AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700273788
Éditeur : Rageot Editeur (02/10/2019)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d’or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu’il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli ! »

Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  06 octobre 2019
Je remercie énormément Rageot Editeur pour l'envoi, en service presse de Fingus Malister : Feux follets, mandragore et cadavre frais de Ariel Holzl.
Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l'aide d'une sorcière plus têtue que lui...
Fingus Malister : Feux follets, mandragore et cadavre frais est un très bon roman jeunesse, qui m'a parfois fait rire aux éclats :)
Fingus est un jeune garçon qui vit tout seul et c'est un apprenti seigneur maléfique. Il veut réussir son audition pour la future académie de magie toutefois il a de drôles d'idées pour y arriver. Ce jeune garçon est attachant, même quand il va un peu trop loin.
Sa meilleure amie est Polly, une sorcière... qui refuse de jeter des sorts !
Fingus est un peu à l'écart des autres car il a le don de faire tout pour se mettre les gens à dos ! Surtout que sa famille était un peu spéciale... et maléfique !
Ammonia est l'ennemie jurée de Fingus, et certains passages sont très drôles.
J'ai beaucoup aimé l'audition pour la future académie de magie. Quand à la fin, elle me laisse un peu sur ma faim... Vivement la suite :)
J'ai adoré ma lecture, et je mets un énorme cinq étoiles à ce très bon roman jeunesse que je vous invite à découvrir, quel que soit votre age :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Aelynah
  07 octobre 2019
Si comme moi vous avez découvert la plume d'Ariel Holzl avec les soeurs Carmines, vous serez donc tout aussi curieux de voir ce que cela donne ici avec les aventures de ce potentiel futur seigneur maléfique que Fingus Malister.
Ce jeune garçon est le seul survivant d'une famille de sorciers noirs tous disparus dans l'incendie de leur château.
Son plus grand rêve : retrouver la suprématie familiale en devenant à son tour un Méchant avec un grand M et particulièrement un nécromancien.
Accompagné de sa copine Polly, une jeune sorcière boulotte qui n'a pas la langue dans sa poche, il va donc partir en quête des ingrédients pour un tour de magie. S'il le réussit devant les jurés d'Evergloom* il entrera dans cette prestigieuse école et pourra étudier pour réaliser son rêve.
Fingus est un gamin solitaire, axé sur un seul but et cela lui donne presque des oeillères sur le reste du monde. Il en est presque amusant dans sa fixation. Il ne voit que cela et tourne les éléments à son avantage sans voir le côté néfaste ou délinquant de ses actions. Les villageois à l'origine de la révolte contre sa famille le tolèrent mais ne l'acceptent pas. Il vit donc dans une ambiance lourde et vindicative sans pour autant sembler y porter attention.
Il est aussi maladroit, gringalet et un tantinet malchanceux. Un sacré mélange pour celui qui ne rêve que d'accéder au poste de nouveau Seigneur maléfique de Bedlam*. de plus, pour parachever son côté sombre et un tantinet glauque, il se trimbelle tout le temps avec le crane de son grand-père retrouvé dans les ruines du château. C'est son confident et son probablement meilleur ami.
Polly quant à elle surprend le lecteur. Elle semble apprécier Fingus car elle revient toujours vers lui. Pourtant ils se vannent parfois méchamment. Elle semble avoir un but elle aussi, faire pencher la balance vers le bien. Mais cependant ce n'est pas toujours évident de côtoyer un Malister et au village elle fait profil bas et marche loin de lui lorsqu'ils le traversent.
On ne sait trop quoi penser de ces deux anti-héros. Entourés de camarades de classe méchants qui ne font que reporter sur lui les actions et pensées de leurs parents on le plaindrait presque. Pourtant il ne faut pas oublier que sa famille a soumis des générations de villageois à un règne de terreur et de souffrance. Cela a de quoi rendre méfiants et rancuniers.
Ariel Holzl nous crée ici encore un univers sombre et humoristique empli de personnages et créatures bizarres comme les scaraignées. Fingus utilise son propre jargon peuplé d'acronymes délirants pour tout ce qu'il invente ou côtoie (ex : son Manuel Élémentaire de Nécromancie pour Apprentis Conjurateurs peu Expérimentés ou M.E.N.A.C.E). Cela donne droit à quelques sourires malicieux lors de notre lecture. de même, l'utilisation de noms comme Evergloom ou Bedlam dans cet univers n'est pas sans rappelé le titre gothique de la chanson noire (crânes, messes noires et sorciers maléfiques) tout pour plaire à Fingus :) ou encore Bedlam, là encore une trait d'humour…noir de notre auteur favori avec le nom de ce village qui est aussi à la base nom populaire donné à un hôpital pour malades mentaux fondé en 1400 à Londres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
samlor
  17 octobre 2019
Après avoir lu le 1er tome des soeurs Carmines (la suite est déjà en ma possession) avec un plaisir juste énorme (pour rappel, il est le gagnant du Prix littéraire de l'imaginaire Booktubersapp 2018), je ne pouvais que me pencher sur ce titre jeunesse, un genre que j'apprécie tout particulièrement. Quel bonheur de retrouver la plume et l'univers délicieusement glauque de Ariel Holzl allié à un style plus jeune! D'autant plus que ce livre est édité chez Rageot, une de mes maisons d'édition favorite.
Fingus Malister est un orphelin de 12 ans, seul survivant d'une révolte paysanne envers sa famille, les seigneurs maléfiques de Bedlam, quelques années plus tôt. le voilà également banni de l'école, mais il reste très occupé. Il doit trouver les ingrédients d'une recette de zombification (si ce n'est d'autre chose) afin d'éblouir les juges attendus dans quelques jours dans son village en vue d'entrer dans la célèbre école d'Evergloom. Son rêve? Devenir nécromancien, et régner à nouveau en maître sur son village.
Le problème, c'est que ce n'est pas facile et Fingus n'est pas encore un expert en la question. Heureusement pour lui, il y a Polly. Une ancienne camarade de classe et unique amie, venant d'une famille de sorcier comprenant un papa ''normal'', une maman sorcière qui a l'air d'en savoir plus que ce qu'elle n'en dit et... 5 soeurs. Sans parler de leurs familiers fantomatiques. Je vous laisse le soin de lire le livre pour découvrir celui de Polly. Savoureux ;)
Ce duo alliant entraide et prise de bec va donc devoir se donner bien du mal pour réunir ces ingrédients. D'autant plus que Polly ne veut pas utiliser ses pouvoirs. Mais passons, ce n'est pas le plus important. Ce qui compte, c'est que grâce à elle, non seulement Fingus arrive à avancer, mais en plus, peut-être que sans trop sans rendre compte, son penchant maléfique s'adoucit... même si ce terme n'est peut-être pas le meilleur...
Fingus Malister, Feux follets, mandragore et cadavre frais, c'est un premier tome qui se déguste, surtout en cette belle période halloweenesque! L'humour et la plume d'Ariel Holzl nous font passer un bon moment, plus jeune comme moins jeune! C'est sombre, mais sans être déprimant. Les personnages n'ont pas la vie facile, sans tomber dans des dramas sans fin. C'est même plutôt loufoque! Fingus a 12 ans.... dire que cet âge est le prélude à une période pas triste est un euphémisme. Alors imaginez son passé, son présent, et demandez-vous quel genre de personnage il pourrait devenir. Et Polly dans tout ça... la fin nous laisse voir qu'elle est pleine de surprise, sans parler du final-final qui promet un second tome tout aussi déjanté que le premier. 
J'ai aimé les personnages, j'ai adoré la famille à Polly, je veux un familier!, j'aimerais aussi bien leur maison... je précise, celle dans l'arbre, pas celle de Fingus (lisez, lisez). J'ai souri, ri! Que demander de plus? Ah oui... d'autres livres du même genre, ce serait pas mal ;)
Lien : https://samlorenlivre.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesMotsMagiques
  12 octobre 2019
C'est avec grand plaisir que j'ai lu ce petit roman jeunesse très agréable à lire. le public visé est un peu plus jeune que celui des Soeurs Carmines mais la plume d'Ariel Holzl reste la même : travaillée et bourrée d'humour (noir). Pas question ici de prendre les enfants pour des idiots en simplifiant la narration à l'extrême, les bons mots et les détournements d'expressions sont toujours au rendez-vous.

Le monde dans lequel évoluent les personnages n'est pas sans rappeler Grisaille de par son côté (un peu) glauque, en quand même beaucoup moins sombre. On y découvre Fingus qui aspire à devenir un seigneur maléfique pour faire honneur à sa famille, et son amie Polly qui essaye de lui apporter son aide (dont il a bien besoin) et une bonne influence. Ensemble, ils vont tout faire pour que Fingus puisse intégrer l'école de ses rêves, celle qui lui permettra de devenir un grand nécromancien. L'intrigue est plutôt simple mais efficace. On passe un très bon moment, et on finit même sur un petit cliffhanger qui donne bien envie de lire la suite.

En attendant, il me reste quand même le tome 1 de Lames vives à découvrir mais je vais me faire violence pour patienter... Une fois que ce sera lu, il faudra attendre quelques mois avant d'avoir de nouvelles holzleries à lire... Trop dur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesDemoisellesdeChatillon
  10 octobre 2019
Apprenti seigneur maléfique
Fingus est le seul survivant de la famille Malister. le jeune garçon vit seul (enfin presque) dans son château d'un village où il n'est pas très apprécié.
Il faut dire que Fingus compte bien perpétué la tradition familiale et devenir un seigneur maléfique.
Mais il faut l'avouer, il n'est pas très doué...
Afin d'entrer dans une prestigieuse académie de magie et devenir le sorcier puissant qu'il ambitionne d'être, il doit préparer une potion de zombification.
Rassembler les ingrédients ne sera pas une sinécure... pour lui comme pour son amie la petite sorcière.
Mandragore, or des fous, fantômes et autres monstres cachés dans la cave, Ariel Holzl nous offre une aventure aussi drôle que palpitante.
Le héros n'est pas forcément très attachant, c'est un futur maître des ténèbres tout de même !, car il est plutôt désagréable avec son amie. On le voit bien changer au fur et à mesure de son aventure mais celle que l'on aime vraiment c'est Polly, la petite sorcière têtue.
J'ai vraiment beaucoup aimé tout l'univers que l'auteur a créé. Je rêve de visiter la petite maison de la famille de Polly. Elle est si bien décrite qu'on peut l'imaginer.
On est quelque part entre Roald Dahl et Tim Burton et c'est un véritable bonheur.
Et toutes les créatures étranges et un peu effrayantes que les adolescents rencontrent... Non, vraiment, je n'aimerais pas me promener au milieu des scaraignées...
Le vocabulaire est accessible, la plume est très agréable, c'est plein de rebondissements et d'humour. Les petits lecteurs devraient adorer et demander la suite très vite.
Parce que finalement, Fingus deviendra-t-il un redoutable seigneur maléfique ? Ou Polly saura-t-elle le faire pencher du côté du Bien ?
Et cette académie de magie alors ? On rêve de la visiter maintenant !! Vite, la suite !!!
Un très bon livre jeunesse, lecture idéale en cette saison d'Halloween.
Lien : https://demoisellesdechatill..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LesMotsMagiquesLesMotsMagiques   06 octobre 2019
Puis miss Thistletea avait cassé sa pipe.
Une belle pipe en argile, qu’elle avait l’habitude de fumer avant de s’endormir. Elle était donc passée aux cigarettes.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   02 octobre 2019
Les propos de son amie eurent soudain plus de sens : Bedlam et ses villageois faisaient partie de son quotidien ; il ne pouvait pas les sacrifier pour réaliser son rêve.
Bon, il les sacrifierait peut-être APRES l'avoir accompli... Mais ce serait une autre histoire.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   02 octobre 2019
Par contre, si le village est détruit par ta faute de quoi seras-tu le seigneur maléfique ? D'un tas de ruines ?
Commenter  J’apprécie          00
Video de Ariel Holzl (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ariel Holzl
Vidéo sur les sœurs Carmines d'Ariel Holzl
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre