AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782379600876
Éditeur : Les Editions Livresque (02/11/2019)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Très attachée à sa famille, surtout à son père, depuis que sa mère les a abandonnés, Morgane est une jeune femme active sans histoire, jusqu’au lendemain du mariage de sa petite sœur. Non seulement, elle se réveille auprès d’un inconnu qui semble tout savoir d’elle, mais en plus, ses proches ont disparu. Prise de panique, Morgane n’aura de cesse de les rechercher, avec une complication de taille : l’inconnu du matin.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
AlexandrePage
  11 février 2020
Je préviens, je ne suis pas du tout le public cible du genre romance, fût-elle dystopique, aussi, il y a sans doute des aspects qui m'ont un peu gêné mais qui raviront la plupart des lecteurs addict à ce genre (quoique, l'autrice cherchant à jouer avec les codes!).
Dans les points positifs du livre, je noterai le parti-pris quasi-théâtral de la narration. Des dialogues, beaucoup de huis-clos entre deux personnages, peu de descriptions, juste ce qu'il faut en quasi-didascalies pour poser le décor et le contexte. Ca paraîtra sans doute un peu trop sec et rapide à certains lecteurs, ce qui n'est pas faux, mais ça donne du rythme à une intrigue qui sommes toutes aurait pu s'empâter et devenir ennuyeuse sans le ton allègre que l'autrice lui a donné.
Au final, on ne s'ennuie pas et les touches d'humour disséminées ci et là apportent encore à la sympathie que dégage le livre.
Néanmoins, je dois avouer être plus réservé par la dimension futuriste ou anticipation. Cela apporte-t-il quelque chose au livre qu'un univers contemporain n'aurait pas pu apporter ? C'est la question que je me pose. le contexte climatique n'est pas très exploité, l'univers n'est pas trop décrit, et surtout la romance se déroulant surtout en huis-clos et en dialogues, les années 2000 auraient aussi bien suffit. La petite touche "rétro", notamment dans le choix d'une aristocratie style "ancien régime" est agréable, mais évidemment elle ne renforce pas trop le caractère SF de l'ensemble.
En conclusion, voilà un roman léger, distrayant mais qui s'adresse clairement plus aux amateurs de romances qu'à ceux de SF. Plaisant à suivre, bien construit, doté de personnages solides puisqu'on ne les quitte pas, il manque cependant un univers sf plus approfondi, plus d'action sans doute (je ne sais pas pourquoi la couv me promettait de l'action trépidante!) et peut-être un peu plus de rugosité (je sais que la romance s'y oppose, mais un poil plus de violence ou de sensualité aurait délissé tout ça).
Bonne continuation à l'autrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
Fenkys
  31 janvier 2020
Rattrape-moi est une dystopie romantique crée par l'exubérante autrice Maritza Jaillet. Elle met en scène les pérégrinations d'une jeune femme à la recherche de son père dans une France post réchauffement climatique. Dans ce futur, même si la France existe toujours, plusieurs provinces ont pu obtenir leur indépendance et certaines sont devenues des monarchies. Pour une fois, ce roman ne fait pas l'objet d'un service de presse, mais est un achat personnel, pour le plaisir.
Les personnages.
Morgane di Vitris : c'est l'héroïne de l'histoire. Elle vit à Orcgrime, capitale du royaume du Cid, un État minuscule centré sur l'ancienne ville de Salon-de-Provence. Elle fait partie du peuple.
Matthieu Fouquet : marquis de Parisis et héritier potentiel du trône du Cid. Il va accompagner Morgane dans ses déplacements.
Nathan da Costa : autre noble qui semble avoir des sentiments, réciproques, pour Morgane.
Charles Maurice di Vitris : le père de Morgane.
Le monde.
Cent cinquante ans après notre époque, le réchauffement climatique a entraîné une montée des eaux qui a isolé certaines portions du territoire de la France du reste de la métropole. Certaines en ont profité pour obtenir leur indépendance. L'une d'elles, centrée sur Salon-de-Provence, est devenue une monarchie nommée le royaume du Cid. Celle-ci, bien que souveraine, a gardé des liens très forts avec la France puisque les protagonistes passent d'un pays à l'autre sans problème particulier.
En dehors de ce morcellement du territoire, la crise semble s'être déroulée sans trop de casse (un peu quand même), la technologie a progressé et la civilisation ne s'est pas effondrée. de plus, l'homme paraît en avoir tiré les leçons puisque des préoccupations telles que le recyclage ont été intégrées au mode de vie de la population.
Le royaume du Cid, où se situe la majorité de l'action, est une monarchie minuscule de moins d'une centaine de kilomètres carrés. Au moment du récit, la couronne est en proie à une crise dynastique : le roi actuel n'a aucun héritier. Il semblerait même que les femmes nobles souffrent d'infertilité, ce qui favorise le mariage des nobles avec des roturières.
L'histoire.
Après le mariage de sa jeune soeur, Morgane se réveille attachée à un lit et seule. Elle va être délivrée par un inconnu qui se révèle être Mathieu Fouquet. Cet homme, l'héritier du trône du Cid va mettre sa fortune et son temps au service de Morgane pour l'aider à retrouver sa famille. À deux, ils vont se lancer dans un jeu de piste à travers le royaume du Cid et la France sur les traces de Charles Maurice, père de Morgane. En chemin, ils vont rencontrer Nathan da Costa, autre membre de la famille régnante.
Mon avis.
« Rattrape-moi » est une romance écrite par une autrice qui n'est pas une spécialiste du genre. Et pour un premier essai, elle s'en sort bien très bien. On retrouve le sempiternel triangle amoureux avec une jeune femme pauvre qui navigue entre deux mâles riches et beaux.
Naturellement, l'autrice ne pouvait pas se contenter d'écrire une simple romance. Elle a inséré quelques mystères dans l'histoire : la disparition de la famille de Morgane, les motivations de son bel inconnu pour l'aider. Au fur et à mesure que l'action progresse, on découvre les réponses à chacune de ces questions. Et la fin, quand tous les événements s'éclaircissent enfin, s'avère surprenante. Tous les éléments d'un puzzle qui ont été disséminés au fil de la narration s'assemblent pour donner une toile cohérente.
L'histoire tourne donc autour de trois personnages principaux. Morgane, l'héroïne, est une jeune femme roturière qui se trouve brutalement propulsée dans un monde qui n'est pas le sien, en contact avec la noblesse du pays. Mathieu Fouquet est l'héritier au trône du Cid. C'est un individu cynique, qui ne mâche pas ses mots et dira toujours ce qu'il pense à Morgane, même quand il devrait se taire. Et pourtant, il ne la laissera jamais tomber, se mettant à son service pour retrouver sa famille. Nathan, noble aussi, est tout l'inverse, gentil, attentionné, mais pas systématiquement présent. Les interactions entre ces personnages constituent la trame de l'histoire. Et la mayonnaise prend. Ils ont chacun leur identité propre avec leur vocabulaire, leur façon de se comporter. Les deux partenaires masculins principaux se complètent à merveille, chacun constituant l'exact opposé l'un de l'autre. Mathieu se montre cynique et peu communicatif alors que Nathan apparaît plus adorable, gentil et romantique. Tiens, ce duo me fait penser à quelque chose. https://youtu.be/TReVaAxoEYg
La société décrite, si elle peut sembler au premier abord, idéale et agréable – la technologie et la prise en compte de l'écologie ont permis d'éviter le pire – se révèle finalement terrible. On se trouve bien dans une dystopie. Un certain nombre de choses qui provoqueraient des réactions violentes de nos jours sont considérées comme normales dans ce monde. Ainsi, il est normal pour un père de vendre ses filles pour éponger ses dettes, ou pour un noble d'abuser d'une roturière. le cynisme qui sous-tend cette société est très bien rendu par l'autrice, et ce dès les premières pages. Si tout au début on aimerait y vivre, très vite on comprend qu'en fait, la société a régressé de plusieurs siècles en arrière : une mentalité de l'époque de Louis XV avec une technologie futuriste. L'autrice nous rend compte de cet état de fait sans partir dans de longues descriptions, juste quelques phrases éparpillées dans le texte, une réflexion de Morgane ou une petite réplique de sa soeur.
L'autrice n'a pas articulé son roman de façon linéaire. Il est constitué d'une trame temporelle principale avec occasionnellement des flash-back qui nous permettent d'appréhender ce qui vient de se passer. Ce schéma permet de donner les informations nécessaires à la compréhension de l'histoire en nous epargnant les explications barbantes.
Maritza Jaillet nous a livré une romance intelligemment construite avec des personnages intéressants (même si on souhaiterait distribuer quelques baffes de temps en temps) dans un monde dystopique post-réchauffement climatique.
Ce roman court m'a beaucoup plus. Une fois commencé, il n'est pas facile de s'arrêter. Si vous voulez voir ce que donne l'incursion d'une autrice de fantasy dans le domaine de la romance, je vous invite à y aller voir. Vous ne le regretterez pas.
Lien : https://wp.me/p9L3xe-8x
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
jefdebourges
  03 janvier 2020
Autrice croisée lors de pérégrinations sous Twitter (@MaritzacocoJ), un brin fofolle (dans le bon sens du terme !), active dans la communauté des jeunes auteurs et/ou auteurs auto-édités, elle a aussi une chaîne YouTube nommée TataNexua.
Bref, je voulais faire un tour dans son monde, et bien m'en a pris !
Il s'agit d'une dystopie qui se passe après 2100 dans des royaumes de France qui rappellent presque le XVIIe. Mais là n'est pas le coeur de l'ouvrage, car c'est avant tout une romance.
Des personnages caricaturaux de prime abord, mais qui dévoilent leurs facettes au fil des pages.
Une aisance à jongler entre le langage familier de l'héroïne, celui soutenu de Nathan et même châtié de Matthieu.
(Un petit côté "Amicalement vôtre,", pour ceux qui ont l'âge d'avoir connu cette série TV).
Oui vous aurez envie d'insulter ou bousculer les personnages (quelle gourde ! quel manipulateur !...).
Un scénario élaboré, non linéaire réservant des surprises.
Des non-dits, des ellipses. Je ne peux pas en dire plus sans divulgâcher.
Un style enjoué et rythmé.
Et bien sûr de l'humour.
Un seul regret. Que ce roman ne soit pas plus long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
AislinnTLawson
  28 décembre 2020
Elle fait partie de ces chroniques tellement en retard qu'on oublierait presque que je m'étais engagée à la faire. Pourtant, cette lecture, je ne l'ai pas oubliée, et il faut dire que je me suis même surprise à relire plusieurs fois le roman de Maritza Jaillet. Qu'on se le dise de suite ; j'aime les romances, donc j'étais de base la cible de cette romance. Et quand l'autrice m'a prévenu de son côté atypique, autant dire que j'ai direct voulu lire.
Parlons couverture !
J'ai beaucoup aimé la composition de la couverture, qui donne un effet de mouvement (le train et les deux protagonistes qui courent) et on sent que ça ne va pas être une romance plan-plan avec de longs plans d'introspection et qu'on va bouger. du moins, c'est comme ça que je l'ai ressenti. Est-ce que ma sensation s'est plantée ? Pas du tout !
Et le résumé, alors ?
Très attachée à sa famille, surtout à son père, depuis que sa mère les a abandonnés, Morgane est une jeune femme active sans histoire, jusqu'au lendemain du mariage de sa petite soeur.
Non seulement elle se réveille auprès d'un inconnu qui semble tout savoir d'elle, mais en plus, ses proches ont disparu.
Prise de panique, Morgane n'aura de cesse de les rechercher, avec une complication de taille : l'inconnu du matin.
Mon avis
« En 2050, comme les climatologues l'avaient prédit, le réchauffement climatique provoqua une montée des eaux qui affecta le paysage du monde entier modifiant la répartition des populations. »
L'histoire se déroule dans un royaume imaginaire et dans un futur que la France pourrait connaître (après tout, on est dans un futur post-apo/dystopique, donc tout est possible).
Morgane, c'est un peu cette femme qu'on pourrait toutes être : pas mariée (et ce n'est pas une honte pour autant). Mais son père, criblé de dettes, se dit que ça serait super bien de marier sa fille à un Marquis, ça permettrait un peu de renflouer les comptes. Et son avis à elle ? Pas vraiment, puisqu'elle se réveille dans la chambre du Marquis, attachée et seule avec lui.
Et comment commencer plus mal une romance que ça ? le pari est audacieux, Maritza ne s'en est jamais cachée ; elle voulait faire une romance qui sortait des sentiers battus et j'ai été emporté dans cette valse effrénée ! Je n'ai, personnellement, pas trouvé de temps morts dans cette histoire. Morgane est attachante, loyale, parfois agaçante, parfois naïve, mais terriblement réaliste, là où notre cher Marquis mérite des baffes, mais laisse à notre héroïne l'opportunité de garder son indépendance.
Étrangement, j'ai eu beaucoup moins d'affinité avec Nathan, qui, sans être un défaut, n'est clairement pas le personnage que je m'attendais à voir dans cette histoire (trop « lisse, trop gentil, trop adorable, trop “romance classique”). Il en fallait bien un, mais, par chance, l'autrice a su articuler les interactions entre ses personnages pour éviter de glisser vers les clichés trop habituels des romances (clichés que j'adore pourtant, je le rappelle, mais ce n'était pas le contrat passé ici).
Alors on s'interroge, bien sûr. On se demande si Morgane va retrouver sa famille, comment elle va réagir en apprenant qu'elle est mariée et surtout, on attend la fin, presque avec impatience, pour connaître le dénouement de cette aventure.
On est donc face à une romance imprévisible, loin des mièvres clichés habituels et rien que pour ça, j'ai été carrément séduite. Séduite, parce que la romance, en fait, ne vous saute pas aux yeux à dégouliner de miel.
Est-ce que je le conseille ?
Carrément, c'est un coup de coeur. Déjà parce que c'est une romance sur fond de SF et que l'autrice a allié deux genres que j'aime particulièrement. En suite, parce que le pari lancé a été, à mon avis, carrément tenu. Je ne pourrais que conseiller cette histoire pour celles et ceux qui ne seraient pas habitué. e. s à la romance et qui voudraient peut-être s'y introduire un peu, sans pour autant tomber directement dans la mièvrerie chocolatée. Je recommande vivement !

Lien : https://www.tatyanaramazzott..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melie1201
  02 juillet 2020
Dans le futur, les changements climatiques ont engendré une réorganisation des pays et des systèmes politiques, Morgane travaille dur pour aider à subvenir aux besoins de ses frères et soeurs. Au lendemain du mariage de sa soeur, réveil difficile : sa famille a disparu et elle est seule avec un inconnu.
Morgane part à la recherche de sa famille, accompagnée de cet inconnu, nommé Mathieu. C'est parti pour un road trip, avec des révélations à chaque étape.
J'ai eu un peu de mal à me repérer dans cet univers : on a l'impression que le monde a vécu un retour quelques siècles en arrière suite à ces changements politiques, surtout avec des tournures de phrases et la place des femmes (j'ai eu envie de distribuer des claques !) et tout d'un coup, un personnage utilise un téléphone portable. Notre technologie actuelle avec les moeurs du 18ème. C'est un monde original, prometteur, mais il faut un peu de temps pour s'y retrouver.
Je ne me suis pas attachée aux personnages : Morgane est assez naïve par moment, parfois contradictoire. Je n'ai pas compris ses réactions. Mathieu est mystérieux et assez antipathique. Et les autres personnages sont souvent détestables.
A la moitié du livre, je ne voyais toujours pas où nous emmenait l'autrice.
Et la fin est tellement rapide, il me manque des explications, j'ai un sentiment d'inachevé.
J'aurais aimé que le roman soit plus long, plus détaillé. J'aimerai en savoir plus sur les répercussions de cette catastrophe climatique pour comprendre comment les mentalités ont pu régresser alors que la technologie se poursuit. Je n'ai pas réussi à cerner cet univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PierreTodPierreTod   08 novembre 2019
"Dans la verrerie d’Orcgrime, la jeune Morgane Di Vitris s’activait sur la chaîne de recyclage du verre depuis l’aube. Elle triait les bouteilles intactes de celles qui demeuraient cassées ou fendues. C’était long et fastidieux, mais moins pénible que de travailler juste à côté des fours ou de manipuler des outils. Après six heures de travail, elle s’octroya enfin une pause pour manger et regarder son téléphone. Elle avait manqué un appel de sa meilleure amie, Céline. En la rappelant, elle se souvint du SMS envoyé par la jeune femme la veille qui lui demandait confirmation pour un événement particulier. "

Lu sur: https://fr.calameo.com/read/004952318336e2dfec039
page11.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : effondrementVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3341 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre