AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Valérie Péronnet (Collaborateur)
EAN : 9782749509181
263 pages
Breal (02/09/2009)
3.35/5   13 notes
Résumé :
Que se passe-t-il dans notre tête et dans celle des autres ? Comment ça marche, l'inconscient ? le désir ? t'angoisse ? le sexe ? le couple ? la famille ? Pourquoi les hommes et les femmes sont-ils si différents ? Et, d'ailleurs, sont-ils si différents ? Peut-on aimer sans se tromper ? En inventant la psychanalyse il y a à peine un siècle, Freud ne se doutait pas que notre société tout entière allait s'organiser autour de ta quête' du bien-être personnel, et que l'o... >Voir plus
Que lire après Antimanuel de psychologie : Toi, moi... et l'amourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
L'aspect du livre invite à la lecture: papier de qualité, mise ne page soignée, nombreuses citations d'auteurs variés, titres travaillés (mais en voulant multiplier les clins d'oeil, l'accumulation rend leur fonction de sémaphore moins apparente, comme par exemple:"amours, famille, fratries").
en revanche la structure et donc la progression de cet anti-manuel est restée floue pour moi.
Pour autant, et c'est la l'essentiel, Serge Henez présente de façon convaincante plusieurs points de vue qui à défaut de prétendre à une caractérisation définitive de "toi moi ... et l'amour (sous titre de l'anti-manuel) donne des pistes intéressantes.
Parmi eux , par exemple:
- "le troisième monde": chaque fois qu'un humain rencontre un autre humain, leur corps et leur esprit, ce qu'ils ont dans la tête, fabriquent un 3éme monde, qui n'est ni celui de l'un ni celui de l'autre.
- la maladie de l'homme moderne, depuis l'antiquité c'est de ne vouloir exister que par le pur processus de pensée en laissant le concept remplacer la chose, le corps, la réalité
- les liens, toujours: consciemment ou non, nous sommes habités par ce désir d'être exactement dans ce qu'éprouve l'autre, et réciproquement, comme au premier jour; de partager intimement intensément, absolument un plaisir commun.

Ceci illustre le propos de l'auteur, qui indique dans son introduction: "pour moi la psychologie c'est cela: travailler le lien. Aider à faire en sorte qu'il unisse sans entrave".
Beau programme!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Tout bébés déjà, nous cherchons à communiquer nos expériences pour entrer dans un échange affectif.C'est sur la même base que se construisent, des années plus tard, les relations amoureuses.En partageant ce que j'éprouve, l'autre lui donne une valeur et , dans un même élan, me donne une valeur, à moi.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Serge Hefez (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Hefez
Une conversation présentée par Raphael Zagury-Orly Avec Isabelle Alfandary, auteure et professeure Belinda Cannone, auteure Serge Hefez, psychiatre
Le «un» n'est jamais le chiffre de la vie. Certes, il y a les organismes unicellulaires, bactéries, levures, plancton et autre protozoaires… Mais eux aussi on besoin de quelque chose d'autre, d'un milieu.. A la base de toute molécule organique, outre la durée temporelle et les sources d'énergie, se trouvent des multiplicités, des altérités, des combinaisons d'éléments, carbone, oxygène, hydrogène, eau, azote, dioxyde de carbone, diazote… Bien sûr, cela fait la vie sur Terre, la vie des vivants, mais ne dit rien sur la façon dont les êtres humains, eux, choisissent de la porter, cette vie, c'est-à-dire d'exister. de là aussi l'unicité est exclue: on vient au monde «plein des autres», le monde ne vient à l'enfant que par les autres, et il n'y tient que si d'autres d'abord le tiennent et tiennent à lui. Né d'une union qu'il n'a pas choisie, il lui appartiendra ensuite de s'unir volontairement à qui il voudra, par affinité, par intérêt même, par amitié, par amour, et de constituer des couples, des clans, des groupes, des familles, des communautés, des sociétés… Il se peut dès lors que des personnes, pour supporter le faix de la vie, choisissent de la porter à deux, de faire de leur cohabitation une convivance, et de leur existence une coexistence, le plus souvent solidifiée par le ciment de l'amour. La «vie à deux» devient dès lors une vie rêvée que les partages quotidiens rendent réelle. Mais est-ce si sûr? Combien coûte le sacrifice du «un», de la libre et insouciante existence solitaire, qui n'a de comptes à rendre à personne? Combien coûte le sacrifice du trois, ou du quatre, d'union plurielles où la diversité fait loi, où les plaisirs varient et s'égaient de ne point devoir s'abreuver à une seule source? Est-il possible qu'une «vie à deux», soudée par le plus bel amour, résiste aux soudaines envies d'autonomie, demeure imperméable aux petites disputes, aux grosses scènes de ménage, aux soupçons, aux jalousies, aux perfidies, aux humeurs insupportables, aux messages indus sur le portables, aux désirs d'être seule(e), de partir seul(e), de dormir seul(e)? On ne sait pas. On ne sait pas si la «vie à deux» est le paradis de l'amour ou l'enfer de la liberté.
+ Lire la suite
autres livres classés : psychologieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (36) Voir plus



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
433 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

{* *}