AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070404277
Éditeur : Gallimard (06/01/1998)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Ce livre de Jaccottet peut servir d'introduction à son œuvre poétique et littéraire. Cet ensemble de textes sur la campagne contient aussi de très belles méditations sur le travail du poète, sur sa condition d'homme démuni et incertain, privé de tout recours à une foi ou à une idéologie rassurantes. La perception et le sentiment de la nature sont d'une extrême délicatesse et d'une rare ferveur. À travers la description, Jaccottet fait le point sur sa vie de poète, s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lecteur84
  10 juillet 2014
Un moment d'évasion à travers l'interrogation de l'auteur sur ce qui l'entoure, cette présence supérieure à l'essence humaine. les paysages sont absents de tout mais remplis de cette presence illimité et insodable!
Les mots fusent, doux, légers, inquiétants, déstabilisants. L'auteur nous plonge dans cette matière invisible cachée entre les couleurs, dans les silences où les pensées. il cherche le lien entre l'ombre et la lumière entre l'absence et l'oubli, ce lien indispensable sans lequel tout s'écroulerait faute d'harmonie!
C'est léger et dérangeant par moment, c'est surtout poétique, c'est à dire que chaque mot transporte avec lui plus que des images ou des sensations, mais ce nécessaire indicible qui parvient à toucher nos coeurs pour nous rapprocher de ce que l'on nomme, faute de mieux, le sacré.
Commenter  J’apprécie          321
saphoo
  31 juillet 2018
Une nouvelle lecture de cet auteur, un peu différente, puisqu'il s'agit ici d' un recueil de textes sur le thème des paysages, notre environnement, l'émerveillement de peu de choses et il s'interroge comment il peut mettre des mots sur ces plaisirs de la nature. J'ai bien aimé, c'est très agréable, poétique certes mais sous cette forme, ça coule tout seul.
C'est une lecture plaisir qui nous apaise et nous enchante.
A lire et relire
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
racooninanracooninan   22 janvier 2013
Maintenant encore (et pourtant les années auraient dû m'user) il m'arrive de retrouver aussi intense le sentiment qui me vint au commencement, et qui se traduisit aussitôt en moi par le mot : "paradis". Traduction parfaitement absurde à beaucoup d'égards, mais que je dois essayer de comprendre, puisqu'elle est liée au secret poursuivi. Je le dis absurde, d'abord parce que ce paysage n'a rien qui évoque les "terres où coulent le lait et le miel", rien de particulièrement majestueux comme la mer ou les montagnes, ni éclat, ni harmonie, ni sérénité exceptionnels ; ensuite, parce qu'il n'offre pas plus qu'un autre à ses habitants (et moins que certains, plus fertiles et plus charmants) des conditions d'existence idéales ; enfin parce que ma propre vie, dont il formait l'espace, ne me paraissait pas davantage parfaite. Il ne s'agissait donc pas de ce qu'on appelle communément le bonheur, de ces pays qu'on dit favorisés, "idylliques", de ces "séjours de rêve" qui attirent la foule. L'impression n'en était pas moins là, aussi forte qu'apparemment injustifiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
brigetounbrigetoun   13 novembre 2009
sous ce vent doux, lointain, continu..
Ce qui distingue la poésie de l'histoire, d'une certaine histoire, et de toute science est là. Dans mon saisissement, le vol de l'aigrette avait au moins autant de part que le bruit du vent et ces remparts d'un dessin si pur ou ces tombes plus barbares. C'était leur rencontre qui suscitait une phrase encore vivante.
Commenter  J’apprécie          100
brigetounbrigetoun   07 février 2009
c'est le passé, épais, c'est le sombre; l'immémorial ; c'est comme un monument de pierre qui, au lieu de s'élever, pour imposer, se réduirait à une immense et profonde assise qu'il faudrait se pencher pour honorer ... au-dessus de quoi l'espace s'est fait d'autant plus vaste, d'autant plus ouvert
........
Commenter  J’apprécie          100
brigetounbrigetoun   13 novembre 2009
Et me voilà tâtonnant à nouveau, trébuchant, accueillant les images pour les écarter ensuite, cherchant à dépouiller le signe de tout ce qui ne lui serait pas rigoureusement intérieur ;mais craignant aussi qu’une fois dépouillé de la sorte, il ne se retranche que lieux dans son secret.
Commenter  J’apprécie          100
brigetounbrigetoun   06 novembre 2011
Soudain, comme nous montions et que déjà nous découvrions l'autre étang, celui de Lavalduc, plus vaste, irisé comme un coquillage par le soir nuageux entre ses grèves de vase et d'algues que l'assèchement entrepris élargit lentement, une aigrette s'envola de l'un pour gagner l'autre, vers le couchant. La magicienne, c'était elle, peut-être, qui, traversant le soir, en accroissait le silence, mais faisait plus encore, sans que l'on pût dire quoi exactement, à cause de son vol rectiligne, de la blancheur sans aucune tache de son plumage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Philippe Jaccottet (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Jaccottet
Valérie Garcia est professeur de lettres modernes au collège La Vanoise à Modane. Avec sa classe de 3e, elle a utilisé l'application de lecture numérique Glose (https://glose.com) pour proposer la lecture de quatre recueils de poésies sur le thème "Visions poétiques du monde". Les élèves devaient lire et étudier, un corpus de poèmes sur le thème du voyage poétique, qui comprenait par exemple "Le Bateau ivre" de Rimbaud, "Zone" d'Apollinaire ou "La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France" de Cendrars, avec en contre-point des poésies plus contemplatives de Jaccottet. Hormis ces points d'étape imposés, les élèves étaient libres de dégager leur propre parcours de lecture personnel dans chacun des recueils. On part de la lecture subjective et collaborative des élèves pour construire une lecture littéraire des poèmes.
Voici les avantages de Glose sur cette séquence de travail : * Glose favorise la continuité entre le travail à la maison et le travail en classe. * La lecture collaborative est facilitée par le dialogue dans les marges du livre. La démarche d'analyse s'appuie sur les réceptions individuelles des poèmes. * Les matériaux de lecture recueillis par les élèves au fil de leurs lectures ont débouché sur des écritures individuelles et collaboratives, de réflexion et de création, pour une appropriation plus personnelle des textes. * La lecture sur Glose offre une vue privilégiée sur la lecture réelle des élèves et facilite un suivi différencié. C'est aussi un retour sur sa propre activité enseignante pour vérifier les acquisitions et prévoir les ajustements didactiques nécessaires.
Vous enseignez ? Vous cherchez un outil pour vous aider à transmettre le goût de la lecture à vos élèves ? Glose est fait pour vous :) Dans notre librairie en ligne, vous trouverez plus d'un million de livres en français et en anglais : fiction, essais, éducation, sciences humaines, philosophie, etc. Des dizaines de grands classiques gratuits au programme des collèges et lycées sont disponibles. N'hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous accompagner dans la mise en place de l'outil au sein de votre classe ou de votre établissement. Pour nous écrire, c'est par ici : hello@glose.com Vous pouvez nous suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/GloseFrance Et sur Twitter : https://twitter.com/Glose_France
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre