AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700232712
Éditeur : Rageot Editeur (01/02/2007)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 167 notes)
Résumé :
Flavia jeta un coup d'œil au ciel bas et gris, enfila bottes et ciré, prit de gants. Dehors, la rumeur était plus forte, plus dense. Elle couvrait le souffle du vent et emplissait le ciel. Un délicieux frisson lui parcourut le dos. Il se passait quelque chose! Quelque chose de nouveau, d'effrayant et de très excitant... .
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  08 janvier 2015
Dans un monde futuriste, mais pas si éloigné de nous, alors que la fonte des glaces a provoqué la montée des eaux et le déplacement des zones habitables, Flavia et son grand-père guettent, sur la côte Atlantique, quelque part en France, le comportement des oiseaux, dont les habitudes changent en fonction de l'évolution du climat.
Personne n'a su écouter ces guetteurs et tous ces scientifiques qui ont tenté d'alerter les gouvernements des dérèglements de la planète.
L'Amérique a pris les devants en se bouclant derrière sa digue, empêchant l'océan de grignoter ses rivages, mais aussi les hommes des autres continents d'affluer vers eux.
On assiste ,dans cet univers cauchemardesque, à un muselage de l'information, à des villes fermées dont les habitants sont sous surveillance. La liberté d'expression n'existe plus aux Etats-Unis.
Flavia, au coeur de cette histoire, va connaitre l'aventure, rencontrer des personnages attachants, courageux et aussi découvrir les mystères qui entourent non seulement le monde entier mais aussi sa propre vie, son enfance.
Les hommes pourront-ils faire face à la force de la nature qu'ils ont eux-mêmes provoquée? Sauront-ils écouter leur coeur et les signes que certains hommes ont le don de reconnaitre?
Belle histoire qui mêle force de la nature et danger des hommes de pouvoir avec leur appétit de domination , leur égoïsme, leur manque de clairvoyance.
Un petit bémol cependant ; l'histoire d'amour à l'eau de rose m'a un peu dérangée, elle ne met pas en valeur la jeune Flavia, elle ne colle pas trop avec le reste de l'histoire et le tempérament des personnages. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Korrigan
  30 décembre 2014
Flavia, jeune adolescente orpheline étudie avec son grand-père, pourquoi la mer monte et pourquoi les oiseaux reviennent plus tôt. Et avec la montée des eaux, peu de gens vont y survivre. C'est pour ça que tout le village est parti vers le centre du pays.
À la télévision, un jeu est créé pour que le seul gagnant du jeu puisse partir en Amérique, car les Américains ont construit une énorme digue pour protéger la population.
Le grand-père et l'oncle de Flavia l'obligent à participer au jeu. Flavia va-t-elle gagner?
Mais même si elle gagne, ou qu'elle ne gagne pas, elle ira tout de même en Amérique, embarquer sur le brick goélette, du nom de "Samantha".
Flavia y rencontrera Tommy, le capitaine Blunt et le second du capitaine, Max. Mais sur le bateau, deux groupes sont séparés, il y a Flavia et tous les marins, et de l'autre côté, d'autres passagers mystérieux... Flavia les rencontra un soir, Noémie, Clara, Lucas et Benjamin, qui n'a pas l'air commode. Et apparemment, ils cachent un secret. Flavia a juste entendu dire de Clara : "Ce n'est pas parce que nos parents sont scientifiques que ça doit rester secret !". Flavia se pose des questions, c'est vrai, ce n'est pas un secret d'avoir des parents scientifiques. Elle même en a eu, mais ils sont morts car leur bateau a sombré.
Un jour, alors que Flavia était dans sa cabine en train de dormir, un lourd craquement la fait sortir de son sommeil. Intriguée, elle va sur le pont. Elle vit alors, l'immense digue qui était devant elle. Comme elle était grande ! Flavia aurait dit qu'elle touchait le ciel.Quand soudain, elle vit Tommy qui se fit emporter par un vague. Elle se réfugia vite dans sa cabine, mais une vague encore plus grosse la happa.
Quand elle ouvrit les yeux, un homme était près d'elle. L'homme l'aida à se relever et ils escaladèrent la digue. Cet homme s'appelait Chris, et il l'emmena dans un appartement.
Flavia ne peut pas sortir pour aller dans la ville, il y a des gens qui surveillent et qui veulent leur papiers. Et comme Flavia n'a pas de papiers, elle peut être arrêtée, et envoyée dans un endroit dont elle ne pourrait pas partir.
Et puis un jour, il y eu une manifestation, et Flavia et Chris doivent partir en Europe pour fuir...
Un livre jeunesse hyper bien, avec un soupçon de suspens.
Je félicite l'illustrateur qui a vraiment bien dessiné la couverture, et l'auteur qui a bien raconté l'histoire et détaillé les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
PetiteNoisette
  25 août 2014
Cette trilogie, je l'ai au CDI depuis des années. Elle sort pas mal (j'ai de grandes affiches accrochées sur un mur, qui donnent très envie) mais j'ai surtout UNE élève, qui depuis trois ans emprunte les trois volumes un par un, en boucle. Je me moque un peu d'elle à chaque fois, elle le sait. Elle ne veut plus rien lire d'autre, elle l'aime trooooooop cette histoire ! Cette année, sa petite soeur est arrivée en 6ème et est venue l'emprunter elle aussi, sur conseil de sa soeur évidemment. Et je dois dire que cette passion m'a intriguée et m'a poussée à mettre les trois volumes dans mes bagages pour les vacances.
Et bien maintenant je comprends ! Ce roman est passionnant, je l'ai dévoré en quelques heures. L'histoire est bien écrite, avec de l'aventure, du suspens, des sentiments, bref, tout ce qu'il faut !
Flavia est une jeune fille de la mer. A 16 ans, elle vit avec son grand-père dans un village côtier quasiment désert. Depuis que l'océan monte, les habitants fuient les côtes pour aller vivre à Paris ou dans les terres. Mais pas Flavia. Son grand-père, qui l'a élevée, est un "guetteur". Il observe les oiseaux, analyse leur comportement pour en tirer des enseignements sur l'océan et son évolution. Car le monde est à l'aube d'un changement climatique majeur. L'océan monte, inexorablement. D'ailleurs, l'Amérique, prévoyante, a construit un grand mur le long de ses côtes pour protéger la population. La France, elle, s'y est pris trop tard. Les scientifiques ne sont plus écoutés, ils sont même quasiment traqués alors tout le monde fait comme si de rien n'était mais personne ne tente rien. le grand-père de Flavia va l'envoyer en Amérique, où les immigrés ne sont plus acceptés, afin de s'assurer de sa survie. Mais le voyage va être dur, et l'arrivée encore plus. A New York, les clandestins, qui se comptent par dizaines de milliers, sont traqués par la police et personne ne sait ce qu'il advient d'eux lorsqu'ils sont pris. Flavia doit faire très attention. Heureusement, elle rencontre Chris, un jeune homme prêt à tout pour l'aider. Flavia va faire des recherches afin de comprendre ce qu'il se passe et si on peut faire quelque chose. Au fil de ces recherches, elle va rencontrer des gens, se faire des amis, mais aussi découvrir des secrets qui auraient peut-être dû rester enfouis...
Une histoire incroyable, passionnante, qui traite d'un thème assez peu évoqué en littérature jeunesse : le réchauffement climatique et la montée des eaux qui va avec. Il y a bien sûr toute une dimension politique (qui peut plus ou moins faire penser au film 2012). Il y a également une dimension fantastique car Flavia (et d'autres personnages) a un étrange don qui lui permet de ressentir les oiseaux, voire de communiquer avec eux.
J'ai juste un petit bémol à ajouter concernant l'histoire d'amour. Les coups de foudre et autres princes charmants, très peu pour moi ! Et surtout, pas vraiment nécessaire ici je trouve. Dommage...
Mais c'est quand même un livre coup de coeur !
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
claireo
  31 mars 2016
Très bon roman jeunesse qui aborde le thème du changement climatique et ses conséquences ( modification des côtes, déplacement de population, problèmes dans les communications), mais aussi celui de l'énergie et des relations familiales. Très bien écrit et passionnant, c'est aussi un bon roman d'aventure.
Commenter  J’apprécie          200
LillyMaya
  01 janvier 2018
10 ans déjà...presque 11 que ce livre est sorti. Déjà 10 ans donc que j'ai lu ce roman...et puis il y a quelques mois en discutant avec une amie, elle m'apprend que ce sont 4 tomes qui sont parus...j'en avais lu 3...j'avais gardé de vagues souvenirs...alors je me suis dit que les fêtes approchants...j'allais les demander en version poche :) tous les 4 !
D'ailleurs la couverture de la version poche est beaucoup plus belle que celle de l'édition grand format.
Noël est passé, et j'ai reçu les 4 tomes d'Océania :)
Je viens donc de relire le premier tome, j'en avais finalement gardé très peu de souvenirs.
Que dire ? Malgré 10 ans passés, le propos reste cruellement d'actualité.
L'histoire est très bien écrite, les personnages attachants, l'ambiance glaçante...la montée des eaux sur l'Europe...et les États-Unis retranchés derrière une digue si haute...
C'est un plaidoyer pour le respect de la nature, un signal d'alarme. Même si aucune action concrète n'est évoquée...nous assistons à une triste projection de ce qui pourrait advenir.
D'ailleurs, je vous laisse, je file lire le 2e tome ! Et puis ensuite le 3e et enfin le 4e que je ne connais pas du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   08 janvier 2015
- Un brick goélette ! s'exclama Flavia. Mais ça n'existe plus ! Enfin, presque plus...
- Exact, confirma le capitaine. Mais moi, je suis de la vieille école. Jaime la liberté que procure un voilier et l'idée de ne dépendre que du vent et de l'océan est très stimulante. Avec les voiles, on peut aller là où les autres ne vont pas. On ne vous voit pas, on ne vous entend pas, on ne vous croit pas assez fou pour parcourir autant de chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
Bonnie07Bonnie07   04 juillet 2011
« Lorsqu'il s'était penché au-dessus d'elle, avait contemplé les cheveux emmêlés, le visage pâli, meurtri, le corps élégant et gracile malgré les vêtements trempés, son cœur s'était serré de telle façon que pendant un temps infini, il était resté là à la regarder, sans chercher à savoir si elle respirait encore, à l'écoute de l'intense émotion qui l'envahissait. Et puis elle avait ouvert les yeux et il avait compris qu'elle ressentait le même émerveillement que lui, la même impatience joyeuse, le même bonheur, si fort, si plein qu'il en suffoquait presque.
Après, il n'avait pensé qu'à la sortir de là. Peu importait qu'il fût interdit d'introduire illégalement des personnes dans le pays, pour elle il prendrait tous les risques.
Ils avaient eu de la chance.
Et à présent elle était là, à l'abri, épuisée, vivante et il ne se lassait pas de la contempler, gravant dans sa mémoire le dessin de son visage, la forme de son nez, le pli de sa hanche, la position de son bras relevé au-dessus de la tête, la poitrine qui se soulevait au rythme de son souffle régulier.
Et il sut que Flavia allait bouleverser se vie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Bonnie07Bonnie07   04 juillet 2011
« Ils étaient là, dans l'immense cuvette protégée par la dune et par la pinède, prenant possession des lieux comme s'ils avaient toujours niché à cet endroit précis. Ils s'affairaient, transportant brindilles et mousse, piaillant, criant et se disputant, pour édifier le nid qui les abriterait. Alors Flavia oublia le grondement des vagues. Aigrettes, hérons, pluviers, barges, courlis, chevaliers, bécassiers, canards... Anatole lui avait appris le nom des espèces qui évoluaient sous ses yeux. Et quand elle les observait, elle passait dans un autre monde, comme si un mystérieux courant la reliait aux oiseaux, comme si un fil invisible se tendait soudain entre elle et chacun d'eux.
[…]
Mais pourquoi, cette année-là, leur arrivée était-elle aussi tardive ? Cela avait-il un rapport avec la montée des eaux ? Pendant des jours et des jours, ils avaient survolé l'océan, qu'avaient-ils vu ? Est-ce que, de l'autre côté, les vagues gagnaient aussi sur les terres ?
Longtemps Flavia observa le manège des oiseaux. Elle se sentait apaisée. « Tant que les oiseaux reviendront, nous ne risquons rien. » avait affirmé son grand-père.
Et les oiseaux étaient venus.
Cette année encore. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
miamjrmiamjr   08 mars 2011
Quand elle ouvrit les yeux, elle le reconnut aussitôt.
C'était lui.
Lui qu'elle attendait sans le savoir depuis toujours, persuadée qu'il arriverait dans sa vie, elle ne savait pas où ni quand. C'était son visage. Elle ne l'avait jamais vu, ni même décrit, à peine imaginé et pourtant, il était là, comme une évidence. Une étrange sensation l'envahit. ça ressemblait au bonheur. Apaisée, elle referma les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
Bonnie07Bonnie07   04 juillet 2011
Sur l'écran, l'image était noyée. La digue n'existait plus. On ne voyait que du gris. Le gris de l'océan qui envahissait le pays, le gris du ciel, muet.
- La prophétie des oiseaux, murmura le capitaine Blunt pour lui-même.
Dans le salon, les spectateurs, abasourdis, gardaient les yeux fixés sur l'écran.
L'homme qui manipulait les boutons leva un bras :
- Chut ! Ecoutez...
Une voix ténue leur parvint :
- Aux Pays-Bas, malgré les travaux engagés récemment par les autorités compétentes, les digues on cédé. On ignore encore la progression de l'océan...
Puis tout s'éteignit, le son et l'image.
Femmes, hommes et enfants se dévisagèrent. Ils avaient l'impression d'être les seuls survivants d'un monde disparu.
Derrière Flavia, quelqu'un sanglotait. Les deux enfants que Tommy et elle avaient aperçus en train de jouer sur le pont s'étaient approchés de l'écran et se tenaient devant, côte à côte. L'un d'eux le désigna du doigt.
- C'était un film, hein ? Hein maman, c'était un film ?
Il dévorait du regard le visage des adultes qui l'entouraient. Personne n'osa répondre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Video de Hélène Montardre (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Montardre
"Les chevaux n'ont pas d'ombre", MONTARDRE Hélène, Rageot
autres livres classés : rechauffement climatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Océania

Quel était le métier des parent de Flavia ?

guide touristique
scientifique
biologiste
boulanger

5 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Oceania, Tome 1 : La Prophétie des oiseaux de Hélène MontardreCréer un quiz sur ce livre
. .