AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236231247X
Éditeur : Castelmore (14/02/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 43 notes)
Résumé :


Matilda, douze ans, adore les sciences. Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et fabriquer des inventions de toutes sortes.

Quand elle perd à un concours de sciences, elle est donc furieuse, d'autant qu'elle a perdu parce qu'elle... est une fille ! Et ce qu'elle apprend bientôt sur sa grand-mère ne va pas la calmer : cette dernière, une ancienne astrophysicienne, a autrefois découvert une p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
shmileblik
  27 novembre 2017
Embarquez pour un roadtrip fantastitouflant avec Matilda et sa grand mère.
Matilda est inventeuse (ou inventrice), d'ailleurs c'est elle qui a inventé le mot fantastitouflant.
En plus d'apprendre quelques anecdotes sur Thomas Edison (une des nombreuses idoles de Matilda) l'histoire rend justice à certaines grandes femmes de l'histoire scientifique.
Le récit à la première personne emporte complètement le lecteur dans la tête de Matilda, digressions comprises. D'ailleurs, je crois qu'il y a une erreur à un moment dans le décompte des kilomètres, mais je ne suis pas sûre que cela ait un rapport avec l'histoire...
Les aventures rocambolesques s'enchaînent et on peine à poser le livre tant on veut connaitre la suite
Durant toute cette trépidante lecture, j'ai eu ce sentiment étrange qu'à condition d'être bien adapté, ce livre pourrait donner un film formidable.
Un livre à mettre entre toutes les jeunes mains qui ont l'age de se plonger dans des aventures fantasques et.... qui aiment les sciences bien sûr !
Merci à Babelio et Castelmore pour cette découverte .
//Avis rédigé par Agathe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Aelynah
  09 octobre 2017
Je crois que c'est un des rares romans que j'aie pu lire écrit à la première personne.
Matilda a 12 ans et se présente comme inventeuse ou inventrice. Dès les premières lignes, elle nous fait un résumé des dernières 31h qui ont changé sa vie et vont remplir la nôtre dans ces 200 pages.
J'avoue que je ne suis pas fan des écrits à la première personne Cela devrait être plus simple pour s'immerger dans le récit pourtant je trouve cela déroutant.
Pourtant le sujet est ce qui m'a fait me pencher sur ce roman. J'en attendais un roman loufoque empli d'anecdotes scientifiques et je n'ai pas été déçue.
Car l'auteure a parsemé son récit de nombreuses points d'histoire sympathiques, de touches d'humour et bien entendu de noms de femmes célèbres. Vous trouverez d'ailleurs en fin de romans une liste d'inventrices qui ont contribué à notre quotidien et pourtant méconnues.
C'est fou ce que l'on peut apprendre en suivant les aventures d'une damoiselle de 12 ans curieuse de tout. Et au fil des pages c'est fou que ce qui était déroutant au départ devienne facile à lire et même plutôt agréable. Se faire interpeller par l'héroïne est un point qui doit particulièrement être apprécié des jeunes lecteurs qui se sentent ainsi appelé à vivre le roman au lieu de le lire.
De plus, les entêtes de chapitres sous forme de croquis, équations et autres écritures scientifiques permettent aux lecteurs une autre petite mise dans l'ambiance. Car sous forme de doodles ils sont plutôt mignons et facilement recopiables pour agrémenter leurs cours de sciences ;)
Autre point important du roman et que j'ai découvert un peu par hasard.
Le saviez-vous ?
L'effet Matilda n'est pas qu'un titre. C'est aussi une expression qui désigne la minimisation voire le déni de la contribution des femmes scientifiques dans les découvertes faites dans le domaine de la recherche par exemple.
Et les aventures de Matilda et de sa grand-mère en sont la parfaite mise en situation pour le lecteur. On vibre d'indignation pour Matilda qui perd son concours d'invention parce qu'elle est une fille. On frémit plus fort encore à l'annonce de l'injustice dont est victime sa grand-mère. Tels les super héros de notre enfance on suit Matilda dans sa quête de justice et d'honneur.
Car cette jeune demoiselle est telle une tornade de bonne humeur, de folie et d'idées plus ou moins loufoques et/ou géniales . Sa position face à l'injustice du prix Nobel délivré à tort au professeur Smocks est peu banale pour une enfant de cet âge et les situations que ses décisions vont amener auraient pu être considérés comme totalement délirantes s'il n'y avait toujours ce petit je ne sais quoi qui nous donne envie d'y croire.
Beaucoup d'humour dans ce récit donc ce qui donne un ton léger à ce roman alors que le message de fond véhiculé est lui très important. Cette histoire rappellera le mérite de ces femmes scientifiques et donnera je l'espère le goût des sciences aux jeunes lectrices qui le découvriront. Ma fille n'a que 7 ans mais je compte bien lui glisser dans sa PAL personnelle.
En résumé, c'est un roman parfaitement adapté à son lectorat mais qui pourra faire tiquer les adultes qui le liront par les retournements ou situations sauvées parfois un peu trop facilement. Pourtant ce fut un vrai moment de lecture détente que j'ai vécu là et que je recommande fortement en lecture conseillée dans les collèges. Il est léger, facile à lire, ludique et surtout très instructif de par les petites expériences insérées en fin de roman dont le mode d'emploi pour réaliser son propre volcan ! Une bonne initiative pour les prochaines vacances d'octobre qui se profile et qui sont généralement dotées d'une bonne dose d'humidité ambiante.

Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis
  04 décembre 2017
Totalement loufoque ce roman jeunesse, je me suis régalée à le lire.
Au départ, j'ai été attirée par le double sujet : le côté scientifique, et le côté féministe. Et aussi la couverture qui laisse présager un roman drôle.
La couverture tient toutes ses promesses, (ce que j'apprécie ! Ceux qui me suivent savent que je suis très agacée quand on s'attend à un type de livre, et qu'il s'agit de tout autre chose)
Matilda et sa grand-mère, en train de courir, dans leur périple ahurissant pour parvenir à Stockholm. Entourées en monochrome de plein de symboles relatant les expériences de Matilda, ou les scientifiques dont elle aime parler.
Que l'on retrouve en illustration des début de chapitres.
Le côté "Les femmes ne sont jamais reconnues à leur juste valeur" est fort bien traité. Matilda s'indigne d'abord pour elle-même, sur une injustice flagrante. Puis à cette occasion, découvre que sa grand-mère a été injustement méconnue.
Je regrette juste que l'effet Matilda, qui a donné le titre, ne soit explicité à aucun endroit, même dans le dossier final.
J'ignorais ces termes utilisés pour parler de ce phénomène (attribution des découvertes féminines plutôt aux hommes qui les entourent) et j'ai dû chercher sur Internet pour savoir que c'était une formule utilisée.
Il aurait été intéressant de l'expliquer pour les enfants qui lisent ce roman.
Je pensais que ce roman serait un peu plus "scientifique", mais il y a quand même beaucoup d'allusions et d'explications concernant des découvertes. Et le dossier final en précise bon nombre.
On a donc un roman intéressant sur le fond, mais dans lequel on s'amuse beaucoup et constamment.
Matilda, désireuse de faire éclater au grand jour l'injustice dont a été victime sa grand-mère fort longtemps auparavant l'entraîne, précipitamment vue l'urgence, sans trop se demander comment arriver au but.
D'où un incroyable périple, où il va leur advenir à peu près tout ce qui était possible, ou plutôt impossible. On va trembler pour elles, mais surtout beaucoup rire.
En ces temps de discussions sur le sexe des mots, et particulièrement sur l'usage d'auteure / autrice, j'ai souri volontiers quand Matilda parle d'inventeuse ou inventrice, au choix !
J'ai trouvé intéressant qu'à la fin on trouve quelques expériences à réaliser par les enfants. Je crains cependant, bien qu'elles soient annoncées dans le roman, que beaucoup n'aillent pas jusque là, puisqu'il y a d'abord dix pages d'"inventaire des inventeurs". Et ce serait dommage.
Ah, et il ne faut pas oublier les "infos fascinantes de Matilda Moore" dont elle parsème le roman ,en début de certains chapitres. Et qui nous apprennent toujours quelques chose d'original, et tout à fait en lien avec ce qui se passe dans l'histoire à ce moment-là.
C'est je pense le premier roman de l'auteur traduit en français, et c'est très prometteur.
J'avais rêvé de découvrir ce roman, et j'en remercie Masse Critique Babelio, ainsi que les Éditions Castelmore que j'ai eu grand plaise à découvrir. Je vais de ce pas me pencher sur leur catalogue !

Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Oliveoued
  01 octobre 2017
En voyant ce livre, je me suis dit "Quel titre curieux !". Pourquoi ce titre là plutôt que "La grande aventure de Matilda" par exemple ? Donc, poussée par la curiosité, me voici en quête d'explications. Et grâce à Internet, la réponse ne tarde pas !
Cette expression désigne la minimisation voire le déni de la contribution des femmes scientifiques dans les découvertes faites dans le domaine de la recherche par exemple.
Ces découvertes ont longtemps été attribuées à leurs collègues homme car cela semblait plus logique que cela vienne d'eux...
Ce livre, c'est donc une manière de rappeler le mérite des femmes dans les découvertes scientifiques. C'est aussi une manière de donner envie aux jeunes filles d'étudier et de pratiquer les sciences.
Moi qui travaille dans un laboratoire de physique, je peux vous dire que la part des femmes dans cette discipline est encore faible.
Et ce n'est pas seulement les mauvaises habitudes des hommes qu'il faut changer mais également celles des femmes ! Il suffit de voir notre jeune héroïne: quand celle-ci perd à un concours de sciences contre un garçon qui rate son expérience, elle est furieuse !
Mais par contre, Matilda s'était toujours imaginée que sa grand-mère "était chargée de collecter des éprouvettes dans un labo ou quelque chose de ce genre" alors que celle-ci était astrophysicienne !
Mais ce livre, c'est aussi plus simplement un livre d'aventures : on y suit la jeune Matilda, qui entraîne sa grand-mère dans un voyage loufoque rempli de rebondissements.
C'est un livre que j'aurais adoré lire quand j'avais 10-12 ans. On y trouve de l'aventure et des péripéties toutes plus rocambolesques les unes que les autres !
Des retournements de situation et des solutions qui arrivent toujours au bon moment, qui peuvent bien sûr faire tiquer un adulte mais qui sont adorés par les enfants !
Et au milieu, distillées avec parcimonie, se trouvent des informations scientifiques tels que le fonctionnement d'une montgolfière ou la manière de traiter un lion empoisonné avec du charbon.
A la fin du roman, nous trouvons la liste des inventeurs préférés de Matilda, avec une majorité de femmes bien sûr, ainsi que quelques expériences scientifiques à réaliser tel le volcan en papier mâché ou le sac explosif.
Ce livre est très instructif pour les enfants tout en étant divertissant. Il aurait sa place dans les écoles et les collèges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IreneAdler
  10 septembre 2018
Pour certains, une fille n'est pas capable de se servir d'outils comme d'un fer à souder ou une scie à métaux. Pour d'autres, une femme est incapable d'écrire des équations ou de trouver une nouvelle planète...
Road trip loufoque d'une grand-mère et de sa petit-fille en route pour mettre la pagaille à la remise des prix Nobel. Et qu'elles que soient les difficultés, elles ne s'y arrêteront pas !
Métaphore du chemin du combattant pour une femme pour faire reconnaître ses compétences, inventions, découvertes... Et ce à n'importe quel moment de ce siècle.
C'est parfois invraisemblable, souvent drôle et surtout plein d'énergie positive, qui donne un modèle d'endurance et de ténacité pour toutes les filles (et les garçons, quand même).
Avec en bonus, une liste de scientifiques où dominent... les femmes !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
SThurikaSThurika   08 février 2019
Mais j'aime surprendre les gens. J'adore voir la tête qu'ils font quand je leur dit que je suis inventeuse. Comme si inventer était le domaine exclusif des garçons. Mais c'est faux, et il n'y a d'ailleurs pas de raison pour que le mot n’existe qu'au masculin. Donc : je suis inventeuse, ou inventrice, comme vous préférez
Commenter  J’apprécie          30
MuBoDocMuBoDoc   19 août 2019
Gladys nous pris les mains et les serra.
-Donc vous devez le faire, insista-t-elle. Toi et moi, on a été oubliées trop longtemps, Joss. D'abord parce qu'on était des femmes, et à présent, parce qu'on n'est plus toutes jeunes. Donc vous devez y aller. Pour nous tous (j'ouvris la bouche pour intervenir, mais Gladys resserra son étreinte.) Pour la justice ! s'écria-t-elle.
Commenter  J’apprécie          10
SThurikaSThurika   13 février 2019
Si je peux amener Mamie Joss jusqu'en Suède sans le moindre plan - et sans passeport -, alors je suis capable de mener à bien tous les projets que je souhaite.
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   04 décembre 2017
Un type célèbre nommé Thomas Edison a dit un jour : " Pour inventer quelque chose, il faut une bonne imagination et un tas de bazar." C'est lui qui a inventé l'ampoule, donc c'était une lumière. (J'espère que vous ne riez pas juste pour me faire plaisir.)
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   04 décembre 2017
Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu être inventeuse. A quatre ans, j'ai décidé de bricoler notre grille-pain pour que mon hamster puisse y jour plus à son aise. Suite à ça, on n'a plus jamais eu de grille-pain à la maison. Ni de hamster.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : visibilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre