AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2727500459
Éditeur : Sagittaire (05/05/1986)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Contre l'avachissement de la révolte féministe avec Simone de Beauvoir, contre le jésuitisme de Marguerite Duras et de Xavière Gauthier, contre le poujadisme de Benoîte Groult, contre le débraillé d'Annie Leclerc, contre les minauderies obscènes d'Hélène Cixous, contre le matraquage idéologique du choeur des vierges en treillis et des bureaucrates du M.L.F., désertez, lâchez tout.
Le féminisme, c'est fini.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
steka
  20 mars 2016
En 1978, exaspérée par les positionnements de plus en plus absurdes et ridicules du féminisme idéologique qui cherchait à s'approprier un siècle de combat des femmes pour leur liberté, Annie le Brun décida de réagir. Elle le fit avec énergie et détermination, mettant à nu l'incohérence et le confusionnisme intéressée de ces porte-paroles auto-désignées qui occupaient alors la scène médiatique. Près de 40 années plus tard, on ne peut qu'admirer la justesse et la lucidité de son discours.
"Méprisant depuis toujours les maîtres qui ont des moeurs d'esclaves comme les esclaves impatients de se glisser dans la peau des maîtres, j'avoue que les affrontements habituels entre les hommes et les femmes ne m'ont guère préoccupée. Ma sympathie va plutôt à ceux qui désertent les rôles que la société avait préparés pour eux. "
"Pendant que le vieux monde s'essouffle à se rénover, les femmes acquièrent lentement une indépendance, mais une indépendance de consommateurs. le néo-féminisme sert à les presser d'accéder à ce bonheur, venant les conforter dans une identité de pacotille qui ne vaut qu'à la lumière des échanges marchands et des rapports de force qui les engendrent. "
"Je sais que la vie s'invente toujours contre ces rôles que la plupart, comme d'habitude, acceptent avec une docilité frivole. "
"La misère des rapports humains ne tient pas plus à un sexe qu'à l'autre. "
"Plus une pensée a des prétentions totalitaires, plus elle se cherche des martyrs spectaculaires et, de ce fait, commodes à opposer à tous ceux qui ne plient pas devant elle. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
moraviamoravia   01 décembre 2014
Les spécialistes en matière de coercition ne s'y trompent pas, multipliant avec un zèle subit les organismes nationaux ou internationaux consacrés à la condition féminine, sans pour autant que la législation change réellement. Ils ne sauraient d'ailleurs beaucoup se fourvoyer depuis qu'Aragon, chantre de la répression depuis près d'un demi-siècle, a annoncé que la femme est "l'avenir de l'homme".
J'ai les plus grands doutes sur cet avenir quand il peut lui arriver de prendre les traits d'Elsa Triolet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
stekasteka   03 février 2016
Méprisant depuis toujours les maîtres qui ont des mœurs d'esclaves comme les esclaves impatients de se glisser dans la peau des maîtres, j'avoue que les affrontements habituels entre les hommes et les femmes ne m'ont guère préoccupée. Ma sympathie va plutôt à ceux qui désertent les rôles que la société avait préparés pour eux.
Commenter  J’apprécie          173
stekasteka   09 février 2016
Pendant que le vieux monde s'essouffle à se rénover, les femmes acquièrent lentement une indépendance, mais une indépendance de consommateurs. Le néo-féminisme sert à les presser d'accéder à ce bonheur, venant les conforter dans une identité de pacotille qui ne vaut qu'à la lumière des échanges marchands et des rapports de force qui les engendrent.
Commenter  J’apprécie          120
moraviamoravia   30 janvier 2016
Contre l'avachissement de la révolte féministe avec Simone de Beauvoir, contre le jésuitisme de Marguerite Duras et de Xavière Gauthier, contre le poujadisme de Benoîte Groult, contre le débraillé d'Annie Leclerc, contre les minauderies obscènes d'Hélène Cixous, contre le matraquage idéologique du choeur des vierges en treillis et des bureaucrates du M.L.F., désertez, lâchez tout.
Le féminisme, c'est fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
stekasteka   11 février 2016
Je sais que la vie s'invente toujours contre ces rôles que la plupart, comme d'habitude, acceptent avec une docilité frivole.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Annie Le Brun (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Le Brun
Vidéo de Annie Le Brun
Dans la catégorie : Role social de la femmeVoir plus
>Groupes sociaux>Femmes>Role social de la femme (109)
autres livres classés : Mouvements sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1385 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre