AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226447869
336 pages
Éditeur : Albin Michel (02/01/2020)
3.63/5   65 notes
Résumé :
Et si en commençant son nouveau roman sur la magie noire par un accident de voiture fatal, la narratrice avait provoqué la mort de son amie Diane, guérisseuse et médium ?
Dans la forêt de Brocéliande, où elles se retrouvaient l'été, les légendes celtes, la pratique de la sorcellerie sont toujours prégnantes. Le mystère grandit autour de Diane, sa tragique disparition et ses pouvoirs exceptionnels dont semble avoir hérité sa fille cadette, Soann, une adolesce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 65 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  16 janvier 2020
Vous est-il arrivé dans vos voyages livresques de lire jusqu'au bout un roman et d'être à cent mille lieues de l'histoire ?
Impression très énervante.
Je me suis acharnée à continuer jusqu'à la fin ce roman mais rien à faire, je n'y suis pas rentrée une seule seconde.
L'histoire tourne autour de la mort de Diane, une mère de famille un peu médium, un peu chaman un peu sorcière. Sa fille cadette Soan n'y croit pas à sa mort sous forme d'accident et elle va donc mener sa propre enquête.
Durant cette enquête, nous allons rencontrer des guérisseurs, magnétiseurs et multiples passages intellectuels sur l'ésotérisme. Ce qui m'a littéralement perdue car sans Wikipedia ou une culture ardue en la matière, tous les termes traités ici ont été du chinois pour moi.
Autre gros problème qui a parasité ma lecture, je n'ai jamais su qui est le narrateur principal ici. Tantôt externe, tantôt interne, aucune idée de qui parle, ce qui est très dérangeant. Sans compter que ça fourmille de tellement de termes et passages drastiques et mystiques, que les personnages m'ont semblé inexistants, impalpables, lointains, très lointains.
Je m'attendais à lire une histoire pleine d'émotions avec cette touche mystérieuse propre à la magie et à l'ésotérisme, mais j'ai été noyée et mal à l'aise durant toute la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          824
Symphonia2
  25 avril 2021
La lecture a été plaisante. le roman raconte les sorcières de notre temps, ces femmes connaissant toujours les plantes, guérissant les petits bobos du quotidien, soulageant les douleurs et parfois jetant des sorts ou en pratiquant des désensorcellements.
La première chose qui m'a plu, c'est le fait que l'histoire est bien ancrée dans la vie quotidienne, dans la vie normale dans la campagne bretonne, près d'un lieu enchanteur et magique, la forêt de Brocéliande. L'atmosphère est très bien créée et décrite. C'est une ambiance calme, apaisante, et en même temps remplie de mystères et de magie, au coeur de la nature. C'est très attirant.
J'ai beaucoup aimé le début, qui présente le personnage de Diane, un personnage extrêmement intéressant qui m'a attirée tout de suite. Diane est une femme aux multiples facettes. C'est une femme sensible, mystérieuse, complexe. C'est une mère. C'est aussi une sorcière bienveillante. Je m'y suis attachée.
Peu à peu, j'ai cru que l'histoire racontée allait se contenter de nous montrer ce qu'est une sorcière moderne. Cet aspect m'a un peu déçue car je n'ai pas su dire si le récit était premier degré ou non, si l'histoire avait pour but de nous prouver l'existence de sorcières à notre époque. Certains moments étaient un peu trop sérieux sur ce sujet à mon goût, mais en fait je me suis totalement trompée. J'ai eu la bonne surprise de lire que le récit change plusieurs fois de direction, ou du-moins nous fait explorer plusieurs pistes, plusieurs hypothèses. Et finalement, le récit suit le rythme de la réflexion de la narratrice, qui change, évolue au fur et à mesure. Ces changements, l'évocation de diverses possibilités m'a vraiment beaucoup intéressée. A ce moment-là, j'ai complété accroché à l'histoire. En même temps, je me suis sentie plus proche de la narratrice, j'ai sympathisé davantage avec elle, je me suis mise à sa place, même si je ne partage pas certaines de ses opinions ou croyances.
Mais si l'histoire évoque souvent la sorcellerie, les croyances et superstitions qui existent depuis des siècles, elle raconte également l'histoire de femmes aux parcours plus ou moins difficiles, aux personnalités diverses. Et c'est passionnant! J'ai adoré certains de ces portraits de femmes qui sont divers et souvent touchants, notamment celui de Diane. Mais les personnages de la narratrice et de ses deux filles sont aussi très bien faits, aussi complexes et intrigants. Soann m'a marquée par exemple. Elle est tellement atypique. Elle semble à la fois se fondre parfaitement dans le cadre créé et laissé par sa mère décédée et en même temps elle est différente d'elle. Soann est aussi le personnage qui permet de raconter une quête d'identité, un sujet universel.
Stéphanie Janicot a une très belle écriture, sensible, qui semble simple mais qui fait passer parfaitement les émotions, qui décrit avec une grande précision les personnages, leurs pensées et leur personnalité. Tout est clair, et on s'imagine sans mal les scènes racontées.
C'est un beau roman, sensible, qui nous raconte de beaux portraits de femmes tout en nous plongeant dans le mystère et la sorcellerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fuyating
  22 août 2020
Cette lecture très agréable nous emmène à la lisière de la forêt de Brocéliande, dans un petit village ou plane des superstitions et des légendes. Nous y découvrons des mythes bretons, le tout mêlé de magie, de druides, de plantes médicinales et de potions.
J'ai aimé l'idée d'une narration faite par une auteure, amie de la victime, et j'ai également apprécié les interrogations soulevées par le roman, notamment les secrets de famille, les croyances ou la transmission.
Le petit côté policier du récit était également très plaisant ! Cela donnait un certain rythme à l'histoire.
Je ne suis pas une adepte de la magie, des sorcières etc, mais cette particularité du roman ne m'a pas déplu.
Commenter  J’apprécie          112
nineentreleslignes
  07 novembre 2020
Un livre qui peut être lu à plusieurs niveaux, un livre que je souhaite défendre pour bien des raisons mais SURTOUT parce que rencontrer un peu de merveilleux dans la vie, dans un livre me fait toujours BEAUCOUP de bien.
Diane perd la vie lors d'un accident de voiture, elle laisse ses deux filles, Viviane et Soane, une jeune adulte, et une ado particulière, un peu rude, un peu sauvage, un peu sorcière, un peu guérisseuse, un peu médium… elle aurait hérité du don. Un don ancestral qui serait peut-être à l'origine du mal de cette famille. Mais si Soane sait reconnaitre les herbes qui soignent elle sait aussi reconnaitre les âmes qui font du mal.
La meilleure amie de Diane, la narratrice, écrivain et journaliste de son état vient épauler les jeunes femmes, elle n'arrive pas à accepter cet accident, et se prend alors à enquêter et l'accident prend très vite des allures de meurtre.
Elle remonte alors l'histoire compliquée de cette famille, aux multiples secrets pas si bien enfouis et forcément envahissants puisqu'il touche la filiation, la transmission et le libre-arbitre d'une famille éprouvée.
Toutefois, l'histoire ne s'arrêtent pas là, Stéphanie Janicot a choisi un terreau particulier pour nous conter cette histoire et va nous entraîner dans les arcanes de la magie noire ou blanche, des sorciers, guérisseurs, enchanteurs.
Une immersion dans les terres bretonnes empreintes de mystères, de croyances et de sortilèges. L'érudition de l'auteure nous ramène aux origines de la tribu de Dana, aux prémices de la légende arthurienne avec Merlin et Viviane, Niniane pour les puristes, et aux portes du château de Combourg dans la forêt de Brocéliande. Où croyez-moi tout est possible !
Un roman agréable ou chacun pourra piocher en fonction de ses envies, à la faveur de son imagination, et à la lumière de ces croyances.
Esprits cartésiens, esprits terre à terre passez votre chemin ! Amateurs de secrets de famille, laissez-vous envoutez!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NathalieBC
  25 juillet 2020
Mensonge, trahison, le Réveil des sorcières n'a rien à voir avec le réveil des sorcières. Je m'explique: je mettrais ma main au feu (druidique) que c'est l'éditeur de la maison Albin Michel qui a imposé ce titre ridicule et ce bandeau encore plus ridicule ("Et si les femmes avaient vraiment accès à l'invisible ?" Tata tannnn !) pour surfer sur la mode des sorcières. du coup le lecteur fait fausse route. le lecteur passionné par le monde de la sorcellerie en sera pour ses frais car c'est plutôt un polar; le lecteur rebuté par les salamalecs incantatoires et chaudronnesques ne le liront même pas. Je fais plutôt partie de la 2de catégorie mais j'ai lu ce roman (à contre coeur) parce que c'est un cadeau. Alors d'accord, on est en Bretagne et beaucoup de personnages gravitent autour du monde occulte: guerisseurs, médiums, magnétiseurs... Suite à l'accident mortel de voiture de son amie guérisseuse (sorcière), la narratrice accourt porter assistance aux deux orphelines que laisse la défunte. Soan, la plus jeune des filles est persuadée que cet accident n'en est pas un et que sa mère a été assassinée par le sort d'un puissant sorcier. Délire d'une adolescente de 13 ans traumatisée ou réalité insondable ? Les 3 femmes enquêtent.
C'est un bon roman de vacances, plaisant à lire, sans plus. Comme j'ai les nerfs que l'éditeur ait pris les lecteurs pour des cons, ça gâche un peu mon ressenti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
LeFigaro   30 janvier 2020
Avec Le Réveil des sorcières, Stéphanie Janicot livre un envoûtant roman qui surprend à bien des égards.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   14 janvier 2020
La sorcellerie n’est pas autre chose que ça, une image projetée avec une intention si forte qu’elle devient réalité. Les mots, lors des rituels, servent à ancrer les images, à leur donner corps.
Il en va de même pour l’écrivain. Pour écrire de la fiction, il faut voir. Voir soi-même, donner à voir aux lecteurs.
Commenter  J’apprécie          213
LadybirdyLadybirdy   15 janvier 2020
On a longtemps cru que les écrivains aimaient les chats pour accompagner leur solitude créatrice, il semblerait que ce soit le contraire. Les chats recherchent ce flow qui les apaise. Or nous tendons à aimer ceux qui nous aiment.
Commenter  J’apprécie          260
LadybirdyLadybirdy   15 janvier 2020
C’est souvent comme ça avec les gosses. On croit qu’ils comprennent rien et ne font pas attention, mais ce qu’ils perçoivent, c’est comme l’humidité, ça leur rentre sous la peau.
Commenter  J’apprécie          273
LadybirdyLadybirdy   16 janvier 2020
La vengeance dévore celui qui cherche à l’assouvir bien plus sûrement que la cible qui le poursuit.
Commenter  J’apprécie          293
FuyatingFuyating   22 août 2020
Être mère, c'est l'art de l'attente. Épouser le rythme d'un enfant au détriment du sien propre. Égrener les minutes et les heures, il est invité à un anniversaire, il a cours de solfège, il rentre dans deux jours de colonie de vacances.
Et nous attendons, avec bonheur, anxiété, ennui ou impatience. Attendre quelque chose de lui... aussi.
C'est la contrepartie inconsciente. Et proportionnelle.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Stéphanie Janicot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphanie Janicot
Tandis que la nuit tombe, neuf femmes attendent l'arrivée d'un passeur qui doit les mener sur une île au large de la Bretagne. Toutes ont payé le prix pour suivre un programme leur promettant de retrouver leurs vingt ans. Seule l'une d'entre elles, invitée, s'est juré de résister à la tentation. Mais le séjour et le mystère grandissant qui l'entoure, tout autant que le trouble suscité par le docteur Faust, vont lui révéler la difficulté de refuser ce pacte diabolique. Comment maîtriser le temps ? Accomplir nos rêves les plus sacrés, l'amour, la création ? Comme elle s'est plu à se jouer des mythes et des légendes dans ses précédents livres, Stéphanie Janicot interroge dans ce roman envoûtant le fantasme de la jeunesse éternelle et de la toute-puissance, l'illusion, la féminité et la force du désir.
Activez la cloche pour être informé des nouvelles vidéos et abonnez vous : https://fanlink.to/AlbinMichel-YT
Nous suivre sur les réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/editionsalbinmichel Facebook : https://www.facebook.com/editionsAlbinMichel Twitter : https://twitter.com/AlbinMichel Linkedin : https://www.linkedin.com/company/albinmichel
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre

.. ..