AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374480216
Éditeur : Xo Editions (12/10/2017)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 15 notes)
Résumé :
La Machine règne sur le monde. Créée par les humains eux-mêmes, elle les contrôle dans tous les domaines.

Qui la dirige ? Personne.
Elle s’autoalimente, réduisant, au nom du progrès, tous les espaces de liberté.
Spirale infernale de l’intelligence artificielle.

Seule une poignée d’alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d’Égypte, ont osé l’affronter.
La Machine les a éliminés les uns après les autres. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Jean-Daniel
  19 décembre 2017
De nos jours l'être humain vit une ère de révolution technologique concrétisée, entre autres, par le développement de l'intelligence artificielle. A l'origine de l'intelligence artificielle, il y a le rêve de créer des machines capables de simuler l'intelligence et de se comporter comme les humains, donc de reproduire nos capacités les plus fondamentales.
Dans ce « thriller », qui est également un roman d'action et d'aventure, Christian Jacq nous parle de ce que pourrait faire la « machine » dans quelques années, si personne ne l'arrête. Ce semblant de progrès n'est-il pas en réalité un danger pour l'humanité ?
« L'idée est née en observant la prise de contrôle de l'Intelligence artificielle sur l'humanité, avec l'approbation ou le silence des diverses autorités » indique l'auteur dans une interview. Celui-ci a recueilli une abondante documentation pour comprendre la « Machine », cette intelligence artificielle. Dans son roman l'auteur nous propose clairement une opposition frontale entre la sagesse de ses héros et la technologie.
Bruce Reuchlin est un journaliste d'investigation écossais dont la principale passion est la recherche de la vérité. Son épouse est cambodgienne et ils vivent tous deux en Islande dans un paradis isolé. Leur fils a des dons de voyant. Bruce et son ami Mark Vaudois doivent absolument retrouver un homme, John Patmos, gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne, et seule personne capable de sauver le monde contre la puissance de la « Machine ». Pour le journaliste et son ami Mark Vaudois, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité.
Je connaissais Christian Jacq pour ses romans historiques liés principalement à l'Egypte. Cette fois je ne suis pas vraiment convaincu. le sujet m'est apparu peu crédible, l'auteur n'hésite pas à personnifier la machine dans sa description et le sujet principal ressemble trop à un James Bond à qui rien ne peut arriver ; un super héros trop suffisant qui voyage à travers le monde en jet privé, au milieu de valises remplies de caviar servi sur des plats en or massif, et qui peut sauter d'un avion sans avoir besoin d'un parachute.
Toutefois, Christian Jacq nous entraine dans une terrible course contre la montre à travers le monde, avec beaucoup d'action, de manipulations et de retournements de situation inattendus. La lecture est donc intéressante, les chapitres sont courts et l'écriture agréable mais faire la critique de ce livre m'a été difficile tant mon sentiment est mitigé. Certainement pas mon livre préféré de Christian Jacq.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
kitou94170
  11 novembre 2017
N'ayant pas lu « Sphinx », le premier volet des aventures du journaliste écossais Bruce Rechlin, j'ai donc pris le train en route en lisant en premier « Urgence absolue ».
Dans un futur lointain, la Machine règne sur le monde. Celle-ci créée par les humains les contrôle dans tous les domaines. Personne ne la dirige : elle s'autoalimente. Entité virtuelle, elle les conduit au nom du progrès sournoisement et inexorablement vers une domination totale des machines. Personne n'a osé l'affronter. Seule une poignée d'alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d'Egypte, s'est dressée face à elle mais elle les a tous éliminé. Tous, sauf un : John Patmos, le gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne qui sous la menace s'est enfui. Hors avec ses pouvoirs de chaman, il est le seul à pouvoir terrasser la Machine.
Pour le journaliste écossais, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité. En compagnie de son ami Mark Vaudois et la compagne de ce dernier Apsara, il se lance à la recherche de ce « supérieur inconnu ». Avec l'aide de son fils Bruce junior, un peu voyant, d'une intelligence très aiguisée et qui va veiller sur eux, ils vont devoir affronter de puissants adversaires.
De la Sibérie à New York, l'auteur nous entraine alors dans une terrifiante course contre la montre.
Fan inconditionnelle des romans de cet auteur, j'avoue avoir été déstabilisée par « Urgence absolue ». C'est une autre facette de l'écrivain qui m'a été donné de découvrir. le personnage du journaliste est comme on dit « brut de décoffrage », fonçant tête baissée à la poursuite de la vérité quel qu'en soit le prix. S'il est vrai que le récit est alerte, sans temps mort, j'ai eu du mal à adhérer à l'histoire, mélange du futur et de l'Egypte ancienne, ainsi qu'au personnage du journaliste. Je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant chez cet auteur : ces histoires qui nous transportent si loin, passionnantes de bout en bout, avec des personnages si attachants.
Malgré tout, je remercie beaucoup Babelio et les éditions XO pour m'avoir fait découvrir ce nouvel aspect de cet auteur et je ne doute pas que ce roman puisse ravir certains d'entre vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
kuroineko
  09 avril 2018
Urgence absolue : on prend les mêmes que Sphinx (sauf les macchabées) et on recommence. Toujours Bruce et Mark et leurs Cambodgiennes, toujours le whisky et les menus à la pelle, toujours le même style demi de mêlée, toujours la Machine puissante et omniprésente, ...
On suit une multitude d'aventures rocambolesques dans la lignée du premier opus et pour la même finalité. On voyage beaucoup à nouveau mais quand on dispose d'une batterie de jets privés, où est le problème? Tout comme les gadgets incroyables qui feraient pâlir d'envie James Bond et consorts.
Christian Jacq poursuit également son énumération des dignitaires du groupe des Neufs et de leurs pouvoirs et missions sacrées à travers les millénaires. le côté ésotérico-mystique est parfois un chouïa trop appuyé à mon goût et s'oppose dans un manichéisme basique aux tenants de la Machine.
Bref, un roman un cran en dessous encore de Sphinx. Si l'envie prend à l'auteur d'en pondre un troisième, je passerai mon tour cette fois-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Tristale
  08 novembre 2017
Une course contre la montre s'engage pour retrouver le dernier " supérieur inconnu", le seul qui puisse encore affronter "la machine", cette entité virtuelle qui conduit sournoisement les humains vers une domination totale par les machines.
Dans un futur pas si lointain, Christian Jacq entraine ses lecteurs de la Sibérie à New York, en compagnie d'un journaliste écossais, Bruce Rechlin, homme intégre et au franc-parler qui dépote. Son ami Mark Vaudois et la compagne de ce dernier Apsara l'accompagnent. Ces deux là ont de bonnes raisons de vouloir retrouver ce dernier alchimiste d'un temps quasiment révolu.
Le fils de Bruce, junior, est une pièce maîtresse sur l'échiquier d'un avenir qui s'obscurcit de plus en plus. Un peu voyant, voire clairvoyant, ce jeune garçon à l'intelligence aiguisée, veille sur ces trois amis qui vont devoir affronter de puissants adversaires sans se laisser dépasser.
Je connaissais bien Christian Jacq pour ses romans se déroulant en Egypte ancienne, et je découvre là une autre facette de cet écrivain érudit. Deuxième opus mettant en scéne le journaliste Bruce reuchlin, il a crée un personnage percutant à tous les sens du terme. Bruce ressemble à un demi de mêlée des All Blacks et le rugby n'a aucun secret pour lui. il fonce quand le besoin s'en fait sentir, ne s'embarrasse pas de préambule, tutoie tout le monde et poursuit la vérité quel qu'en soit le prix.
ça donne un récit alerte, passionnant, ouvrant les yeux des lecteurs sur un monde qui ressemble tout à fait à celui dans lequel ils vivent et qui se transforme à grande vitesse en quelque chose qui n'est pas fait pour les rassurer.
J'ai bien l'intention de lire le premier roman où Bruce intervient, Sphinx.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Polaris87
  14 novembre 2017
Tout d'abord, je souhaite remercier Babelio et XO Editions pour m'avoir permis de recevoir ce livre dans le cadre d'une opération masse critique. Je connaissais l'auteur de nom et l'histoire avait l'air intéressante, qui plus est dans un registre que j'affectionne particulièrement : un roman où se mêlent de l'action, de l'histoire et de la culture.
Malheureusement, c'est une grosse déception. Cela me gène de l'avouer mais, force est de constater que, je n'ai pas du tout aimé. Je n'ai tout simplement pas réussi à rentrer dans l'intrigue.
A mon humble avis, la plus part des personnages ne sont que des clichés. le personnage principal, le journaliste Bruce Reuchlin, m'était particulièrement antipathique. Dans l'ensemble, le ton utilisé (dialogues mais aussi les descriptions historiques ou visuelles etc) m'était exaspérant.
Toutefois, il n'y a pas que du mauvais. La gestion du suspense est bonne, notamment grâce à de courts chapitres. Il y a beaucoup (trop?) d'action. de même, certains paragraphes sont particulièrement réussis. On peut aussi souligner le travail soigné de la couverture du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   22 janvier 2018
Alliant à la fois ses connaissances extraordinaires en égyptologie, son talent de romancier et ses inquiétudes pour les dérapages possibles de l’intelligence artificielle, l’écrivain français Christian Jacq propose Urgence absolue, un thriller très documenté, au rythme rapide et exaltant.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Polaris87Polaris87   14 novembre 2017
La Peugeot du Copte aurait mérité un contrôle technique approfondi, mais elle se comportait vaillamment dans le tsunami automobile permanent du Caire. A certains feux rouges, on s'arrêtait ; à d'autres, non. Et Bruce n'avait pas encore réussi à découvrir comment on obtenait un permis de conduire.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 novembre 2017
Aucune résistance, une bureaucratie digne de l’ex-Union soviétique, des institutions sclérosées et un magnifique réservoir de clients qui croyaient à la démocratie, aveugles et sourds. Avec la Chine, en revanche, il faudrait combattre, car le nouveau tyran avait perçu une partie des enjeux et recherchait une forme d’indépendance informatique que les États-Unis ne sauraient tolérer. Les prochains épisodes de la guerre souterraine seraient sanglants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cheyenne-talacheyenne-tala   12 janvier 2018
Grâce aux terroristes, de nouvelles exigences surgissaient; le bon peuple voulait être rassuré, et la galaxie informatique lui donnerait satisfaction, au détriment d'une liberté qui n'intéressait plus grand monde.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 novembre 2017
C’est dans les nuits les plus noires que brillent les plus belles étoiles.
Winston CHURCHILL
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 novembre 2017
On gamberge, on ventile et puis, tout à coup, on percute. Et ça tombe où ça tombe.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christian Jacq (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
Intreview de Christian Jacq pour Ramses III.
autres livres classés : intelligence artificielleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre
. .