AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782264067326
360 pages
10-18 (04/11/2015)
3.76/5   70 notes
Résumé :
Barry Donovan, flic new-yorkais, reprend du service après une longue convalescence. Dès son premier jour, il fait face à une affaire sordide : le meurtre d'un pasteur noir et de son fils égorgé et la main gauche tranchée. Barry pourrait compter sur meilleur ami Werner von Lowinsky, un homme pas comme les autres, transformé en vampire en pleine guerre de Sécession...
Peut-on rêver meilleur coéquipier qu'une créature capable de se transformer, d'hypnotiser, d'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 70 notes
5
10 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

SMadJ
  27 mars 2015
LA NUIT ÉTERNELLE
C'est avec puissance et grandiloquence que David Khara enchaine le second volet de sa saga vampirique débutée avec "Les Vestiges de l'Aube".
L'écriture tonne comme l'orage naissant et entraîne le lecteur au paroxysme du thriller fantastique.
David Khara nous propose un nouveau regard sur la condition vampirique, une approche plutôt originale, certes moins romantique que chez Anne Rice, mais avec un point de vue. Il contribue à la construction de cette mythologie en y ajoutant des pincées de Fantasy et de sorcellerie ŕenvoyant d'ailleurs à certaines des plus grandes sagas du genre ; j'ai celles des "Ravens" de James Barclay en tête mais les initiés en auront d'autres.
Évidemment, le surnaturel et le thriller ne sont pas le plus important dans cette suite des "Vestiges de l'Aube"
L'intérêt du bouquin réside surtout dans la magnifique histoire d'amitié entre Werner et Barry, deux âmes perdues en pleine reconstruction dans cet opus. Cette amitié, touchante, est le point d'orgue du livre. Ces deux personnages que tout devrait opposer mais dont les blessures de l'âme et les difficiles aléas de la vie leur créent un fil commun, une ligne délicate mais solide comme le roc.
Comme à son habitude David Khara nous entraîne dans d'haletantes aventures et nous fait voyager à travers les époques. Passionnant.
Tout comme dans le premier opus, l'écriture est riche, à deux voix, alternant le style selon les chapitres. À la première personne quand Werner le vampire s'exprime et décrit l'action, à la troisième personne quand c'est de Barry qu'il s'agit. Même s'il n'est ni le premier ni le seul à utiliser ce procédé, on sent tout le travail, tout l'effort de recherche et toute la sueur pour travailler cette dichotomie. Car le langage "Werner" n'est pas commun, un peu passé, peu usité mais un régal pour les yeux et les oreilles quand on se lit ses tirades à haute voix pour en sentir la sonorité. Oui je sais, j'ai des occupations étranges... ;-)
Dans un cadre austère et rigide (la police, les vampires, les vilains qui se prennent très au sérieux), l'auteur saupoudre ses scènes d'humour, de tendresse, d'humanité.
Pour les geeks, Khara glisse des Easter Eggs dans son bouquin notamment sur le nom des personnages secondaires : Jim Steranko par exemple est l'un des plus grands dessinateurs de Comics US, très connu pour avoir dessiné Nick Fury à la fin des années 60 ; et évidemment des clins d'oeil à ses compères de la Ligue de l'Imaginaire qui prennent cher pour certains : Wietzel et surtout ce pauvre Bauwen, et la célèbre Bijouterie Loevenbruck's.
Comme dans le précédent volet, l'histoire aurait bien mérité 100 à 200 pages de plus, ne serait-ce que pour prendre de l'ampleur et s'étoffer. Ben oui je me répète mais ils sont trop courts tes romans David.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
gruz
  14 novembre 2014
Il s'en passe de drôles de choses à New-York, la nuit.
David Khara nous revient chez Fleuve Editions pour nous conter une histoire imaginaire résolument tournée vers les adultes et qui brouille la frontière entre thriller et fantastique.
La nuit éternelle est la suite des aventures du duo improbable rencontré dans Les vestiges de l'aube (sorti en poche au même moment chez 10/18). Une paire de héros comme on en voit peu, puisqu'un vrai flic de NY se retrouve entiché d'un ami pour le moins particulier. Un bonhomme d'une grande érudition, et qui est « accessoirement » un vampire.
Ceux qui ont lu le premier volet, n'auront qu'une envie, se jeter sur ce nouveau roman. Les novices en la matière prendront, j'en suis sur, également un vrai plaisir à les découvrir ici.
Si Les vestiges de l'aube étaient un goûteux hors d'oeuvre, cette Nuit éternelle est un (premier ?) plat de résistance qui ne manque pas de piquant. Une aventure juteuse qui injecte un peu de sang neuf à la littérature de suspense. Car l'auteur se joue des codes du (des) genre(s) pour y insuffler ses propres Kharactéristiques, un vrai Kharambolage d'influence.
L'écrivain s'amuse et nous amuse, mais sait rester sérieux le moment venu. le récit, divertissant, se fait souvent profond, nous enfonce dans les affres de l'âme humaine et nous prouve que le plus humain n'est pas toujours celui qu'on croit.
Khara sait se faire pénétrant, au travers de cette peinture de New-York, grâce à son ton parfois décalé et des joutes verbales assez jouissives.
Car le sieur Khara sait y faire en matière d'écriture et de beaux et bons mots. L'auteur laisse éclater toute sa verve et son érudition, sans jamais donner l'impression d'en mettre plein la vue. Son vampire au langage précieux est tout bonnement irrésistible et vous découvrirez qu'on peut encore parler de l'Ordre qui arbore l'insigne de la couverture en faisant preuve d'originalité.
Et puis, lorsque l'on connaît son appartenance à la Ligue de L'imaginaire, qui regroupe plusieurs auteurs de genre, on ne peux que sincèrement s'amuser avec lui lorsqu'il fait apparaître certains d'entre eux dans la peau de personnages annexes (Bauwen prend d'ailleurs assez cher ;-)),
Bref, un pur divertissement, qui détourne joliment le mythe des vampires et qui fait montre d'une belle intelligence. Ce récit 24 Kharats, arrivera t-il à Kharacoler en tête des ventes ? Je lui souhaite.
Lien : http://gruznamur.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
Stelphique
  22 août 2017
Ce que j'ai ressenti:…Une nuit sang pour sang amitié….
Un duo que j'adore retrouver! Cette amitié qui va au delà du réel et des conventions: mon coeur devient guimauve…Mais pas le temps de s'attendrir dans ce nouveau roman de David Khara car les meurtres sordides frappent encore New-York et que les mystères s'épaississent quand le fantastique s'en mêle…Toujours en alternant les points de vues de Barry et Werner, on ressent en deux temps, une vision panoramique sous l'oeil de faucon et une sensation plus urgente dans les actions, les causes et conséquences de cette résolution…
"Un Coeur n'a pas besoin de battre pour saigner.
le mien saigne depuis un siècle et demi."
Un vampire qui se repend avec un flic qui culpabilise, ça fait beaucoup d'émotions qui bouillonnent, mais les voir s'entraider, chacun à leur échelle, cela donne un joli cocktail d'aventures et j'ai adoré où ils m'ont menée: rien de moins que la légende des Templiers et une jolie virée dans le passé de Werner, tout en résolvant une affaire plutôt corsée aux rituels étranges…J'aime à voyager dans le temps, et avec un personnage aussi charismatique et érudit que Werner, le voyage est d'autant plus palpitant…
Je ne crois pas au bonheur comme état permanent. Tout au plus pouvons-nous prétendre à des instants de joie. À nous de les saisir, de les goûter et les savourer, sous peine de voir les affres incontournables de l'existence nous entraîner inexorablement vers le cynisme et la désespérance.
Au vu du quatuor qui clôt ce roman je peux vous dire que j'ai très envie de voir une suite arriver!!!J'ai été charmée par ce libraire, féru de légendes moyenâgeuses, et la jeune médecin, dépassée par les péripéties en cours… Je vois bien là, une saga prometteuse parce que cet auteur a su créer des personnages attachants, mais aussi, une veine de thrillers entre rétro et modernisme qui s'entrechoquent, tout en y mettant une foison d'émotions…Forcement, qu'on en redemande!!!!
"La peine ne se hiérarchise pas."
Si jamais le coeur vous en dit, et que vous voulez que votre sang ne fasse qu'un tour en lisant ce policier fantastique, je vous recommande chaudement cette lecture!
"J'aurai mis le monde à feu et à sang pour partager Ne fût-ce qu'une seconde avec elle."
J'ai lu ce livre en LC avec Belette 2911, je vous invite àa passer voir son avis, ici, ou sur le blog ;)

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Livresque78
  05 janvier 2015
Pour moi, un baptême de Khara, premier roman de l'auteur à mon actif, et je peux commencer par vous dire que ce ne sera pas le dernier…
Il faut reconnaître le talent de l'auteur, car il parvient à passionner son lecteur tout en associant de manière qui pourrait paraître improbable, des mythes connus de tous.
Vous reconnaitrez sans aucun doute l'insigne au milieu du titre sur la couverture, et bien entre plongeon dans l'histoire au fil des siècles et retour bruyant et tapageur à notre époque, vous ne vous ennuierez pas le moins du monde.
Dans l'idéal des choses , il aurait fallu que je lise « les vestiges de l'aube » avant celui-ci, mais la situation de Barry Donovan et son acolyte, buveur de sang, nous est très bien exposée, impossible donc de se sentir perdu.
Lien : http://livresque78.wordpress..
Commenter  J’apprécie          300
StefEleane
  28 décembre 2014
Encore un livre de vampires me direz vous ! Car oui Werner est un vampire de deux cent ans, avec ses défauts, son orgueil et son décalage avec notre société. Il aurait très bien pu s'adapter au fil du temps aux nouvelles technologies, notre vision du monde... mais non ! cela dit dans ce roman ce n'est pas la question! mais cela fait de lui une personnalité atypique.
Donc, oui encore un roman de vampire, mais ici on va dire que c'est le must car ce roman est un polar. L'autre personnage principal est un flic de la criminelle. Cabossé par la vie, qui renaît de ses cendres (clin d'oeil au vampire là !)
L'amitié improbable entre ces deux personnages, les mènent sur l'enquête d'un double assassinat. Il va de soi que pour l'un l'enquête est son boulot et pour l'autre, il n'en fait qu'à sa tête !
Ce roman, est la suite du roman "Les vestiges de l'aube" lu pour ma part il y a quelques années avant sa réédition et d'après ce que j'en ai appris quelques modifications. J'avais déjà beaucoup aimé ce roman et j'avoue que celui-ci m'a vraiment transporté. Pour moi sa lecture ne nécessite pas celle du premier tome, mais si vous souhaitez vraiment connaître les personnages, comprendre leurs faiblesses alors je vous conseille de vous procurer le premier volume.
David Khara sait manier les mots ! Pour différencier les deux personnages principaux, l'auteur change de vocabulaire. On passe d'un langage familier pour le policier à un langage plus soutenu lorsque nous sommes dans la peau de Werner.
J'ai trouvé tout de même, une certaine ambiguïté dans le lien entre les deux personnages. Ce lien dépasse un peu l'amitié, d' ailleurs l'auteur s'en amuse:
"Que Barry fréquente les mortels ne me dérange pas, j'y vois même un signe encourageant pour sa resocialisation. Pour autant, dois-je me trouver réduit au rôle dégradant de relation honteuse! Et pourquoi pas d'amant caché!"
Donc pour conclure, l'intrigue est très bonne, les personnages attachants, la plume exceptionnelle avec un vocabulaire riche. Moi je suis conquise donc j'espère que vous le serez aussi !
Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
StefEleaneStefEleane   28 décembre 2014
Adolescent, j'éprouvais même une fierté orgueilleuse à l'idée d'une filiation avec une culture qui avait offert au monde le siècle des Lumières et la Déclaration des droits de l'Homme. La fougue de la jeunesse m'empêchait de comprendre l'utopisme de cette dernière. ce n'est qu'une fois devenu homme que je mesurai vraiment le gouffre séparant l'intention de la réalité...
Commenter  J’apprécie          200
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Le rêve américain n’est qu’un arbre cachant une forêt. Les réussites dans la plus pure légende du self-made man sont exhibées dans les médias, exaltées par le cinéma, vouées aux gémonies par une masse bêlante alignée en file indienne, guettant son tour. Des réussites derrière lesquelles nul ne souhaite voir la multitude d’êtres contraints à des tâches ingrates. Non par choix, mais pour se loger et se nourrir, pour glaner une dignité distillée au compte-gouttes par la ploutocratie toute-puissante de mes héritiers spirituels…
Non, rien n’avait changé. Le système ne s’était pas modifié. Tel le loup du conte, il s’était simplement grimé pour satisfaire son insatiable appétit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StelphiqueStelphique   15 août 2017
Un Coeur n'a pas besoin de battre pour saigner.
Le mien saigne depuis un siècle et demi.
Commenter  J’apprécie          190
rkhettaouirkhettaoui   10 août 2015
Je ne crois pas au bonheur comme état permanent. Tout au plus pouvons-nous prétendre à des instants de joie. À nous de les saisir, de les goûter et les savourer, sous peine de voir les affres incontournables de l’existence nous entraîner inexorablement vers le cynisme et la désespérance.
Commenter  J’apprécie          40
belette2911belette2911   13 août 2017
— Fédéral de mes burnes, je crois, confirma l’homme en promenant à la ronde un sourire satisfait. Si t’as les portugaises ensablées, je peux te les nettoyer avec mon gros coton-tige.
Il empoigna ses organes génitaux à deux mains et mordit ses lèvres avant de se tourner vers ses compagnons, le corps agité de déhanchements obscènes.
— Classe et spirituel, murmura Sven.
— Ben tiens, c’est pas pour rien qu’on me surnomme Stephen la blagu…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de David S. Khara (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David S. Khara
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Je suis Pilgrim" de Terry Hayes, Éditions le Livre de Poche "Inavouable" de Zygmunt Miloszewski, Éditions Pocket "L'Etoile du nord" de D.B. John, Éditions Les Arènes "L'espion et le traître" de Ben Macintyre, Éditions de Fallois "Unité 8200" de Dov Alfon, Éditions Liana Levi "La trilogie Bleiberg" de David Khara, Éditions J'ai lu NOUVEAUTÉ - "Ma première journée au FBI" de Jean-Paul Chabrier, Éditions le Tripode
autres livres classés : vampiresVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre