AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226323897
384 pages
Éditeur : Albin Michel (28/09/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Les dernières décennies du règne des Valois, de la mort d'Henri II au règne d'Henri III : une fin de XVIe siècle chaotique et barbare trouvant son apogée sanglant dans la Saint-Barthélemy.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Virgil418
  04 novembre 2016
D'or et de Sang est un roman historique écrit par Catherine Hermary Vieille .
10 juillet 1559, Place des Vosges, Henri 2 meurt d'un blessure à l'oeil d'un éclat de lance lors d'un tournoi 15 jours plutôt .Dès lors la malédiction des Valois prend tout son sens .Les Valois est un nid de scorpions régenté par une Catherine de Médicis impitoyable qui dressant ses enfants les uns contre les autres pour asseoir son pouvoir. Charles IX, l'indécis à l'esprit dérangé, terrorisé par sa mère. Henri de Valois, futur Henri III, le favori, charmeur et sensuel, qui aime se travestir. le duc d'Alençon, un nabot démoniaque. Et la « perle des Valois », Marguerite la rebelle, qui collectionne les amants et mènera jusqu'à la fin une vie de débauche.
De la mort d'Henri II au règne d'Henri IV, une fin de siècle chaotique et barbare qui trouve dans la Saint-Barthélemy son apogée sanglante. La fin d'une dynastie.

Malgré une certaine méfiance , ce roman était tout simplement fantastique .
L'intrigue possèdent un côté romantique malgré son contexte purement historique qui m'a littéralement envoûté à travers cette malédiction.
La manière d'écrire était très souple et fluide et compte un vocabulaire qui m'a fait faire quelques fois des recherches au dictionnaire ;) .
Le choix du narrateur peut faire peur au premier abord en se disant que cela peut paraître lourd , mais l'auteur utilise un bon nombre de dialogues qui affine encore plus l'écriture permettant une intégration totale du lecteur .
Le début de roman est assez lent c'est ce qui décourage en premier temps mais le simple fait de lire au delà de la page 20 vous introduira personnellement dans l'histoire .Tout au long celle ci j'ai eu l'impression d'être au côté des rois et reines tel un proche de la courre royale . Vous vous attacherez sans aucun doute à l'un prétendant à la couronne par son caractère comme je l'ai eu pour Margot .
Le seul défaut apparant reste malheureusement son prix à 25 euros .
Soit, D'or et de Sang reste pour moi la plus belle oeuvre de cette année , vous pourrez comme je l'ai fait accompagne votre de lecture avec quelques morceaux de Vivaldi ou de Mozart .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
akhesa
  14 décembre 2017
Tres bel ouvrage sur l'histoire de France;les intrigues de la cour;les guerres de religions;les successions au trône;les exentricites des grands du royaume.
Tout un monde que l'auteur a su rendre vivant,interessant
Tres beau moment de depaysement historique.
Commenter  J’apprécie          190
Verdure35
  19 février 2017
« La malédiction des Valois », roman historique raconte comment les Valois ont abandonné le trône de France aux Bourbons .
Connaissant les écrits de l'auteur , c'est avec plaisir et confiance que je me suis replongée dans une période tumultueuse de l'Histoire de France.
Le déclin commence à la mort d'Henri II (fils de François I), époux de Catherine de Médicis. Il meurt accidentellement lors d'une joute .
C'est alors que M. de Médicis toute puissante, ayant eu 7 enfants se charge de la couronne de France, ainsi que de la destruction de ses 4 enfants encore vivants en les montant les uns contre les autres. Un vrai noeud de vipères, pourtant Catherine est intelligente et a le sens de l'Etat, mais la sauvagerie domine cette famille qui ne cesse de se quereller ;
François II monte avec son épouse Marie Stuart sur le trône, mais pour 16 mois seulement. Suivra Charles IX,mais le préféré de Catherine lorgne vite le trône et sera roi sous le nom d'Henri III, il est entouré de « mignons » très efféminés et ne pourra donner de descendant .
Et au milieu de ces garçons s'épanouit Marguerite de Valois, Margot, « la perle » , qui n'a pas le sens aigu de la diplomatie de sa mère et sera surtout folle de sa beauté et aussi de l'amour physique (j'ai renoncé à compter le nombre de ses amants, et encore, ceux connus de la petite histoire) ;
Sa mère la marie très jeune à son cousin Henri de Navarre, qui malgré une vie dissolue ,est un homme capable de louvoyer intelligemment durant toutes les années qui précèdent sa montée sur le trône de France à la mort d'Henri III. Il répudie Margot et se marie avec Marie de Médicis. Il sera le premier des Bourbons.
Dés le début du livre se dessine la violence de ce siècle, la St Barthélémy en est un moment capital , et puis de trahison en querelles, les poignards sont vite sortis, d'où ,le titre . La cour est encore fastueuse, même si les caisses sont vides,l'or et les pierres précieuses sont très proches du sang de ceux qui les portent.
Une remise en mémoire d'une période qui marque la fin de la Renaissance.
Belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
myriampele
  23 mars 2020
Sous l'autorité partiale et impitoyable de Catherine de Médicis, la France du XVIème siècle est en peine. A la cour, ce sont trahisons, complots, alliances et ruptures entre catholiques et huguenots mais aussi fastes, orgies tant sexuelles que vestimentaires ou alimentaires, tromperies , adultères. Des sept enfants nés de Henri II aujourd'hui disparu, c'est Henri (III) qui a sa préférence. Très rapidement la disparition de Charles , son frère, le verra accéder au trône. C'est donc ouverture à la débauche....Entourés de ses "mignons", il règne maladroitement, trop occupé à sa toilette, à ses amours, et sa femme Louise- qu'il aime tendrement- ne lui donne pas d'héritier. C'est sans compter sur sa soeur, la reine Margot, femme fatale, rebelle, et moins aimée par sa mère.
Ce roman de Catherine Hermary-Vieille nous plonge dans cette atmosphère , la famille royale plongeant dans le trésor public et au besoin, augmente les charges du peuple pour les besoins de guerres et de fastes.
Très bien documenté, l'ouvrage se lit bien, même si parfois j'ai eu du mal à me retrouver dans tous ces personnages - qui portent souvent les mêmes prénoms évidemment- Mais des arbres généalogiques, en fin d'ouvrage, nous aident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sld09
  11 août 2017
J'ai bien aimé D'or et de sang même si j'ai trouvé un peu frustrant de voir de grands événements historiques évoqués en seulement quelques lignes ou quelques pages ; mais il est vrai que raconter plusieurs décennies d'une période très riche de l'Histoire de France en moins de 400 pages nécessite une certaine concision...
Par contre, cette concision nous permet de prendre toute la mesure de ces derniers Valois, une fratrie dominée par Catherine de Médicis, qui a donné trois rois à la France. Avec une grande précision historique et un style agréable, l'auteur nous immerge dans une période particulièrement tourmentée de l'Histoire où l'intérêt personnel des monarques et de leurs proches (rivalités, ambitions, vengeances, passions, etc) supplantaient bien souvent l'intérêt de l'Etat ou des peuples gouvernés. Cela donne un récit très vivant et plus riche en rebondissements que ne pourrait l'être n'importe quelle fiction.
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   24 avril 2017
Avec sa plume raffinée et son sens du récit exceptionnel, la romancière française Catherine Hermary-Vieille plonge ses lecteurs dans les alcôves et les jardins des grands palais de la Renaissance.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sld09sld09   09 août 2017
Le cardinal de Bourbon s'approche des mariés pour recevoir leur consentement. Condé se tient aux côtés d'Henri de Navarre, le roi à ceux de sa sœur. Le fiancé ayant accepté de prendre Marguerite de Valois pour femme, le cardinal se tourna vers l'épousée. Tétanisée, Margot ne peut prononcer le oui fatal. Elle n'épousera pas Henri. Ces quelques secondes de silence semblent une éternité. Catherine fronce les sourcils.
Stupéfait, le cardinal répète la question.
- Voulez-vous prendre pour Henri de Bourbon-Navarre ici présent ?
Charles s'emporte. En croyant pouvoir agir à sa guise, cette sotte de Margot se trompe ! D'un coup de poing sur l'arrière de son crâne, il force sa sœur à incliner la tête.
- Devant Dieu, je vous déclare mari et femme, prononce aussitôt le cardinal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Virgil418Virgil418   04 novembre 2016
Le visage jusque-là crispé par la souffrance se détend, devient paisible .Margot a quitté le monde des pendus , des éventrés,des décapités,des égorgés,des brules vifs,des trahisons,des mensonges,des lâches pour rejoindre Chenonceau au printemps , la grande allée bordée d'arbre à travers joue la lumière , le scintillent du soleil sur la rivière , les parterres de fleurs ...
Commenter  J’apprécie          40
RocketBabyDollsRocketBabyDolls   17 juillet 2019
"Roi de rien", a soupiré Catherine sur son lit de mort. On s'est bien gardé de le rapporter à son fils.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Catherine Hermary-Vieille (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Hermary-Vieille
Parution le 7 mars 2018 :
Un Bagdad féerique digne des Mille et Une Nuits
Au soir de sa vie, Ahmed se souvient. Après tant d?années, le temps est venu pour le vieux mendiant de conter l?histoire de son maître Djafar al-Barmaki, jadis condamné à la mort et à l?oubli. Trop souvent, il est passé sans rien dire devant la dépouille du proscrit, cet homme qu?il aima passionnément. Mais qui se souvient encore, en ce milieu du ixe siècle, du grand vizir Djafar, favori du calife Haroun al-Rachid, et de sa brutale disgrâce ? On dit qu?il offensa le souverain en consommant son mariage avec la princesse Abassa. Mais cet amour méritait-il la mort ? le calife était-il donc jaloux? de sa s?ur ? Ou soucieux de soumettre l?ambitieux Djafar ? À Bagdad, sur la grand-place des artisans, Ahmed se dresse. Dix soirs de suite, au péril de sa vie, il va ressusciter le passé de la ville d?or. Inspirée par la légende des vizirs barmakides, cette histoire d?amour et de mort aux couleurs de miniature persane ressuscite la splendeur de l?Empire abbasside, comme le ferait un conte des Mille et une nuits.
** Née à Paris en 1943, Catherine Hermary-Vieille alterne les biographies et les romans avec succès. Elle a obtenu de nombreuses récompenses littéraires, dont le prix des Maisons de la presse pour Un amour fou (1991) et le Grand Prix RTL pour L?Infidèle (1987). On lui doit aussi La Bourbonnaise (2003), Merveilleuses (2011), La Bête (2014). Elle vit aujourd?hui à Charlottesville (Virginie).
+ Lire la suite
autres livres classés : valoisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2072 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..