AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070454355
Éditeur : Gallimard (20/05/2014)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Un attroupement s?est formé autour de la macabre mise en scène : le corps d?une jeune femme écrasée au rouleau compresseur gît dans le coffre d?une Volvo S40 blanche, abandonnée en plein c?ur de la City londonienne. Parmi la foule, Lia, une Finlandaise, maquettiste au magazine Level. L?image de cette femme assassinée avec tant de cruauté ne la quittera plus. Surnommée « la Sans-visage » par les tabloïds, la victime reste non identifiée. Les policiers en charge de l?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
christinebeausson
  17 novembre 2014
Pépite.... Une vraie découverte, un grand plaisir de lecture !
Voilà, ça c'est dit !
Le roman d'un auteur finlandais qui se passe exclusivement à Londres, qui nous parle d'Europe. de la Grande Bretagne à la Lettonie. Nous ne sommes pas en face d'un banal polar nordique qui est juste là pour nous faire peur au fond de notre canapé, et frissonner sous notre couette. C'est l'histoire de deux combats qui concernent malheureusement toute l'Europe.
Le premier, si on vous dit :
"Bien sûr, le pays avait toujours eu ses conservateurs, déclara Timothy, mais le parti tentait d'en rassembler tous les extrêmes bruyants, qui allaient des jeunes voyous de banlieue aux prêcheurs de la morale chrétienne issus de la droite vieillissante."
Ou "C'est un puissant orateur. le genre à balancer ses opinions sans mâcher ses mots."
Ou encore "Ils veulent que machin foute un poing dans la gueule du monde à leur place."
Et pour finir une petite généralité : "La montée de petits partis d'extrême droite était un des plus grands changements de la vie politique européennes des dernières années. .... Évidemment, selon les pays, les partis étaient différents, mais ils se ressemblaient sur deux points : d'une part ils étaient structurés autour d'une figure forte de leader, d'autre part ils condamnaient l'immigration, les minorités ethniques et les homosexuels."
Tous ces extraits, ça ne vous rappelle pas quelque chose .....
Quelque soit le nom du leader, le nom du parti, on reconnaît facilement ces recettes qui usent et abusent une partie de l'électorat de nos démocraties fragilisées.
Le second combat concerne le monde de la prostitution.... Pas vraiment simple non plus !
Peut on admettre le soit disant choix de femme pour ce métier !
La question ne se pose pas de la même façon pour tous ces énergumènes qui vivent de ce monde, qui usent et abusent de corps et aussi d'esprits.
Roman terriblement actuel qui décortique ces deux maux de notre société, ainsi que nos peurs et nos craintes, qui étudie nos réactions et nos comportements et ceux de nos concitoyens, en essayant de proposer des solutions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
mesrives
  24 août 2015
Deux finlandaises expatriés à Londres se lient d'amitié: Lia, graphiste au journal Level, et Mari à la tête d'une agence de renseignements.
La première interpellée par un fait divers, la femme "sans visage", va profiter de la confiance De Mari pour éclaircir cette affaire.
La seconde va se servir de Lia pour mener à bien un travail d'investigation sur un leader politique anglais.
Le premier opus de cette trilogie nous entraîne dans l'organisation d'un réseau de prostitution letton et parallèlement dans les coulisses d'un parti d'extrême-droite.
Nous assistons ainsi à la formation de Lia (initiation à la filature, apprentissage du journalisme d'investigation) grâce à Mari, patronne de l'Agence Studio et de son équipe constituée de membres très hétéroclites ( Rico le hacker, Maggie l'actrice, Paddy le détective privée, Berg le menuisier bricoleur).
Il ne reste plus qu'à attendre la parution des deux autres volumes pour adopter ou pas cette nouvelle équipe, dans de nouvelles aventures, qui dans ce tome ne semble en être qu'à la genèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
pdupaty
  18 mars 2016
A Londres, un meurtre immonde est découvert avec le cadavre d'une fille passé au rouleau compresseur et abandonné dans une Volvo blanche au beau milieu de la City. Lia, une Finlandaise qui travaille comme maquettiste dans un journal anglais, est traumatisée par cette vision d'horreur. Elle rencontre un peu plus tard Mari, une autre Finlandaise qui a des dons d'intuition particulièrement poussés et qui est à la tête d'une entreprise, le Studio, qui s'occupe de missions particulières. Les deux Nordiques de Londres vont s'entraider : Lia va aider Mari pour faire chuter le leader d'un petit parti d'extrême droite anglais qui monte, et Mari va aider Lia à découvrir qui est la fille qui s'est faite sauvagement assassiner et pourquoi.
C'est pas mal, bien écrit (et bien traduit), il y a de bonnes idées et des personnages intéressants, mais je ne suis pas totalement convaincu. C'est un peu cousu de fil blanc, parfois trop gros pour être crédible (les capacités d'intuition De Mari relèvent parfois littéralement de la télépathie ou de la magie !) et surtout, on dirait un peu une succession d'épisodes. Par exemple, Lia va enquêter sur le meurtre, elle se fait poursuivre dans le métro, elle s'échappe et le lendemain, sans transition aucune, elle va s'occuper du leader populiste comme si rien ne s'était passé la veille. Tout ça manque un peu de liant et c'est dommage, parce qu'il y a de bonnes idées. C'est censé être le premier tome d'une trilogie, je pense quand même en lire la suite, à l'occasion, quand ça sortira en France car les personnages sont attachants mais il y a quand même des améliorations à apporter en terme de cohésion de l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RomansNoirsEtPlus
  08 juin 2013
C'est l'histoire de 2 jeunes finlandaises , Lia et Mari qui se rencontrent à Londres où elles travaillent respectivement en tant que graphiste dans un journal "Level " et fondatrice " d'une entreprise baptisée "le Studio " qui a pour mission de gérer des missions très particulières .
C'est l'histoire de prostituées lettones qui sont assassinées de manière atroce et d'un leader d'un parti d'extrême droite , Arthur Fried, pas très clair . Lia , obnubilé par ces meurtres va s'appuyer sur Mari et son équipe pour essayer de découvrir qui sont les meurtriers et aider parallèlement Mari à démasquer qui se cache vraiment derrière ce leader politique .
"Sans Visage " est un très bon polar psychologique qui s'attache à détailler en profondeur chaque personnage pour notre plus grand plaisir .
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2
  14 août 2014
Premier tome encourageant, mais pas encore totalement convaincant, d'une trilogie : deux étonnantes Finlandaises face au crime londonien et à des torts à redresser par tous les moyens ou presque.
Désormais sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/08/14/note-de-lecture-sans-visage-pekka-hiltunen/
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mesrivesmesrives   17 août 2015
Mari s'arrête sur le seuil de l'épicerie et respire. Des odeurs inconnues, tout un monde étranger. Elle entre. Le magasin ressemble exactement à ce que Lia lui a décrit.
Mari voit les clients, quaqre femmes, et elle perçoit instantanément que certaines d'entre elles ne sont pas là seulement pour acheter de la nourriture, des odeurs et des saveurs. Elles sont à la recherche de quelque chose pour remplir le vide. Ce vide est né des souvenirs du pays, des émotions, du sentiment d'appartenance, de tout ce qui s'efface petit à petit. De ce monde qu'elles ont perdu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mesrivesmesrives   17 août 2015
Mari comprit. Elles ne voulaient pas seulement être drunk, pompette, et pas non plus pissed, ivres mortes, ce qui était désagréable et incontrôlable comme une cuite d'adolescents. Elles étaient des femmes adulles et se bourrer la gueule était une chose sérieuse.
"D'ailleurs kännit, ça se met toujours au pluriel. Ca veut dire "boire ensemble", c'est une beuverie fraternelle", fit remarquer Lia.
Elles commandèrent des vodkas. La vodka préférée de Lia était la Zubrovska polonaise, alors que celle de Mari, c'était la Stolichnaya, un classique russe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mesrivesmesrives   17 août 2015
Mari comprit. Elles ne voulaient pas seulement être drunk, pompette, et pas non plus pissed, ivres mortes, ce qui était désagréable et incontrôlable comme une cuite d'adolescents. Elles étaient des femmes adultes et se bourrer la gueule était une chose sérieuse.
"D'ailleurs kännit, ça se met toujours au pluriel. Ca veut dire "boire ensemble", c'est une beuverie fraternelle", fit remarquer Lia.
Elles commandèrent des vodkas. La vodka préférée de Lia était la Zubrovka polonaise, alors que celle de Mari, c'était la Stolichnaya, un classique russe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Charybde2Charybde2   14 août 2014
Lia rit et rétorqua :
"Je veux entendre ta théorie sur les femmes finlandaises."
Mari marqua une petite pause avant de commencer.
"La plupart des femmes finlandaises ressemblent à toutes les autres femmes du monde. Eduquées pour être banales et gentilles. Des êtres perdus pour la cause, acquis au conformisme."
Mais il existait un groupe de femmes finlandaises qui sortaient du lot.
"C’est ce qu’on obtient quand on nourrit des jeunes filles avec du pain de seigle, de la vodka, de bons films et des théories sur l’égalité des sexes.
– Excellent régime alimentaire, commenta Lia.
– Ces femmes finlandaises sont un peu comme des bœufs musqués. nous sommes des bœufs musqués."
Elles rirent toutes les deux.
"Pour nous, le monde est un endroit froid, obscur et venteux, mais nous restons debout et rien ne nous ébranle, enchaîna Mari. Nous sommes sans pitié pour le monde et pour nous-mêmes.Nous sommes plus dures. Plus solitaires et plus fortes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
christinebeaussonchristinebeausson   15 novembre 2014
Peux tu me parler de la Finlande ? ..... Elle évoqua l'état providence, ce modèle nordique auquel la Finlande correspondait encore, sur beaucoup de points. Le sens de la responsabilité sociale qui caractérisait la plupart de ceux qui y avaient grandi. ..... Elle expliqua que les Finlandais sont d'une humeur plutôt mélancolique mais paisible. Mélancolique de façon à ne pas se bercer d'illusions, à ne pas avoir de rêves de grandeur ou d'excentricités. Paisible parce que la vie est agréable. Une solution est prévue à la plupart des problèmes. Tout est possible dans ce pays, ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Pekka Hiltunen (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1802 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre