalement, nous sommes perdues entre les deux partis, déchirés entre ces deux mères prêtes à tout pour défendre la chair de leur chair.

Mais c'est bien plus que ça au final. On y parle aussi de beaucoup plus de choses : des relations familiales complexes, de la confiance, de l'harcèlement scolaire et de la violence.
J'ai vraiment bien aimé le fait qu'on mette le points de vue de ces deux femmes en lumière. Elles agissent comme n'importe quelle mère agirait. Si votre enfant était accusé d'atrocité que feriez-vous ? Si votre enfant était suspecté de mentir ? Vous seriez sûrement de son côté malgré tout ce que vous défendez. Car quand ça touche à votre famille, tout prend un sens différent. L'auteure accentue à travers ces deux destins de femmes le fait que nos certitudes peuvent voler en éclats à tout moments. C'était addictif. C'est bien traité, les personnages sont naturels, l'intrigue est bien menée… je ne regrette absolument pas de m'être plongée dans ce suspense qui m'à tenue en haleine du début à la fin !

J'ai adoré jusqu'à la dernière page. On se prends immanquablement d'affection pour les personnages, on essaye de les comprendre, de percer leur secrets, de savoir s'ils disent la vérité, s'ils mentent, s'ils cachent leur vrai nature. Je n'avais pas vu venir cette fin de scénario et c'est absolument incroyable. C'est une histoire qui peut toucher tout le monde. Ce sont des personnages si humains et si complexes, les émotions que l'ont ressent au fil de la lecture sont si puissants et si intenses qu'on a du mal à reprendre notre souffle, à lâcher le bouquin, à se replonger dans la réalité tant on est captivés par le récit de ces deux familles bouleversées par un acte atroce.
Prouver l'innocence de leur enfant est vital et elles sont prêtes à tout. Désillusions, secrets et vérités bouleversantes sont de la partie…. Connaît-t-on jamais parfaitement les gens qui nous sont le plus proches ? Je vous le recommande mille fois ce fût un régal !
Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
vieuchamp
  06 mai 2019
Ce roman est ....génial.
Nous sommes dans une histoire d'amitié sincère et de longue durée entre deux femmes. Elles ont tout partagé. L'une connaît tous les petits secrets de l'autre, et vice-versa (ou presque...).
Elles sont complices et rien ne peut briser cette amitié. Mais voilà, ci cela s'arrêtait là, il n'y aurait pas besoin d'en faire un roman.
Tout bascule un soir de sortie entre copines. le fils de l'une va passer la soirée chez la fille de l'autre. Les ados ne s'apprécient pas plus que cela.
Quelques jours plus tard, c'est la douche froide, glaciale. La fille accuse le garçon de viol.
L'amitié vole en éclat, aucune discussion n'est possible, chacun cherche à protéger sa progéniture, et les vérités prennenet le dessus sur une amitié qui semblait pourtant indéfectible.
Le roman va nous emmener dans ce combat que livre chaque mère à la quête de la vérité, passant par des accusations sordides, impensables avant.
Penny Hancock joue avec les nerfs du lecteurs.
Jusqu'où peut sombrer une amitié. Je ne peux que conseiller aux futurs amateurs du genre de s'approprier ce roman qui tout simplement magistral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Reginalda
  04 mai 2022
Le thème de ce livre est des plus actuels : une accusation de viol et une mère se retrouve complètement ébranlée dans ses convictions (Holly est enseignante à l'université, en charge d'un cours de sensibilisation aux problématiques du consentement) dès lors que son propre fils est l'accusé. Si l'on ajoute à cela que celle qui profère les accusations est la fille de sa meilleure amie, c'est tout son monde qui s'écroule autour d'elle : tout est remis en cause, depuis une amitié de toujours jusqu'à son couple.
Même si le lecteur n'est sûr de rien jusqu'à la fin, il est en empathie avec Holly et ce, en dépit des soupçons qui pèsent sur son objectivité. L'accumulation des malheurs qui s'abattent sur elle rend son personnage particulièrement poignant dans sa constance et l'auteur parvient à nous tenir en haleine grâce à un suspense bien maîtrisé, malgré une fin un peu décevant, car trop vite expédiée.
Commenter  J’apprécie          40
LireEnBulles
  18 janvier 2020
Britannique originaire de Londres, Penny Hancock a enseigné l'Anglais dans plusieurs pays avant de revenir dans son pays pour y devenir illustratrice puis écrivain. Son premier roman Désordre paraît en 2013, suivi de Deux en 2015. Ses deux romans sont disponibles aux éditions Sonatine/Le Livre de Poche. Moi qui croyais te connaître (I though I knew You en VO) est roman traitant du consentement sexuel à travers le personnage de Holly, très active dans la sensibilisation autour de ce thème. Ayant pour habitude de toujours se placer du côté des victimes, elle va se retrouver dans une position difficile et douloureuse quand son fils Saul est accusé de viol par Saffie la fille de sa meilleure amie. Automatiquement en tant que mère elle va prendre la défense de son fils, persuadée de son innocence. Pendant ce temps, Julia doit venir en aide à sa fille de 13 ans, traumatisée et peut-être enceinte. Les deux amies vont s'affronter, chacune défendant sa progéniture, soulevant de nombreuses questions au passage. L'auteure prend le temps de construire chaque personnage tout en les faisant rentrer en conflit avec les uns et les autres. Saul est un jeune homme renfermé, difficile à cerner mais qui inspire beaucoup d'empathie mais aussi de colère. En tant que lecteur, il est compliqué de prendre parti pour lui ou contre lui. Nous n'avons pas d'autre choix que d'attendre que Penny Hancock avance dans son histoire pour nous aider à savoir comment réagir. Toutefois, l'auteure sait comment s'y prendre pour que cela se fasse de manière complexe. le roman est conté à deux voix, Holly et Julia prenant tour à tour la parole. Hancock réussit la difficile tâche de jongler entre la personnalité de chacune, défendant ces deux femmes et leurs positions. Les émotions sont là, on les vit et on ne regarde jamais ailleurs. Inutile de préciser que le récit fait écho à notre société, soulevant pas mal de questions aux passages. Saffie représente à elle seule les milliers et milliers de victimes de viol qui ne veulent pas que l'histoire se sache, et qui se taise. le récit nous ébranle et nous touche, que l'on connaisse cette situation ou non. La lecture m'a rappelé le bouleversant Une fille facile de Louise O'Neill [mon avis ici] qui était dans »Mes Meilleurs romans de 2018 » [à lire ici]. En conclusion, d'une plume fluide, poétique et incisive, Penny Hancock évoque avec brio et tact un fait dramatique et violent. Un roman bouleversant mené tambours battant.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   25 juin 2020
Mais les enfants changent. Et il était difficile pour quiconque d’accepter qu’un nouveau-né si beau devienne tout autre chose que ce qu’on avait en tête quand il n’était qu’une page blanche, un morceau informe de pâte à modeler qu’il fallait façonner soi-même.
Commenter  J’apprécie          90
NatachaMNEANatachaMNEA   20 mars 2020
Il n'existe pas de mot pour définir une mère qui a perdu son enfant, je viens de m'en rendre compte. Parce que c'est un concept trop douloureux pour être formulé.
Commenter  J’apprécie          90
NatachaMNEANatachaMNEA   16 mars 2020
Évidemment, il n'y a pas que les filles qui subissent la pression de la perfection esthétique, de nos jours. Les garçons aussi sont bombardés d'images d'hommes dévoilant tablettes de chocolat et biceps, au torse épilé et bronzé.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   13 mai 2019
Mon fils est très grand pour son âge. Il a fait une poussée de croissance à douze ans, ce qui a équivalu pour lui à se retrouver catapulté dans le corps d’un adulte, alors qu’il en était encore aux tours de magie et aux câlins dans mon lit la nuit quand il faisait un cauchemar. Il déteste sa taille. Je lui ai dit qu’il apprécierait un jour de mesurer plus d’un mètre quatre-vingts, mais il continue à considérer ça comme une terrible affliction. Tout le monde le remarque, il lui est impossible de se cacher. Du coup, il est parfois handicapé par sa timidité. Il se fige comme ça, chaque fois qu’il se trouve dans un contexte de communication sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 mai 2019
Le problème, pour moi qui enseigne depuis si longtemps dans la même institution, c’est que j’ai déjà tout vu. Ceux qui sont trop jeunes pour supporter la pression, les hommes matures qui se croient pénétrés du génie comique, les expérimentateurs – comme Jerome – qui ont ou pas l’engagement suffisant pour parvenir à leur but. Le plus souvent, malheureusement, c’est voué à l’échec. Nos étudiants arrivent avec leurs écrits, mais aussi une litanie d’autres soucis. La plupart souffrent d’anxiété. Nombre d’entre eux ont des problèmes financiers. Quelques-uns se débattent avec leur identité sexuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Penny Hancock (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Penny Hancock
Tideline - Penny Hancock
autres livres classés : consentementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre