AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gilles Vauthier (Autre)Michel Siméon (Illustrateur)
ISBN : 2253023477
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Avec la surpopulation qui épuise les ressources de la Terre, la nécessité de trouver de nouveaux mondes habitables est devenue plus urgente encore en ce début de quatrième millénaire. Cependant, si le voyage interplanétaire est devenu techniquement possible, les vaisseaux spatiaux voyageront moins vite que la lumière et communiquer avec la Terre prendra chaque fois des années. Mais l'Institut de Recherches Prospectives a découvert une solution inattendue à ce dilem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
oVerdomme
  01 juin 2016
"L'âge des étoiles" est un voyage interstellaire dans le but de découvrir d'autres planètes habitables pour l'humanité, désormais en surpopulation sur terre... Pour contourner les problèmes de communication liés et soumis à la "distension" de l'espace-temps sur des distances se comptant en trillions de kilomètres, on décide d'utiliser des jumeaux (de préférence identiques) qui resteront en contact télépathique, l'un sur terre et l'autre dans le vaisseau d'exploration, pour les comptes-rendus journaliers.
C'est Pat, le frère dominateur et manipulateur qui était tout désigné pour participer à l'aventure dans l'espace, mais à cause d'un retournement de situation, c'est finalement Tom qui se trouve sur le vaisseau-torche en partance... Et c'est lui qui raconte le déroulement de la mission, mais surtout ses états d'âme et son développement identitaire.
Si le récit aborde bien la sérendipité scientifique et spatiale, les théories sur la relativité et de l'espace-temps, l'accent est mis sur la psychologie des personnages. Tom décrit dans son journal les relations inconsciemment conflictuelles avec son frère jumeau et la distance qui se creusera, à leur insu, entre eux. Non seulement parce que Pat vieillit sur terre, tandis que Tom restera (très) jeune dans l'espace, mais aussi et surtout parce que Tom, qui n'a rien d'un héros infaillible, arrive -enfin- à s'affirmer, loin de son frère.
Ce n'est donc pas à proprement parler un space opera aventureux, mais un récit de voyage doublé d'un point de vue psychologique qui nous fait se sentir rapidement proche de Tom, d'ailleurs excellent narrateur, que j'ai suivi avec un réel intérêt et bonheur.
Ecrit en 1956, destiné alors à un jeune lectorat, ce roman de SF présente évidemment quelques invraisemblances à nos yeux du 21e siècle mais reste globalement un texte qui n'a pas trop vieilli et qui ne freine donc absolument pas un vrai plaisir de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          627
finitysend
  26 février 2016

Un texte dont on aurait tort de penser que c'est un texte exclusivement pour la jeunesse ....
Le style est du Henlein pour adulte standard ! ( bien écrit et bien construit ) ...
Ce roman nous embarques dans l'espace pour un voyage d'exploration de longue durée ..
L'équipage qui est nombreux connaîtra fatalement toute sortes de difficultés et le principal facteur de risque pour l'équipage s'avèrera être : " lui-même " !
Le sujet du roman est bien le voyage spatial au long cour ..
Ce vaisseau est palpable .. tangible et les personnages sont denses .. crédibles et intéressants ..
Bref : un bon roman pour les amateurs de vols spatiaux habités dans l'espace profond ...
Il y a deux pilules pas trop toxique ( sourire ) à gober cependant :
Une vers la fin et donc motus pour ne pas " spolier " ...
Pour continuer à communiquer avec la terre la mission a recours à deux jumeaux ( l'un embarqué alors que l'autre restera sur terre ) ...
Le thème du roman est incidemment ( et entre autres ) l'examen assez fin des incidences psychologiques du paradoxe de Langevin. Ce paradoxe : le temps passe moins vite pour un observateur situé dans un cadre référentiel à vitesse uniforme que pour un autre observateur qui se trouve dans un référentiel dont la vitesse ne subit pas d'accélération ...
Plus le premier observateur accélère plus ce " ralentissement " est perceptible ...
Le style génère une grande implication du lecteur ( rédaction à la première personne ) ..
Le jumeau embarqué tient un sorte de journal intime pour le bénéfice du lecteur ...
C'est un texte sympa que nous lègues l'âge d'or de la SF ..
Un texte qui s'adresse aux jeunes comme aux moins jeunes des " mordus " du genre et avouons que ce n'est pas le cas de l'intégralité de l'histoire du futur du même auteur par exemple !
Un bon moment à bord une coquille de noix habitée ainsi que perdue dans l'immensité spatiale ...
Un très bon moment .... dans un univers qui s'effiloche ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Fifrildi
  10 mars 2018
Dans L'Âge des étoiles, Tom raconte son histoire (à la première personne). Lui et son jumeau Pat ont été recrutés par l'IRP (Institut de Recherches Prospectives) pour un projet où il est question de voyage interstellaire et de télépathie. Bien que le roman date de 1956, je me suis complètement laissée embarquer… Bienvenue à bord du Lewis & Clark !
Le principe est simple : alors qu'un des jumeaux part à la recherche d'une planète habitable, l'autre reste sur Terre pour assurer une sorte de liaison radio. Cela peut sembler invraisemblable mais pourquoi pas ?
J'ai beaucoup aimé le personnage de Tom qui m'a souvent fait (sou)rire. C'est vraiment bien raconté, et tout est tellement crédible. Les personnages sont bien campés, et je n'ai eu aucun problème pour croire à cette histoire pleine d'aventure, de suspense et aussi d'humour.
J'ai trouvé que le style était vraiment différent de l'autre livre que j'ai lu de l'auteur (L'homme qui vendit la Lune). J'ai pris beaucoup plus de plaisir à lire celui-ci.
Le seul petit bémol
Maintenant la question cruciale : si vous aviez un jumeau/une jumelle télépathe que choisiriez-vous ? le grand frisson du voyage interstellaire et ses dangers ou de rester sur Terre ? Pour moi la question ne se pose pas, je suis claustrophobe on m'interdirait le voyage ^_^

Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (15)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
Masa
  11 mars 2018
Chouette idée que ce livre proposée par notre amie Frifrildi comme lecture commune du mois de mars. Je n'ai pas hésité longtemps à le prendre lorsque j'ai vu qu'il était disponible dans ma librairie. Cela fait un autre récit de Robert Anson Heinlein que je lis depuis le début de l'année, avec un total de trois lectures.
De quel côté va se loger ce roman ? du côté obscur – comme ce fut le cas récemment avec « Citoyen de la galaxie » – ou bien du côté lumineux ?
Ce texte est très riche sur les thèmes abordés. Bien évidemment, on notera comme sujet de départ, celui de la surpopulation. Nous disposons d'une seule Terre, jusqu'à preuve du contraire, elle est unique. À elle seule, elle a permis le développement de vies complexes et variées avec pour dominateur sur les autres espèces : l'être humain, destructeur et qui dispose d'un acquis sans partage.
Là où le roman et la réalité prennent des chemins différents, pour la vision de Robert Anson Heinlein, il faut aller chercher directement à source en envoyant des flottes d'explorateurs, comme ce fut le cas avec nos ancêtres vers les nouveaux continents. Nous ne disposons pas encore d'une puissance pour faire de très longs voyages et d'atteindre une vitesse proche de celle de la lumière. C'est pourquoi, nos scientifiques scrutent le ciel, dans l'espoir d'y déceler une soeur à notre Terre.
C'est là qu'intervient le second thème : les voyages dans l'espace, ce qui entraîne par la même occasion des voyages dans le temps. L'auteur étant un très bon conteur, il nous explique de manière très simple comment le temps s'écoule différemment entre l'espace et notre planète. Ainsi, le personnage principal reste juvénile tandis que son jumeau vieillit.
Et le troisième sujet est donc… la télépathie. La vitesse du son est très inférieure à celle de la lumière. de ce fait, pour communiquer entre les explorateurs et les terriens, le seul moyen de dialoguer est la transmission par la pensée qui est instantanée et non altérée par la physique.
J'ai beaucoup aimé le récit. le côté aventure vers la conquête de la voie lactée est fascinant bien que les descriptions des planètes découvertes restent succinctes. le personnage principal est, à mon sens, assez antipathique. Il est bien dommage qu'il ne s'ouvre pas plus. Pour le reste, le jumeau, plutôt agréable, disparaît trop rapidement, tout comme les autres membres de la famille. Seul le capitaine du vaisseau reste remarquable. En ce qui concerne l'ensemble des protagonistes, je les ai trouvés plat.
J'ai trouvé un point commun avec « Une porte sur l'été ».
Je remercie encore Frifrildi d'avoir proposé cette lecture. Ce n'est pas un coup de coeur, mais une excellente découverte. Je ne l'aurais peut-être pas lu, tout du moins pas dans l'immédiat. J'ai été moins emballé par la fin et quelques éléments qui m'ont dérangé comme la télépathie qui reste sous-exploitée à mon sens, même si cela procure quelques bons passages au début du récit, tout comme les interactions entre les membres de l'équipage. « L'âge des étoiles », par son côté exploration est un bon livre. Est-il nécessaire de mentionner qu'une fois de plus la magie de ces écrits des années ‘50. Une décennie riche et féconde où les auteurs excellaient dans la Science-Fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2817
jamiK
  13 mars 2018
La véritable définition de la Science fiction, de la science et de la fiction, Robert Heinlein nous en sert, et de la bonne. Il part d'une théorie, comme quoi la télépathie entre jumeaux existe et est instantanée, indépendante de la physique connue de l'époque (Einstein), et l'utilise pour construire un roman cohérent de voyages dans l'espace. Tom est le jumeau qui partira dans l'espace, et Pat restera sur terre pour recevoir les informations du vaisseau spatial parti en exploration hors du système solaire. J'ai surtout aimé la cohérence et la rigueur du propos qui en fait un véritable roman de Science fiction au sens originel du terme, et si les personnages secondaires ne sont pas très développés, Tom au contraire est étudié dans toute sa complexité psychologique, sa jalousie vis à vis de son frère, sa résignation niée. du coup, le roman s'attarde assez peu sur les visites d'exoplanètes pour se consacrer au voyage lui même, avec les problèmes que génèrent les différences d'écoulement du temps entre le vaisseau et la terre, le confinement, les tensions et la gestion humaine dans le vaisseau. Avec finalement assez peu d'action, ce roman est pourtant très addictif, j'en était presque à me lever au milieu de la nuit pour connaître la suite. Tout ce que j'ai trouvé bancal chez Poul Anderson dans Tau Zéro et qui m‘avait alors frustré, je l'ai trouvé ici consistant et solide, avec un véritable personnage central intéressant et des théories scientifiques originales et présentées de façon suffisamment convaincantes pour offrir une véritable ossature à l'aventure, et tout ceci a réussi à rendre ma lecture très excitante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   09 mars 2018
- Qu'est-ce que cela fait d'être un petit homme vert dans une soucoupe volante?
- Quoi?
- Un ovni. Nous sommes un ovni, tu te rends compte?
J'ai fini par comprendre. Un OVNI : un "objet volant non identifié". Il y avait des comptes rendus sur l'hystérie causée par les OVNI dans toutes les histoires du vol spatial.
- Je suppose qu'on est bien une sorte d'OVNI.
- Tout à fait exact. Les OVNI étaient des vaisseaux de reconnaissance comme nous. Ils nous ont observés, n'ont pas apprécié le résultat et sont repartis. S'ils avaient trouvé la Terre dépourvue de sa fourmilière d'indigènes hostiles, ils auraient atterri et monté leur ménage, comme nous ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
FifrildiFifrildi   08 mars 2018
Autre exemple, supposons qu'un vaisseau spatial monoplace parte pour plusieurs années. Il faudrait que le pilote soit un peu braque pour supporter le voyage, sinon il se mettrait à arracher les commandes du tableau de bord. Prenons un biplace. Même si on mettait Roméo et Juliette dedans, il y a de fortes chances pour que Juliette se découvre des instincts criminels avant la fin du voyage.
Commenter  J’apprécie          160
MasaMasa   09 mars 2018
La principale menace dans l’espace, c’est de devenir fou. On reste confinés pendant longtemps. Dehors, c’est le grand vide. Ni réverbères, ni ruelles. Dedans, on voit toujours les mêmes têtes et on se met à les haïr. Alors un capitaine intelligent veille à ce qu’on soit tous bien occupés et fatigués.
Commenter  J’apprécie          90
Shan_ZeShan_Ze   18 avril 2018
- Mmm!... Les gars, en tant que matelot, j'ai servi sous les ordres d'un tas de galonnés. Quand on a raison, il n'y a qu'une seule façon de parvenir à le faire changer d'avis. On la ferme et on ne discute pas. On laisse les faits parler d'eux-mêmes et on lui laisse le temps de trouver une raison logique pour renverser la vapeur.
Commenter  J’apprécie          80
finitysendfinitysend   20 mai 2012
La routine s'installa à bord du L.C.Nous l'appelions Élsie .La pression augmenta encore de quinze pour cent.Je pesais donc soixante-dix-neuf kilos .J'eu mal aux jambes mais je m' y habituais vite.Il y a des avantages à être maigrichon .
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Robert A. Heinlein (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert A. Heinlein
Vidéo de Robert A. Heinlein
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2365 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .