AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782731614268
56 pages
Les Humanoïdes associés (20/06/2001)
3.95/5   132 notes
Résumé :
Avec Bouncer, Alejandro Jodorowsky et François Boucq inventent un genre nouveau : le "western shakespearien." Un récit d'une violence terrible, où la démesure des paysages fait écho à celle des hommes, de leurs passions et de leur folie. L'histoire ? Celle d'une quête, comme souvent avec Jodorowsky. Et celle d'un diamant mythique,baptisé L'œil de Caïn. Un diamant au goût de mort et de sang que trois frères ont vainement tenté de posséder, voici quelques années. Avan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 132 notes
5
9 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Foxfire
  21 mars 2017
Avec Jodorowsky au scénario, on pouvait s'attendre à un western violent, éloigné de toute imagerie romantique. Et on est servi !
L'ouest dépeint par Jodorowsky est peuplé par des femmes et des hommes brutaux, avides, violents, aussi sauvages que les paysages qu'ils traversent.
Si "Bouncer" était adapté au cinéma, il serait loin de la vision classique américaine qui s'est attachée à créer un mythe autour de l'Ouest. Il se rapprocherait plutôt du western italien, plus cru, plus sale, avec une violence exacerbée, parfois stylisée à l'extrême. On retrouve aussi quelques éléments récurrents du cinéma de Jodorowsky, un certain goût pour le mystique, un estropié...
L'intrigue est très plaisante. Cette histoire classique de vengeance couplée au mystère d'un diamant perdu est très prenante. le scénario est bien mené, bien construit, notamment le flash-back qui intervient au bon moment.
Les personnages sont bien campés. le Bouncer est très iconique et je sens que je vais prendre plaisir à le suivre.
On dit souvent que pour faire une bonne histoire, il faut un bon méchant. Ralton remplit parfaitement ce rôle. Abject, effrayant, en voilà un que je vais adorer détester.
J'ai aimé le dessin de Boucq. Les paysages sont très beaux. Les personnages ont de parfaites sales gueules comme on les aime dans ce type de récit.
Bref, voilà une série qui démarre très bien et que je vais m'empresser de poursuivre.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
umezzu
  25 avril 2017
Au sortir de la guerre de Sécession, voici une BD western moderne et violente hantée par un capitaine sudiste borgne et cruel, Ralton van Dorman. Avec ses hommes, il pille et tue dans une mortelle randonnée jusque dans une ferme isolée dans le désert, où il torture et assassine froidement Blake, un prêtre à l'âme tourmentée, et sa femme indienne. Seul survivant : leur fils Seth.
Que cherchait-il dans cet endroit perdu ? Qu'est ce qui liait Blake et Ralton ? Comment Seth va t-il pouvoir se reconstruire ?
Magnifiques dessins de François Boucq, grands espaces où galopent les pires salauds dans une course au trésor morbide. Récit familial allumé et déjanté : cette BD fait fort.
Commenter  J’apprécie          230
bibiouest
  04 mars 2018
Pour faire un bon Western il faut une bonne histoire certes mais l'ingrédient majeur c'est l'originalité et avec ce « Bouncer » c'est une réussite. le dessin de Boucq est d'une grande justesse (j'étais habitué avec lui à des histoires plus loufoques).Quand au scénario quelle violence... Mais c'est justifié par l'histoire, rien n'est gratuit.
Commenter  J’apprécie          210
Davalian
  05 avril 2020
Les histoires de famille, sont parfois, compliquées. Celles de la famille de Bouncer entrent dans une catégorie bien particulière…
Ce premier volume d'une série qui compte déjà une dizaine d'albums est un brin particulier pour un western, car l'approche est tout à la fois classique et originale.
L'histoire débute sur des poncifs : il nous est proposé de suivre Seth, un jeune gars rapidement confronté à une bande de méchants, dont il est bien décidé à se venger. Pour ce faire, il met la main sur un héritage bien particulier et découvre que sa famille est originale… lui réservant un destin romanesque à souhait. Pour compléter le tableau, il va se trouver un mentor qui va le former. le monde environnant est bien entendu dangereux et violent à souhait !
Et c'est précisément sur cette histoire classique qui nous découvrons le véritable protagoniste de la série, Bouncer… Et ce dans le tiers de l'album qui ne laisse que le temps de jeter les bases de la formation et de s'épancher sur un passé pas si lointain. Autrement dit, pour la suite il faudra attendre…
Les dessins sont agréables à suivre… du moins surtout les paysages qui valent vraiment le coup d'oeil et qui nous vont plonger dans un autre monde.
Voici donc une entrée en matière qui n'a rien d'originale mais qui se révèle payante. Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Erik_
  30 août 2020
Avis portant sur la série:
Nous avons là un vrai western sauvage vu par Jodorowsky entre drames familiaux et combats spectaculaires. Il n'y a pas de concession, c'est l'anti-Blueberry par excellence! Et que j'aime ça! Bref, il y a toute une différence de génération de lecteurs entre les deux oeuvres ce qui n'empêche pas d'apprécier le mythe original de la bd western. Mais là, cela va plus loin car nous sommes au-delà d'une apparente naïveté du héros sans peur, ni reproche.
"Bouncer", c'est avant tout une histoire de famille: celle d'Aunty Lola, la prostituée la plus féroce de l'Ouest et de ses fils... d'un en particulier : le Bouncer, videur d'un saloon et accessoirement légèrement manchot ce qui ne l'empêche pas d'être un excellent tireur. le videur va d'ailleurs devenir propriétaire. Cependant, ce n'est pas la restauration qui l'intéresse vraiment.

Cette série va connaître 5 cycles assez distincts:
- le premier composée des 2 premiers albums qui tourne autour de Seth, le neveu du Bouncer.
- le second cycle est composé des 3 albums suivants (tome 3, 4 et 5) où notre héros, un pistolero manchot, va reprendre du service après une vie redevenue normale.
- le troisième cycle (tome 6 et 7) autour de la veuve noire. le final réserve bien des surprises au point d'avoir été littéralement bluffé.
- le quatrième cycle (tome 8 et 9) autour du pénitencier où se cache un tueur qui n'est autre que le fils du directeur de l'établissement.
- le cinquième cycle (tome 10 et 11) autour d'un trésor maudit caché dans le désert mexicain et qui a appartenu au défunt empereur Maximilien fusillé par la révolution locale. A noter un rythme de parution sans précédent puisqu'à peine quelques mois se sont écoulés entre les deux tomes.
Depuis le 8ème tome, la parution de cette série se fait chez Glénat. Fini les Humanoïdes Associés tombés en désuétude après une lente agonie. On regrettera le changement de tranche et de format qui ne plaît pas, par essence, au collectionneur de bd.
J'ai réellement apprécié cette saga familiale dans l'Ouest qui explore les facettes les plus obscures des personnages. le scénario est passionnant et on se laisse vite emporter. Je crois que ce qui m'a définitivement convaincu, c'est l'atmosphère dégagée par ce western pas comme les autres. Nous avons là une âpreté inégalée. Et cerise sur le gâteau, on peut souligner une splendeur graphique d'une puissance rare qui fait de Bouncer un western comme on n'en avait encore jamais vu!
Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AxelinouAxelinou   06 mai 2017
- Mes amis, il existe trois moyens de se hisser au sommet d'un arbre : ... grimper, s'asseoir sur une gland, ou... se lier d'amitié avec un grand oiseau ! ... Suivez-moi !
Commenter  J’apprécie          60
gaelimberdisgaelimberdis   05 décembre 2020
"Comment cela s'appelle-t-il, quand le jour se lève et que tout est saccagé, qu'on a tout perdu...que le ville brûle, que les innocents agonisent, mais que les coupables forniquent dans la lumière ?
Cela porte un très beau nom . Cela s'appelle...mmm...Poésie !"
Commenter  J’apprécie          30
jovidalensjovidalens   30 janvier 2013
Comment cela s'appelle-t-il, quand le jour se lève et que tout est saccagé, qu'on a tout perdu...que le ville brûle, que les innocents agonisent, mais que les coupables forniquent dans la lumière ?
Cela porte un très beau nom . Cela s'appelle...mmm...Poésie !...
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   15 avril 2016
Une nuit, nous avons entendu des voix en colère, le bruit d’une bagarre, des coups de feu et des cris d’agonie.

-Du calme, mangez donc ! Laissez-les s’entre tuer ces maudits ! Moins il y a d’ordures, mieux le monde se porte !
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   15 avril 2016
- Je t’aiderai, Seth, mais il faut que tu saches une chose : l’assassin est aussi ton oncle : le défunt Blake, Ralton et moi sommes frères.

- Ton frère ? Alors tu ne me laisseras jamais le tuer…

- Tu te trompes, petit. Ralton a aussi une dette envers moi : il me doit un bras.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Alejandro Jodorowsky (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alejandro Jodorowsky
Méta-Baron T7, dessiné par Pete Woods et scénarisé par Jerry Frissen sur une histoire d'Alejandro Jodorowsky. À paraître le 18 mai 2022 !
Dessins de Valentin Sécher et Niko Henrichon extraits des 6 premiers tomes.
humano.com/@metabaron #sciencefiction #metabaron #bandedessinée #humanoidesassocies #bd #bdaddict #jodorowsky
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : westernVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'échelle des anges - l'arbre

Dans la phrase de la grille, un arbre est nommé, s'agit-il

D'un figuier
D'un abricotier
D'un arganier
D'un prunier

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'échelle des anges : Un art de penser de Alejandro JodorowskyCréer un quiz sur ce livre