AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264054654
336 pages
Éditeur : 10-18 (18/10/2012)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 144 notes)
Résumé :
1957. États-Unis, Maryland. Centre de recherches bactériologiques de l'armée américaine. Le professeur Jane Woodridge mène des expérimentations à haut risque. Soudain, l'alarme retentit..De nos jours, République tchèque. Au mauvais endroit, au mauvais moment !

Fuyant ses problèmes conjugaux, Branislav Poborsky se rend chez ses parents. Sur la route, il découvre un village bouclé par la police et voit sa vie basculer...

Lorsque son men... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  31 mars 2020
Je connaissais le voyage de Chihiro mais pas le projet Shiro.
Quel rapport ? Aucun.
C'était juste histoire de faire avancer le michlim, le chemli...
La quatrième de couv' se fend d'un com' flatteur de Yann Plougastel d'où une légitime appréhension de me retrouver aux fraises.
Où l'on retrouve la machine de guerre Eytan Morg, agent expérimenté du Mossad aux statistiques léthales affolantes, un brin colère en apprenant le kidnapping de son ancien mentor.
Sa toute nouvelle mission acceptée, enfin imposée, et c'est avec une joie très intériorisée qu'il allait se fader Elena, son pendant féminin au rêve monomaniaque, l'éradiquer de la surface de la terre, voire même de l'espace, frontière de l'infini, vers laquelle voyage notre vaisseau spatial l'Enterpr..., mais je m'égare.
Le projet Bleiberg m'avait séduit.
J'ai surkiffé, oui je parle d'jeun', y en a que ça défrisouille ?, Shiro.
Outre un contexte historique des plus intrigants, Khara met en scène deux bêtes de guerre au charisme affolant.
Un antagonisme ouvertement affiché que rien ne sait apaiser, mais surtout des joutes verbales irrésistibles au service d'une efficacité redoutable.
Car si les deux font la paire, ils font surtout le pire à tout hominidé suicidaire qui se dresserait sur leur chemin.
Le rythme est effréné, nos deux comparses n'ont visiblement que faire des 80 km/h sur route sans terre-plein central, les vils salopiots.
Le récit crépite au rythme des balles qui déchirent et des os qui plient.
Khara maîtrise parfaitement son tempo tout en se fendant de la genèse de nos deux super costauds ce qui apporte une réelle plus-value.
Il serait faux de n'y voir qu'un récit bourrin survitaminé.
L'évolution des personnages est troublante de sensibilité et le final juste parfait de plausibilité et d'émotion.
Ajoutez-y un récit historique qui semble parfaitement tenir la route, la recette s'avère goûteuse à souhait avec comme un arrière-goût de reviens-y fissa.
Bref, le projet Shiro s'apparente comme un vrai bon moment de lecture avec des petits morceaux de troubles à l'intérieur. On est pas des animals tout d'même !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          505
Yassleo
  26 décembre 2015
Déjà conquise par le projet Bleiberg, me voici à nouveau sous le charme de l'écriture de David Khara avec ce second volume de sa trilogie Projet.
Même si niveau humour, on est un poil en dessous quand même. Mais après une longue réflexion autour de la longueur dudit poil, j'opte finalement pour un micro-poil, juste quelques millimètres en moins. Car les réparties restent savoureuses dans l'ensemble, même si le cynisme du premier opus m'a manqué.
On retrouve donc Eytan Morg, notre super-héros, sans cape ni masque mais beau gosse et taillé comme une armoire pas Ikea, agent du Mossad et toujours en lutte contre le Consortium découvert dans le projet Bleiberg.
Mais bim bam, retournement de situation, le voilà contraint ici de collaborer avec Cypher, la tête pensante du Consortium, et obligé donc de faire équipe avec Elena, sa pire ennemie.
Ballot ça.
Mais Eytan il est trop fort en vrai. Donc même pas peur.
David Khara s'est semble-t-il fixé quelques objectifs dans l'écriture: faire voir du pays à ses héros, faire réviser son histoire à ses lecteurs et éviter les temps morts, bref faut que ça bouge la-dedans.
Au menu, nous avons donc de la bagarre qui fait du mal aux gens (de Prague à Tokyo, fait pas bon croiser la route de nos deux héros), des flashbacks sur les heures sombres du Japon en guerre, des petits attentats bactériologiques histoire de varier un peu les plaisirs, et une pincée de suspense sur l'issue entre Eytan et Elena qui, tout à leur mission, réfrènent leur envie de s'entretuer.
Objectifs atteints David, et je te dis donc à bientôt pour le troisième volet.
En espérant retrouver mon micro-poil cynique s'il te plaît.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Alfaric
  25 juin 2019
C'est en forgeant qu'on devient forgeron et dans ce tome 2 intitulé "Le Projet Shiro", David Khara reprend la formule du tome 1 avec deux super agents secrets qui doivent traîner un boulet pour faire avancer leur enquête… On remplace l'antipathique trader américain par le journaliste Branislav Poborsky, qu'on ne suivra que durant un moment parce qu'il faut bien avouer que dans le Grand Jeu il est quand même plus ou moins insignifiant. Après un attentat à Moscou, c'est un petit village tchèque qui est passé par les flammes pour détruire toutes les preuves de ce qui s'y est passé, mais Branislav a croisé des militaire en tenues NBC donc Eytan Morg se fait une joie de lui sauver la peau et de mettre la main dessous pour connaître le fin mort de l'affaire (qui comme dans le tome 1 nous est amené par un puzzle de flashbacks certes, mais ici force est de reconnaître que c'est mieux dosé).
La bonne idée de ce tome 2, plus que de remplacer les pires heures de l'Allemagne nazie (OMG Josef Mengele) par les pires heures du Japon Impérial (OMG Shirô Ishii), c'est de reprendre tous les codes du buddy movie puisqu'Eytan le nettoyeur du Mossad doit faire équipe contre son gré avec Elena la tueuse venue du froid. Ces ubermenschen sont issus des mêmes expériences, mais en plus d'appartenir à des camps rivaux (les services secrets occidentaux pour Etyan, le Spectre d'Ernst Stavro Blofeld, euh pardon le Consortium de Cypher pour Elena), ils ont des motivations et des personnalités bien différentes pour ne pas dire diamétralement opposées : Elena se pose en rivale d'Eytan, et parfois on croirait Végéta essayant de dépasser Goku dans "Dragon Ball" (l'auteur poussant le vice parmi ses références et ses clin d'oeil à la pop culture à en reprendre quelques tirades bien connue, genre « c'est moi qui le battrais ! »). Une fois qu'on a identifié qu'on a récolté les indices et remonté les pistes, les duettistes s'envolent pour le Japon et là les choses s'enchaînent un peu trop rapidement brièveté du roman obligé (un auteur issu d'un atelier d'écriture américain aurait pondu un pavé de 1000 pages là où notre auteur français se contente de 300 pages, on y gagne sans doute au change). allez encore un effort et on pourra marcher sur les traces de la saga "James Bond" et de la série "Strike Back" !
Évidement l'auteur fait un portrait au vitriol des savants fous et des apprentis sorciers de la WWII, des monstres à visage humain qui n'auraient jamais dû exister, mais plus encore des USA qui les ont graciés, protégés et rémunérés pour récupérer leurs travaux résultats d'expérimentations humaines ayant causés des centaines de milliers de morts. Les USA ne respectent pas la Convention de Genève, les USA ne respectent pas le Tribunal International de la Haye, les USA ont testé la bombe atomique sur des civils japonais, les USA ont testé des armes bactériologiques sur des civils coréens, les USA on testé les effets de la radioactivité sur des civils des Îles Marshall, les USA ont testé tout un tas de produits cancérigène créés par Monsanto sur des civils vietnamiens… On nous fait peur avec la Russie, la Chine, l'Iran, les Rogues States et tutti quanti mais le véritable danger pour le monde c'est les USA, le pays le plus belliqueux de l'histoire de l'humanité qui n'a connu que 21 ans de paix en en 243 d'existence !!!
Enfin petit message à caractère informatif à tous ceux et toutes celles qui se sont extasiés sur l'érudition et le courage de Ken Liu qui évoque les crime de l'Unité 731 dans sa novella "L'Homme qui mit fin à L Histoire", sachez que la culture populaire les dénonçait déjà dans "Goldorak" dans les années 1970, et pour les vrais littéraires je ne parle même pas des romans d'Anka Sakaguchi écrits dans les années 1950 ! Il ne faut pas attendre les oeuvres primées pour s'intéresser au passé (ou au présent également, ou à l'avenir aussi) !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          287
SMadJ
  06 août 2014
Qu'il est délicieux de se plonger dans un bouquin de David Khara ! Divin même !
Jamais de temps morts, de l'action bien dure et haletante. de la passion de l'intrigue bien faite. Des pages qui défilent à toute vitesse. Mais c'est bien trop court...
C'est comme les biscuits fingers, si on pouvait les faire plus long, nul doute que la face du monde en aurait été changée. Ah non c'est plutôt le nez de Cléopatre qui fait ça.
En tous cas, ce deuxième tome démarre à un rythme trépidant, ne laissant pas le loisir de souffler. Et ça c'est pas bien monsieur Khara.
Comment se sustenter ou se reposer du sommeil du juste dans ces conditions ? La seule solution : finir le bouquin coûte que coûte. Vous avez ouvert un compte aux nuits blanches ? Pas le moment de se désabonner...
Une fois de plus, le personnage d'Eytan Morgenstern est fascinant, impressionnant, une belle icône de film d'action car oui, un film serait une apothéose méritée et jubilatoire. Vin Diesel (période Pitch Black) en serait l'interprète idéal. Hollywood, si tu nous écoutes...
David Khara a une écriture fluide, mordante, ironique parfois. C'est du pur concentré de bonheur à lire. Délectation.
De plus, truffé de références : James O' Barr, le créateur de "The Crow"(Éric Draven forever), Cypher (pour Louis Cypher d'Angel Heart ou pour l'un des personnages de la série comics Marvel, The New Mutants?) -et à mon avis je les ai pas toutes repérées - c'est un régal de Geek.
Alors oui, on peut affirmer que le bonhomme est généreux et que ses écrits transportent le lecteur en des contrées ou l'imaginaire croise le merveilleux.
4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Aelinel
  27 décembre 2016
Ayant beaucoup apprécié le premier tome, le projet Bleiberg, je me tourne donc vers la suite, le projet Shiro qui met de nouveau en scène, le mystérieux agent du Mossad, Eytan Morgenstein. Après avoir dénoncé les expérimentations scientifiques des Nazis sur des Juifs dans les camps, pendant la Seconde Guerre Mondiale, Khara s'attaque maintenant à l'Unité 731 déjà abordé dans L'homme qui mit fin à l'histoire de Ken Liu. En effet, de 1932 à 1945 et sous l'égide de Shiro Ishii, des médecins japonais vont se livrer à de cruelles expérimentations sur des sujets pour la plupart d'origine chinoise, afin de tester les limites du corps humain.
Eytan Morgenstein se remet à peine de ses blessures lorsqu'il apprend que son mentor, Eli, a été enlevé. le kidnappeur exige alors du kidon de faire équipe avec Elena, sa meilleure ennemie pour enquêter sur les origines de deux attentats à l'arme bactériologique en Russie et en République Tchèque.
Comme dans le premier tome, le lecteur n'a pas le temps de se poser car il est immédiatement happé par l'intrigue menée tambour battant. Se baladant dans l'Histoire de 1945 à nos jours où de pays en pays (des Etats-Unis, en passant par l'Europe jusqu'au Japon), nos deux protagonistes vont lui faire vivre une aventure intense et haletante. L'humour est toujours présent et l'auteur a vraiment le don pour impliquer son lecteur : c'est tellement bien écrit que j'avais l'impression de participer directement à l'action. le suspense est également bien distillé.
Bref, le Projet Shiro est encore une fois caractéristique du style de Khara : enlevé, palpitant et diablement efficace. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je vous le recommande : que vous soyez adepte de fantastique ou de thriller, vous ne devriez pas être déçu.
Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
SMadJSMadJ   05 août 2014
Elena laissa échapper le rire franc qu'Eytan attendait depuis le début du repas. L'espace d'un court instant, ses yeux fauves pétillaient de malice tandis que sa bouche fine abandonnait le pli d'amertume qui, jusqu'ici, assombrissait son visage. Eytan admira sa beauté sans artifices.
Commenter  J’apprécie          200
YassleoYassleo   22 décembre 2015
Vies de cons... pas capables de nous satisfaire de ce que nous avons jusqu'au moment où tout fout le camp.
Commenter  J’apprécie          320
BlackKatBlackKat   11 juin 2014
Depuis plus d’un demi-siècle, il menait dans l’ombre une guerre féroce et sans merci. Les ennemis possédaient tous un visage, un corps et une balle ou un coup de poing réglait le problème. Mais l’arme chimique… Comment combattre un ennemi invisible, désincarné?
Commenter  J’apprécie          70
Balthazar21Balthazar21   13 juin 2015
- Voyez-vous, monsieur Morg, je suis toujours stupéfait de voir l'opinion publique s'offusquer des risques liés au nucléaire alors que, dans l'indifférence générale, des chercheurs manipulent au quotidien des micro-organismes susceptibles de décimer la planète entière.
- Les images d'Hiroshima et Nagasaki ont marqué les esprits ...
- Et pour la plupart des gens, un problème, un danger ou une maladie n'existent pas tant qu'ils n'en souffrent pas directement ou qu'ils ne font pas la une des journaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SkrittSkritt   06 décembre 2011
Je suis toujours stupéfait de voir l'opinion publique s'offusquer des risques liés au nucléaire alors que, dans l'indifférence générale, des chercheurs manipulent au quotidien des micro-organismes susceptibles de décimer la planète entière.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de David S. Khara (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David S. Khara
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Je suis Pilgrim" de Terry Hayes, Éditions le Livre de Poche "Inavouable" de Zygmunt Miloszewski, Éditions Pocket "L'Etoile du nord" de D.B. John, Éditions Les Arènes "L'espion et le traître" de Ben Macintyre, Éditions de Fallois "Unité 8200" de Dov Alfon, Éditions Liana Levi "La trilogie Bleiberg" de David Khara, Éditions J'ai lu NOUVEAUTÉ - "Ma première journée au FBI" de Jean-Paul Chabrier, Éditions le Tripode
autres livres classés : mossadVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1869 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre