AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Joseph Joffo (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2754802673
Éditeur : Futuropolis (07/04/2011)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Traduit dans le monde entier, dont récemment en Chine, avec quelque 25 millions d'exemplaires vendus, Un Sac de billes est devenu un classique de la littérature. Joffo y raconte ses souvenirs de jeune Juif durant l'Occupation allemande. La force de son récit réside en la candeur et le pragmatisme du regard d'enfant, qu'il porte, à l'époque, sur les faits quotidiens de cette étrange et terrible période.Septembre 1941, Jo a 10 ans. C'est un gamin parisien, un joyeux p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  15 mai 2015
Paris, rue Marcadet, 1941. Deux frères, Maurice et Joseph dit Jo Joffo, jouent aux billes en pleine rue. N'ayant pas vu le temps passer, ils se pressent de rentrer chez eux avant de se faire enguirlander. Dans son salon de coiffure, leur père les accueille gentiment en les conseillant d'aller faire leurs devoirs avant que leur mère fulmine. Ils ressortent peu de temps après, se débarrassant assez vite de leurs devoirs et espérant reprendre leur jeu. Ils croisent en pleine rue deux soldats allemands qui se dirigent vers le salon de coiffure. Les deux gamins ayant volontairement caché la pancarte "Yiddisch Gescheft". Accueillis comme tout autre client, chacun s'attelle à les coiffer correctement tout en discutant. Très contents de la prestation et de l'accueil chaleureux, ils sont alors très surpris dès lors que le père Joffo leur révèle que tous les gens ici sont juifs. Les soldats n'osent rien dire et repartent. Une belle revanche pour le coiffeur qui s'est construit tout seul. Malheureusement, quelque temps plus tard, l'étoile jaune devient obligatoire. Les deux gamins rechignent à la porter. Plus grave encore, Paris commence à être occupée...  
Kris s'est emparé de l'oeuvre de Joseph Joffo et nous la propose en bandes dessinées. Un choix évidemment judicieux pour les plus jeunes qui veulent se l'approprier et pour les plus âgés qui veulent en avoir un tout autre aperçu. le résultat, pour ce premier tome, est réussi. L'on retrouve l'innocence, l'insouciance et la débrouillardise de ces deux frères contraints de quitter Paris occupée et de rejoindre seuls leurs frères aînés à Menton. L'on ressent, malgré tout, une certaine tension pendant ce périple. Les aquarelles de Vincent Bailly et son trait réaliste nous plongent de suite dans cette période. 
Un premier volet convaincant, tant sur le fond que sur la forme. 
Plongez dans Un sac de billes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
mfgaultier
  15 novembre 2014
N'ayant pas encore lu le désormais classique Un sac de billes de Joffo, je fus ravie d'en dénicher l'adaptation en bande dessinée par Kris et Vincent Bailly, dont j'avais déjà pu apprécier le travail avec la BD Coupures irlandaises sur le conflit en Irlande du Nord.
En fouinant sur Internet, je découvre que le célèbre roman de Joseph Joffo fut écrit en 1973, avec l'aide d'un certain Claude Klotz, alias Patrick Cauvin (dont Cécile nous parlait l'autre jour avec un entrain communicatif). Quelle drôle de coïncidence !

Mais revenons à nos moutons, heu, nos billes…
Les deux auteurs ont choisi d'adapter le texte en deux tomes : le premier a été publié en 2011, le second ne devrait pas tarder.
Un sac de billes est un très bel album qui retranscrit bien le cadre de l'occupation, à Paris tout d'abord, où habitent les deux frères du roman, Joseph et Maurice. Lorsque les nazis envahissent la capitale et que le port de l'étoile jaune devient obligatoire, leurs parents décident d'envoyer les deux enfants en zone libre. Ils ne sont que des gosses mais ils vont se débrouiller comme des grands, évitant les nombreux dangers, rusant comme des apaches, prenant le train et aidant même d'autres juifs à passer en zone libre…
La bande dessinée retranscrit bien l'énergie des deux frères, leur débrouillardise, leurs multiples rencontres mais aussi leur naïveté et leur candeur. le dessin de Vincent Bailly est classique mais fourmille de détails, d'expressions très vivantes qui rendent la lecture très agréable. Seul regret : j'aurais aimé passer un peu plus de temps en compagnie des deux frères ! Vivement le second tome pour les retrouver !

Lien : http://blogs.lexpress.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
DianeLivres
  21 avril 2016
Pourquoi avoir emprunté ce livre ?
Je suis tombé par hasard sur cette BD à la médiathèque, je l'ai tout de suite emprunté. C'est ma première lecture BD sur la seconde guerre mondiale. J'avais hâte de découvrir ce que ça allait donner.
Pourquoi j'ai passé un bon moment ?
C'est l'histoire de deux frères juifs d'origine Polonaise, Jo et Maurice. Leurs parents ont déjà vécu des atrocités dans leur pays, et décident de donner 5 mille francs aux deux petits lorsqu'ils reçoivent l'étoile jaune pour qu'ils puissent tous les deux s'enfuir avant de vivre des atrocités ... Ils vont devoir rejoindre la zone libre à eux deux ...
J'ai étais très émue tout au long de ma lecture, de voir tout ça en dessin, c'est très différent d'un roman, de voir une histoire telle que celle-ci en couleur et surtout une histoire vraie. Car c'est l'histoire de l'auteur Joseph Joffo. Très émue de voir leur chemin pour vivre, toutes les choses qu'ils ont vécues, et le sacrifice de leurs parents ...
Les dessins sont très importants ici, et m'ont pas mal plus, ils décrivent très bien le contexte.
J'ai étais prise dans cette histoire, tellement que je ne me suis pas rendu compte que la fin arrivée. Je ne savais pas qu'il y avait une deuxième partie, que je me suis empressé d'emprunter.
Le mot de la fin :
Heureuse d'avoir pu découvrir la première partie de cette Bande Dessinée, qui a su me tirer les larmes des yeux, au vu du sujet traité.
J'espère découvrir bientôt le roman de l'auteur.
Ma note : 4/5
Lien : http://livresdefilles.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
troisiemeCezanne
  21 janvier 2016
Septembre 1941 : Joseph, 10 ans, est un enfant parisien farceur du 18° arrondissement. Il est le dernier d'une fratrie de six enfants, il est très proche de son frère Maurice. Mais les Allemands occupent Paris, le port de l'étoile jaune devient obligatoire pour les juifs. Les parents de Joseph décident que leurs enfants doivent fuir pour gagner la zone libre et de rejoindre leurs frères à Menton. Leurs parents leur donnent alors une consigne est "Ne dites jamais que vous êtes juifs", car c'est pour qu'ils survivent.
Maurice et Joseph prennent la route de la liberté, celle de tous les dangers. Un long chemin semé d'embûches immondes et heureusement de bonnes âmes, un parcours initiatique qui marque un homme pour toute son existence.
Je conseille ce livre car ça montre comment les Allemands étaient avec les juifs.
Commenter  J’apprécie          10
ju-s-tine
  24 novembre 2014
Après avoir lu le roman, je suis tombé à la bibliothèque sur le 1er tome de l'adaptation en Bande-Dessinée, et l'emprunter m'a presque paru obligatoire.
Et je n'ai pas été déçue. En lisant la BD, j'ai eu la sensation de relire le roman. J'ai vu les mêmes images que j'ai pu m'imaginer en le lisant la première fois. Je trouve juste cela dommage d'avoir séparé le récit en deux, je me suis retrouvé coupé dans mon élan de lecture et dans ma joie de redécouvrir Un sac de billes.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
BDZoom   14 juin 2011
Vincent Bailly donne vie au texte de Joffo et au scénario de Kris. Il permet ainsi aux jeunes lecteurs, qui découvriront le livre et l’album, de se faire une idée plus précise de l’Occupation, d’un quartier parisien en 1941 et de la vie quotidienne de l’époque.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   27 janvier 2015
Lorsqu'on est pas le plus fort, le courage, c'est de laisser son orgueil de côté et de foutre le camp.
Commenter  J’apprécie          40
sosolulusosolulu   17 février 2017
Lorsqu'on est pas le plus fort, le courage, c'est de laisser son orgueil de côté et de foutre le camp.
Commenter  J’apprécie          20
CristieCristie   28 juillet 2013
"Lorsqu'on n'est pas le plus fort, le courage, c'est de laisser, son orgueil de côté et de foutre le camp."
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Kris (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Kris
[EMISSION] LA PETITE LIBRAIRIE S2E5
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1788 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre