AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809827736
384 pages
L'Archipel (09/01/2020)
4.3/5   48 notes
Résumé :
Dans l’arrière-pays australien où il n’a pas plu depuis des mois, Maia et Xanthe Blake, 27 ans, les deux sœurs cadettes de Cassandra, abordent un tournant de leur vie.

Maia, gouvernante dans une propriété, est amoureuse de son patron. Mais ce dernier est marié… Xanthe, de son côté, n’a qu’une idée : voyager et retrouver son Lancashire natal.

Les jumelles, qui ont toujours vécu ensemble, parviendront-elles à prendre la bonne décision ? Q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 48 notes
5
18 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

jeunejane
  21 janvier 2020
Anna Jacobs nous livre le troisième tome des soeurs Blake : "L"héritage de Cassandra".
Les quatre soeurs ont hérité du grand magasin de leur oncle.
Pandora est revenue à Outham et gère les biens ainsi que le grand magasin avec son mari Zachary . Elle envoie l'héritage à ses trois soeurs restées en Australie par l'intermédiaire d'un gentilhomme irlandais de confiance Ronan Maguire.
En Australie sont restées
- Cassandra, mariée à Reece, qu'elle avait connu en Angleterre. Ils auront bientôt deux enfants.
- Maia, amoureuse de Conn Largan déjà marié, mal, voulant faire annuler son mariage.
Dans le premier tome, une mégère virant à la folie opère dans la personne de l'épouse de l'oncle des soeurs et dans celui-ci une autre mégère qui dépasse la première à mon avis.
- Xanthe, la jumelle de Maia qui veut découvrir le monde avec son héritage mais tombera sous le charme de Ronan.
Un belle oeuvre romantique très bien construite, avec une excellente narration, qui nous fait découvrir les difficultés des premiers colons en Australie ainsi que la nature des origines sociales variées de ceux-ci.
J'apprécie beaucoup apprendre des faits historiques avec en prime une belle histoire humaine comme nous en livre Anna Jacobs. A noter que le roman situe les faits de 1860 à 1866 .
Merci aux éditions Archipel et à Mylène Pagnat pour cette belle découverte.
Challenge plumes féminines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
Marie-Nel
  15 janvier 2020
Lorsque j'ai vu qu'il y avait un troisième tome de la saga des soeurs Blake, je n'ai pas pu résister longtemps pour le lire. J'avais beaucoup aimé les deux premiers, le destin de Cassandra et Cassandra et ses soeurs, j'étais très contente de retrouver Cassandra, Pandora, Xanthe et Maia. Et bien sûr de retrouver leur auteure, Anna Jacobs, j'aime toujours autant sa plume et sa façon de raconter une histoire.
Pour remettre dans le contexte, les soeurs Blake ont dû quitter leur Angleterre natale dans des conditions lamentables humainement. Elles vivaient seules avec leur père qui les a éduquées d'une façon très libérale, leur inculquant des valeurs qu'on n'apprend pas d'habitude à des filles. Elles ont un goût d'indépendance, d'égalité avec les hommes, des idées qui ne plaisent pas à cette époque. Une tante jalouse va les chasser d'Angleterre pour récupérer le magasin de leur père à sa mort. Il va falloir tout recommencer pour elles quatre. Elles auront la chance de rencontrer des personnes avec qui elles vont s'installer en Australie. La vie est dure, mais leur courage et leur débrouillardise vont les aider à se sortir des situations les plus difficiles. Elles sauront surtout se faire apprécier. Côté coeur, Cassandra rencontrera Reece, Pandora repartira en Angleterre avec Zachary car elles ont hérité du magasin de leur père, leur tante étant morte. Xanthe et Maia vivent toutes deux chez Conn où elles prennent soin de sa mère. Conn a été injustement condamné d'un crime qu'il n'a pas commis, il a été exilé en Australie et sa mère l'y a rejoint, convaincue de son innocence.
Dans le premier volet, le destin de Cassandra, on suivait les quatre soeurs mais plus particulièrement Cassandra. Dans le second, Cassandra et ses soeurs, l'histoire se centrait plus sur Pandora et son retour en Angleterre. Ici, dans ce dernier tome, on se concentre plus sur les deux dernières soeurs, Xanthe et Maia. Bien sûr, les autres soeurs sont toujours présentes, on suit également l'évolution de leur situation. Xanthe et Maia s'occupent donc de la mère de Conn, Xanthe ne se voit pas rester là, elle rêve de voyages, d'autres pays à visiter, elle a envie de bouger, pas forcément rentrer en Angleterre, ce qui l'intéresse surtout c'est de voir ailleurs, c'est une jeune femme très curieuse avec un certain goût de l'aventure. Maia est plus casanière, elle se plait bien là où elle est. Elle est surtout très attachée à la mère de Conn et à Conn lui-mème. Un sentiment qui est d'ailleurs réciproque. Mais elle ne sait pas tout de Conn, il lui a caché un détail majeur qui les empêche de s'aimer puisqu'il est marié, un mariage arrangé avec une femme qu'il n'aime pas.
On retourne en même temps en Angleterre où on suit Pandora, installé avec Zachary et avec qui elle s'occupe de l'épicerie reçue en héritage de son père. Justement, il faut amener les parts d'héritage aux autres soeurs qui sont en Australie. L'un des amis de Conn, Ronan, a justement décidé de partir le rejoindre en Australie. Il va donc se charger d'amener la part d'héritage aux trois soeurs. Malheureusement, il ne fera pas le voyage seul, les personnes qu'il amène sont loin d'être attendues par Conn et vont apporter avec elles un vent de difficultés. Une personne surtout va amener un vent de tempête, la vie n'était déjà pas simple, elle ne risque pas de s'arranger.
Je me suis vite doutée que Ronan allait tomber amoureux de Xanthe. Mais cet amour est-il possible car Ronan ne compte pas s'installer dans ce pays et devra rejoindre son Irlande natale. Xanthe et Maia n'ont jamais été séparées, elles sont jumelles et très soudées l'une à l'autre. Comment concilier l'amour pour un homme et celui pour sa soeur ? La situation se complique pour elles deux. En plus, le désir de liberté et d'indépendance de Xanthe est tellement fort qu'on se l'imagine mal vivre en couple à un seul endroit. le destin en a parfois décidé autrement et apporte son lot de surprises qui remettent tout en question.
J'ai beaucoup aimé ce troisième opus, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver ces quatre jeunes femmes. Elles sont égales à elles-même et ne changent pas depuis le premier tome, elles continuent de vivre leurs vies selon leurs convictions profondes, elles ne se laissent pas dérouter de leurs chemins, elles essaient de mener à bien leurs rêves, et c'est loin d'être évident, comme on peut se l'imaginer, à cause de leur situation et aussi parce que ce sont des femmes, et à cette époque, les femmes n'avaient le droit de rien. Comme dans les précédents volets, je suis partie en croisière entre l'Angleterre et l'Australie. On se rend compte d'ailleurs de l'évolution également et des changements dans la navigation, le canal de Suez est en travaux et facilitera les échanges entre ces deux pays, la traversée devrait être plus rapide. J'aime quand, dans un roman, l'histoire avec un grand H rejoint la petite, celle des personnages. La trame de l'histoire se tient, les aventures sont palpitantes et j'ai suivi avec avidité les différents événements qui ponctuent leur destinée. Les personnages sont toujours aussi bien travaillés. Des nouveaux font leur apparition, ils sont tellement bien dépeints qu'on se fait très vite une opinion sur eux. J'en ai détesté certains d'emblée, et en ai aimés d'autres aussi vite. Et pourtant, même celle que j'ai détestée (je ne dirai pas qui), j'ai fini par avoir pitié pour elle, car j'ai vite compris que c'était les aléas de la vie qui avaient fait d'elle la personne qu'elle est. Anna Jacobs a créé un panel de personnages représentatifs de la société de cette époque de la fin du 19ème siècle. Ils sont tous différents et apportent beaucoup à l'histoire. On suit leurs difficultés à vivre en Australie, à s'acclimater au pays, à vivre avec les natifs du pays et avec les autres colons, à essayer de mener leurs rêves à bien, ce qui n'est pas toujours facile vu la configuration du pays. D'ailleurs, par rapport aux deux précédents opus, celui-ci se passe beaucoup plus en Australie, on revient très peu en Angleterre ou en Irlande, l'accent est vraiment mis sur la vie en tant qu'immigrés dans un pays tellement différent de celui où ils sont nés. Bien sûr, il y a de la romance également entre les différents personnages, mais ce que j'ai fortement apprécié ici, c'est que Anna Jacobs traite de l'amour et de ses effusions avec beaucoup de délicatesse et de pudeur, pas de scène de sexe, pas de mots osés, tout est subtilement décrit sans que ce soit vulgaire. Et ça, j'aime énormément, surtout à une époque maintenant où tout est toujours dépeint dans les moindres détails. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette discrétion dans les scènes apportant beaucoup d'élégance au texte.
J'ai à nouveau passé un très bon moment en compagnie de Cassandra, Pandora, Xanthe et Maia. L'intérêt pour cette saga n'a pas faibli, Anna Jacobs a su se renouveler tout le long des trois épisodes sans pour autant être répétitive dans les faits. Ces trois tomes ont permis de dépeindre avec détails et en profondeur tous les aspects de la vie en Angleterre ou en Australie de ces gens qui quittent leur pays, par choix ou par obligation, et leur intégration dans un pays étranger, complètement différent au niveau climat et tradition.
La lecture s'est faite toujours avec la même addiction. Une fois commencé, il m'a été impossible de lâcher le roman, tellement je voulais savoir comment tout allait bien pouvoir se passer, comment allaient s'en sortir les soeurs Blake. le style de Anna Jacobs y est pour beaucoup, elle fait ce qu'il faut de descriptions sans pour autant alourdir le texte, j'ai réussi très facilement à m'imaginer les différents paysages. J'ai essayé de ralentir ma lecture pour rester le plus longtemps possible avec tous ces personnages que j'ai beaucoup apprécié. Les soeurs Blake sont devenues des amies de papier que j'ai du mal à quitter. C'est toujours compliqué de finir une saga, on sait qu'on vit les derniers moments avec des personnages, des lieux qu'on apprécie, et qu'il va falloir tourner la page et arrêter le voyage avec eux. En cherchant dans la bibliographie de Anna Jacobs, je n'ai pas trouvé d'autres romans d'elle traduit en français, mais une chose est sûre, dès que j'en trouve un, je me précipiterai dessus pour le lire. C'est une auteure très intéressante et à suivre en tout cas.
Je ne peux que vous recommander la lecture de cette saga familiale. Bien sûr, il faut lire les trois opus dans l'ordre, sous peine de ne pas comprendre tout ce qu'il s'y passe. Dix mois séparent ma lecture entre le second et le dernier tome, et pourtant je n'ai pas eu besoin de relire le précédent pour me remettre dans l'ambiance et me rappeler les différents événements de leur vie. J'ai tellement été marquée que mes souvenirs de lecture étaient encore bien vivaces. Je referme ce dernier volet avec une certaine tristesse mêlée à la joie d'avoir fait cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PiertyM
  13 décembre 2021
C'est toujours avec large plaisir que j'ai retrouvé ce troisième tome de Cassandra et ses soeurs, je dirai que la plume de Anna Jacobs m'a beaucoup fascinée dans cet opus, du moment qu'elle s'attèle à y traiter les questions relatives à la place de la femme dans la société, à une époque où elle est supposée ne s'intéresser qu'à deux choses: au mariage et à la fécondité. Toutes ces considérations ne concourent qu'à la présenter comme une victime de toute machination humaine, de sorte qu'elle devrait préserver sa réputation de fille prude et obéissante, le contraire vous isole du reste de la société. Mais les quatre soeurs Blake sont des jeunes femmes d'une autre trompe, elles entendent marcher avec énergie contre toutes ces lois qui emprisonnent la femme, et sa conscience, et son intelligence, et ses capacités à exercer certaines professions de responsabilité dans la société…tout en préservant bien sûr la justice et le véritable amour...
Si dans le premier tome, nous avions été touché par les vicissitudes de la vie de Cassandra et que dans le deuxième, c'est la force de Pandora à aimer son pays et à décider de sa vie amoureuse qui nous anime, mais dans celui-ci, ce sont les soeurs jumelles qui nous émerveillent par leur intelligence et leurs capacités à relever tout défi qui se présente à elles, surtout tout ce qui entrave à leur vie amoureuse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LesReveriesdIsis
  16 janvier 2020
Il y a un an je découvrais le tome 1 de Cassandra, puis, il y a quelques semaines, je dévorais le tome 2… Et voici que les éditions de l'Archipel publient le tome 3! Ni une, ni deux, je me suis jetée sur la fin de la trilogie.
Dans ce troisième opus, Xanthe et Mia, les soeurs de Cassandra, sont à un tournant de leur vie. Mia, gouvernante, est tombée amoureuse de son patron, Xanthe, quant à elle, rêve de voyages et d'aventures. Tout l'enjeu du roman est de savoir comment les jumelles supporteront ces aspirations contraires et comment leur avenir évoluera au gré des nouvelles rencontres et des jeux du destin.
Comme ma lecture de Cassandra et ses soeurs était encore toute fraîche – et que j'avais encore bien en tête ce qui m'a chagrinée-, je m'attendais à retrouver au début de ce tome 3 un rappel un peu lourd des faits antérieurs… Eh bien non! A ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, Anna Jacobs replace subtilement les éléments clefs et nous permet de lire ce dernier volume dans une continuité directe, sans impression de redite. Cela a donc été un vrai plaisir de me replonger dans l'arrière-pays australien aux côtés de jeunes femmes que l'on ne peut qu'apprécier.
Ici, les jumelles prennent la première place. Cassandra et Pandora – au bonheur bien établi- s'effacent pour laisser s'épanouir Xanthe et Mia. Les jumelles sont d'ailleurs des personnages très attachants que j'ai adoré découvrir plus avant. Mia reste la douce et tendre jeune femme, aux sentiments débordants, tandis que sa soeur est impétueuse, fougueuse et plus dure d'une certaine manière. Pour autant, chacune est sûre d'elle et obstinée. J'ai aimé ces portraits de femme finalement en avance sur leur temps : elles savent ce qu'elles veulent et font fi de la société ou de l'opprobre. Elles se donnent les moyens d'accomplir leurs rêves et ne se satisfont pas de demi-mesure frustrantes, quitte à entreprendre des projets fous pour leurs contemporains. D'une certaine manière, le lecteur peut trouver en filigrane tout un questionnement sur l'égalité homme-femme, notamment par le biais des femmes voyageant seules. Malheureusement, nous trouvons encore une résonance à l'époque moderne à ce questionnement… Finalement, quelle femme n'a jamais été importunée lorsqu'elle se promenait seule? La question de la place de la femme trouve avec Xanthe une place plus prépondérante, mais Mia, à sa manière, apporte aussi sa pierre à l'édifice. Nous avons donc un arrière fond – discret mais résolument féminin et féministe dans ce livre.
Alors oui, dans ce volet, nous retrouvons la même structure que dans les deux premiers. Cela peut en bloquer certains, mais je pense personnellement que cela tisse le lien entre les tomes. Puisque chacun met à l'honneur l'une des soeurs, il faut trouver un autre fil conducteur : ce sera l'Australie, la découverte des aspirations profondes de chacune, les obstacles à surmonter jusqu'à la résolution. Par voie de conséquence, nous retrouvons ici un personnage haïssable… une femme de nouveau qui se dresse sur la route d'une des jumelles, haranguant les autres, les écrasant de sa superbe. Une fois encore, l'autrice réserve à ce personnage un sort à la hauteur des sentiments qu'il fait naître chez le lecteur. Pourtant, je trouve ce méchant plus humain que dans les autres tomes. In extremis nous apprenons aussi à quel point ce personnage a souffert, a été manipulé, foulé aux pieds -même- par un homme. Finalement, sous ce monstre féminin se cache un monstre masculin, mille fois pire, qui a fait de cette infortunée une marionnette. J'ai trouvé vraiment intéressant qu'on ne reste pas sur un personnage monolithique. Enfin, un dernier bourreau se glisse entre ces pages car chacune des soeurs a droit à son parcours semé d'embûches.
Je m'attendais à un peu plus d'aventures avec Xanthe, en terme de voyages, et pourtant je ne suis pas déçue. Notre intrépide demoiselle fait des haltes au gré de sa traversée et en profite pour se familiariser avec les goûts, les odeurs, les tenues locales. Son ouverture d'esprit-comme celle de ses soeurs d'ailleurs – est une bouffée d'oxygène. Mais la vraie aventure réside aussi ailleurs : dans l'acceptation d'un tournant inattendu que prend sa vie, dans la capacité à reconnaître un sentiment qu'elle aurait préféré renier, dans la prise en main de son destin, sans se soucier des conventions sociales.
Je reconnais bien volontiers que je préfère Xanthe à sa soeur. J'aime son franc-parler, son audace et son courage. Mia est presque trop tendre pour moi, même si elle n'est ni mièvre ni niaise pour autant.
Je le dis et le redis, moi qui n'aime pas les romances habituellement, j'aime cette trilogie parce qu'il n'y a pas d'effusions de bons sentiments à outrance, qu'il n'y a pas de scènes basculant dans l'érotisme, pas de vulgarité ou de longues descriptions de scènes d'amour. La pudeur parcourt les pages, l'amour physique bien sûr est mentionné mais drapé du voile de la retenue et je trouve cela appréciable. le roman met d'ailleurs plus en avant le caractère hors norme des soeurs, leurs goûts et leur détermination que la romance au sens strict.
Ainsi, je quitte l'univers imaginé par Anna Jacobs mais avec un petit pincement au coeur. Par sa plume l'autrice a donné à entendre un monde dans lequel nous nous immergeons avec plaisir. Ses personnages féminins sont hors normes et c'est agréable. Ces femmes ont su faire entendre leur voix et se sont choisi une vie qui leur ressemble par-delà les continents, par-delà les conventions. J'aime la douceur qui irrigue malgré tout ces pages et l'amour qui lie les quatre soeurs, fil invisible mais ô combien tangible. Enfin, j'adore la structure de la trilogie : chaque tome est un renouveau qui a un petit goût de connu allié à une saveur nouvelle, épicée et piquante… à l'image des soeurs Blake, finalement!
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LesLecturesDeLaDiablotine
  03 février 2020
Je vous faisais découvrir "Le destin de Cassandra" en 2018 puis "Cassandra et ses soeurs" en 2019 que j'avais énormément aimé. Et voilà, le moment tant attendu est arrivé, j'ai clôturé cette saga, la mort dans l'âme. Mais comme dirait l'autre, toutes les bonnes choses ont une fin non ? Alors, je l'ai savouré jusqu'à la dernière page.

Dans ce dernier tome, nous allons suivre Xanthe et Maia mais rassurez-vous, les autres soeurs sont toujours là et on suit leur évolution à travers ce récit. Xanthe et Maia s'occupent de la maman de Conn. Si cette petite vie bien pépère convient à Maia, ce n'est pas le cas de Xanthe qui rêve de voyage, d'aventure, de retourner au pays aussi. Elle en a marre de l'Angleterre, ce qu'elle veut, c'est voir tout ce que le monde a à offrir et à montrer de beau aussi. Xanthe est curieuse et l'aventure l'appel. C'est le contraire pour Maia qui est plus casanière, terre-à-terre, qui se contente de sa petite vie. Là où elle est, ça lui convient parfaitement, elle a ses petites habitudes mais surtout, elle s'est prise d'affection pour la maman de Conn mais de Conn aussi... Sauf que voilà, Conn a un énorme squelette dans son placard ! En effet, ce dernier est marié à une femme qu'il n'aime pas du tout. Même si il éprouve des sentiments pour Maia, il ne doit rien laisser paraître.

Pandora s'est installée avec Zachary en Angleterre. Tous les deux s'occupent de l'épicerie familiale mais il faut partager l'héritage restant avec les autres soeurs qui sont en Australie. Comme par hasard, Ronan, un ami de Conn a décidé de rendre visite à son ami en Australie. de ce fait, il va pouvoir remettre la part d'héritage qui revient de droits aux autres soeurs. Lors de ce voyage, il va être accompagné de personnes qui ne sont pas spécialement attendues et appréciées par Conn mais il va devoir composer avec malheureusement !

L'arrivée de Ronan sur le continent sera synonyme de difficulté. La vie n'était déjà pas facile avant son arrivée mais maintenant, elle ne va pas aller en s'arrangeant surtout que Ronan va tomber sous le charme de Xanthe mais leur amour est voué à l'échec car ce dernier va repartir en Irlande. Maia et Xanthe n'ont jamais été séparé, elles sont toujours restées ensemble. Elles sont liées ensemble par un lien spécial, celui de la gémellité. Xanthe risque de se trouver devant un choix difficile. Serait-elle prête à abandonner sa soeur par amour ? La situation déjà compliquée se complique davantage avec cette nouvelle donnée dans l'équation. Xanthe qui a toujours voulu sa liberté et son indépendance pourrait avoir cette chance mais pourrait-elle quitter sa soeur ? Pourrait-elle faire une croix sur une vie de couple au côté de Ronan ? Xanthe est dans une véritable tourmente qui pourrait bien avoir raison d'elle mais le destin va l'aider à faire le bon choix...

Au vu de la taille de mon billet, je pense que vous avez deviné, j'ai énormément aimé ma lecture de ce dernier opus ! J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Cassandra, Pandora, Maia et Xanthe. Ce sont des personnages qui ont beaucoup évolué depuis le premier tome. Elles vivent leurs vies comme elles l'ont toujours souhaité. Elles essaient de réaliser leurs rêves même si la vie est parfois difficile.

Anna Jacobs a su créer une saga à la hauteur de mes attentes, dans une continuité déconcertante. J'ai été agréablement surprise durant ces trois années où j'ai fait la connaissance de ces soeurs qui ont fait beaucoup de chemin. L'auteur a réussi à travers ses trois romans nous dépeindre avec beaucoup de minuties et de profondeurs les aspects de la vie en Australie ou encore en Angleterre. Elle a réussi à nous décrire comment et pourquoi les personnes quittaient leur terre natale pour un autre pays, elle a réussi à nous retranscrire comment se passait leur intégration dans leur nouveau chez eux qui était très différent de ce qu'elles avaient toujours connu. Il n'y a eu aucune fausse note dans la trame de l'histoire qui a été mené brillamment par l'auteur. Les aventures des soeurs sont palpitantes, vibrantes, parfois intenses.

Les nouveaux personnages secondaires que l'on croise ici sont bien campés dans leur position. de ce fait, ça nous permet de nous faire une opinion sur eux, de savoir qui l'on va apprécier et qui l'on va détester (il en faut toujours un de toute façon !). Chaque personnage est d'une importance capitale, ils apportent tous leur contribution, d'une façon ou d'une autre à cette grande histoire.

Tout ça pour vous dire que je vous recommande chaudement la lecture de cette saga qui a su rester constante du début à la fin. Cette saga familiale m'a beaucoup touché, m'a ému, m'a fait vibré et je ne peux que vous encourager à découvrir le destin de ses soeurs qui sont des personnages marquants. C'est avec un petit pincement au coeur que je les quitte mais je caresse l'espoir de retrouver un jour prochain la magnifique plume d'Anna Jacobs...

Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   21 janvier 2020
Kathleen avait maladroitement mentionné le fait qu'elle était l'épouse d'un condamné, ce qui lui avait aussitôt valu d'être ostracisée.
Conn subissait-il le même sort en Australie ? Comment un garçon aussi sociable le vivait-il ?
...
Quels que soient les coups qu'elle vous assenait, la vie poursuivait imperturbablement son cours.
Commenter  J’apprécie          182
MariloupMariloup   16 janvier 2020
_ Quel genre de mari recherchez-vous?
_ Je ne cherche pas de mari et je ne souhaite pas avoir d'enfant.
Elle décidé qu'elle s'était assez dévoilée et se montra soulagée lorsque Conn les rejoignit. Le regard bleu vif de Ronan Maguire sondait un peu trop son âme à son goût. Elle se sentait vulnérable en sa présence.
En dehors de Maïa, il était rare qu'elle parle d'elle-même à quiconque. Pourquoi se confiait-elle à un étranger, au point de lui révéler ses rêves? Pourquoi l'avait-il interrogée? C'était un gentilhomme alors qu'elle n'était qu'une domestique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jeunejanejeunejane   21 janvier 2020
- Je suis sincèrement désolé d'arriver avec elle, ajouta-t-il dans un murmure. J'ai appris qu'elle se trouvait sur le même bateau que moi après le départ, sinon je puis vous assurer je puis vous assurer que je l'aurais fait kidnapper à Southampton pour ne pas voyager en sa compagnie.
Commenter  J’apprécie          50
JangelisJangelis   24 janvier 2020
- Je vais commencer par vous acheter de quoi manger, après quoi nous irons récupérer vos affaires.
Elle le dévisagea longuement dans l'espoir de comprendre quelles étaient ses motivations.
- Pourquoi ?
- Parce que je suis suffisamment bête pour aider les autres sans contrepartie.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   24 janvier 2020
- Si tu souhaites venir vivre chez nous, tu sais que tu es la bienvenue. Nous pouvons facilement ajouter une pièce à la maison.
Commenter  J’apprécie          10

Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..