AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226099913
Éditeur : Albin Michel (06/05/1999)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Quand les théologiens disent Dieu, alors ce Dieu est censé exister ; c'est par là qu'ils pèchent. Quand je dis moi, "Dieu", je sais que c'est ma propre image de cet Étant que j'ai élaborée, et je ne suis absolument pas sûr qu'il corresponde avec exactitude à mon image, même si je crois à son existence. (1954) Attaqué par les théologiens catholiques ou protestants qui l'accusaient de psychanalyser Dieu, Carl Gustav Jung (1875-1961) le fut également par les psychanaly... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (185) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   01 juillet 2016
P.A. Hilty, professeur d'anglais au State College of Washington, avait posé à Jung les questions suivantes:
1. Venez-vous d'une famille qui se sentait liée à l'Eglise (réformée zwinglienne) ?
ad1 : Je fais partie de l'Eglise réformée suisse. Mon père était pasteur. Dans la famille de ma mère il n'y avait pas moins de six théologiens !

2.Faites -vous toujours partie de l'Eglise ?
ad2 : Je me considère comme protestant, éminemment protestant ! Je proteste même contre l'esprit arriéré du protestantisme.

3. Adhérez-vous encore, avec plus ou moins de rigueur, aux enseignements de cette Eglise, ou d'une autre ?
ad3 : Je ne peux pas dire que je m'en tienne aux enseignements de l'Eglise, mais je réfléchis sérieusement sur eux.

4. Croyez-vous en un Dieu personnel ?
ad4 : Je ne crois pas (en un Dieu personnel), mais je connais une force très personnelle à l'action efficace de laquelle il ne peut être opposé aucune résistance. Je l'appelle "Dieu". J'use de ce terme parce qu'il sert à exprimer, depuis des temps immémoriaux, une telle expérience et d'autres analogues. Vus de là, tous les dieux -Zeus, Woltan, Allah, Jahvé, le Summum Bonum, etc.- correspondent à une vérité authentique. Ce sont des expressions ou des aspects divers, plus ou moins différenciés de la vérité une et indicible.

10. Considérez-vous comme des preuves de l'existence de Dieu des sentiments soudains d'extase, de satisfaction émotionnelle intense, de compréhension éclairante ?
ad10 : Il n'y a pas de preuve de l'existence de Dieu. Je ne Le connais que comme expérience personnelle, subjective, et indirectement par le consensum gentium.

11. Où Dieu se trouve-t-il, d'après vous?
ad11 : Cette question est dérisoire. Le temps et l'espace sont des notions qui relèvent de la théorie de la connaissance : indispensables pour la description des corps en mouvement, mais incompatibles avec l'expérience intérieure et ses contenus.

12. Croyez-vous que Jésus était plus fils de Dieu que Gautama, Socrate, Albert Scheitzer, Gandhi ?
ad12 : Pour autant que j'en puisse juger d'après les documents de la tradition chrétienne, Jésus-Christ était probablement une personnalité humaine déterminée, mais recouverte dans une grande mesure par des projections archétypiques, plus encore que d'autres figures historiques comme le Bouddha, Confucius, Lao Tseu, Pythagore, etc. Dans la mesure où le Christ représente une image archétypique (...), il est de nature divine et par là "Fils de Dieu".

13. Croyez-vous que Jésus est réssuscité d'entre les morts?
ad13 : La résurrection, je ne la connais que comme une représentation archétypique très importante. je ne sais pas si elle a jamais eu lieu en tant qu'événement physique. Croire quelque chose que je ne sais pas, ce n'est pas mon affaire. La résurrection est un mythe ; elle fait partie de ces caractéristiques du Héros (c'est-à-dire de l'Anthropos) qui renvoient à la nature extra-temporelle, c'est-à-dire transcendantale de l'archétype.

17. Croyez-vous en une résurrection de la chair, conformément aux professions de foi chrétiennes orthodoxes? Croyez-vous qu'un corps ressuscité monte au ciel? Ou que l' "âme" y monte sans le "corps" ? Croyez-vous en des esprits autonomes venus de l'éternité où dont l'existence a commencé il y a des millions d'années ?
ad17 : Je ne nie pas l'existence de choses inconnues, mais je ne prétends pas croire à de telles choses.

21. Croyez-vous qu'il y a des Diables ?
ad21 : "Diables" est une appellation très pertinente pour certaines forces autonomes dans la structure de la psyché humaine. En ce sens, le diable m'apparaît comme une figure très réelle.

22. Croyez-vous qu'après la mort l'homme se trouve face à deux au-delà : un ciel pour les bons, un enfer pour les méchants ? Des non-chrétiens peuvent-ils accéder à ce ciel ? Si oui, sous quelles conditions ?
ad22 : Problèmes métaphysiques auxquels il peut être répondu, et qui me dépassent.
Comme vous le voyez, je n'ai pas pas pu répondre à vos questions simplement par oui ou par non, ce que j'aurais pourtant préféré. Malheureusement le problème de la religion est trop compliqué pour cela. On ne peut pas le réduire à une question de foi ou de non-foi. Cela ne marche que pour une confession ou une Eglise, pas pour la Religion, car elle est avant tout une affaire d'expérience. Comme mes réponses ne sont rien moins que complètes, je vous envoie quelques livres où vous pourrez trouver les informations nécessaires.

To Palmer A. Hilty
State College of Washington
Puttman (Washington)/ USA 25 octobre 1955

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   21 mai 2016
Vous écrivez en effet, apparemment sans hésiter, que pour moi Dieu et le Soi sont une seule et même chose. Vous n'avez pas sans doute prêté attention au fait que je parle de l'image de Dieu et non de Dieu lui-même, parce que de Lui je ne suis tout simplement pas en mesure de parler. Que vous n'ayez pas perçu cette distinction fondamentale, c'est plus qu'étonnant, c'est bouleversant ! (...)
Je n'ai jamais pensé, en vérité, que quand je manie la structure psychique de l'image de Dieu, je tiendrais en main Dieu lui-même. Je ne suis pourtant pas un fétichiste du verbe, et je ne pratique pas cette magie verbale qui consiste à croire que l'on pose, que l'on produit une réalité métaphysique par des incantations. (...)
Dans mon Job comme ailleurs, je perle toujours expressément de l'image de Dieu. Si donc la critique théologique se plaît à l'ignorer, c'est elle qu'il faut blâmer et non pas moi; car elle pense, c'est évident, qu'en prononçant le petit mot "Dieu" elle peut l'évoquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GODONGODON   14 mai 2016
La sagesse n'est pas faite pour la foule et ne l’a jamais été, car c’est toujours à la folie que les hommes aspirent le plus. Sinon, dès l'époque du vieux Pythagore, le monde aurait été guéri de sa propre existence. Pour vous-même, il se peut que la sagesse soit bénéfique, mais la distribuer à d'autres serait vraiment dénaturer la vérité. La sagesse est une chose dont l'individu jouit solitairement et, s'il garde le silence là-dessus, on le croit ; mais s’il en parle, il n'a aucune action

Si je comprends tant soit peu le Yi King, je dois dire que c'est le livre qui enseigne à l'homme sa propre voie et la grande valeur de celle-ci. Ce n'est pas pour rien que ce livre a été le trésor caché des sages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AuroraeLibriAuroraeLibri   02 juillet 2016
Dear Mr. Eickoff,
Je vous remercie beaucoup de m'avoir envoyé votre intéressant manuscrit sur Freud et la religion. Que l'attitude de Freud face à toute religion ait été négative, c'est une donnée historique, indépendamment du fait qu'il l'a dit lui-même dans son traité sur ce sujet (L'Avenir d'une illusion). Que cette idéee illusion puisse être démontrée par une argumentation scientifique objective ou qu'elle repose sur un préjugé personnel, cela ne change rien dès qu'il est question de données de fait. L'attitude négative de Freud a constitué l'un des points conflictuels entre nous. Il était incapable d'admettre quelque chose qui dépassât l'horizon de son matérialisme scientifique, à propos de la foi juive ou chrétienne aussi bien que de toute autre. Je n'ai pas réussi à lui montrer que son point de vue était non scientifique, de l'ordre du préjugé, et que sa conception de la religion reposait sur des opinions préconçues. Dans nos nombreuses conversations sur ce sujet et sur d'autres analogues, il lui est arrivé plus d'une fois de citer Voltaire : "Ecrasez l'infâme !", et il en était venu même à penser que sa théorie de la sexualité et des refoulements sexuels, fondement ultime de toutes les idées déraisonnables et notamment de la religion, devait être érigée en dogme compensatoire. Bien entendu il supposait que mes idées plus positives concernant la religion et son importance pour notre vie psychique ne reposaient que sur mes résistances non actualisées contre mon père pasteur, alors qu'en réalité mon problème et mon préjugé personnel n'ont jamais été du côté de mon père, mais très nettement du côté de ma mère. En lisant les oeuvres de Freud, vous avez sans aucun doute constaté que son complexe maternel, tout aussi fort, est relégué très loin en arrière-plan. Vous trouverez peut-être que sous l'influence de mon complexe maternel j'ai surestimé l'importance de la religion : c'est une critique que j'ai moi-même sérieusement prise en considération.
Qu'un psychologue se laisse déterminer dans les décisions qu'il prend par un préjugé personnel, je tiens cela pour une faute difficilement excusable ; c'est la raison pour laquelle j'ai fait tout mon possible pour ne jamais oublier que mon complexe maternel pourrait me jouer un tour. Si jamais vous vouliez mettre cela sur le tapis, vous trouveriez à coup sûr des oreilles attentives. Depuis toujours je me suis étonné que les théologiens, précisément, s'enthousiasment si souvent pour la théorie de Freud, alors qu'il est difficile de trouver ailleurs plus d'hostilité envers leur prétendue foi. Ce fait étrange m'a beaucoup fait réfléchir.
To Andrew R. Eickhoff ("Methodist pastor and professor of Religion")
Baltimore (Md)./ Usa, 7 mai 1956
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   27 mai 2016
Le taoisme formule, comme vous le savez, des principes psychologiques d'un intérêt universel. Principes d'une portée si vaste que leur validité s'étend à l'humanité tout entière. Cependant, en raison même de leur universalité, ils ont besoin d'être réinterprétés et mis en forme différenciée pour pouvoir être appliqués dans la pratique. Assurément, ces vues sont du plus grand intérêt dans leur universalité elle-même, mais tout aussi importante est la connaissance, poussée jusque dans le moindre détail, du chemin qui mène à leur véritable compréhension. Pour l'esprit occidental, le risque est de manier simplement des mots au lieu de s'appuyer sur des faits. Ce dont l'homme occidental a besoin, c'est d'avoir réellement l'expérience de faits qui ne puissent pas être remplacés par des mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Carl Gustav Jung (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carl Gustav Jung
E. Couly reçoit Xavier Mauméjean au Musée de la Magie et des Automates d'après son roman: La Société des faux visages aux éditions Alma Editeurs: Août 1909. Sigmund Freud et Carl Gustav Jung arrivent à New York pour donner une série de conférences. Pendant ce temps, Harry Houdini subjugue le public avec ses évasions impossibles. Né à Budapest, ce fils d?ex-rabbin immigré, dont le vrai nom est Ehrich Weiss, a pris sa revanche sur la vie en devenant riche et célèbre. Un soir, alors qu?il vient d?accomplir l?un de ses plus fameux numéros, Houdini est accosté par le secrétaire du redouté et richissime Vandergraaf. Celui-ci souhaite que le magicien enquête sur la disparition de son fils. Houdini accepte et rencontre Sigmund Freud, convoqué également par Vandergraaf. L?un pratique l?intrusion, l?autre l?évasion. Au fil d?un jeu de pistes ébouriffant, à travers la ville, Freud et Houdini devront affronter les sommets, aussi bien que les bas-fonds de New York.
+ Lire la suite
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1190 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre