AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203097506
139 pages
Éditeur : Casterman (14/09/2016)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Après Le Dahlia Noir, Miles Hyman adapte un nouveau grand classique de la littérature américaine.
Dans un village de la Nouvelle-Angleterre, chaque année, au mois de juin, on organise la Loterie, un rituel immuable, où il est moins question de ce que l'on gagne que de ce que l'on risque de perdre à jamais.
Après Le Dahlia noir, Miles Hyman adapte un nouveau grand classique de la littérature américaine, écrit par sa grand-mère, Shirley Jackson.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  14 décembre 2019
Cette nouvelle fut interdite en Afrique du sud, des lecteurs américains s'insurgèrent:
"..je vous autorise à garder le silence, le droit constitutionnel vous y autorise. Mais par pitié, pourriez vous au moins nous expliquer le message de cette satanée nouvelle."

Dans une ville de 300 âmes, une Loterie a lieu en juin, tous les ans.
" J'ai entendu parler de sectes loufoques, mais celle-ci m'inquiète vraiment!"
Un lecteur de Californie.

Les habitants tirent au sort un papier, en espérant ne jamais être " l'heureux élu ".
" Votre histoire est basée sur des faits réels, n'est ce pas? En tant que psychiatre, je suis fasciné par les possibilités psycho-dynamiques que suggèrent ce rituel anachronique".Un lecteur de l'Ohio.

Les habitants ont la mine grave, les sourcils froncés, l'air résigné. Il y avait auparavant, une incantation mécanique, atonale, débitée chaque année, avec diligence.
"Il me semble que ces coutumes se pratiquaient jadis, en ...France. Par contre, je n'ai jamais entendu parler d'un tel phénomène aux États-Unis."
Un lecteur de Californie...

Le conte décrit avec une subtile économie, la transformation d'une anodine cérémonie ( une Loterie) qui devrait être festive, en une...

"La Loterie"avait touché un nerf à vif dans l'Amérique profonde. Une blessure secrète non cicatrisée... La violence des réactions des lecteurs montraient que cette nouvelle avait éveillé un sentiment aussi profondément enfoui qu'irrationnel!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          766
marina53
  20 février 2018
Années 50, au coeur de l'Amérique. Tard dans la soirée, un homme entre dans le magasin général de la ville, visiblement attendu par le propriétaire des lieux, Joe. Les deux hommes se saluent, gravement. Ils pénètrent dans le local de l'arrière-boutique, y prennent une urne qu'ils déposent religieusement sur une table. Puis ils la remplissent de petits papiers blancs pliés en deux. Sauf sur l'un où Harry dessine un gros point noir.
Le lendemain, en cette journée ensoleillée du 27 juin, les habitants se préparent à l'évènement annuel : la loterie. Dans certaines villes, la loterie pouvait durer jusqu'à deux jours mais ici, dans ce village de 300 âmes, elle ne dépassait pas 2 heures. Chacun s'affaire à ses petites occupations avant de se rendre sur la place où le rendez-vous est fixé à 10 heures. Une place où trône en son centre l'urne...
Adapté de la nouvelle éponyme écrite par sa grand-mère, Shirley Jackson, en 1948, Miles Hyman nous plonge, dès les premières pages dans une atmosphère pour le moins étrange et oppressante. Dans un silence presque solennel, l'on suit le tirage de la loterie. Dans l'urne, maintes et maintes fois utilisée, seulement des petits papiers bancs excepté celui marqué d'un rond noir. Que peut bien signifier ce dernier ? Qu'y a-t-il à gagner... ou à perdre ? C'est tout l'enjeu de cette loterie que le lecteur, dans un climat tendu, découvre au fil des pages. Un climat parfaitement retranscrit de par ses visages fermés et froids, la langueur de la narration et la conclusion surprenante et effroyable. Pour illustrer cette nouvelle qui fit grand bruit lors de sa sortie, Miles Hyman réalise de magnifiques planches surannées et figées dans le temps. Des portraits d'un autre temps d'une Amérique rurale, des cases pour la plupart silencieuses, des tons chauds et un trait particulièrement travaillé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
LePamplemousse
  18 octobre 2016
Epoustouflant !
Le 27 juin, une loterie a lieu dans une petite ville américaine de 300 âmes. Il fait beau, tout le monde se prépare...
Mais qu'y a-t-il donc bien à gagner pour générer une telle fébrilité parmi les habitants ?
La tension est palpable alors même que les dessins et les couleurs douces semblent refléter la sérénité.
Adaptée d'une nouvelle de Shirley Jackson, sa grand-mère, cette bande dessinée de Miles Hyman est une totale réussite.
Les dessins fabuleux et le texte réduit au minimum confèrent une ambiance incroyable à cette histoire aussi originale que terrifiante.
Commenter  J’apprécie          630
CasusBelli
  21 décembre 2019
Je lis très peu de bandes dessinées depuis 35 ans maintenant, et là je me suis laissé influencé par une critique qui donnait bien envie.
Bon, pour commencer c'est un bel objet, très épais avec couverture cartonnée, à la commande je m'étais dit que le prix des BD avait bien augmenté depuis ma jeunesse mais là ça me paraît plutôt justifié (23 euros), la qualité est au rendez-vous !
Les dessins sont parfaits pour restituer l'atmosphère, j'aime beaucoup le trait.
Cela dit je serai dorénavant plus critique avec les avis car le scénario est pour le coup vraiment minimaliste et si la fin est effectivement comme je l'avais lu plutôt trash, elle n'est à aucun moment vraiment explicitée ou justifiée, elle arrive, point.
Donc impression plutôt mitigée pour conclure...
Commenter  J’apprécie          530
Shan_Ze
  06 mars 2019
La loterie est une nouvelle de Shirley Jackson que je découvre avec l'adaptation en bande dessinée de celle-ci. En ouvrant cette grande BD, je ne savais pas à quoi m'attendre... la narration est lente, on prend le temps de découvrir cet évenement auquel le lecteur va assister. Tous les ans, il y a une loterie, tous les habitants de ce village de Nouvelle-Angleterre va piocher un petit papier. le reste est à découvrir mais l'effet est saississant !
Miles Hyman a parfaitement adapté l'histoire, les dessins qui captent les émotions des villageois sont incroyables. En lisant la postface, on apprend que Miles Hyman est le petit-fils de Shirley Jackson et cette nouvelle a bien étonné et dérangé ses lecteurs de l'époque.
Commenter  J’apprécie          500


critiques presse (2)
Telerama   26 juin 2019
Il s’agit aussi d’un concentré de l’art subtil, minutieux et glaçant de Shirley Jackson : distiller le malaise, l’anxiété, et même l’effroi, dans le quotidien d’individus ordinaires.
Lire la critique sur le site : Telerama
Sceneario   26 septembre 2016
Un album troublant qui a le mérite de faire réfléchir, d'ouvrir des débats !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   18 août 2018
C'est en effet précisément cet aspect banal et quotidien des événements rapportés dans La Loterie qui semble avoir tant dérangé ses lecteurs. Dans une implacable économie de moyens, le conte décrit avec brio la subtile transformation d'une anodine cérémonie bucolique en boucherie sanguinolente. Que cela nous plaise ou non, Jackson nous oblige à regarder l'intolérable sauvagerie qui sommeille sous la surface de nos vies quotidiennes. Elle pose sans détour cette question à laquelle nous préférerions ne jamais devoir répondre : nos enfants, notre époux, nos amis et voisins se retourneraient-ils contre nous si la société et ses coutumes l'exigeaient ? Le profond désarroi qui émane des innombrables lettres adressées à ma grand-mère constitue une sorte de cliché pris sur le vif de l'état d'esprit américain - celui d'une toute nouvelle super-puissance qui, à peine remise de l'apocalypse de la Seconde Guerre mondiale, se trouve déjà empêtrée dans une longue guerre froide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jean-DanielJean-Daniel   03 juillet 2020
Le matin du 27 juin était clair et ensoleillé et dégageait déjà la douce fraîcheur d’une journée d’été. Les parterres fleurissaient à profusion, et l’herbe éclatait d’un vert luxuriant. Il y avait tellement de monde dans certaines villes que la loterie prenait deux jours et devait commencer le 26 juin. Mais dans ce village de trois cents âmes, la loterie ne prenait pas plus de deux heures en tout. Même en commençant à dix heures, elle prenait fin à temps pour que les villageois puissent rentrer déjeuner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CapitaineBaptCapitaineBapt   21 novembre 2016
[Mr. Summers] : Bon, je vais lire les noms - les chefs de famille d'abord - et les hommes viendront piocher un papier dans l'urne. Gardez le papier dans la main sans le regarder le temps que chacun ait le sien. C'est clair ?
Commenter  J’apprécie          20
Fanvin54Fanvin54   12 février 2018
- Ah cette vieille urne ! Elle est dans un sale état, si vous voulez mon avis. Il serait temps de la remplacer.
Commenter  J’apprécie          50
CapitaineBaptCapitaineBapt   21 novembre 2016
Dans certaines villes, il y avait tant d'affluence que la Loterie prenait deux jours et devait commencer le 26 juin. Mais dans ce village de trois cents âmes, la Loterie ne prenait pas plus de deux heures en tout.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Miles Hyman (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Miles Hyman
Miles Hyman publie un livre de voyage à Rome (ed Louis Vuitton). Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris. Plus d'informations sur le livre : https://www.franceinter.fr/livres/dessin-a-rome-avec-miles-hyman Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : loterieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3937 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre