AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Emma Landas (Autre)
EAN : 9782379931017
467 pages
Black Ink Editions (01/06/2020)
4.31/5   115 notes
Résumé :
Si Meghan ne trouve pas l'excursion parfaite, c'est simple, elle est virée de son agence de voyages.

Alaskienne de naissance, elle est certaine que c'est sur ces terres sauvages qu'elle trouvera le Good Trip.

Enfin ça, c'était avant de tomber sur le pire guide d'Alaska qui soit.

Lui, c'est Kal. Kal l'asocial, Kal le glacial, Kal le chacal... Le problème, c'est qu'il est aussi : Kal le sculptural, Kal le phénoménal, Kal le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 115 notes

MELANYA
  26 janvier 2022
Un titre original avec un « Bad trip en AlaskaL » de la française Emma Landas, qui vit à Bordeaux.
Dans ce roman, Meghan mène une vie pas vraiment passionnante. Elle est célibataire – travaille dans une société où c'est plutôt la porte de sortie qu'on lui montre. Alors, pour sauver son emploi (et sa fierté) dans cette boite masculine et machiste, il lui faut décrocher une excursion qui serait parfaite pour elle et c'est un trip en Alaska qu'elle désire faire, un pays où elle a ses racines et où la nature est reine.
Le résumé était alléchant (il faut avouer que la photo de couverture ne laisse pas insensible) – promettait de l'explosif – et à la lecture, bingo, on tombe sous le charme de Meghan et de Kal, qui, s'il organise des excursions (sous la surveillance de sa mère), c'est pour lui un moyen de survivre. Un personnage qui a connu bien des déboires : deuil – sentiment de culpabilité – et à présent, il erre avec pour amis, son chien et son whisky.
Pour Meghan, la préparation de son voyage n'est pas des plus faciles et pour ne pas arranger les choses, lorsqu'elle rencontre son guide, cela se passe dans une ambiance glaciale. En fait, pour elle, il lui paraît comme un véritable ours, surtout que l'arrivée de Meghan ne l'enchante pas du tout et il n'a pas l'intention de lui rendre son séjour agréable. (Eh bien, pour un guide, ce n'est pas le top).
On se retrouve, avec ce périple, dans des montagnes enneigées et une température plutôt froide (normal, vu l'endroit). Cette histoire nous entraîne dans une véritable tempête d'émotions. On passe du rire aux larmes avec un panel sentimental aussi troublant qu'envoûtant.
Les relations entre Meghan et Kal sont aussi bien explosives qu'amusantes et les répliques sont acerbes. On trouve des comportements énervants mais aussi des situations à se tordre de rire.
Mais à côté de cela, il y a l'histoire déchirante d'un homme qui ne tient plus à vivre – qui refuse de refaire surface malgré le pardon qu'on lui accorde – un homme qui s'enfonce toujours plus dans ses ténèbres. Il va tout de même s'en vouloir de ce qu'il fait ressentir à Meghan qui est tombée amoureuse de lui illico presto ! Ce n'est pourtant pas son genre, elle si réservée d'habitude. Mais quand femme veut….
Il s'agit certainement de ce que l'on peut appeler une romance (ça dépend) mais il ne faut pas oublier le côté dramatique.
Au milieu de tout cela, se trouve Peter, un ami protecteur – certes un peu farfelu mais toujours là dans les moments difficiles.
La suite et comment tout cela se termine-t-il ? Je pouffe : c'est à découvrir, parbleu.
A « Bad trip en Alaskal » un bon livre Emma Landas, et pour moi : « Un bon Trip » : j'ai carrément envie d'aller en Alaska mais sans Kal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Gaoulette
  05 février 2021
Heu…. Non…Totoche... Oui...Nom d'une cacahuète...En gros je veux crier : FELICITATIONS !
Une petite ovation pour Emma Landas. Je m'incline pour ce travail impeccable mais surtout pour m'avoir prise la main et invitée dans un univers dont j'ignore tous les codes. Quand je partage la passion d'une héroïne, je tire mon chapeau.
Un petit aveu… j'ai eu très peur. Un road trip en Alaska oui. Mais je me suis dit encore un remake où le rat des villes tombent en pâmoison devant le rat des champs. Encore un énième choc des cultures...J'aurais passé un moment délicieux certes mais pas cette extase livresque. Mon rat des villes était spectaculaire, surprenant, attachant, adorable… le genre d'héroïne dont je suis fan.
Meghan/Kal, un choc mais linguistique. L'auteure a l'art et la manière de poser des répliques cocasses et tordantes. Mon faciès s'en souvient encore, je n'ai plus de rides lol. Une touche d'émotion parsème ce roman d'aventure et sensuel.
Oh Kal ! Mon ours mal léché. Un kiffe livresque. Et pour contre-carrer ce poilu hors catégorie, il fallait une héroïne de la trempe de Meghan. Des portraits tirés à 4 épingles. Tout est bon dans leur tête de cochon. La nature peut-elle être un remède idéal pour une reconstruction ?
Mention spéciale pour le cadre idyllique et sauvage. Une immersion extrême dans un lieu unique. Emma Landas nous ouvre les portes d'une contrée méconnue loin du soleil des tropiques. Bad trip en Alaskal : mieux qu'un guide touristique.
Un mot pour qualifier ma lecture : Explosive… évasion, torride, émotion, fluide, qualitatif, dépendance, humour. Ce n'est pas un bad trip que j'ai vécu mais very good trip.
Emma Landas nous invite à la neige mais elle nous réchauffe le coeur avec ses mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
carine13400
  15 juillet 2020
Bad Trip en AlaskaL est une romance très rafraichissante avec laquelle j'ai passé un excellent moment de lecture. C'est frais, c'est pétillant et cela ne manque pas d'humour. Mais nom d'un ours dépoilé, on se rend vite compte que c'est beaucoup plus profond que ça. Emma Landas nous offre également un panel d'émotions intenses qui ne laissent pas indifférent en abordant le thème sur la reconstruction. Et que dire sur ce voyage livresque hors du commun avec lequel j'ai pris plaisir d'y immerger ? Elle a réussi à me dépayser complétement grâce à ses nombreuses descriptions qui sont le point fort de ce roman. Elle ne plante pas seulement le décor, elle nous plonge totalement dedans en nous faisant presque ressentir les odeurs du bois, de la forêt, le froid sec et glacial de la neige. Et c'est avec Meghan, Kal, mais aussi Peter, Carolyn et Othello, que nous allons embarquer dans ce périple des plus exaltant.
Meghan est chargée de Tour Opérateur en Alaska dans une grande enseigne de voyage à Juneau. Son Job ? Trouver de nouveaux Trips pour une clientèle et un patron de plus en plus exigeants. À peine 26 ans, elle mène une vie qu'elle déteste dans une ville qu'elle abhorre, et son boulot est une grosse source de frustration. Meghan est une femme forte au tempérament tenace à l'image des paysages sauvages que lui offre ce magnifique État américain où elle vit. Elle aime la beauté des forêts à perte de vue, les grands espaces et les Trips qui demandent du don de soi. L'Alaska a tellement plus à donner que de simples circuits touristiques avec sa nature en puissance, ses panoramas époustouflants de beauté, ses grands espaces et ses paysages à vous couper le souffle.
Cependant, Meghan est sur la corde raide, prête à se faire virer si elle ne trouve The Trip qui déchire et que son patron lui validera. Et pour se faire, elle se rend sur l'île de Baranof où elle doit mettre en place ce nouveau projet avec l'aide d'un drôle de guide, Kal l'asocial ! Mais l'Alaska, c'est aussi faire avec ses animaux sauvages et les ours ne sont pas toujours tels qu'on pourrait le penser ! En Alaska il y a les Alaskans, mais il y a aussi AlaskaL. Kal, le pire guide qui soit qui va se retrouver contraint d'accompagner la jolie brune. Si lui est acariâtre et taciturne, elle est tout son contraire et n'a surtout pas la langue dans sa poche. Entre eux, c'est électrique, explosif, il ne la supporte pas et elle non plus. Elle va très vite l'affubler de différents surnoms pour compenser son état de nerf. Et c'est comme cela que nous allons tour à tour nous retrouver avec Kal le chacal, qui sera aussi Kal l'animal, Kal le fécal ou encore Kal le connard ! Zut, cela ne rime pas ? Et pourtant... cela lui va comme un gant ! Kal qui n'a rien d'amical, est plus ours qu'humain, ses dialogues ne sont que grognements et semble prêt à attaquer notre jolie guide à tout moment. Mais la belle brune n'est pas dépourvue de réparties et encore moins de griffes qu'elle acère un peu plus chaque heure en la présence de cet animal qui s'avère être aussi... Sculptural, colossal et loin d'être banal, il pourrait même lui être fatal...
Un voyage qui s'annonce épique. Un Bad Trip en AlaskaL avec un ours, c'est génial ! Mais au final, qui sera le plus sauvage des deux ? Malgré le personnage complexe que peut être Kal, Meghan va petit à petit se rapprocher et éveiller en lui un intérêt perdu depuis longtemps. Dompter un ours ? Aucun souci, elle sait faire ! Son trappeur de père lui a appris à ne jamais avoir peur et pourtant... Kal lui fait peur... Peur de ce qu'elle commence à ressentir en sa présence, peur de prendre autant de plaisir à se retrouver dans les montagnes et se sentir enfin à sa place. Peur de ne plus jamais vouloir rentrer. Peur, car Meghan comprend assez tôt que le passé de Kal sera un obstacle à un potentiel futur. Elle, qui est pourtant très combative, va finir par ranger sous clé son petit coeur chamallow de midinette et jouer dans la cour des grandes. Cet homme a déjà du mal à vivre avec lui-même alors comment imaginer un seul instant en vouloir plus ?... Trop amoché, trop instable, trop attaché aux fantômes de son passé et surtout cumule trop de culpabilités.
Très douée dans le domaine de la survie, Meghan se retrouve incompétente dans la gestion des sentiments humains, alors vivre l'instant présent et se laisser porter, est ce qu'il y a de mieux à faire... Surtout avec un homme qui refuse d'être aidé, aimé... qui se complait dans sa douleur encrée à même sa peau. le dire est une chose, mais est-elle vraiment capable de le vivre ? Et si avant, il fallait que chacun retrouve sa propre route ? Kal a trop de démons qui veillent sur lui et le rendent exécrable aux yeux de tous, à commencer à ses propres yeux à lui. Il s'est emmuré le coeur de glace au whisky depuis bien trop longtemps pour accepter d'en fondre une partie et essayer d'avancer. Mais face au regard de braise de son emmerdeuse de brunette, même le plus grand des glaciers pourrait fondre en un clin d'oeil. Alors, Kal le "bandal" ? On attend quoi ? C'est tellement chou un ours qui sourit, tu nous montres ?
Avec Bad Trip en Alaskal je découvre la plume d'Emma Landas et je l'ai adorée ! Ce mélange d'humour, d'amour et d'empathie m'ont complètement embarquée à bord de ce voyage. Avec ses mots, elle a réussi le pari d'aborder un thème difficile en faisant un mix de moments durs, éprouvants avec tact et d'autres drôles et pétillants sous une écriture fluide et très entrainante. Les réparties piquantes de nos protagonistes sont hilarantes et ce n'est pas parce que par moment on se doit d'être sérieux suivant les scènes, qu'elle garde cette ligne de conduite. Non. Elle m'a même à un moment donné, fait passer des larmes au rire en une fraction de seconde. Côté romance, elle nous offre une approche qui m'a conquise. Un Good Trip littéraire qui m'a autant apporté des rires que d'émotions à juste dose et qui m'a donné une envie folle de découvrir de mes propres yeux ces lieux magiques où se côtoient forêts, lacs, montagnes et ours. Un périple dans lequel chacun des protagonistes va apprendre à se recentrer sur l'essentiel de leurs vies, se reconstruire, renaitre, et non sans que nous-même, nous ne nous posions pas des questions sur notre propre existence.
Bad Trip en AlaskaL est le Good Trip littéraire à ne pas manquer pour passer un très bon moment de lecture et je souhaite de tout coeur les retrouver un jour avec un spin-off sur Peter, quelque soit le genre qu'Emma Landas choisira pour nous l'offrir. Car dans ce roman, tous les personnages secondaires de Sitka sont tout simplement fabuleux et on en redemande.
Je ne peux finir sans vous parler de cette magnifique couverture ! Un top model à l'image de Kal le sculptural, et celles qui me connaisse, savent à quel point j'en suis fan depuis quelques années déjà. Tout particulièrement avec cette photo. Alors je ne peux qu'être ravie de le retrouver sur la cover de ce super roman, et donc dans ma bibliothèque 📷
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  29 mai 2020
Autant dire que l'on est faible face à une couverture telle que celle-ci, moi en tout cas, elle me donne très envie. Elle est superbe, le personnage masculin nous dévoile une nature brut et une beauté qui semble toutefois vulnérable. le résumé ne fait que nous convaincre de découvrir cet ours et de faire une petite virée en Alaska. Un livre, plein de promesses, une couverture qui vend du rêve, je n'avais qu'une envie, c'est que le texte soit à la hauteur de mes espérances et étonnamment, je n'en doutais pas, j'étais très confiante en cette proposition.
Meghan se retrouve en situation professionnelle périlleuse car elle doit faire ses preuves. Si elle ne propose pas un projet valable et qui vaut le coup, elle perdra son job. Meghan travaille pour une agence de voyages, elle conçoit des voyages et c'est en Alaska, sa terre d'origine qu'elle va choisir d'organiser ce tour operator. L'Alaska, un pays que tous ne pratiquent pas, un pays qu'il faut rendre séduisant et dont il faut capturer l'authenticité des propositions mais elle est confiante, elle aime ce pays et elle saura comment le rendre attrayant aux yeux de tous. C'est en se rendant dans une petite ville, Sitka qu'elle va donc devoir concevoir un voyage qui lui permettra de montrer ce pays qui est le sien et toutes ses merveilles. Sauf que pour cela, on lui a choisi le pire guide qu'il soit : Kal. Un homme ours, grand, imposant, broussailleux, au regard qui vous foudroie sur place et au tempérament déstabilisant et glaciale, comme les températures de ce pays. Et pourtant, Kal provoque bien des réchauffements, tellement il est attirant et beau et si Meghan sait de lui qu'il est imbuvable, elle ne peut toutefois être fortement attirée par sa personne.
Nous voilà donc en présence de deux personnages qui n'ont pas envie d'être ensemble et qui ont tous deux des objectif bien éloignés l'un de l'autre. Elle, mise tout sur ce voyage et elle doit revenir avec un projet concret et solide, lui, n'a qu'une idée se débarrasser de cette corvée et de mettre fin à toute relation extérieure avec des étrangers pour s'isoler encore plus qu'il ne l'est déjà. A travers cet espèce d'excursion sauvage dans des lieux retirés de la civilisation, ils vont devoir cohabiter et s'entendre pour braver les dangers de la nature. On embarque avec eux dans une aventure où nous pourrons constater les dangers face auxquels ils devront tous deux combattre et s'entraider plus que tout. C'est sauvage, abrupte, sans pitié et extrêmement fabuleux de les suivre dans leur périple, face à cette nature déchainée qui ne leur épargne rien.
J'ai été saisie par les émotions à de maintes reprises, dans l'appréhension des personnages, dans la découverte de leur passé, quand on constate pourquoi ils sont ainsi. Emma Landas a su nous transmettre les émotions que vivent ses personnages, avec maestro et l'on sait alors à quel point il leur est difficile d'affronter les autres, et pourquoi Kal par exemple, cherche plus que tout l'isolement. Son histoire, nous la savions bouleversante pour qu'il soit ainsi, si détaché du monde et malheureux, mais je n'aurai pas imaginé à quel point, elle l'était ! J'ai été cruellement touchée quand je l'ai découverte et je me suis moi-même dit à ce moment-là qu'il est fort probable de ne jamais se remettre d'une telle expérience. Leur relation était alors mal partie pour marcher, aux vues des fantômes du passé, lourds de conséquence sur l'attitude de Kal. Si nous découvrons l'histoire traumatisante de Kal, nous appréhendons aussi celle de Meghan, qui a vécu son enfance en Alaska. Elle a été éloignée de ses origines par la force des choses mais les années qu'elle y a passé, reste ancrée en elle, et ont fait d'elle cette personne qu'elle est aujourd'hui. Cette aventure va pour elle aussi, mettre en lumière bien des faits sur sa vie actuelle, qui ne lui correspond pas et cela lui sera très bénéfique, malgré les émotions bouleversantes qu'elle va vivre auprès de Kal.
Cette lecture a été un coup de coeur, j'y ai tout aimé. L'Alaska est une région très particulière, de mon côté, je la trouve fascinante mais c'est aussi un lieu qui m'effraie car la nature y est dangereuse et elle peut être fatale à tout individu qui n'a pas les connaissances pour l'affronter. Même le plus aguerris des personnages ne peut pas lutter contre les lois de la nature ou une météo récalcitrante, nous pourrons le constater ici à de maintes reprises. Cela rend ces contrées d'autant plus fascinantes, car indomptables et elles sont magnifiques à découvrir. Kal en est le pure produit, brut et sauvage et Meghan est loin d'être en reste, j'ai trouvé son personnage admiratif, elle ne s'en laisse pas découvre et elle est passionnée et déterminée. Ce sont deux personnalités fortes qui vont s'affronter, lui ne voulant pas d'elle, elle voulant tout de lui ! Mais elle devra se contenter de peu car il n'est absolument pas prêt à s'investir, il a trop souffert pour cela. Les souffrances ne vont pourtant pas les épargner, Meghan subira les conséquences de ce rapprochement, et lui aussi, bien qu'il soit persuadé qu'il a raison de lutter face à ce qu'il éprouve.
Les conditions dans lesquelles nous allons aborder les personnages, la façon dont ils vont faire connaissance vont être mises en valeur, par un huit clos, entre eux et la nature, malgré l'immensité de celle-ci. Ils vont passer beaucoup de temps seuls, malgré eux et leurs envies, et vont ainsi faire connaissance et se découvrir au grès du temps qu'ils passent ensemble, isolés et dépendants l'un de l'autre. Eux, la nature, la découverte des lieux et ces émotions qui les assaillent, fendillant petit à petit une carapace figée dans la glace de la peine. Ils ne sont toutefois pas les deux seuls personnages de cette histoire, d'autres sont aussi proches d'eux, et d'autant plus de Kal car nous sommes sur son terrain. Ces personnages secondaires sont une belle façon de nous apprendre d'avantage sur lui, cet homme mystérieux et distant. C'est à travers le regard d'une mère, Caroline qui elle-même a une histoire que nous découvrirons, d'un meilleur ami, Peter, touchant, troublant et très intéressant que l'on aimerait bien connaitre encore plus (petit message à Emma Landas au passage) ou d'autres, que nous pourrons découvrir Kal et sa vie. Des personnages attachants, enthousiasmants qui nous montrent qu'il y a encore de la vie possible pour Kal et qui croient qu'il pourra un jour être heureux de nouveau.
Le récit de leur belle aventure, à la fois relationnelle, tout comme cette découverte des lieux, est passionnante. On est entrainé par les grands espaces, la nature et l'authenticité des lieux, charmé par la pureté de la nature qui n'a pas été entachée par la civilisation et la société. Les conditions météorologiques vous rafraichiront, pour contrebalancer la chaleur que dégage ce personnage masculin, fort attrayant. Les émotions ne nous quitteront pas à un seul instant, quand nous constaterons ce qu'ils vivent et ressentent et si rien ne semble évident, surtout dans la façon dont Kal va aborder les choses et cette possibilité de vivre quelque chose avec Meghan, leur histoire est belle et tout aussi réelle que cette nature sauvage des lieux, reflétée à travers le personnage masculin. le contraste avec la météo glaciale, le tempérament de cet homme qui l'est tout autant et la chaleur qu'il dégage par sa simple présence physique et cette aura qu'il dégage, est saisissante et il est difficile d'y résister.
En écrivant cette chronique, j'ai eu à la fois envie de tout vous raconter mais aussi, en contrepartie de ne rien vous dire sur ce que l'on y découvre. le but étant de vous donner envie de lire le livre, sans toutefois tout vous dévoiler. Mais en tapant mon avis, je me suis dit que ce roman, je le relirai avec plaisir, car ma première lecture m'a permis de tout découvrir et de vivre cette découverte face à l'inconnu, et maintenant j'ai envie d'y retourner, tellement je me suis sentie bien avec ces personnages et cette nature sauvage. C'est plutôt drôle quand on sait que ce type de lieux et moi, ne faisons pas beau ménage mais Emma Landas a su nous montrer les qualités et l'attrait de cette région, et ce à travers l'histoire de ses personnages qu'elle nous présente. C'est réussi, fascinant et très envoutant d'accompagner Kal et Meghan dans ces contrées lointaines et non apprivoisées, un véritable dépaysement, avec des émotions à l'état brut.
Si vous aimez les personnages sombres et torturés, Kal sera répondre à vos attentes. On tombe sous le charme de cet homme des bois, cet ours mal léché mais fortement attirant. On embarque avec Meghan, c'est femme pétillante, pleine de passions et qui va découvrir tant sur elle dans cette aventure, j'ai beaucoup aimé son personnage. Si vous aimez les contrées lointaines, authentiques et sauvages tout comme son personnage masculin que nous accompagnons, n'hésitez plus à embarquer pour AlasKal, ce doux mélange de la sauvagerie d'un homme et de la nature. Une lecture qui a tenu ses promesses, pleine de belles émotions et que j'ai dévoré, dans tous les sens du terme.
Lien : http://www.livresavie.com/ba..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lornaric
  02 février 2021
Ce fut effectivement un very "bad trip en Alaskal" pour moi. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. Je n'y ai absolument pas cru un seul instant.
L'écriture est fluide et agréable. Il y a bien quelques passages drôles mais je n'ai pas accroché. Vraiment trop caricatural à mon goût.
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   26 janvier 2022
Les secondes passent à une lenteur éprouvante, puis enfin dans un silence lugubre, il tire.
Mais il a loupé sa cible. Pleinement effrayé, le cerf bondit et entame sa course pour nous échapper.
Mon guide lâche un " et merde ! " avant de baisser sa tête de dépit. Tout va vite. Très vite. Mais moi, je n'ai pas dit mon dernier mot.
J'arrache le fusil des mains de Kal, me relève et vise ma proie qui galope pour sa survie, avant de tirer à mon tour et de la tuer.
Le Cerf s'effondre un peu plus loin, tandis que mon compagnon de chasse se redresse sur ses pieds comme un diable en boîte.
- Nom de Dieu ! Lâche-t-il à priori ahuri.
Je détourne mon visage arrogant vers le sien, choqué qui me fixe et prend un gigantesque, énoooormissime plaisir à lui balancer:
- Maintenant, je vais me chauffer la pilule.
Et je les plante là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MELANYAMELANYA   26 janvier 2022
Je pense être suffisamment marquée par sa lave, nul besoin d’ajouter d’autres cicatrices, quand je présume que celles internes sont malheureusement déjà bien ancrées.
Commenter  J’apprécie          40
MELANYAMELANYA   26 janvier 2022
Je suis mort de trouille, Meghan. Pas de t'aimer, mais de te perdre. J'ai peur que tu disparaisses et que tu me laisses seul. J'ai peur de ne plus savoir respirer, comme à chaque fois que tu n'es pas auprès de moi. J'ai peur de cette dépendance et du poids que je serais pour toi. Mais j'ai surtout peur de passer cette vie à survivre à moitié crevé, parce que tu n'y aurais pas ta place à mes côtés.
Commenter  J’apprécie          10
EloLMLEloLML   29 mai 2020
Putain ! Je suis à poil, nom d’un carcajou enragé !!!
Cette fois, je parviens à sortir de ma torpeur.
Sans réfléchir, je chope le rideau de douche en plastique et tire dessus comme une folle, afin de me recouvrir.
Ouaip, avec beaucoup beaucoup trop de poigne…
Si fortement, que je l’arrache des anneaux.
Si déterminée, qu’en une seconde, il me drape.
Si stupidement, que la barre qui le retenait cède elle aussi et percute ma tête. Si violemment, que j’en perds l’équilibre, glisse et termine de m’assommer en me cognant l’arrière du crâne sur la faïence.
Si durement, que j’en perds connaissance – toujours à poil.
Meghan 
...
Bordel, si on m’avait dit qu’un jour je sortirais une nana assommée et à poil de ma baignoire, j’en aurais probablement ri. Ouais, moi, rire… 
Kal
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EppupuceEppupuce   11 juin 2020
Putain ! Je suis à poil, nom d’un carcajou enragé !!!
Cette fois, je parviens à sortir de ma torpeur.
Sans réfléchir, je chope le rideau de douche en plastique et tire dessus comme une folle, afin de me recouvrir.
Ouaip, avec beaucoup beaucoup trop de poigne…
Si fortement, que je l’arrache des anneaux.
Si déterminée, qu’en une seconde, il me drape.
Si stupidement, que la barre qui le retenait cède elle aussi et percute ma tête. Si violemment, que j’en perds l’équilibre, glisse et termine de m’assommer en me cognant l’arrière du crâne sur la faïence.
Si durement, que j’en perds connaissance – toujours à poil.
Meghan
...
Bordel, si on m’avait dit qu’un jour je sortirais une nana assommée et à poil de ma baignoire, j’en aurais probablement ri. Ouais, moi, rire…
Kal
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emma Landas (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Landas
"New Trip" en Alaska : Emma Landas.
autres livres classés : alaskaVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4570 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre